Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2430-2549

Grec 2451

Cote : Grec 2451  Réserver
Ancienne cote : Clément 2717
Ancienne cote : Dupuy 694
Ancienne cote : Rigault DCXL
Ancienne cote : Mediceus Math. 6 (della quinta cassa)
Claude Ptolémée, Harmoniques ; Porphyre, Commentaire aux Harmoniques de Ptolémée ; Plutarque, De Musica
fin du XVè siècle
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Italie.
203 x 307 mm.
I-III + IV-V + (1-48 + 49-52 + 53-116) + I-III

ECRITURE
La copie du texte est due intégralement à Démétrios Moschos (RGK 2A, 131). Deux autres mains au moins sont intervenues sur le manuscrit, celles de Sophianos et de Matthieu Devaris (= Matteo di Bari). Au f. 116v, on trouve un index sommaire du contenu du manuscrit de la main de Sophianos. Il a été complété par Matthieu Devaris, responsable également d’autres ajouts :
f. 1r : ajout de τοῦ πρώτου βιβλίου au titre en majuscules. Ce même ajout se retrouve au bas de la page, où il est suivi d’un index du volume complet qui indique également le nombre de folios que comporte chaque traité.
f. 53r : ajout au titre rubriqué.
Surface écrite : 123x223 mm. Marge supérieure : 30 mm. Marge extérieure : 50 mm. Marge inférieure : 64 mm. Marge intérieure : 30 mm.

DECORATION
Il n’y a que peu de décoration dans ce volume, avec une différence entre les deux parties qui le composent :
Première partie : le premier titre est rubriqué, et en majuscule anguleuse très soignée, surmonté d’un fin bandeau d’entrelacs géométrique simple. Les initiales des chapitres sont ornées de quelques arabesques, et leur titre est rubriqué.
L’encre noire du texte de cette partie semble palie, elle est nettement plus claire que cette de la seconde partie.
Deuxième partie : trois petites arabesques précèdent le titre au f. 53r. Le titre du traité de Plutarque est seulement rubriqué.
Deux couleurs d’encre, rouge et noir, sont utilisées dans les diagrammes. Ceux-ci sont tracés à la main, sans usage de la règle ni du compas.

MATIERE
Il s’agit d’un manuscrit de papier filigrané, bien que les filigranes ne soient pas toujours visibles sur tous les bifeuillets. Il comporte en outre deux binions de parchemin, respectivement en première et en dernière garde, dont un feuillet est collé au contre-plat. Un bifeuillet de papier précède le début du texte, et constitue la fin de la première garde.
Le premier feuillet a jauni, et est nettement plus abimé que le reste du volume. Sa restauration est déjà plus ancienne, peut-être contemporaine de sa reliure.
ff. 1-52 : filigrane représentant trois monts surmontés d’une croix, assez proche du modèle n. 11778 du répertoire de Briquet (fin du XVè s.)
ff. 53-116 : filigrane qui représente une fleur (tulipe ?) dans un double cercle. Le modèle répertorié le plus proche est sans doute le n. 6706 de Briquet (également fin du XVè s.)
ff. IV-V : un bifolium de papier a été ajouté après le quaternion de parchemin lors de la reliure. Le filigrane représente un B majuscule dans un écu surmonté d’une couronne à fleuron, et dans le bandeau, on peut lire le nom du papetier Nicolas Lebé, papetier champenois attesté jusqu’à la toute fin du XVè siècle. Cela correspond donc très bien à la date de reliure du manuscrit : 1606.

FOLIOTATION
Foliotation moderne, correcte et continue, inscrite à l’angle supérieur droit du texte.

CAHIERS
L’ensemble du manuscrit est composé de quaternions réguliers, à une exception près : la fin de la première partie (ff. 49-52) est un binion, dont le dernier folio est vide.

SIGNATURES
Tous les cahiers sont signés, sauf le premier (la signature est peut-être cachée par la restauration de la page). La signature se situe dans la marge inférieure de la page, à l’angle externe.

REGLURE
Réglure à pointe sèche à peine visible, type Leroy-Sautel 20D1.

RELIURE
Reliure Henri IV. Ais de bois, couvrure de maroquin rouge. Technique alla greca : dos plats, coiffes saillantes sur les tranchefiles, pas de chasse de gouttière, chants rainurés, vestiges de quatre fermoirs descendant du plat supérieur vers le plat inférieur (deux en gouttière, un en tête et un en queue). Traces de ferrures dans les ais.
Décoration des plats : combinaison d'un décor imprimé à froid de filets triples dessinant des rectangles emboîtés et d'un décor doré s'insérant dans ces rectangles. Des filets longent le bord des plats et au centre se trouve un médaillon aux armes d’Henri IV, Roi de France et de Navarre. Entre les deux filets de cadre se trouve le monogramme d’Henri IV (la lettre H surmontée d’une couronne et du chiffre romain 4 (IIII) entre les jambages du H). Aux angles du filet intérieur, une fleur de lys couronnée. Le plat inférieur est identique au plat supérieur, mais porte des traces d’usure (le cuir est éraflé en plusieurs endroits).
Le dos présente un encadrement à filet triple, et une alternance de lys couronnés et de la capitale H couronnée. Titre doré en majuscule (et fautif) : PROCLUS / IN / HARMONI/CA / PTOLEMAEI) surmonté du chiffre 6. En bas, la date de la reliure, 1606, partiellement cachée par l’étiquette moderne.
Les tranches sont dorées.

ESTAMPILLES
ff. 1r et 115v : estampille du XVIIè siècle, modèle Josserand-Bruno n. 1.

