Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2430-2549

Grec 2456

Cote : Grec 2456  Réserver
Ancienne cote : Regius 2179 (Clément)
Ancienne cote :  461 (Dupuy)
Ancienne cote :  435 (Rigault)
Ancienne cote : Fontainebleau 380 (voir le catalogue alphabétique, Paris. gr. 3065, f. 50v)
Ancienne cote : Fontainebleau 204 (dans la liste des manuscrits de Fontainebleau par Ange Vergèce, Paris. gr. 3064, f. 11r)
début du XVIè siècle
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Venise.
335x220 mm.
I-III + (1-483) + I-III

ECRITURE
La copie a été successivement attribuée par H. Omont à Michel Damascène (Invent. Somm.) puis à Valeriano Albini (Cat. Font). Elle est entièrement due à Constantin Mésobotès (identifié par E. Gamillscheg, RGK 2, 315). Le dernier traité, qui ne figure pas dans le modèle, a été ajouté, par le même copiste semble-t-il, à partir d'un autre manuscrit.
Surface écrite : 220x114 mm. Marge supérieure : 35 mm. Marge extérieure : 64 mm. Marge inférieure : 83 mm. Marge intérieure : 32 mm .

DECORATION
La décoration est minimale, et elle est due au copiste lui-même. Les titres des traités ainsi que des chapitres sont rubriqués, les initiales de traités, parfois de chapitres, sont rubriquées et ornées de quelques arabesques.
Les légendes des diagrammes font généralement intervenir les deux couleurs d’encre.

MATIERE
Papier assez épais, lissé, un peu raide. Le volume est composé d’un seul type de papier, qui présente un filigrane en forme de flèches croisées, la pointe surmontée d’une étoile à six branches. Il est proche de Piccard DE8085 (Speyer 1549).
La dernière page de garde porte un filigrane en forme d’ancre inscrite dans un cercle, et surmontée d’une étoile à six branches. On peut le comparer avec Piccard AT3800-PO-119013 (Innsbruck 1546).

FOLIOTATION
La foliotation continue du manuscrit présente un assez grand nombre d’erreurs : manquent les numéros 66, 67 et 303. Ont été corrigés en « bis » : 195, 272, 301 et 464. Enfin, après les folios 297-298, on trouve deux folios numérotés également 297-298, sans correction en « bis ».

CAHIERS
Le volume est entièrement composé de quaternions. On a inséré un bifeuillet + 1 feuillet (collé au premier quaternion) pour composer la première garde, ainsi qu’un folio supplémentaire pour la dernière garde.

SIGNATURES
Dans la marge inférieure, au milieu de la page.
Signatures par bifeuillets : le premier folio de chaque quaternion est numéroté selon le système grec (au début avec abréviation de l’ordinal, qui disparaît ensuite). Les trois suivants comportent les chiffres II, III, IIII à la même place que la signature.
Ce système de signatures est tout à fait comparable avec celui du Paris. gr. 1915, copié également par Constantin Mésobotès, pour le Cardinal Ridolfi.
Pas de réclames.

REGLURE
Réglure à pointe sèche qu’on ne distingue plus.

RELIURE
Reliure alla greca. Cuir fauve marbré de noir monté sur ais de bois, aux chants rainurés. Les armes de Henri II, au centre des plats, ont été ajoutés ultérieurement, dans un cuir brun pour le plat supérieur, et un cuir vert olive pour le plat inférieur.
Le dos est lisse, décoré à froid à l’aide de losanges délimités par des filets triples, et ornés de fers figurant une petite étoile, ou un petit soleil.
Le plat supérieur porte une décoration sobre de filets droits et courbes, avec la même petite étoile. Le titre en majuscules dorées y a été ajouté plus tard, de même que le médaillon aux armes de Henri II, que l’on doit à l’atelier de Fontainebleau (vers 1549-1550).
Cette reliure habille 6 autres manuscrits grecs (les Paris. gr. 4677, 833, 1444, 2338, 2362 et 2895) ainsi qu’un imprimé (In-Folio. Rés. Vélins. 466). Ces 7 manuscrits forment le Troisième groupe vénitien identifié par Hobson. Ils proviennent de l’atelier du relieur de Mendoza (autrefois appelé Wanderbuchbinder par. I. Schunke) à Venise .

