Fonds Baty, Gaston (théâtre)

Cote : COL-285
Ancienne cote : COL-255
Fonds Gaston Baty (1885-1952)
1886-1973
16,5 mètres linéaires
Bibliothèque nationale de France. Département des arts du spectacle
Fonds produit par :  Baty, Gaston (1885-1952)
Le fonds contient des documents majoritairement en français.

Biographie ou histoire

Metteur en scène et théoricien du théâtre, Gaston Baty (1885-1952) est l’une des figures majeures du renouveau de la scène française dans l’entre deux-guerres.
Gaston Baty s’essaye pour la première fois à l’écriture et à la mise en scène théâtrale au collège d’Oullins en 1899, où il crée avec ses camarades l'Académie de l'Athénée. Six années plus tard, il publie un drame en prose : La Passion, avant de partir pour Munich afin d'y poursuivre des études en histoire de l'art. Il parcourt la Bavière franconienne et découvre le Faust de Georg Fuchs au Künstlertheater, spectacle qui aura une influence décisive sur lui. Influencé par la mythologie allemande, Gaston Baty revisite le conte de Blancheneige, qu’il publie en 1908. Entre 1909 et 1914, il accompagne son père, marchand de bois, dans ses voyages professionnels. Il visite la Finlande et les Balkans et poursuit en parallèle ses études de théâtre. C'est à cette période qu'il publie ses premiers articles. De 1914 à 1919, Gaston Baty est mobilisé, mais la Guerre ne parvient pas à l’éloigner de sa passion pour le théâtre.
De retour à Lyon, il fait la connaissance de Firmin Gémier et débute sa carrière au Cirque d’Hiver de Paris en créant des décors puis en signant la mise en scène de La Grande Pastorale de Charles Hellem. Il est alors âgé de trente-cinq ans. D’autres spectacles montés par Gaston Baty sont programmés au Théâtre des Arts et à la Comédie Montaigne-Gémier.
En 1921, il rejoint une société d'auteurs contemporains dont il ne tardera pas à prendre la direction pour former les Compagnons de la Chimère le 26 mars 1922. La corporation permet de lutter contre les difficultés de l’industrie théâtrale. C’est durant cette période qu’il commence à travailler avec Marguerite Jamois et André Cadou. Les spectacles sont programmés à la Comédie des Champs-Élysées puis au Théâtre des Mathurins. Une salle permanente est inaugurée le 17 avril 1923, au 143 boulevard Saint-Germain dans le 6e arrondissement de Paris. La Baraque de la Chimère programme pendant une année les spectacles de la Compagnie. La Chimère édite un bulletin de février 1922 à juin 1923, qui contient l’exposé des doctrines de Gaston Baty.
Après l’aventure de la Chimère, Gaston Baty monte sa propre compagnie (la Compagnie Gaston Baty), il fait notamment jouer Marguerite Jamois et Lucien Nat et présente successivement des mises en scène au Studio des Champs-Élysées, dont il prend la direction en 1924, au Théâtre du Vieux-Colombier, au Théâtre Saint-Michel, au Théâtre Antoine, au Théâtre de l'Avenue et au Théâtre Pigalle. Il crée la Société des Spectacles qui lui permet de publier ses cahiers d’arts dramatique Masques dans lesquels figurent les textes des auteurs dramatiques contemporains qu’il met en scène et ses textes théoriques sur le théâtre. En 1926 ses textes sont publiés dans l’ouvrage Le Masque et l’encensoir : introduction à une esthétique du théâtre.
Gaston Baty s'associe avec Charles Dullin, Louis Jouvet, Georges Pitoëff, directeurs respectifs du Studio des Champs-Élysées, du Théâtre de l'Atelier, de la Comédie des Champs-Élysées et du Théâtre des Mathurins pour former le 6 juillet 1927 lLe Cartel des Quatre. Il s'agit d'une association basée sur l'entraide, en réaction à l’envahissement du théâtre commercial et les abus de pouvoir de la critique.
Les années 1930-1940 représente une période de consécration pour le travail de Gaston Baty. En 1930, il prend la direction du Théâtre Montparnasse jusqu’en 1942 et y présentera ses spectacles jusqu’en 1947. De 1936 à 1949, Gaston Baty participe à la rénovation de la Comédie-Française. Il lui restera fidèle malgré les épreuves de la Guerre et les troubles de la Libération.
En 1942, Gaston Baty confie à Marguerite Jamois la direction du Théâtre Montparnasse et se consacre à une passion qui lui vient de son enfance dans le pays lyonnais : les marionnettes. Gaston Baty crée la Compagnie des Marionnettes à la française (avec notamment Simonne Joffroy, l’animatrice de marionnettes), pour laquelle il revisite un répertoire de légendes populaires. La même année, il publie l’ouvrage Trois p’tits tours et puis s’en vont... Théâtres forains de marionnettes à fils et leur répertoire. La compagnie présente quelques pièces lors de festivals ou d’expositions et réalise une tournée en Allemagne où elle présente La Tragique et plaisante histoire du Docteur Faust qui ne sera jamais présentée à Paris. En 1949, Gaston Baty publie Le Rideau Baissé, ouvrage dans lequel il réédite ses textes majeurs. En 1951, il répond à l'appel de Jeanne Laurent et crée le cinquième centre dramatique de la décentralisation : la Comédie de Provence, qui prend alors le nom de Comédie de Provence-Centre dramatique du Sud-Est.

