Département Son, vidéo, multimédia > Enregistrements sonores > Q-T

Rencontres autour de l'édition phonographique (2012-...)

Cote : SNUM-946 
Entretien avec Hervé Bergerat
24 novembre 2014
1 fichier son numérique (24 bits, 44.1 kHz, Wave PCM) (1 h 11 min 44 s)

Biographie d'Hervé Bergerat

Hervé Bergerat fréquente très jeune les studios Davout où il assiste à de nombreuses séances d'enregistrement dont celles de Maxime le Forestier, Gérard Lenormand et Catherine Ribéiro. Son père, Claude Dejacques, qui à cette époque est directeur artistique pour Festival, lui demande d'annoter les disques qu'il reçoit à l'international. Aux studios Davout, il fait la connaissance de Gilles Bleveis, alors responsable des éditions Sibecar et de la marque phonographique L'Escargot. Il devient son assistant et s'occupe entre autres de François Béranger et Claude Léveillée.
En 1971, il fait la rencontre de Roland Bocquet, pianiste et chanteur du groupe Catharsis. Sans moyen financier, il décide néanmoins de se lancer dans la production du premier album de cette formation. Le titre Masq est choisi par Europe 1 comme indication de C'est ma planète de Xavier Gélin. Ce morceau devient rapidement un tube et permet à Hervé Bergerat de monter sa société de production et d'édition musicale : Masq.
Fréquentant régulièrement les concerts et les festivals, il découvre le groupe Iris et se lie d'amitié avec leur bassiste et chanteur, Tony Carbonare. Il produit leur premier disque 33t en 1972. Iris s'arrête, mais Tony Carbonare forme rapidement Machin, groupe qui parodie les formations folk alors en plein essor. L'album de Machin est à nouveau produit par Hervé Bergerat et Tony Carbonare lui présente alors un jeune inconnu, Hubert-Félix Thiéfaine. Après deux refus, Tony Carbonare réussit à convaincre Hervé Bergerat de signer Hubert-Félix Thiéfaine. C'est au cours de l'enregistrement du premier album de Thiéfaine qu'Hervé Bergerat est véritablement conquis par l'artiste et produira tous ses albums jusqu'en 1988.
Au fil du temps Hervé Bergerat créera trois labels phonographiques : Sterne, Griffe et Soleil masqué. Il sera également le gérant du label Ballon noir, fondé par Hughes de Courson, et de la société Dava créée par Serge Franklin.

Présentation du contenu

Entretien avec Hervé Bergerat, réalisé par Jean-Rodolphe Zanzotto (BnF), Pierre Bonneau (BnF) et enregistré par Luc Verrier (Ingénieur du son, BnF), le 24 novembre 2014, aux Studios Davout.

Portrait d'Hervé Bergerat (© BnF - Pierre Bonneau. Photographie libre de droits).

Document de consultation :

Cet entretien est consultable à partir d'un poste audiovisuel (salle de lecture P du niveau recherche de la bibliothèque, site François Mitterrand ; départements spécialisés des Arts du spectacle et de la Musique, site Richelieu) et sur notre bibliothèque numérique Gallica.

Bibliographie indicative

J.-L. Manet, "Ballet masq", Best, avril 1992, p. 25 ; "Petit label veut rester petit", Show magazine, mai 1995 ; "Masq", Antenne FM, août-septembre 1986 ; "Ballon noir : non aux tubes, oui à la pub", Music actualités, février 1980 ; "Hervé Bergerat : l'aventure", Show magazine, août-septembre 1986 ; "Thiéfaine d'or", Show magazine, février 1983 ; "Hervé Bergerat réactive le label Sterne", Music info hebdo, février 2003.

Recherche discographique

Catalogue général de la Bibliothèque nationale de France, Rate your music et Discogs.
Masq, dernière consultation le 3 mars 2015.


Sous-unités de description