Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2674-2780

Grec 2778

Cote : Grec 2778  Réserver
Ancienne cote : 4385 (Colbert)
Ancienne cote : 3302.3 (Regius)
Proclus, commentaire à Hésiode, Les Travaux et les Jours.
Première moitié du XVIe siècle.
Ce document est rédigé en grec .
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

221×160 mm
[I-III]+1-102+[I-V]

ECRITURE :
Un copiste anonyme est responsable de la copie de l’ensemble du manuscrit. Son écriture est élégante. Elle présente des tracés particuliers comme le xi en ligature avec la lettre précédente (très développé et penché sur la gauche), le delta dont la hampe penche fortement à gauche, le bêta gonflé et couché sur la gauche ou encore l’abréviation du verbe φημί dans laquelle le phi est souligné d’un trait. L’aspect de cette écriture varie d’un folio à l’autre. Il y a premièrement des variations du module de l’écriture qui par endroits peut être très fine (cf ff. 33v, 47r, 84r) ou relativement épaisse (f. 24v). Il y a deuxièmement des variations dans l’aspect général de l’écriture, qui est tantôt plus relâchée (cf ff. 16v, 64v), tantôt plus retenue et carrée (cf f. 65r).
Au f. 88v, le copiste a rayé trois lignes, issues des scholies au vers 706, qu’il avait par erreur insérées au milieu des scholies aux vers 760-764. Il ménage par endroits des lacunes de quelques mots (cf ff. 24r, 43r, 76r).
Surface écrite : 155×80 mm. Marge externe : 50 mm. Marge interne : 30 mm. Marge supérieure : 28 mm. Marge inférieure : 37 mm. 21 lignes par page.
Un annotateur a inséré des réclames à la fin de chaque cahier, dans la marge inférieure interne. Il semble être l’auteur de discrètes interventions dans le texte (mots soulignés, lettres corrigées). Un lecteur a apposé dans la marge supérieure du f. 1r le titre latin Proclus in Platonem.
Le f. 102v est blanc.

DECORATION :
Les titres des lemmes, les initiales ornées et les majuscules sont tracés dans une encre orangée.

MATIERE :
Le papier du corps du manuscrit est plié in-folio. Il a un aspect lisse et brillant. L’écart moyen des chaînettes est de 31 mm. L’unique filigrane représente une ancre comprise dans un cercle et surmontée d’une étoile. Cette marque est proche du numéro 119 002 dans le répertoire en ligne de Piccard et est attestée à Vienne en 1538.
Le papier des folios de garde a également été plié in-folio. L’écart moyen des fils de chaîne est de 31 mm et le filigrane représente une arbalète dans un cercle. Cette marque semble pouvoir être rapprochée du numéro 744 dans le répertoire de Briquet (marque attestée à Trévise en 1518).

FOLIOTATION :
Foliotation moderne dans l’angle supérieur externe à l’encre noire.

CAHIERS :
Le manuscrit est composé de treize quaternions 13×8 (104). Les deux derniers folios du dernier quaternion, les ff. [103-104], sont blancs et n’ont pas été foliotés. Le fil de couture est toujours visible et des réclames ont été insérées entre les cahiers.

SIGNATURES :
Les cahiers sont signés à l’encre noire dans la marge inférieure de α’ à ιγ’. Ces signatures semblent être de première main. Un second système de signatures a été postérieurement apposé à l’encre brune. Il utilise les lettres de l’alphabet latin et court de a à n.

PIQÛRES :
Absence de piqûres.

REGLURE :
La réglure a été tracée très fermement à la pointe sèche et est du type 32D1 Leroy-Sautel.

RELIURE :
Un tissu rouge sous lequel on peut apercevoir une couvrure de parchemin recouvre les plats de cette reliure. Le dos en est particulièrement usé. Au dos du plat supérieur on peut lire le nombre XLIX. En-dessous a été collée la notice de Du Cange. D. Jackson a observé le même type de cote dans d’autres manuscrits provenant de la collection de la famille De Mesmes (Parisini gr. 875, 1056, 1606, 1996 etc.). Au dos du plat inférieur un mot a été biffé. D’après D. Jackson (p. 114), il pourrait s’agir d’un ancien ex libris.
Si les folios de garde sont contemporains de la reliure, alors on peut penser que le manuscrit a été relié peu de temps après sa copie, au milieu du XVIe siècle.

ESTAMPILLES :
Estampille utilisée par la Bibliothèque royale au début du XVIIIe siècle (modèle Josserand-Bruno n°4) aux ff. 1r et 102v.

Historique de la conservation

D’après D. Jackson ce manuscrit provient possiblement de la collection de la famille De Mesmes, initiée par Henri de Mesmes, et a été copié en Italie. La cotation en toutes lettres et le monogramme que l’on trouve habituellement au f. 1r des manuscrits que la duchesse de Vivonne, fille de Henri II de Mesmes, a offerts à Jean-Baptiste Colbert, en mai 1679, ne sont pas visibles. On n’observe pas non plus, au dos du dernier folio de garde, l’indication de prix qui est caractéristique des manuscrits de la famille de Mesmes (D. Jackson, p. 91). Quoi qu’il en soit la cote Colbert au f. 1r nous assure que le manuscrit a fait partie de la collection Colbert. Les manuscrits de la bibliothèque de Colbert ont été intégrés à la Bibliothèque royale à partir de 1732. La cote 3302.3 a alors été attribuée à ce manuscrit par l’abbé de Targny, chargé du département des manuscrits de la Bibliothèque du roi jusqu’en 1737. Cette cote fut éphémère puisque l’actuelle cote date de 1740.

Présentation du contenu

(ff. 1r-102r) Proclus, commentaire à Hésiode, Les Travaux et les Jours, A. Pertusi, Scholia vetera in Hesiodi opera et dies, Milan, Società editrice "Vita e pensiero", 1955 : [titre] Πρόκλου διαδόχου τῶν πλατωνικῶν σχόλια εἰς τὰ ἔργα καὶ ἡμέρας Ἡσιόδου, [titre final] τῷ συντελεστῇ τῶν καλῶν θεῷ χάρις.

Bibliographie


D. Jackson, « Greek Manuscripts of the De Mesmes Family », Scriptorium, 63, 2009, p. 89-120, p. 114.

Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :
Grec 2778. Procli Diadochi commentarius in Hesiodi opera et dies.
XVI siècle. Papier. 102 fol. (Colbert. 4385.) Petit format.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Morgane CARIOU.

Documents de substitution

Ce manuscrit est microfilmé (MF 30 055).

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 30055. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 26781.