Fonds École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT)

Cote : COL-60 
Fonds de l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT)
1941-1993
0,62 mètre linéaire
Bibliothèque nationale de France. Département des arts du spectacle
Le fonds contient des documents majoritairement en français

Biographie ou histoire

"L'école de la rue Blanche" a pour origine la création, le 15 avril 1941, du Centre de formation professionnelle du spectacle. Son fondateur, Raymond Rognoni, ancien pensionnaire de la Comédie française, est entouré des comédiens Pierre Dux, Jean Debucourt, Jean Meyer, du danseur étoile Guy Laîné et de la chanteuse de l'Opéra de Paris Andrée Marillet, qui seront, avec d'autres, les premiers enseignants de l'école. L'objectif de celle-ci est à la fois d'offrir aux apprentis comédiens une préparation à l'entrée au Conservatoire et de délivrer un enseignement pluridisciplinaire, couvrant l'ensemble des besoins utiles à la formation des acteurs et techniciens du théâtre : machinistes-constructeurs, électriciens-éclairagistes, régisseurs, habilleurs, décorateurs.
D'abord installé au 32 rue Flachat, dans le 17e arrondissement, le centre a compté pendant l'Occupation jusqu'à trois centres d'enseignement, nécessaires à l'apprentissage des différentes disciplines. C'est en 1944 qu'il s'installe durablement au 21, rue Blanche (9e arrondissement), dans un hôtel particulier à l'abandon où Jean Meyer, directeur artistique de l'école à la suite de Raymond Rognoni, fait aménager en 1951 un petit théâtre de 60 places pour monter les spectacles des élèves. L'école ouvrira une nouvelle salle de représentation en 1981, dans les anciens locaux du Théâtre du Grand Guignol tout proche. Enfin, en 1997, dans un contexte de décentralisation et pour répondre à l'inadéquation croissante des locaux, l'école toute entière quitte la rue Blanche et Paris pour Lyon, où elle poursuit ses activités en lien étroit avec l'évolution des métiers de la scène.
C'est en 1969 que l'école a pris officiellement le nom d' "école nationale supérieure des sciences et techniques du théâtre". Rattachée au ministère chargé de l'Enseignement supérieur, l'ENSATT est depuis 1991 un établissement public à caractère administratif.
Très tournée vers la pratique - comme en témoignent les représentations données chaque été au festival d'Egletons, en Corrèze, entre 1959 et 1969 - l'école a vu passer tout au long de son histoire un nombre impressionnant de grands noms du théâtre, tant parmi ses élèves (Loleh Bellon, Jean-Luc Boutté, Isabelle Carré, Catherine Frot, Isabelle Huppert, Muriel Mayette, Jean-Pierre Marielle, Jacques Noël, Olivier Py, Michel Serrault...) qu'au sein de son corps enseignant (Jean Meyer, Henri Rollan, Marcel Bozonnet, Brigitte Jaques-Wajeman...). Elle s'attache à conserver et à développer le caractère pluridisciplinaire qui est sa marque de fabrique depuis ses origines, formant des professionnels appelés à exercer dans tous les corps de métiers propres au monde du théâtre.

Informations sur les modalités d’entrée

Don de Pierre Roudy, ancien directeur de l'école, mai 2001.

Présentation du contenu

Le fonds contient principalement des archives administratives sur l'école depuis son ouverture jusqu'aux années 1990. Ces archives illustrent notamment l'histoire de sa fondation, son organisation et l'évolution de celle-ci à travers les âges, le fonctionnement courant et la vie de l'établissement (gestion du personnel, bâtiments, examens, représentations) ainsi que le parcours des élèves qui l'ont fréquenté, y compris au-delà de leur scolarité (dossiers individuels, correspondance).

Conditions d'accès

Vous pouvez préparer votre venue au département des Arts du spectacle en réservant vos documents à distance à partir du présent inventaire, en cliquant sur l'icône "Calendrier" qui figure à gauche des descriptions de documents.
Pour pouvoir réserver à distance, vous devez posséder une carte de lecteur en cours de validité et donnant accès à la Bibliothèque de recherche, et créer votre propre espace personnel sur le site Web de la BnF à cette adresse.
Ce fonds est consultable uniquement en place réserve (à demander à l'entrée de la salle de lecture).
Il est conservé dans les magasins d'un site distant. Un délai de 48 à 72 heures est donc nécessaire pour obtenir la communication des documents qui le constituent. Un document demandé jusqu'à 17 h 45 est disponible le surlendemain à 10 h (pour les demandes effectuées du vendredi 17 h 45 au lundi 10 h, compter 1 jour de plus).

Documents en relation

À la bibliothèque de l'ENSATT sont encore conservées un certain nombre d'archives administratives et artistiques correspondant à la période parisienne de l'École, dont on trouvera une description sommaire sur son site web. Les archives postérieures à 1997 sont également conservées à l'ENSATT.

Au département des Arts du spectacle :

  • ensemble de documents sur la carrière de Raymond Rognoni, qui dirigea entre 1941 et 1944 le Centre de jeunesse du spectacle, ancêtre de l'ENSATT. Cote : MW-148
  • documents d'information : prospectus, invitations, coupures de presse. Cotes : WNA-422 (1972-1985) et WNB-1246 (1997-)

Bibliographie

Lehot (Andrée). La formation des comédiens au Centre d'art dramatique de la rue Blanche à Paris. Thèse de doctorat de 3e cycle, Université de la Sorbonne, 1968.
Roudy (Pierre). Le Centre dramatique de la rue Blanche : l'ENSATT, École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre. Paris : Editions du Club Zéro, 2001.
L'école théâtre : ENSATT, École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre. Sous la direction de Thierry Pariente et Véronique Bisciglia. Besançon : les Solitaires intempestifs, impr. 2011.