Département Son, vidéo, multimédia > Enregistrements sonores > Q-T

Rencontres autour de l'édition phonographique (2012-...)

Les éditions musicales Gérard Meys-Alléluia, les premiers labels de Jean Ferrat
34 min 57 s (plage 3)

Thèmes abordés

  • Le repas chez Jean Ferrat à Belleville et sa décision de créer ses propres éditions musicales en 1960 (Jean Ferrat lui confie toutes ses chansons)
  • Le refus de sa démission par Philips : Georges Meyerstein-Maigret le garde à mi-temps et double son salaire
  • Il devient directeur artistique indépendant chez Philips et touche 2% sur les disques des artistes dont il s’occupe (il touche encore aujourd’hui ces 2% sur les ventes)
  • Considérations sur Georges Meyerstein-Maigret
  • Engagé pour une semaine à Europe 1 par Lucien Morisse et rencontre avec Daniel Filipacchi
  • Daniel Filipacchi lui propose un contrat de trois ans chez RCA ou Decca (directeur chez les deux)
  • Enregistrement par Jean Ferrat chez RCA d’un quatre titres sous le pseudonyme de Noël Frank
  • La création des éditions musicales avec Pierre-Louis Marger (prêt par son père, PDG de la compagnie française Thompson-Huston)
  • Premières œuvres en édition : tous les titres de Jean Ferrat et Luce Klein (qui a écrit pour Brigitte Bardot et Patachou)
  • Entrée comme auteur à la SACEM en 1956 (passage de l’examen et deux parrains : Mouloudji et Jean-Claude Darnal)
  • Auteur de plus de cent chansons : anecdote sur le titre La java titi composé par Pierre Perret et considérations sur François Deguelt
  • La reprise du contrat Decca en 1963
  • Sa rencontre avec Eddie Barclay, via la chanteuse Jacqueline Nero, femme de Léo Missir, directeur artistique chez Barclay
  • Signature d’un contrat avec Barclay (même conditions que chez Decca)
  • Imprésario de Jean Ferrat et première partie de Zizi Jeanmaire à l’Alhambra pendant six mois
  • Il s’occupe de disques pour enfants chez Philips : Blanche-Neige et les sept nains par Isabelle Aubret (150000 disques vendus)
  • Jean Ferrat et le cinéma : évocation de La vieille dame indigne de René Allio et Le coup de grâce de Jean Cayrol, Le cercle rouge de Jean-Pierre Melville
  • Les éditions Gérard Meys-Alléluia en 1960 et Jacques Brel (nouveaux morceaux, galas, bar belge à la Fourche, choix de chanson pour les éditions : Les prénoms de Paris, Rosa)
  • Histoire de La Fanette, pour Isabelle Aubret
  • Titres de Serge Gainsbourg en édition : New York USA, Tatoué Jérémie
  • Histoire de la chanson Deux enfants au soleil(Hugues Aufray, Johnny Hallyday, Les compagnons de la chanson, Isabelle Aubret, Jean Ferrat)
  • En 1965, Gérard Meys-Alléluia devient Alléluia
  • Les éditions papiers regroupent également aujourd'hui cinquante poèmes d’Aragon, des chansons de Míkis Theodorákis et de Carlos Puebla (Hasta siempre, droits d’auteur)
  • Rencontre avec Aragon et son oeuvre Les yeux d’Elsa.