Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2674-2780

Grec 2769

Cote : Grec 2769  Réserver
Ancienne cote : (Colbert) 3533
Ancienne cote : (Regius) 3296.3
Homère,Odyssée.
Dernier quart du XVe siècle
Ce document est rédigé en grec .
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
195×125 mm
[I-V]+1-201+1-5+[I-III]

ECRITURE :
D’après une note d’A. Tselikas dans le fichier bibliographique de la BnF (avril 1976), le copiste de ce manuscrit est le même que celui qui copie l’Iliade et les Hymnes dans le Parisinus suppl. gr. 1095. Cette identification a été reprise par F. Pontani (p. 448) et de fait, on retrouve bien la même écriture, régulière, de petit module et d’aspect carré, dans ce second témoin (aux ff. 1r-262v et 280r). Ce copiste insère quelques scholies marginales, des jalons de lecture et un petit résumé, rubriqué, au début de chaque chant.
Surface écrite : 145×75 mm. Marge externe : 30 mm. Marge interne : 15 mm. Marge supérieure : 20 mm. Marge inférieure : 31 mm. 30 vers par page.
Les ff. [202-206] sont blancs.

DECORATION :
Les initiales et titres sont rubriqués. Le copiste a inscrit un titre courant à l’encre rouge dans la marge supérieure de chaque folio. Ce titre prend la forme de la lettre grecque qui correspond à chaque chant.

MATIERE :
Le vélin de ce manuscrit est souple et d’excellente qualité. La loi de Gregory est respectée. On observe régulièrement de minuscules taches noires sur le côté poil des folios. Le manuscrit est protégé par trois gardes antérieures et trois gardes postérieures de papier. Les deux dernières gardes antérieures sont en vélin.

FOLIOTATION :
Foliotation moderne dans l’angle supérieur externe. Le foliotateur a omis le folio entre l’actuel f. 84 et l’actuel f. 85.

CAHIERS :
Le manuscrit est composé de vingt-six quaternions. Le dernier cahier est un quaternion amputé de son dernier folio. Il y a donc 207 folios dans ce manuscrit. Le fil de couture est la plupart du temps visible et une réclame a été insérée par le copiste dans la marge inférieure interne à la fin de chaque cahier.
25×8 (200) + 1×7 (207)

SIGNATURES :
Il n’y a pas de signature conservée, en revanche la fin de chaque cahier porte une réclame.

PIQÛRES :
Pas de piqûre conservée.

REGLURE :
La réglure est tracée fermement à la pointe sèche. Elle est du type simple 00D1 Leroy-Sautel. Par endroits les lignes de justification sont visibles, comme si elles avaient été tracées à la mine de plomb. Les folios blancs [202-206], qui constituent la fin du dernier cahier, sont réglés.

RELIURE :
Très belle reliure italienne en maroquin brun. Les plats extérieurs sont entourés par un premier filet au motif végétal. Au centre se trouve un second filet représentant des entrelacs. Entre ces deux filets des petits fers circulaires ont été estampés à froid et aux angles du filet intérieur des fers dorés représentent des feuilles. Au centre du plat se trouve un médaillon doré. Le dos est compartimenté et a été en partie restauré. Sur le plat inférieur on observe la trace de deux fermoirs, situés en gouttière. Les chants sont rainurés et les tranches teintes en orangé. Sur le plat supérieur a été tracée la lettre P. Les entrelacs du filet central rappellent les reliures d’ouvrages islamiques et tout particulièrement mamlouks. Or A. Hobson a montré l’influence de ce type de reliure sur les reliures italiennes de la fin du XVe siècle. En particulier, un atelier de Padoue utilisait volontiers, dans les années 1460-1470, ce type de motif (p. 33-51). Il y a donc de fortes chances pour que cette précieuse reliure soit contemporaine de la copie du texte.

ESTAMPILLES :
Estampille utilisée par la Bibliothèque royale au début du XVIIIe siècle (modèle Josserand-Bruno n°5) aux ff. 1r et 201v.

Historique de la conservation

Le copiste anonyme de ce livre dont la matière et la facture soignée révèlent un certain luxe se retrouve donc dans le Parisinus suppl. gr. 1095, qui comporte, entre autres poèmes, l’Iliade. On pourrait penser que l’on a là deux volumes complémentaires mais en réalité ça n’est pas le cas. Alors que le volume de l’ancien fonds grec est un codex d’apparat copié sur vélin, le livre du Supplément Grec a été copié plus rapidement sur papier. En outre les deux ouvrages n’ont pas du tout le même format. Le Parisinus gr. 2769 est un petit format tandis que le Parisinus suppl. gr. 1095 est un grand format (335×210 mm). Dans ce dernier manuscrit on observe sur le papier plié in-folio un filigrane qui représente un oiseau proche du numéro 42 179 dans le répertoire en ligne de Piccard (attesté à Côme en 1475). Cette marque, typique de l’Italie de la fin du XVe siècle, permet donc de situer l’activité de ce copiste dans le dernier quart du XVe siècle. La très belle reliure italienne est vraisemblablement contemporaine de la copie.
D’après F. Pontani, ce manuscrit est, pour la tradition des scholies à l’Odyssée un descendant de l’Oxoniensis Bodleianus Auct. V.1.51, manuscrit de l’Odyssée remontant au XIe siècle.
Ce manuscrit a fait partie de la bibliothèque de la famille de Mesmes, initiée par Henri de Mesmes. La cotation en toutes lettres et le monogramme que l’on trouve habituellement au f. 1r des manuscrits que la duchesse de Vivonne, fille de Henri II de Mesmes, a offerts à Jean-Baptiste Colbert, en mai 1679, ne sont pas visibles. On observe néanmoins dans l’angle supérieur interne du f. 1r la trace d’une ancienne cote qui a été grattée.
Les manuscrits de la bibliothèque de Colbert ont été intégrés à la Bibliothèque royale à partir de 1732. La cote 3296.3 a alors été attribuée à ce volume par l’abbé de Targny, chargé du département des manuscrits de la Bibliothèque du roi jusqu’en 1737. Cette cote, qui a depuis été grattée, fut éphémère puisque l’actuelle cote date de 1740. Le quatrième folio de garde antérieure porte deux tables des matières qui toutes deux font de ce manuscrit homérique un manuscrit de l’Iliade et non de l’Odyssée.

Présentation du contenu

(ff. 1r-201r) Homère, Odyssée et scholies : (ff. 1r-8r) Chant I, [titre] Ὀδυσσείας ἄλφα Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 8r-15v) Chant II, [titre] Ὀδυσσείας βῆτα ; (ff. 15v-24r) Chant III, [titre] Ὀδυσσείας γ’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 24r-38r) Chant IV, [titre] Ὀδυσσείας δέλτα Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 38r-46r) Chant V, [titre] Ὀδυσσείας ε’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 46r-51v) Chant VI, [titre] Ὀδυσσείας ζῆτα Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 51v-57v) Chant VII, [absence de titre] ; (ff. 57v-67r) Chant VIII, [titre] Ὀδυσσείας θῆτα Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 67r-76v) Chant IX, [titre] Ὀδυσσείας ἰῶτα Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 76v-85r) Chant X, [titre] Ὀδυσσείας κάππα Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 85r-95v) Chant XI, [titre] Ὀδυσσείας λάβδα Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 95v-103r) Chant XII, [titre] Ὀδυσσείας μῦ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 103r-110v) Chant XIII, [titre] Ὀδυσσείας νῦ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 110v-119r) Chant XIV, [titre] Ὀδυσσείας ξῖ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 119r-128v) Chant XV, [titre] Ὀδυσσείας ο’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 128v-136v) Chant XVI, [titre] Ὀδυσσείας πῖ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 136v-146v) Chant XVII, [titre] Ὀδυσσείας ῥῶ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 146v-153v) Chant XVIII, [titre] Ὀδυσσείας σῖγμα Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 153v-163v) Chant XIX, [titre] Ὀδυσσείας ταῦ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 163v-170r) Chant XX, [titre] Ὀδυσσείας υ’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας, [titre final] τέλος ; (ff. 170v-177v) Chant XXI, [titre] Ὀδυσσείας φῖ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 177v-186r) Chant XXII, [titre] Ὀδυσσείας χῖ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 186r-192r) Chant XXIII, [titre] Ὀδυσσείας ψῖ Ὁμήρου ῥαψῳδίας ; (ff. 192r-201r) Chant XXIV, [titre] Ὀδυσσείας ω’ Ὁμήρου ῥαψῳδίας, [titre final] τέλος σὺν θέῳ ἁγίῳ τῆς Ὁμήρου Ὀδυσσείας.

Bibliographie


A. Hobson, Humanists and Bookbinders : the origins and diffusion of the humanistic bookbinding, 1459-1559 with a census of historiated plaquette and medallion bindings of the Renaissance, Cambridge, Cambridge University Press, 1989, p. 33-51.
D. Jackson, « Greek Manuscripts of the De Mesmes Family », Scriptorium, 63, 2009, p. 89-120, p. 113.
T. de Marinis, La legatura artistica in Italia nei secoli XV e XVI, Florence, Istituto di Edizioni artistiche, 1960.
F. Pontani, Sguardi su Ulisse: la tradizione esegetica greca all'Odissea, Sussidi eruditi 63, Roma, Edizioni di Storia e Letteratura, 2011 nei secoli XIII e XIV, Fonti medievali e moderne 12, Galatina, Mario Congedo Editore, 2008, p. 448-449.

Notice d' H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :
Grec 2769. Homeri Odyssea.
XV siècle. Parchemin. 201 fol. (Colbert. 3533.) Petit format.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Morgane CARIOU.

Documents de substitution

Ce manuscrit est microfilmé (MF 5818).

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 5818. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 97943.