Fonds Delbo, Charlotte (théâtre)

Cote : COL-208
Fonds Charlotte Delbo (1913-1985)
1935-1985
2 mètres linéaires
Fonds produit par : Delbo, Charlotte (1913-1985)
Le fonds contient des documents majoritairement en français

Biographie ou histoire

Née en 1913 à Vigneux-sur-Seine, dans une famille d'immigrés italiens, Charlotte Delbo, sténographe, a épousé en 1936 Georges Dudach, militant communiste. Elle le rencontre à Paris sur les bancs de l’université ouvrière, où elle côtoie déjà le sociologue Henri Lefebvre. Avec Georges Dudach, elle collabore aux Cahiers de la jeunesse, revue dirigée par Paul Nizan. C’est le « hasard » des choix éditoriaux des Cahiers qui lui fait rencontrer Louis Jouvet en 1937 pour une interview. À l’issue de leur entretien, Jouvet lui propose de devenir sa secrétaire au Théâtre de l’Athénée. Elle prendra aussi en note les cours qu’il donne au Conservatoire, découvrira à ses côtés l’Électre de Giraudoux. Au début de la guerre, elle l’accompagne dans sa tournée en Amérique latine, mais choisit de revenir à Paris en 1941 pour rejoindre son mari et entrer à ses côtés dans le réseau clandestin Politzer. La Résistance s’organise autour de journaux. Charlotte Delbo tape les textes de La pensée libre et des Lettres françaises d’Aragon, dont Georges Dudach assure la diffusion. Arrêté le 2 mars 1942, le couple est interné à la Santé. Lui est fusillé en mai 1942. Elle est déportée le 24 janvier 1943 avec 230 françaises, au camp d’Auschwitz-Birkenau puis à Ravensbrück jusqu’à sa libération en avril 1945.

À son retour à Paris, Charlotte Delbo retrouve son poste au Théâtre de l'Athénée. Son état de santé la contraint cependant à alterner phases de travail avec Jouvet et moments de convalescence en Suisse. En 1948, elle réussit le concours de secrétaire administratif pour l'ONU. Recrutée pour ses compétences en sténographie et en anglais, elle est attachée d’abord à la Commission économique, puis aux Services techniques. Installée à Genève, elle voyage entre la Grèce, Israël et la Russie. En 1960, Charlotte Delbo quitte l’ONU pour devenir l’assistante de son vieil ami, Henri Lefebvre, au CNRS. Dès lors, elle entre dans son équipe, jusqu’à sa retraite en 1978.

L'oeuvre littéraire de Charlotte Delbo se construit dès 1946 à travers la publication d'articles et de nouvelles. En 1961 paraissent aux Éditions de Minuit Les belles Lettres, sur la guerre d'Algérie. En 1965, elle publie Le convoi du 24 janvier. La même année elle ouvre avec Aucun de nous ne reviendra la trilogie Auschwitz et après qui comprendra encore Une connaissance inutile et Mesure de nos jours. Elle porte aussi le récit de son expérience concentrationnaire au théâtre, avec notamment Qui rapportera ces paroles ?

Charlotte Delbo est décédée d’un cancer le 1er mars 1985. Elle est enterrée dans le cimetière de Vigneux-sur-Seine.

Le fonds s'enrichit en 2017 des archives de l'associatioon des Amis de Charlotte Delbo : création de l'association, organisation et manifestation proprement dite du Centenaire de la naissance de Charlotte Delbo en 2013.

Historique de la conservation

Fonds conservé jusqu'en 2012 par Claudine Riera-Collet, rue Lacépède à Paris.

Informations sur les modalités d’entrée

Don de Claudine Riera-Collet, légataire universelle de Charlotte Delbo, en 2012.

Présentation du contenu

Le fonds se compose d'archives administratives et personnelles touchant à l'internement et à la déportation de Charlotte Delbo, ainsi qu'à ses activités professionnelles. Il comprend aussi les différents états de ses textes littéraires - manuscrits et tapuscrits, ses notes et ses dossiers de travail, la correspondance échangée par Charlotte Delbo avec ses proches, ses collaborateurs et ses éditeurs, les articles publiés, quelques photographies et affiches.

Au-delà des archives produites par Charlotte Delbo, le fonds contient aussi les dossiers constitués par Claudine Riera-Collet, sa légataire universelle, après 1985. Ces dossiers concernent les hommages rendus à Charlotte Delbo, la publication posthume et les différentes mises en scène de ses oeuvres.

Informations sur le traitement

Le fonds Charlotte Delbo se divise en deux grandes sections : d'une part ses archives personnelles et administratives, de l'autre ses archives littéraires. Au sein de ce fonds, les archives rassemblées par Claudine-Riera Collet après la mort de Charlotte Delbo et jusqu'au don du fonds en 2012 constituent un sous-fonds intitulé "Archives de Claudine Riera-Collet".

Documents séparés

Les imprimés présents dans le fonds ont été séparés des archives, cotés et catalogués dans le Catalogue général de la BnF. Ils conservent la mention de leur provenance.

Conditions d'accès

Vous pouvez préparer votre venue au département des Arts du spectacle en réservant vos documents à distance à partir du présent inventaire, en cliquant sur l'icône "Calendrier" qui figure à gauche des descriptions de documents.
Pour pouvoir réserver à distance, vous devez posséder une carte de lecteur en cours de validité et donnant accès à la Bibliothèque de recherche, et créer votre propre espace personnel sur le site Web de la BnF à cette adresse.
Ce fonds est consultable uniquement en place réserve (à demander à l'entrée de la salle de lecture).
Il est conservé dans les magasins d'un site distant. Un délai de 48 à 72 heures est donc nécessaire pour obtenir la communication des documents qui le constituent. Un document demandé jusqu'à 17 h 45 est disponible le surlendemain à 10 h (pour les demandes effectuées du vendredi 17 h 45 au lundi 10 h, compter 1 jour de plus).

Documents en relation

Les archives personnelles de Charlotte Delbo antérieures à 1939 ont diparu avec l'arrestation des époux Delbo-Dudach en 1942. Le

conservé au département des Arts du spectacle contient plusieurs dossiers relatifs au travail de Charlotte Delbo à partir de 1937, ainsi que sa correspondance avec Louis Jouvet.

Le département des Arts du spectacle conserve aussi les archives de la Compagnie théâtrale Bagages de Sable, à l'origine du travail réalisé autour du Convoi du 24 janvier en 1995.

Les Archives de la préfecture de Police conservent les dossiers d'internement des époux Dudach-Delbo dans la sous-série Gb - Renseignements généraux et Internement pendant l’Occupation. Unités de police de la Direction des renseignements généraux pendant l’Occupation.

Bibliographie

Dunant, Ghislaine : Charlotte Delbo , La vie retrouvée. Paris : Grasset, 2016.
Gelly, Violaine et Gradvohl, Paul : Charlotte Delbo. Paris : Fayard, 2013.
Maffre Castellani, Françoise : Charlotte Delbo. Entre résistance, poésie et théâtre. Paris : Éditions du cygne, 2010.
Thatcher, Nicole : Charlotte Delbo : une voix singulière. Mémoire, témoignage et littérature. Paris : L'Harmattan, 2003.