ESTAMPILLES
ff. 1r et 483r : estampille du XVIIè siècle, modèle Josserand-Bruno n. 1.

Historique de la conservation

Le manuscrit a été copié à Venise au début du XVIè siècle, avant 1537 s’il faut croire que le Paris. gr. 2457, de la main d’Ange Vergèce, l’a utilisé comme modèle. Il semblerait qu’il soit la copie directe du Marc. Gr. Z. 322, qui avait appartenu au Cardinal Bessarion. Longtemps attribué à Michel Damascinos, il semble établi désormais qu’il soit de la main de Constantin Mésobotès (RGK 2, 315), qui travaillait alors à Venise en lien avec l’atelier de Bartolomeo Zanetti.
La reliure fut confiée au relieur de Mendoza, au sein d’un lot plus important. C’est peut-être un élément qui permettrait de répondre plus précisément à la question des liens entre Bartolomeo Zanetti et le relieur de Mendoza (M.-P. Lafitte p. 63).
Le volume a été acquis par Girolamo Fondulo en 1539 pour le compte de François Ier : Hobson propose de l’identifier avec le n. 12 ("Aristides in papyro") de la liste des achats de Fondulo (Paris. gr. 3064, f. 17r).
Son catalogage dans la bibliothèque de Fontainebleau est dû à Constantin Paléocappa, qui rédige en grec l’index du volume sur la première page de garde (Ir). La mention du dernier traité (Bacchius) a été ajoutée ultérieurement, par une main occidentale.
Sur le contre-plat supérieur, un autre index en grec, moins développé que celui de Paléocappa, et se référant à la foliotation (fautive) du manuscrit. Là aussi, la mention de Bacchius semble être un ajout postérieur. L'oubli, dans un premier temps, du traité de Bacchius s'explique par un titre qui n'est pas mis en valeur par le copiste, si bien qu'on a pu ne pas le remarquer.
Au verso de la troisième garde enfin, on trouvera un index latin, se référant également à la foliotation, qui est de la main de Jean Boivin. Il indique le traité de Bacchius. Peut-être est-ce lui qui a complété en grec les deux index grecs, mais rien ne permet de l’affirmer.