Historique de la conservation

Un manuscrit mentionné dans le catalogue de la bibliothèque de Nicolas Léonicène (A 108, Mugnai Carrara p. 141-142) est très certainement le Paris. gr. 2451 (identifié par Muratore, II, p194-195). Nicolas Léonicène avait entrepris une traduction des Harmoniques de Ptolémée à l’attention de l’évêque Pietro Barozzi et du compositeur Francini Gaffurio, traduction qu’il promet dans une lettre envoyée de Ferrare et datée du 25 février 1499 (Gallo-Mantese). Si c’est bien la copie de Démétrios Moschos qui lui sert de base, 1498 nous donne un terminus ante quem pour la date de la copie. On sait par ailleurs de Démétrios Moschos, depuis 1470, enseignait le Grec en Italie, principalement dans les villes de Venise, Ferrare et Mantoue. Il est probable que Nicolas Léonicène fut le premier possesseur de ce manuscrit, sinon son commanditaire.
Vendu avec une part conséquente de cette bibliothèque, le Leonicène A 108 passe au Cardinal Niccolo Ridolfi, où il reçoit le numéro Math. 6. Les deux parties du volume (Ptolémée d’un côté, Porphyre et Plutarque de l’autre) ne sont visiblement pas reliés, puisque le numéro 6 est inscrit une nouvelle fois en haut du f. 53r.
Cette distinction entre les deux parties explique un flottement dans la numérotation des deux principaux inventaires de la bibliothèque du cardinal. Dans le Paris. gr. 3074, copie complète de l’inventaire rédigé par Matthieu Devaris, il porte le N. 5. Le Vat. Gr. 1567, copie plus précise et plus correcte en général, le donne sous le n. 6. Le manuscrit est resté assez longtemps dans une simple pochette de parchemin.
Après la mort du cardinal, le manuscrit passe à Pietro Strozzi, qui le fait venir en France, et de là à Catherine de Médicis. C’est sans doute à cette époque que la première partie, les Harmoniques de Ptolémée, a été copiée par Ange Vergèce pour Jean-Jacques de Mesmes (cf. P. gr. 2453 et 2454). La bibliothèque de la Reine est finalement intégrée, après sa mort en 1589, à celle du roi en 1594. C’est à ce moment que tous ces volumes reçoivent une reliure aux armes de Henri IV. Si on en croit Jean Boivin, de nombreux ouvrages étaient restés « nus » dans la bibliothèque de la Reine (Boivin Chap. IV, cité par Muratore I, p. 279), et il est possible que ce volume n’ait reçu de reliure qu’à son arrivée dans la bibliothèque du roi.

Présentation du contenu

ff. 1r-51v : Claude Ptolémée, Harmoniques, éd. I. Düring, Die Harmonielehre des Klaudios Ptolemaios, Göteborgs Högskolas Arsskrift 36, Göteborg, 1930.
ff. 1r-20v : Pinax du Livre 1, puis Livre I, Κλαυδίου Πτολεμαίου ἁρμονικῶν πρῶτον, expl. ὅτι τοὺς ἡγουμένους δύο λόγους ἔχει τονιαίους. ff. 20v-39r : Livre II, Κλαυδίου Πτολεμαίου ἁρμονικῶν δεύτερον, expl. f. 43v τῆς ἐξαρχῆς ἐπὶ τὰς ἰσοτονίας ἀποκαταστάσεως + tableaux. Dans le 4è cahier, on trouve une erreur de reliure dans l’ordre des feuillets : le 3è bifeuillet est plié à l’envers. Il faut donc lire le cahier dans l’ordre suivant : 25-26-30-28-29-27-31-32. ff. 39v-51v : Livre III, Κλαυδίου Πτολεμαίου ἁρμονικῶν τρίτον, expl. τὰ καθ’ ἕκαστον πιθανῶς ἂν ἐπιτηρηθέντα διὰ τῶν γενομένων /τέλος.

ff. 53r-101r : Porphyre, Commentaire aux Harmoniques de Ptolémée, éd. I. Düring, Porphyrios. Kommentar zur Harmonielehre des Ptolemaios, Göteborg,: Elanders, 1932. Commentaire au Livre I, 1-4, Πορφυρίου εἰς τὰ ἁρμονικὰ Πτολεμαίου ὑπόμνημα, expl. τὴν ἐξήγησιν ποιησόμεθα (titre de fin : τέλος τοῦ Πορφυρίου εἰς τὰ ἁρμονικὰ Πτολεμαίου ὑπομνήματος).

ff. 101v-115r : Plutarque, De Musica, éd. K. Ziegler, Plutarchi moralia, vol. 6.3 (3è éd.). Leipzig, Πλουτάρχου περὶ μουσικῆς, expl. καὶ μούσαις ἀπέλυσε τοὺς ἐστιωμένους / τέλος.

Bibliographie


Gallo F. A et Mantese G., « Nuove notizie sulla famiglia e sull’opera di Niccolo Leoniceno », Archivio Veneto 72, 1963, pp. 21 sqq.
Mugnai-Carrara D., La bibliotheca di Niccolo Leoniceno, Florence, 1991.
Muratore D., La bibliotheca del cardinale Niccolo Ridolphi, Alessandria, 2009.

Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :
Grec 2451. Ptolemaei harmonicorum libri III. (1) - Porphyrii commentarius in Ptolemaei Harmonica (53) – Plutarchi tractatus de musica (101v°).
XVè siècle. Papier. 116 feuillets. (Medic.-Reg. 2717.) Moyen format.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Anne Lapasset, Janvier 2015.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 29995. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 37619.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple