Département des Manuscrits > Italien > Italien 501-750

italien 590

Cote : italien 590  Réserver
Ancienne cote : Regius 7763
Ancienne cote : Dupuy II 1070
Ancienne cote : Rigault II 1308
Vergilius Maro P., Eneide traduit par Anastase ; divers textes poétiques dont des poésies de Antonio de Mores et de Gonçalvo de Avila ; Angelo Albani , Paris e Vienna.
Fin du XIVe siècle (1370-1410)
Manuscrit rédigé en italien, en latin et en catalan.
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits
Ce manuscrit a été copié en Italie.
De nombreuses mains de copiste sont présentes dans ce manuscrit : écriture littera textualis (f. 1-60) ; plusieurs écritures cursives : f. 60v-65v, f. 66-77, f. 79v, f. 80, f. 81v, f. 85-86, f. 82-83, f. 84v ; écriture semi humanistique (f. 77v-f. 79). F. 1 et f. 86v : essais d'écriture de diverses mains.
Texte copié sur deux colonnes (f. 1-65v, f. 85r-v), sur une seule colonne (f. 66-81v, f. 84v, f. 86), pleine page (f. 82r-v).
F. 2 : dessins au crayon représentant le buste d'un homme coiffé d'un bonnet, un lézard et une chouette.
F. 80v : dessin d'entrelacs à l'encre brune (manchette ?) et d'une main (de femme ?) à l'encre noire au milieu de la page.
F. 3 : initiale décorée (violet, or). F. 46 : initiale filigranée à l'encre rouge.
F. 3-50 : majuscules réhaussées à l'encre rouge, initiales et rubriques à l'encre rouge. La décoration du manuscrit est inachevée (f. 51-60).
Texte à l'encre noire et à l'encre brune (f. 60v-65v, f. 80, f. 85).
Notes marginales d'une autre main (écriture cursive, encre noire) commentant et précisant le texte de Virgile tout au long du manuscrit (f. 3-50). F. 76v-77v : notes marginales d'une autre écriture, à l'encre brune.
F. 1-2, 80, f. 83v, f. 84, f. 86v : blancs.
F. 63v : quatre lignes complétement raturées et rayées. F. 65 : plusieurs lignes de texte rayées. F. 81v : écriture à l'encre brune, phrases raturées et rayées. F. 82-83 : texte avec de nombreuses corrections, biffures et rajouts à l'encre brune.
F. f. 51, f. 66, f. 69 : feuillet déchiré au coin inférieur, en partie le long de la reliure.
Talon de deux feuillets papier entre f. 10 et f. 11, entre f. 65 et f. 66, et entre f. 80 et f. 81.
Réclame à l'encre noire réhaussée de rouge (sauf pour f. 10v, f. 42v) au centre inférieur du verso du dernier feuillet de chaque cahier : "mena" (f. 10v), "ne con" (f. 18v), "ni" (f. 26v), "di cic" (f. 34v), "dal iu" (f. 42v).
Papier.86 feuillets précédés et suivis de trois gardes.200 x 273 mm Filigrane à la grappe (f. I, f. VI), filigrane avec inscription : "[v]ornu[r]..."(f. III, f. IV), filigrane non identifié (deux os, lettre ?) (f. 82-83).
Réglure à la mine de plomb (f. 3-60) et à la pointe sèche.
Reliure de maroquin rouge aux armes et chiffre royaux de la fin du XVIIe siècle ou du début du XVIIIe siècle, tranches naturelles, titre : « ENEIDA ».
Estampille de la bibliothèque royale (avant 1735) sur le modèle Josserand-Bruno, type 7.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Ce manuscrit a appartenu à la bibliothèque des rois Aragonais de Naples . Il est saisi par Charles VIII en 1495 et apporté au château d'Amboise, puis transféré dans la Librairie royale de Blois. Ce manuscrit est mentionné dans l'inventaire du transfert de Blois à Fontainebleau en 1544 : "Ung autre livre, en papier, à la main, intitullé Aenide de Virgille, en prose, en italien ; couvert de cuir noir" (Omont n° 1664 ) et dans le catalogue de la Bibliothèque du roi à Paris à la fin du XVIe siècle : "Les 12 livres de l’Eneide de Virgile" (Omont n° 2865).

Présentation du contenu

F. 1v : 'Incomincia lo libro de Virgilio con [...]quista". "
F 2v : titre du XVIe siècle, « Italien Les 12 livres de l’Eneide de Virgile en prose ».
F. 1 : "Odio drago [n]aper pradu / Fuogo et fyame porta in cape / Dio va d uno altro lade / Con laqua corente stuta questa / Doglya di questa testa ardenti".
F. 86v : mention d'un ancien possesseur : "Acoscanbre de Aragon de buen ferriqo".

Eneide traduit et adapté par Anastase , moine franciscain (O.F.M.) : "Il quale libro frate Anastasio dell ordine de frati minori, huomo discreto et litterato cum multa fatica recoduisi in ipsa lassando certa parte sencza laquale li parue che questo libro suffitientemente potesse stare. Io Anastasio poi ad instancia dite et non multo lievemente translatai di grammatica in lingua volgare." (f. 3v).
Ce texte n'est pas une traduction complète de Virgile, mais un abrégé en prose, construit et divisé autrement que le texte original.
F. 3-50 : "Incomenza lo libro de Virgilio poeta mantuano loquale e chiamato Eneyda pero che parla de li facti de quello Enea troyano figliolo de Anchise il quale volume de libro e distinto et partito in XII libri. Incomenza el primo ...-... Laudetur Deus. Explicit liber Virgilii. Deo gratias amen".
Ce texte est attribué par certains à Andrea Lancia (c.1280 - c.1360), auteur d'une traduction de Virgile en italien, Eneide virgiliana. Anastase est un grec qui traduit ce texte pour Constance, fils de l'empereur Constantin

Ce manuscrit comporte plusieurs autres textes en latin et en catalan.

