Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2674-2780

Grec 2759

Cote : Grec 2759  Réserver
Ancienne cote : 4920 (Colbert)
Ancienne cote : 3239.3 (Regius)
Isaac,Sur la métrique
Dernier quart du XVe siècle.
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

210×154 mm
[I-IV]+1-18+[I-IV]

ECRITURE :
Le manuscrit est entièrement dû à un seul et même copiste anonyme, qui n’est pas le Philippe de la souscription du f. 18v et repris par les auteurs du Repertorium (RGK, II, 516ea ; Vogel-Gardthausen, p. 419). Dans les marges du f. 1r on observe la main d’un premier annotateur qui a inscrit une citation du Discours contre Julien de Grégoire de Nazianze (éd. J.-P. Migne, Patrologiae cursus completus (series Graeca) (MPG) 35, Paris, Migne, 1857-1866, discours 4, p. 644). Un lecteur a ensuite inscrit dans les marges des titres de rappel à l’encre rouge. Un autre annotateur a copié dans les marges des ff. 11v et 12r quelques mots latins (tormentum, tamen etc.). Il semblerait bien que ce soit la même main qui ait copié à plusieurs reprises, au f. 18v, le terme Lujo ( ?) que l’on retrouve dans la marge inférieure externe du f. 12r. Un quatrième annotateur a recopié dans la marge quelques mots au f. 13v. Au f. 18r enfin on observe une cinquième main qui a copié la sentence suivante : Τῶν εὐτυχούντων πάντες ἄνθρωποι φίλοι, τῶν δὲ δυστυχούντων οὐδ’ αὐτὸς ὁ γεννήτωρ. Une seconde main qui clairement, n’est pas celle du copiste, a inscrit la souscription suivante : Ἰερεὺς Φίλιππος Τεστάρχης (?) ἔγραφεν ,αφηθω ἰνδικτιῶνος γ’ ὀκτωβρίῳ α’ ἐν τῇ Τζάρα.
Surface écrite : 133×67 mm. Marge externe : 58 mm. Marge supérieure : 20 mm. Marge inférieure : 58 mm. Marge interne : 26 mm. Nombre de vers par page : 23.

DECORATION :
Schéma sur les différents pieds au f. 2v.

MATIERE :
Le papier du manuscrit est plié in-quarto. Les deux filigranes représentent un chapeau de cardinal. Le premier est très voisin du numéro 31 955 dans le répertoire en ligne de Piccard (attesté en 1476 à Venise). Cette marque est bien visible au f. 3. Le second, visible au f. 13, est très proche du numéro 3 380 dans le répertoire de Briquet (marque attestée en 1481 à Udine).
Le papier des folios de garde est plié in-quarto. Il a pour marque un filigrane représentant une couronne surmontée d’une étoile. Il est voisin du numéro 51 649 dans le répertoire en ligne de Piccard (attesté en 1566 à Venise).

FOLIOTATION :
Foliotation moderne dans l’angle supérieur externe au crayon de papier.

CAHIERS :
Le manuscrit est composé de deux cahiers seulement :
1×10 (10) + 1×8 (10-1) (18)

SIGNATURES :
Les cahiers ne présentent ni signatures ni réclames.

PIQÛRES :
Absence de piqûre visible.

REGLURE :
La réglure, tracée fermement à la pointe sèche, est du type Leroy-Sautel 30D1.

RELIURE :
Reliure courante de parchemin souple. Six nerfs sont visibles sur le dos de ce petit volume. Sur le plat antérieur figure le titre Isaac monachus de metris poeticis et l’ancienne cote 3239. 3.

ESTAMPILLES :
Estampille utilisée par la Bibliothèque royale au début du XVIIIe siècle (modèle Josserand-Bruno n°7) aux ff. 1r et 18v.

Historique de la conservation

Le texte de ce petit témoin est dû à un moine nommé Isaac. D’après B. Mondrain, ce moine n’est autre qu’Isaac Argyros (PLP 1285), érudit actif dans le troisième quart du XIVe siècle (p. 53). En dehors de l’astronomie et des mathématiques, ce savant s’est aussi intéressé à la poésie comme le prouvent les manuscrits autographes que sont le Parmensis 154 et les Paris gr. 2821 et 2758 (p. 53).
Le copiste du manuscrit, actif à la fin du XVe siècle, est anonyme. La souscription de Philippe Τεστάρχης (?) apposée en 1529 à Zara est postérieure.
Ce manuscrit a fait partie de la bibliothèque de la famille de Mesmes, initiée par Henri de Mesmes. Au f. 1r on trouve une cotation en toutes lettres (Cent dix), caractéristique des manuscrits que la duchesse de Vivonne, fille de Henri II de Mesmes, a offerts à Jean-Baptiste Colbert, en mai 1679. Au sein de la bibliothèque de Jean-Baptiste Colbert ce témoin portait la cote 4920. Les manuscrits de la bibliothèque de Colbert ont été intégrés à la Bibliothèque royale à partir de 1732. La cote 3239.3 a alors été attribuée à ce manuscrit par l’abbé de Targny, chargé du département des manuscrits de la Bibliothèque du roi jusqu’en 1737. Cette cote fut éphémère puisque l’actuelle cote date de 1740.

Présentation du contenu

(ff. 1r-18r) Isaac, Sur la métrique, éd. L. Bachmann, Anecdota Graeca II, 1828, p. 167-196 : [titre] Ἰσαάκ μοναχοῦ περὶ μέτρων ποιητικῶν.

Bibliographie


D. Jackson, « Greek Manuscripts of the De Mesmes Family », Scriptorium, 63, 2009, p. 89-120, p. 112.
B. Mondrain, « Philologie grecque », Annuaire EPHE, 139, 2006-2007, 2008, p. 52-54.

Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :
Grec 2759. Isaaci monachi tractatus de metris poeticis.
XV siècle. Papier. 18 fol. (Colbert. 4920.) Petit format.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Morgane CARIOU.