Département de l'Audiovisuel > Enregistrements sonores

2012-... : Rencontres autour de l'édition phonographique

Fin de Tapioca, le label LTM et Celluloïd France
28 min 19 s (plage 10)

Thèmes abordés


- Le label LTM (le début du label Celluloïd)
- la fin de Tapioca et la rencontre avec Gilbert Castro via Jean-François Bizot
- l'association dans un premier temps avec le fondateur de Go west (fabricant de santiags) pour lancer un nouveau projet. Celui-ci apporte un appui financier et logistique
- la signature d'une première licence pour le label Les Tontons m'écoutent (LTM) : Henry Cow
- l'explosion du mouvement punk et la création d'un réseau de distribution de disques de qualité (voyage chaque semaine en Angleterre pour acheter des albums et des 45t de post-punk, de punk et de reggae dans certaines boutiques de Londres)
- développement de cette société de distribution qui permet la création de Celluloïd
- le changement du nom Les tontons m'écoutent (trop connoté) en Celluloïd
- les licences avec le label Rough Trade (Cabaret voltaire)
- la licence avecRalph records et rencontre avec The Residents
- la représentation de groupes anglais : Soft cell
- la production de Jacno, Mathématiques modernes, Modern guy
- l'enregistrements de Rectangle de Jacno
- sa rencontre avec Jacno
- la distribution : les disques qui marchaient bien étaient distribués par Vogue
- découverte d'Errol Dunkley et du titre OK Fred à Londres avec Gilbert Castro
- la découverte de Tainted love de Soft cell
- le départ de Jean Karakos aux Etats-Unis
-Bernard Zekri
- son voyage aux Etats-Unis en 1978 où il retrouve Giorgio Gomelsky et fait la connaissance deBill Laswell
- Bill Laswell l'encourage à venir s'installer à New York
- discussion avec Jean-François Bizot et Gilbert Castro qui ne le laisseront partir que s'il fait des tubes : c'est dans ce contexte qu'il sort les disques de Soft Cell, Errol Dunkley, Elli & Jacno, Alan vega
- Jean-François Bizot n'est pas favorable à ce départ car il pense que la France va devenir dans les années à venir le pivot des musiques du monde
- Jean-François Bizot devient actionnaire dans Celluloïd (20%) et lance une nouvelle version d'Actuel.

Documents de substitution

Ecouter cet entretien sur Gallica.