Département de l'Audiovisuel > Enregistrements sonores

2012-... : Rencontres autour de l'édition phonographique

Cerrone, Michel Berger, Nino Ferrer, Jean-Pierre Mader, Al Jarreau, Claude Nougaro et Jacques Dutronc
32 min 21 s (plage 2)

Thèmes abordés

  • Marc Cerrone : rencontre via Gérard Gély (attaché de presse) et signature ; faux import américain ; les labels Alligator et Malligator ; le trou de 8 millions de francs dans les caisses de WEA France
  • La groupie du pianiste, de Michel Berger (1980) : la consécration de Michel Berger ; sa première salle de spectacle (Théâtre des Champs Élysées) ; Daniel Balavoine ; vente de 150 000 disques 45t
  • La carmencita, de Nino Ferrer : sa rencontre à Notre-Dame de Monts via Jean Musy et chez Riviera via Bernard Estardy (studios CBE) ; refus du Sud ; enregistrement live à Bobino ; la personnalité de Nino Ferrer
  • Disparue, de Jean-Pierre Mader (1984) : Alain Puglia (sa méthode de travail) et Flarenasch ; le Studio Condorcet à Toulouse (Jacques Cardona et François Porterie, les Sweepers) ; la scène toulousaine (Gold, Art Mengo…)
  • Les artistes que Bernard de Bosson regrette de ne pas avoir signé : Art Mengo, Dick Annegarn, Julien Clerc, Daniel Balavoine, Catherine Ferry, Barclay (Léo Missir) et Polygram (Roger Marouani).
  • Considération sur Toulouse et le chant (Claude Nougaro)
  • Al Jarreau : quatre maquettes présentées par son ami Claude Nobs ; Mo Ostin (Warner records) et signature de contrat
  • Capacité de WEA France à lancer la carrière d’artiste étranger (Manathan Transfer, Melanie, Randy Newman (15000 disques vendus en France contre 150000 en Hollande), Al Jarreau (Palais des congrès et repas au restaurant L’Aquitaine)
  • Claude Nougaro : Luigi Calabrese, qui remplace Bernard de Bosson à son départ de Warner, signe Nougaro pour Nougayork
  • Merde in France, de Jacques Dutronc (1984) : considérations sur Jacques Wolfsohn (directeur artistique de Vogue et directeur des éditions Vogue, monte ses propres éditions, lance la carrière de Jacques Dutronc, devient directeur du label Gaumont musique)
  • Travaille sur la promotion de Merde in France(WEA France distribue Gaumont musique) ; considérations sur l’album Madame L'Existence et le morceau L’homme et l’enfant ; Laurent Delahousse et l’émission Un jour, un destin avec interview croisée de Jacques Dutronc et Françoise Hardy.