Présentation du contenu


ff. 1-63 : Aristide Quintilien, De musica, livres I-III, éd. R.P. Winnington-Ingram, Aristidis Quintiliani de musica libri tres, Leipzig, Teubner, 1963.
ff.1-23v : Livre I, Ἀριστίδου Κοιντιλιάνου περὶ μουσικῆς βιβλίον πρῶτον, expl. ὁ τεχνικὸς τῆς μουσικῆς πεπέρασται λόγος (titre de fin : ἀριστείδου τοῦ κοϊντιλιανοῦ περὶ μουσικῆς πρῶτον). ff. 23v-43r : Livre II, Ἀριστίδου τοῦ Κοιντιλιάνου περὶ μουσικῆς βίβλιον δεύτερον, expl. διεγερητικὸν δὲ ἐστὶ τοῦτο καὶ ἥπιον (pas de titre de fin). ff. 43r-63 : Livre III, Ἀριστίδου τοῦ Κοιντιλιάνου περὶ μουσικῆς τρίτον, expl. μιᾷ καταθέσθαι πραγματείᾳ ( pas de titre de fin).
ff. 63v-181v : Manuel Bryenne, Harmonica, Livres I-II, éd. G.H. Jonker, The Harmonics of Manuel Bryennius, Groningen, Wolters-Noordhoff, 1970.
pp. 63v-90r : Livre I, Μανουὴλ Βρυεννίου ἁρμονικῶν βίβλιον πρῶτον, expl. καὶ τὰ τούτοις ὅμοια (titre de fin : Μανουὴλ Βρυεννίου ἁρμονικῶν βίβλιον πτῶτον). ff. 90r-147v : Livre II, Μανουὴλ Βρυεννίου ἁρμονικῶν βίβλιον δεύτερον, expl. συστήματος ὑποδείγματι δείκνυται (pas de titre de fin). ff. 147v-181v : Livre III, Μανουὴλ Βρυεννίου ἁρμονικῶν βίβλιον τρίτον, expl. ὡς οἷοντε ἄρα ἡμῖν ἐξεθέμεθα (pas de titre de fin).
ff. 181v-197v : Plutarque, De Musica, éd. K. Ziegler, Plutarchi moralia, vol. 6.3 (3è éd.). Leipzig, Teubner, 1966, pp. 1-37 : Πλουτάρχου περὶ μουσικῆς, expl. καὶ μούσαις ἀπέλυσε τοὺς ἐστιωμένους.
ff. 197v-205v : Euclide* (attribué maintenant à Cléonide), Isagoge harmonica, éd. H. Menge, Euclidis opera omnia, vol. 8. Leipzig,Teubner, 1916, pp. 186-222 : Εὐκλείδου εἰσαγογὴ ἁρμονική, expl. τὸ ἑρμοσμένον ἐστὶ πραγματείας.
ff. 205v-210r : Euclide, Sectio canonis, éd. H. Menge, Euclidis opera omnia, vol. 8. Leipzig, Teubner, 1916, pp. 158-180 : Εὐκλείδου κατατομὴ κανόνος, expl. μέσον διάτονον.
ff. 210r-240r : Aristoxène de Tarente, Elementa harmonica, livres I-III, éd. R. da Rios, Aristoxeni elementa harmonica, Rome, Polygraphica, 1954.
ff. 210r-221v : Livre I, Ἀριστοξένου ἁρμονικῶν στοιχείων πρῶτον, expl. εὐθεῖα δὲ ἡ ἐπὶ τὸ αὐτό. ff. 221v-233r : Livre II, Ἀριστοξένου ἁρόνικῶν στοιχείων δεύτερον, expl. τοῦ διᾶ τεσσάρων καὶ τοῦ διὰ πασῶν. ff. 233r-240r : Livre III, Ἀριστοξένου ἁρόνικῶν στοιχείων τρίτον, expl. ἢ τοσαυταχῶς, ῥᾴδιον συνιδεῖν.
ff. 240r-258v : Alypius, Isagoge musica, éd. L. Zanoncelli, La Manualistica Musicale Greca, Milano, Guerini Studio, 1990, pp. 367-460 : Ἀλυπίου εἰςαγογὴ μουσική, expl. παρυπάτη μέσων λ καὶ ἡμίδελτα πλάγιον.
ff. 258v-271r : Gaudence, Harmonica Introductio, éd. L. Zanoncelli, La Manualistica Musicale Greca, Milano, Guerini Studio, 1990, pp. 327-350 : Γαυδεντίου φιλοσόφου ἁρμονικὴ εἰσαγογή, expl. καὶ ταῦ πλάγιον ἀνεστράμενον.
ff. 271v-286v : Nicomaque de Gérasa, Harmonicum enchiridion, éd. K. Jan, Musici scriptores Graeci, Leipzig, Teubner, 1895 (repr. Hildesheim, Olms, 1962), pp. 236-265.
ff. 271v-281v : Livre I, Νικομάχου γερασσηνοῦ πυθαγιρικοῦ ἁρμονικῆς ἐγχειρίδιον ὑπαγορευθὲν ἐξ ὑπογύου κατὰ τὸ παλαιόν βιβλίον ἄλφα, expl. μετὰ τῆς πρώτης ἀφορμῆς. ff. 281v-286v : Livre II, Νικομάχου γερασσηνοῦ πυθαγιρικοῦ ἁρμονικὸν ἐγχειρίδιον δεύτερον, expl. καὶ ξύμμετρον ἀπενείματος.
ff. 286v-353v : Claude Ptolémée, Harmoniques, éd. I. Düring, Die Harmonielehre des Klaudios Ptolemaios, Göteborgs Högskolas Arsskrift 36, Göteborg, 1930.
ff. 286v-310v : Livre I, Κλαυδίου Πτολεμαίου ἁρμονικῶν τῶν εἰς τρία τὸ πρῶτον, expl. ὅτι τοὺς ἡγουμένους δύο λόγους ἔχει τονιαίους. pinax du livre 2. ff. 311r-334r : Livre II, Κλαυδίου Πτολεμαίου ἁρμονικῶν τῶν εἰς τρία, τὸ δεύτερον, expl. f. 333v τῆς ἐξαρχῆς ἐπὶ τὰς ἰσοτονίας ἀποκαταστάεως (titre de fin : Τέλος τοῦ δευτέρου τῶν τοῦ Πτολεμαίου ἁρμονικῶν) + page de tableaux. ff. 334v-353v : Livre III, Κλαυδίου Πτολεμαίου ἁρμονικῶν τῶν εἰς τρία τὸ τρίτον, expl. τοὺς δ’ἄρεος πρὸς ἡλίου καὶ διὰ πάντα ἐπισφαλεῖς (titre de fin : τέλος τοῦ τρίτου).
ff. 354r-477r : Porphyre, Commentaire aux Harmoniques de Ptolémée, éd. I. Düring, Porphyrios, Kommentar zur Harmonielehre des Ptolemaios, Göteborg, Elanders, 1932.
ff. 354r-459v : Comm. au livre I, Πορφυρίου εἰς τὰ ἁρμονικὰ πτολεμαίου ὑπόμνημα, expl. ἅτε δὴ ἔγγιστα ὢν τῆς ἰσότητος. ff. 460r-477r : Comm. au livre II, Πορφυρίου ὑπόμνημα εἰς τὸ δεύτερον τῶν πτολεμαίου ἁρμονικῶν, expl. ἡ ἐναρμονίου γένους μελώδησις (+ diagramme).
ff. 477v-483r : Bacchius, Introductio artis musicae, éd. L. Zanoncelli, La Manualistica Musicale Greca, Milano, Guerini Studio, 1990, pp. 252-284 : εἱσαγογὴ Βακχείου τοῦ γέροντος, expl. οἷον νῶτον πίτυος στέφανον.