F. 51-60 : fragments de mythologie antique païenne, en latin : "In principio creavit Deus celum et terram ...-... Minos in navigans invenit terram ibique diis sacrificat magnimique paravit comunium."

F. 60-65 : poésies en catalan de Antonio de Mores et de Gonçalvo de Avila. F. 60v : " Antonio de mores contra Gonçalo d'Avila " ; "Respuesta de Gonçalo d'Avila ". F. 61 : "Moros contra Gonçalo d'Avila" ; "Respuesta de Gonçalo de Avila". F. 61v : "Anton de Mores contra Gonçalo de Avila". F. 62v : "Respuesta de Gonçalo de Avila ". f. 63v : "Gonçalo de Avila contra Anton de Moros". F. 64v : "Gonçalo de Avila contra Anton de Moros". F. 65 : "Anton de Moros contra Gonçalo de Avila".

F. 66-79 : fragments du poème italien de Angelo Albani (originaire d'Orvieto), Paris e Vienna , connu aussi sous le titre Innamoramente di due fedelissimi amanti , composé en strophes de 8 vers.
F. 66-79 : "Essendo mangiator de li lor morti / Insiemi morti con feroci morte ...-... Spander dovea le lacrime infelice / E l odiosa gregia rivedere / Li convenia incontra il suo volere / Deo gratias amen".
F. 66 : "Capitulo secondo dello pianto di Priamo e di li Troyani per la morte di Paris" ; f. 66v : "capitulo tercio delli parcoli de Priamo ditti ai Troyam" ; f. 67 : "Capitulo quarto de lo Priamo et de elena ..." ; f. 69 : "Capitulo quinto de lo pronto di Casandra" ; f. 69 : "Capitulo sixto como lo autore ..." ; f. 69v : "Capitulo settimo come et inche ..." ; f. 70 : "Lultimo canto quando Paris si poretio ..." ; f. 70 : "Capitulo ottavo come Paris provise ..." ; f. 70v : "Capitulo non coma Paris sende ovido ..." ; f. 70v : "Capitulo decimo come Elina ocava nel sempre ..." ; f. 72v : "Capitulo duodecimo de lo ..." ; f. 76v : "Capitulo como per nenem a Elena era novella de la sua morte" ; f. 78v : "Capitulo V della exclamacione che fece Helena a suoi dolori".

F. 79v-86 : diverses poésies, en catalan et en italien (f. 86), dont une poésie lyrique à la Vierge ; un texte en prose (f. 82-83 : "Los exemplos de [g]pube parzida por la ..").

Bibliographie

Cette traduction italienne de l'Eneide a été publiée à Vicence en 1476 (Copinger III 6162).
Le texte d'Angelo Albani est édité en 1679 à Venise par G. Zini et à Bologne par Gaspare del Franceschi en 1772.
Brunet (Jacques-Charles), Manuel du libraire et de l'amateur de livre, t. III, Paris, 1820, p. 563.
Marsand (Antonio), I Manoscritti italiani della Regia Biblioteca parigina descritti ed illustrati, Paris, 1835-1838 , n° 111, p. 117-118.
Mazzatinti (Giuseppe), La biblioteca dei re d'Aragona in Napoli, Rocca S. Casciano, 1897, n° 255, p. 105.
De Marinis (Tammaro), La biblioteca napoletana dei re d'Aragona, Milan, 1947, t. II, p. 174-175.
Parodi (Ernesto Gaicomo), "I rifacimenti e le traduzioni italiane dell'Eneide di Virgilio prima del Rinascimento", Studi di filologia romanza, t. II, 1887, p. 97-368 (notamment p. 315 et suivantes).
Benci (Antonio), "Volgarizzamenti antichi dell'Eneide", Antologia di Firenze, mai 1821.
Mambelli (Giuliano), Gli studi virgilliani nel scolo XX, Florence, 1940, n° 1862.
Lazzeroni (E.), Di un incunabulo contenente il primo volgarizzamento dell'Eneide di Virgilio, Lodi, 1926.
Colomb de Batines (Paul), Andrea Lancia, scrittore fiorentino del trecento.
Fanfani (Pietro), Compilazione della Eneide di Virgilio fatta volgare per Ser Andrea Lancia notaro fiorentino.
Folena (Gianfranco), La istoria di Eneas vulgarizata per Angilu di Capua. Adattata dalla versione toscana di Andrea Lancia , Palerme, 1956.
Innamoramento di due fidelissimi amanti Paris e Vienna, composto in ottava rima dal Pastore poeta (Angelo Albani) e nuovamente corretto, Bastia, 1863.
C. T. Davis, “The Earliest Collection of Books of S. Croce in Florence”, Proceedings of the American Philosophical Society, 107, 5, 1963, p. 399-414 (p. 405 sur Anastase).
Archivum franciscanum historicum, 4, p. 360 ; 6, p. 330 ; 79, p. 157.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 13345. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 73697.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Blaise Dufal en mai 2012.