Département des Manuscrits > Mexicain

Mexicain 374. Manuscrito del aperreamiento

Cote : Mexicain 374 
Manuscrito del aperreamiento
XVIe siècle
(1560)
Coyoacan Manuscrit figuratif accompagné d’une série d’inscriptions. Une feuille, papier européen (José Fernando Ramírez précise qu'il s’agit de papier de Castille), 430 x 310 mm.
Écriture à l’encre noire.
Les couleurs rouge, vert, jaune, gris et noir ont été appliquées sur la surface du papier non apprêtée, c'est-à-dire sans base de peinture blanche .Estampille « BIBLIOTHÈQUE NATIONALE / MANUSCRITS / R.F. » proche du n° 30 de Josserand mais de 26 mm de diamètre (Josserand-Bruno, p. 287, pl. XXIV, n° 30).
Estampille « Collection E. Eug. GOUPIL à Paris / Ancienne Collection J. M. A. AUBIN » à l'encre violette au recto et au verso de la toile sur laquelle le manuscrit était entoilé.

Texte en langue nahuatl et espagnol.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original : Mexicain 374.

Numérisation après restauration (2021).

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Présentation du contenu

"Aperreamiento, o suplicio por medio de perros de presa". Supplice au moyen de chiens furieux, infligé au Mexique à sept chefs ou seigneurs indigènes par ordre de Hernan Cortés.

Note : B carton G

Informations sur les modalités d’entrée

Le manuscrit a appartenu à Lorenzo Boturini Benaduci (1702-1748?).

Après la confiscation de la collection de Boturini, le manuscrit s'est trouvé au Museo Nacional de México où Brantz Mayer (1809-1879) l'a vu et décrit dans son "Mexico as it was and as it is", New York : J. Winchester ; London ; Paris : Wiley and Putnam, 1844, p. 99-100 et la réédition de Philadelphia, G. B. Zieber & company, 1847, p. 99-100.

John B. Glass se demande si le manuscrit a appartenu à Leo Simon Reinisch.

Le manuscrit a appartenu à Joseph-Marius Alexis Aubin (1802-1891).

En 1889, il est acquis auprès de Joseph-Marius Alexis Aubin (1802-1891) par Eugène Goupil (1831-1895) (estampille « Collection E. Eug. GOUPIL à Paris / Ancienne Collection J. M. A. AUBIN »).

En 1898, il est donné à la Bibliothèque Nationale en 1898 par Augustine Élie Goupil, veuve d'Eugène Goupil.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MFILM Mexicain 374. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 57784.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution : R 57784.

Voir le document numérisé
vignette simple