Bibliographie


Hobson A., « Les reliures italiennes de la bibliothèque de François Ier », Revue française de l’histoire du livre, n. 36 1982, p. 409-426.
Hoffmann Ph., « Sur quelques manuscrits vénitiens de Georges de Selve, leur reliure et leur histoire », Paleografie e codicologia greca, atti del II Colloquio internazionale (Berlino-Wolfenbüttel, 17-21 ottobre 1983), Alessandria 1991, pp.441-462 et pl. pp.223-230.
Lafitte M.-P. et Le Bar F., Reliures royales de la Renaissance, Bibliothèque Nationale de France, 1999.
Omont H., Catalogue des Manuscrits grecs de Fontainebleau sous François Ier et Henri II, Paris, 1899.
Schunke I., « Venezianische Renaissancebinder », Studi di blibliografia e di storia in onore di Tammaro de Marinis, 1964, IV, pp. 168-173.


Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :

Grec 2456-.Aristidis Quintiliani de musica libri III. (1) ; - Manuelis Bryennii harmonicorum libri III. (63v) ; - Plutarchi tractatus de musica (181v) ; - Euclidis Isagoge harmonica et sectio musici canonis (197v) ; - Aristoxeni harmonicorum elementorum libri III. (210) ; - Alypii isagoge musica (240) ; - Gaudentii isagoge harmonica (258v) ; - Nicomachi Geraseni hamonices encheiridion, libris II. (271v) ; - Ptolemaei harmonicorum libri III. (286v) ; - Porphyrii commentarius in Ptolemaei Harmonica (354) ; - Bacchi senioris isagoge musica (477v).

XVI s. Copié par Michel Damascène. Papier. 483 feuillets. (Fontebl.-Reg. 2179.) Moyen format.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par : Anne Weddigen. Décembre 2014.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 29999. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 33583.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple