Département de l'Audiovisuel > Enregistrements sonores

2012-... : Rencontres autour de l'édition phonographique

Les catalogues étrangers chez Barclay
40 min 13 s (plage 2)

Thèmes abordés

  • Travail et développement des catalogues étrangers chez Barclay
  • Le travail sur l’identité des labels étrangers
  • Bernard de Bosson et le directeur financier (Nicolas Tritz)
  • L'exploitation des catalogues
  • Le remplacement de Jacques Souplet à la direction générale par Hubert Ballay
  • L'informatisation de la maison Barclay
  • Le problème de décalage entre les sorties aux États-Unis et en France (bandes venaient d’Angleterre, EP 4 titres, diffusion en radio)
  • Lancement de dix 45t par Bernard de Bosson sans l’accord d’Hubert Ballay
  • Nombre de tirages des 45t
  • Pressage des disques chez MPO (Moulages plastiques de l'Ouest)
  • L'imprimeur : Glory Carpel
  • Atlantic et la « location » du label Stax
  • Otis Redding et Booker T. and the M.G.'s
  • Visite des studios d’enregistrement de Stax
  • Le développement spectaculaire du catalogue Atlantic en France
  • L'arrivée de Philippe Rault
  • Bernard de Bosson et le Popclub de José Artur, en 1963
  • Renouvellement de contrat, l’exemple du label Monument : traduction de contrats, venue de Tony Joe White et enregistrement d’une maquette dans les sous-sols de Barclay
  • Mise en concurrence délibérée de la C.E.D. (Stax) et de la C.P.F. (Atlantic) par Bernard de Bosson
  • Second voyage aux États-Unis : rencontre avec les frères Salomon (Vanguard) et la séance d’enregistrement avec Joan Baez
  • Volonté de faire travailler des personnes dédiées sur une musique particulière
  • Sa rencontre avec Michael Jeffery, manager des Animals, pour le renouvellement de leur contrat en 1967 et l'option sur Soft Machine et Jimi Hendrix (de manière tacite, le contrat de distribution de Jimi Hendrix court toujours aujourd’hui)
  • Considérations sur Jimi Hendrix
  • Signature du label Buddah avec Melanie et The Edwin Hawkins Singers' (en concert au MIDEM)
  • La revue Pop music fondée par Franck Lipsik
  • Jacqueline Hanouna (rédatrice chez Pop music puis attachée de presse chez Warner)
  • Engagement de Jean Maresca et de Benoit Gautier pour la promotion (tous les deux suivront Bernard de Bosson chez Warner)
  • Marie-France Brière (Europe 1) et Oh happy day, par les Edwin Hawkins Singers’
  • Sur le problème de récupération des bandes (second disque de Jimi Hendrix)
  • Importation directement des États-Unis du disque In-A-Gadda-Da-Vida d’Iron Butterfly en accord avec deux disquaires (Lido-musique et Magenta Music), spécialement pour le marché des discothèques
  • Nombre de disques vendu en moyenne : 15000/25000 albums
  • Les séries Formidable, Terrible et Incroyable pour les discothèques (une face rapide avec tempo soutenu et titres enchainés, et une face de slows) permettent de faire découvrir un grand nombre d’artiste : Aretha Franklin, Sam and Dave, Wilson Pickett, Joe Tex…
  • La communication autour de ces artistes (radio, presse écrite (Rock’n’folk, Salut les copains et revues de jazz))
  • Les enchainements sur les séries Formidable,Terrible et Incroyableréalisés aux Studios Barclay-Hoche par Michel Brillié) (Salut les copains)
  • Choix des sorties sur le catalogue Atlantic (nouveautés et rééditions)
  • Passage d’Atlantic à ABC Paramount, pour Ray Charles
  • Le film Atlantic Records : The House That Ahmet Built
  • Bénéfices pour Atlantic sur les ventes françaises : 10/15%