Département de l'Audiovisuel > Enregistrements sonores

2012-... : Rencontres autour de l'édition phonographique

Cote : SNUM-1042 
Entretien avec Patrick Mathé
19 août 2016
1 fichier son numérique (24 bits, 44.1 kHz, Wave PCM) (2 h 30 min 49s)

Biographie de Patrick Mathé

Patrick Mathé est né en 1949 à Moulins dans l’Allier. En 1963, il part rejoindre son père a Paris et découvre notamment via Salut les copains les musiques qui allaient changer sa vie. Après des études à L’École des hautes études commerciales de Paris, il intègre à 23 ans RCA-France comme chef des ventes.
A son retour du service militaire, il saisit l’opportunité qui lui est offerte (deux ans de salaires en échange de son départ de RCA) pour fonder avec un partenaire une chaine de magasins de disques : Sirènes. Quatre magasins sont ouverts, mais cette première expérience tourne court et il quitte la chaine fin 1976 - début 1977 pour prendre la direction du magasin de Paris, Music box.
Porté par l’effervescence de nouveaux courants musicaux (New wave et Punk), l’exemple des labels indépendants et disquaires londoniens, cette première expérience de vente et de label (Flamingo) est un succès. En mars 1980, avec son associé Louis Thévenon, ils ouvrent rue Pierre Sarasin, dans le 6ème arrondissement de Paris, le magasin New rose, qui, très rapidement, devient une plaque tournant du rock français alternatif et attire dès son ouverture un public important. Quelques mois plus tard, une première référence discographique est éditée sur le label New rose : Paralytic Tonight, Dublin Tomorrow de The Saints. Plus de 800 disques seront publiés par New rose de 1980 à 1995, rééditions et nouveautés, révélant ou confortant le Gun club, Johnny Thunders, The Cramps, Bo Diddley, Elliott Murphy, Calvin Russell, les Bérurier noir ou les Souris déglingués. En parallèle, New rose développe un réseau de distribution très dynamique s’appuyant, entre autre, sur les nombreux disquaires existants alors. En 1992, Patrick Mathé vend le catalogue New rose à la FNAC mais demeure directeur général adjoint du label.
La réception d’une cassette du Lama Gyourmé et Jean-Philippe Rykiel envoyée par Fabien Ouaki, président du groupe Tati, l’encourage à lancer un nouveau label fin 1994 : Last Call. Ce premier disque, Songs Of Awakening, totalise aujourd’hui 400 000 références vendues. Patrick Mathé rachète une part importante du catalogue New rose, rééditant ainsi sur Last call certaines de ces anciennes références. Il continue à suivre certains artistes (Elliott Murphy, Calvin Russell…) et en publie de nouveaux (Gary Lucas, The Silencers, Screamin' Jay Hawkins). Il s’intéresse également aux musiques du monde, notamment à Soledad Bravo et Angel Parra.

Présentation du contenu

Entretien avec Frédéric Mathé, réalisé par Jean-Rodolphe Zanzotto (BnF), Pierre Bonneau (BnF) et enregistré par Luc Verrier (Ingénieur du son, BnF), le 19 août 2016, à Flavigny-sur-Ozerain.

Portrait de Frédéric Mathé (© BnF - Jean-Rodolphe Zanzotto. Photographie libre de droits).

Document de consultation :

Cet entretien est consultable à partir d'un poste audiovisuel (salle de lecture P du niveau recherche de la bibliothèque, site François Mitterrand ; départements spécialisés des Arts du spectacle et de la Musique, site Richelieu) et sur notre bibliothèque numérique Gallica.

Bibliographie indicative


- Didier Rochet, "Notre ami New Rose", L’humanité, vendredi 22 décembre 2000, p. 22.
- Jean-Éric Perrin, "La vie en rose", Best, N°182, septembre 1983.
- Stéphane Davet, "Single K.O.", Yaourt, le magazine du rock bizness et de la création, N°11, juillet / août 1991, p. 19.
- http://www.lastcallrecords.com/New_Rose/index_fr.html (dernière consultation : 02/09/2016).