Informations sur les modalités d’entrée

Souvent appelé "collection Baty", le fonds Gaston Baty est un fonds composite qui comprend le fonds original arrivé dans les collections du département en 1953 par don de la veuve de Gaston Baty et de nombreux additifs. Ces additifs proviennent encore de la veuve de Gaston Baty, dont le dernier versement date de 1973, mais aussi de certains de ses collaborateurs : don André Cadou en 1961, compositeur de musique ; don de Marguerite Jamois, comédienne, en 1985 puis en 2003 par ses ayants droit. D'autres dons sont venus enrichir le fonds : don de Simonne Joffroy, amie de Gaston Baty et animatrice de marionnettes ; don de l'association des Amis de Gaston Baty après sa dissolution ; don d'Henri Crémieux, comédien et scénariste ; d'Yves Dubois, décorateur ; de Monique de Ponthus, secrétaire à la Comédie de Provence-Centre dramatique du Sud-Est.
Un lot de trente-sept marionnettes acquis en 2013 par le département des Arts du spectacle complète le fonds Gaston Baty. Ces marionnettes proviennent toutes de la collection personnelle de Jean Anouilh.

Présentation du contenu

Le fonds comprend des manuscrits, des notes, des textes, de la correspondance, de la documentation, des imprimés, relevés de mises en scène (qui rassemblent beaucoup d'informations techniques sur le montage des spectacles), des conduites de mise en scène, de régie et de musique, des partitions musicales (composées majoritairement par André Cadou mais rattachées aux spectacles de Gaston Baty), des affiches, des programmes, des photographies et des objets : disques, maquettes, marionnettes émanant des activités de Gaston Baty.

Informations sur le traitement

Pour des raisons de gestion, ce fonds, anciennement coté COL-255, a dû être recoté COL-285 en 2016. Mais toutes les sous-cotes (c'est-à-dire, le nombre qui figure entre parenthèses après la cote générique du fonds) sont restées identiques à ce qu'elles étaient anciennement.

Classement

Présent dans les collections du département des Arts du spectacle depuis 1953, le fonds Gaston Baty a été pré-classé. Le dernier inventaire a conservé les choix du précédent classement. Ainsi, la plupart des documents sont conservés par grands ensembles documentaires : manuscrits, correspondance, notes, photographies.
L'inventaire présente les archives de Gaston Baty de la manière suivante : une section "Éléments biographiques" qui rassemble les premiers écrits de Gaston Baty, les documents personnels (journaux, photographies) et ses notes de voyages ; une section "Correspondance personnelle et générale" ; une section "Oeuvres et carrière" qui distingue les documents concernant ses activités théâtrales et ceux qui se rapportent à ses activités de marionnettiste. Ces deux rubriques regroupent les documents concernant les spectacles, les projets non réalisés, les activités administratives de Gaston Baty, ses travaux d'écriture, des dossiers de presse et la correspondance.

Conditions d'accès

Vous pouvez préparer votre venue au département des Arts du spectacle en réservant vos documents à distance à partir du présent inventaire, en cliquant sur l'icône "Calendrier" qui figure à gauche des descriptions de documents.
Pour pouvoir réserver à distance, vous devez posséder une carte de lecteur en cours de validité et donnant accès à la Bibliothèque de recherche, et créer votre propre espace personnel sur le site Web de la BnF à cette adresse.
Ce fonds est consultable uniquement en place réserve (à demander à l'entrée de la salle de lecture).

Documents séparés

Madame Gaston Baty a fait don des ouvrages constituant la bibliothèque de Gaston Baty à l'Institut d'études théâtrales de l'Université de Paris III.

Documents en relation

D'autres fonds présents dans les collections du département des Arts du spectacle sont susceptibles d'enrichir les recherches sur Gaston Baty et ses activités, notamment les fonds de ses collaborateurs du Cartel : Louis Jouvet, Charles Dullin, Georges Pitoëff, de ses comédiens : Henri Crémieux, les fonds de maquettes de décors et de costumes : Émile Bertin, Bron, Olga Choumansky, Marie-Hélène Dasté, et de journalistes et critiques tels Alain Virmaux et Paul Blanchart.
Des archives concernant Gaston Baty figurent dans des fonds conservés dans d'autres institutions, c'est le cas de la Théâtrothèque Gaston Baty à Institut d'études théâtrales de l'Université de Paris III, les Archives de l’Association des régisseurs de théâtre à la Bibliothèque historique de la ville de Paris, le fonds Suzanne Michet à la Bibliothèque municipale de Lyon, le Musée des Marionnettes du monde de Gadagne à Lyon et le fonds Jeanne Laurent conservé à la Bibliothèque Yves-Le Gallo du Centre de recherche bretonne et celtique (CRBC) de l’Université de Bretagne occidentale.

Publications sur Gaston Baty :

BLANCHART, Paul, Gaston Baty, coll. Choses et gens de théâtre, Ed. Nouvelle revue critique, Paris, 1939, 95 p. BLANCHART, Paul, Gaston Baty : Notes et documents biographiques et bibliographiques, réunis et ordonnés par Paul Blanchart , Société d’Histoire du Théâtre, Revue d’Histoire du Théâtre I-II, Ed. Les Presses Littéraires de France, Paris, 1953, 123 p. SIMON, Arthur, Gaston Baty : théoricien du théâtre, traduit de l’américain par l’auteur, Paris , Ed. Klincksieck, 1972, 261 p. HORT, Jean, Les théâtres du Cartel et leurs animateurs : Pitoëff, Baty, Jouvet, Dullin , Genève, Skira, 1944, 206 p. Association des amis de Gaston Baty, Gaston Baty et le renouvellement du théâtre contemporain, Cahiers IV, Ed. Bibliothèque de l’Arsenal, Paris, 1966, 94 p. Association internationale des études francaises, "Baty et la fidélité aux classiques" in Cahiers de l'Association internationale des études francaises, 1969, N°21. pp. 87-103.

Publications de Gaston Baty :

BATY , Gaston Baty. La Passion, Lyon, P. Phily, 1905, 159 p.BATY, Gaston, Blancheneige, Lyon , Grange et Refoubelet, 1911, 85 p.BATY, Gaston Baty, Le Masque et l'Encensoir : Introduction à une esthétique du théâtre, Paris, Bloud et Gay, 1926. 327 p.BATY, Gaston, Le Théâtre Joly, les crèches et les marionnettes lyonnaises à fils, Paris, Coutan-Lambert, 1937, 22 p.BATY, Gaston, CHAVANCE, René, Vie de l'art théâtral des origines à nos jours, Paris, Plon, 1939, 309 p.BATY, Gaston, Trois p'tits tours et puis s'en vont... : Les théâtres forains de marionnettes à fils et leur répertoire 1800-1890, Paris, Odette Lieutier, 1942, 253 p.BATY, Gaston, Le Rideau baissé, Textes réunis : "Le Masque et l'encensoir", "Visage de Shakespeare", "Phèdre et la mise en scène des classiques", "Le metteur en scène", "Finale en mineur". Éd. Bordas, Paris, 1948, 231 p.