Département de l'Audiovisuel > Enregistrements sonores

2012-... : Rencontres autour de l'édition phonographique

Le Label Distance
36 min 45 s (plage 7)

Thèmes abordés


- 1989-1992 : période de promotion de la Lambada dans le monde entier
- la tournée de Kaoma (premier groupe occidental jouant en Afrique du sud depuis l’apartheid, dernier groupe à passer à Berlin est)
- lors de la grève Peugeot, les grévistes dansent la Lambada ; en Roumanie, la Lambada résonne dans le palais de Ceausescu après sa chute
- la période 1992-1994
- son année sabbatique
- Alexandre Escolier gère Celluloïd New York du départ de Karakos jusqu’à la vente du label à la Société Générale. ; il travaille à Londres avec Jean Karakos sur la gestion de Kaoma et de la Lambada
- la production d'albums sortis chez Sony avec Sam Moore, Sam and Dave, d’un album de rythm’n blues, klezmer et musique nigérienne avec Rufus Thomas, Carla Thomas et Sam Moore
- le mécontentement de Jean Karakos à propos des méthodes de marketing des majors
- la découverte de la techno par Jean Karakos par l’intermédiaire d’Alex Escolier
- l'écoute de Kenny Larkin et de Larry Heard
- la fondation du label Distance en 1994 à Paris
- le label belge R&S en licence chez Distance
- la distribution faite par Distance puis par Sony et BMG
- de l'importance de la promotion et de la réactivité d’un label
- le nom du label
- les différents divisions du label : la goa transe dont s’occupeOlivier Velay ; la techno avec les albums de Larry Heard et Kenny Larkin ; la house elle-même séparée en sous-divisions ; dans chaque courant, licences et productions propres
- le groupe Transwave et leur concert à la Locomotive
- les soirées Distance
- la création de Distance Angleterre
- l'opération "coup de poing" de Distance avec 250 000 disques vendus au magasin Tower aux Etats-Unis et au Japon
- la publicité faite autour de l’opération faite par les radios techno locales
- la soirée Dj dans le magasin
- Henri de Bodinat à New York en 1997 passe au magasin Tower de Broadway
- discussion sur l’opportunité de monter un réseau de distribution indépendant en France en agrégeant des sociétés spécialisées dans un domaine musical
- montage de Musisoft, regroupement de Distance, Suez industries, Amro bank, Henri de Boudinat
- la distribution de la world (rachat de Sonodisc) et de la dance
- Sonodisc, un catalogue de disques africains et antillais
- un problème au moment de la signature : l’ex-femme de Jean Karakos refuse
- Jean Karakos rétrocède le droit d’utilisation du label et des bandes
- Musisoft dépose le bilan en 2000
- le désaccord de Jean Karakos avec Henri de Bodinat sur la gestion du label
- Henri de Bodinat débauche le service promotion du label Tréma
- les différences de méthode entre un indépendant et une major
- Musisoft dépose le bilan le mois où elle fait le plus de bénéfices
- Henri de Bodinat, avec un nouvel associé, fonde Next music et rachète Musisoft en 2000
- Next music dépose son bilan en 2005
- Jean Karakos et Adageo rachètent Distance.

Documents de substitution

Ecouter cet entretien sur Gallica.