Département de l'Audiovisuel > Enregistrements sonores

1983-... : Institut d'histoire du temps présent (IHTP) / CNRS - Fonds du Groupe de recherche sur l'histoire des intellectuels (GRHI)

Cote : DONAUD1304-1 - DONAUD1304-24 
Séances enregistrées du Groupe de recherche sur l'histoire des intellectuels (GRHI) - Institut d'histoire du temps présent (IHTP) / CNRS
24 cassettes audio analogique (de 60 et 90 min)
1995-1996
Bibliothèque nationale de France. Département de l'Audiovisuel
Le fonds contient des documents en français.

Informations sur les modalités d’entrée

Le fonds du Groupe de recherche sur l'histoire des intellectuels (GRHI) a été déposé en 2013 par l'IHTP et inscrit dans le registre des entrées du département de l'Audiovisuel (Service des documents sonores).

Informations sur le traitement

Le fonds est en cours de traitement documentaire.

Le Groupe de Recherche sur l'Histoire des Intellectuels (GRHI)

L'histoire des intellectuels, qui s'est constituée en France comme champ de recherche spécifique il y a une quinzaine d'années, a donné lieu à de nombreuses recherches, individuelles et collectives, autour de Jean-François Sirinelli, Michel Winock, Pierre Bourdieu, Christophe Charle, Jacques Julliard, Christophe Prochasson.
L'évolution du Groupe de recherche sur l'histoire des intellectuels (GRHI), fondé en 1985, reflète assez bien cette histoire ; ouvert à la pluridisciplinarité et à la diversité méthodologique, il a cherché à s'affranchir des apories d'une historiographie française souvent trop hexagonale. Formé d'un noyau initial d'une quinzaine de chercheurs, le GRHI, sous la direction de Nicole Racine (directeur de recherche au CEVIPOF) et Michel Trebitsch (chargé de recherches à l'IHTP), s'est progressivement élargi à des étudiants de 3e cycle et des doctorants, à des collègues de province et de l'étranger, pour former désormais un réseau de recherche en relation avec 150 chercheurs, qui a établi des coopérations avec d'autres institutions et groupes de recherche. Aux réunions mensuelles de 20 à 30 participants s'ajoutent désormais plusieurs projets de recherche thématiques et une activité de diffusion de l'information scientifique.

Histoire des intellectuels en France :
Une partie importante des activités du GRHI a été consacrée à l'histoire des intellectuels français, soit par des séances rendant compte de publications récentes et de thèses en cours, soit par la mise en oeuvre de projets plus structurés. Ce fut le cas dès la fondation du groupe, en 1985, avec l’enquête dirigée par Jean-François Sirinelli sur les « Générations intellectuelles » (Cahiers de l'IHTP, n° 6, novembre 1987), bientôt suivie par celle conduite par Nicole Racine et Michel Trebitsch sur les « Sociabilités intellectuelles » (Cahiers de l'IHTP, n° 20, mars 1992), puis encore sur les « Intellectuels engagés » (Cahiers de l'IHTP, n° 26, mars 1994), en liaison avec le colloque Les dictionnaires biographiques du mouvement ouvrier organisé en 1993 autour du dictionnaire Maitron.

Histoire comparée des intellectuels :
La principale inflexion du GRHI, à partir de 1992, a été de tourner le regard vers l'extérieur en élaborant les matériaux d'une histoire comparée des intellectuels. Pour lancer cette recherche comparative, deux types d'enquêtes ont été engagées :
- d'une part, des travaux de nature historiographique et méthodologique, avec un panorama par pays et aires culturelles, qui a rassemblé une quarantaine de chercheurs français et étrangers et a abouti à une publication d'étape (Histoire comparée des intellectuels, IHTP, 1997), puis avec une Journée d'étude, tenue au CERI le 23 janvier 1997, qui a débouché à la publication du livre Pour une histoire comparée des intellectuels, sous la direction de Michel Trebitsch et Marie-Christine Granjon (1998).
- d'autre part, divers projets plus thématiques, qu'il s'agisse d'un projet en partie inabouti sur les« Encyclopédies et encyclopédistes du XXème siècle », avec l'Université de Bologne,d'un travail de comparaison plus ciblé sur « Les intellectuels et la guerre du Golfe » publié dans la revue Matériaux pour l'histoire de notre temps (n° 48, octobre-décembre 1997).

