Fonds Franck, César

Fonds César Franck
1829-1939
Fonds produit par : Franck, César (1822-1890)
Les documents sont majoritairement en français.
85 documents manuscrits (environ 1800 feuillets), 16 volumes imprimés, 6 documents d'archive (cette volumétrie ne tient compte que des documents dont la présence a été constatée).

Présentation du contenu

Le fonds comprend principalement des manuscrits, pour la plupart autographes, d'oeuvres de César Franck, qui couvrent toute sa période créatrice et la quasi-totalité des genres musicaux figurant à son catalogue, à l'exception des mélodies, ainsi que ses activités d'organiste liturgique et de professeur d'orgue au Conservatoire. S'y ajoutent quelques papiers personnels, une petite partie de sa bibliothèque musicale (les livres de prix reçus aux conservatoires de Liège et de Paris) et de la documentation réunie par ses descendants (monographies, articles de journaux, programmes...).

Biographie ou histoire

César-Auguste Franck, ou César Franck ainsi qu'il signe à partir de septembre 1846, est né à Liège (Belgique) le 10 décembre 1822. Enfant prodige, il compose ses premières oeuvres à l'âge de onze ans (1834) et mène sous la houlette de son père une carrière de pianiste virtuose. Après avoir étudié le solfège, l'harmonie, le contrepoint et le piano au conservatoire de Liège (1831-1834), il vient à Paris. Il y prend des leçons auprès d'Antoine Reicha avant d'entrer au Conservatoire, où il obtient les premiers prix de piano (1838) et de contrepoint et fugue (1840), puis étudie l'orgue (second prix en 1841). En 1842, il commence à enseigner le piano à son domicile, activité qu'il conservera toute sa vie. Il se fiance en 1846 avec une de ses élèves, Félicité Desmousseaux (1825-1918), qu'il épouse en 1848. Seuls deux de leurs quatre enfants survivront : Georges (1848-1910) et Germain (1853-1912).
Après la composition de l'oratorio Ruth (1845), il abandonne sa carrière de pianiste virtuose pour celle d'organiste. Il donnera des leçons particulières de piano jusqu'à sa mort. Il occupe successivement les tribunes de Notre-Dame-de-Lorette (1847-1851), Saint-Jean-Saint-François (1851-1858) et Sainte-Clotilde (1858-1890), tout en étant démonstrateur pour la manufacture Cavaillé-Coll. En 1872, il succède à son ancien professeur François Benoist comme professeur d'orgue au Conservatoire et obtient à cette occasion sa naturalisation. Il occupera ce poste jusqu'à sa mort.
En 1886, à l'instigation des ses disciples (notamment Vincent d'Indy et Ernest Chausson), il est élu président de la Société nationale de musique fondée en 1871. Il meurt le 8 novembre 1890, alors qu'il travaillait à son opéra Ghiselle.

Historique de la conservation

Après la mort du compositeur, ses archives passèrent en la possession de sa veuve, née Félicité Desmousseaux (1825-1918) et de son fils aîné Georges (1849-1910), qui annota certains des manuscrits, puis de Thérèse Chopy-Franck, fille de Georges. Une quarantaine des manuscrits autographes cités dans l'article de Julien Tiersot, "Les oeuvres inédites de César Franck", publié en 1922 ne figurent pas parmi ceux donnés à la Bibliothèque nationale en 1946-1947 : c'est notamment le cas des mélodies, genre totalement absent du fonds. Beaucoup de ces manuscrits se trouvent aujourd'hui dans des collections privées, quelques-uns dans des collections publiques, d'autres ne sont pas localisés. L'un d'eux a pu être acquis dans une vente en 1982.

Informations sur les modalités d’entrée

Don de MmeThérèse Chopy , petite-fille du compositeur, décembre 1946 (Don 1532-1550 et 1707-1723) et juin 1947 (Don 1893-1936 bis).

Vente Drouot, 2 décembre 1982, n° 145 (Acq. 1982-581).

Documents séparés

Un document du fonds a été déposé à la Médiathèque Hector-Berlioz. Six autres, sans doute restés sans cote, n'ont pu être retrouvés (octobre 2013).

Bibliographie

Tiersot, Julien. "Les oeuvres inédites de César Franck", Revue musicale, 4e année, n° 2 (1er décembre 1922), p. 97-138.
Société française de musicologie. "Séances de la Société", Revue de musicologie, t. 29 (1947), n° 81/84, p. 126-137 (p. 133-134).
Fauquet, Joël-Marie. César Franck . Paris : Fayard, 1999

Autre instrument de recherche

La plupart des documents composant le fonds sont décrits à la pièce dans le catalogue général de la BnF sous les cotes : MS-8542-8556, MS-8558-8574, MS-8601-8612, MS-8614-8620, MS-8697, MS-8700-8707, MS-19832, RES-2387, RES F-1410-1418, RES F-1424, RES VM DOS-217, FOL-B-46, 4-B-951, 4-B-951 (A), 8-B-3827.

Informations sur le traitement

Le fonds, attribué à son entrée à la bibliothèque du Conservatoire, a été coté à la pièce, selon les types de documents ; quelques documents qui ne trouvaient pas leur place dans les lettrages existants sont restés sans cote. La plus grande partie a été cataloguée dans le catalogue sur fiches de la bibliothèque du Conservatoire, la plupart des fiches étant dupliquées dans le Fichier général du département de la Musique. Les quelques documents ne figurant pas dans le catalogue général ont été catalogués au moment de la création du présent instrument de recherche et les notices existantes complétées, afin d'établir des liens à partir de l'instrument de recherche.

La cotation existante a été conservée autant que possible, mais un reclassement plus ou moins important a été effectué à l'intérieur de certaines cotes, avec repagination et, dans certains cas, création de nouvelles sous-cotes.