Histoire européenne des intellectuels :
Pour l'approche comparative, le cadre européen est particulièrement opératoire, pour des raisons à la fois pratiques, la plupart des partenaires venant des pays voisins, et théoriques, étant donné les questions que suscite la figure, réelle et mythique, de l'intellectuel européen. C’est aussi dans ce cadre que s’inscrivent des travaux sur les relations culturelles franco-allemandes et les recherches de Nicole Racine et Michel Trebitsch sur l'histoire des PEN Clubs et les organisations intellectuelles européennes de l'entre-deux-guerres. Deux séries d'enquêtes ont été engagées :
- Les revues européennes de l'entre-deux-guerres : table ronde organisée à Berlin en avril 1994 avec le Centre franco-allemand Marc Bloch et le Groupe d'études des intellectuels de Kassel, qui n'a jamais été publié, mais pourrait paraître en ligne.
- Les intellectuels européens après 1945 recherche menée par le groupe « Élites intellectuelles, politique culturelle, perception de l'Europe », dirigé par Andrée Bachoud et Michel Trebitsch, dans le cadre du programme international Les identités européennes au XXe siècle dirigé par Robert Frank (Université Paris 1) et Gérard Bossuat (Université Paris 13). Après un premier atelier de travail à Paris en avril 1996, ce groupe a organisé un colloque international à Salamanque en octobre 1997, dont les actes ont été publiés sous la direction d’Andrée Bachoud, Josefina Cuesta, Michel Trebitsch, Les Intellectuels et l’Europe de 1945 à nos jours, Paris, Presses universitaires Denis Diderot, 2000.

Intellectuelles. Du genre en histoire des intellectuels :
La nécessité de prendre en compte l’identité sexuée des intellectuels (ou « gender ») participe de la démarche globale du GRHI pour poser de nouvelles questions à l’histoire des intellectuels, parmi lesquelles, précisément les résistances qu’ont rencontrées les « gender studies ». Préparée par une réunion exploratoire en février 1997, puis par une table ronde le 9 juin 1998, une nouvelle recherche a été engagée en 1998-1999 sur Intellectuelles. Du genre en histoire des intellectuels. Plusieurs séances ont été organisées depuis cette date, d’abord sur le temps long (du XVIème au XIXème siècle) de l’histoire des « intellectuelles », puis sur l’histoire sociale (la place des femmes dans les professions intellectuelles) et politique (les formes spécifiques d’engagement) des intellectuelles. De cette recherche est sorti un ouvrage qui vient de paraître aux éditions Complexe et qui clôt ainsi l'existence du GRHI. (Texte IHTP)

Conditions d'accès

Communication individuelle au niveau Recherche de la bibliothèque sauf restriction mentionnée. Pour consulter ces documents, veuillez vous adresser à la banque de salle.

Conditions d’utilisation

Photographie interdite. Reproduction (partielle ou intégrale) soumise à autorisation écrite du département de l'Audiovisuel (service des documents sonores) et de l'IHTP. Veuillez adresser votre demande à l'adresse suivante : audiovisuel@bnf.fr .

Documents en relation

Enregistrement du colloque : Les relations culturelles franco-allemandes dans les années Trente, Paris, 6-8 décembre 1990 (12 cassettes audio analogique ; cote IHTP COL 0209-COL 0220).

Reprographies des numéros de La Lettre d'information du GRHI. Cette lettre a précédé les enregistrements des séances.

Bibliographie

Marie-Christine Granjon et Michel Trebitsch (dir.). Pour une histoire comparée des intellectuels, Bruxelles, Complexe, 1998.

Jean-François Sirinelli. "Les Générations intellectuelles", Cahiers de l'IHTP, n° 6, novembre 1987.

Nicole Racine et Michel Trebitsch. "Les Sociabilités intellectuelles", Cahiers de l'IHTP, n° 20, mars 1992.

Nicole Racine et Michel Trebitsch. "Les Intellectuels engagés", Cahiers de l'IHTP, n° 26, mars 1994.


Sous-unités de description