Fonds Vilar, Jean (théâtre)

Cote : JV
Fonds Jean Vilar (1912-1971)
1924-1994
29 mètres linéaires
Fonds produit par : Vilar, Jean (1912-1971)
Le fonds contient des documents majoritairement en français

Biographie ou histoire

Jean Vilar (1912-1971), acteur, auteur, metteur en scène, fondateur du Festival d'Avignon et directeur du Théâtre national populaire, est une des figures les plus importantes du théâtre français du XXe siècle. Né à Sète de parents merciers, il étudie le violon au Conservatoire et se passionne pour la littérature.
En 1932 il part pour Paris, où il apprend son métier de comédien auprès de Charles Dullin au Théâtre de l'Atelier. En 1941, il s'engage avec André Clavé dans la compagnie itinérante La Roulotte, qu'il quitte en 1943 pour fonder sa propre troupe, la Compagnie des Sept. En 1945, il monte sa première mise en scène, Meurtre dans la cathédrale, de T. S. Eliot.
Invité par Christian Zervos pour accompagner l'exposition d'art contemporain au Palais des papes, il organise en septembre 1947 la première "Semaine d'art dramatique en Avignon", devenue "Festival d'Avignon", que Jean Vilar dirigera jusqu'à sa mort en 1971.
En 1951, sur proposition de Jeanne Laurent, sous-directeur des spectacles au Secrétariat d'État aux beaux-arts, Jean Vilar est nommé directeur du Théâtre national du Palais de Chaillot, qu'il renommera Théâtre national populaire (TNP), à la suite de Firmin Gémier son fondateur en 1920. Pendant 12 ans, sous la direction de Jean Vilar, l'histoire du Festival d'Avignon et celle du TNP se confondent dans la mise en oeuvre du concept du "théâtre populaire" : une programmation de grande qualité, auteurs classiques et auteurs étrangers souvent peu connus en France, prix raisonnables et tarifs préférentiels pour les étudiants, les associations et les comités d'entreprises. En 1957 Jean Vilar reçoit d'André Malraux, en plus du TNP, la gestion de la salle du Théâtre Récamier où il présente du théâtre contemporain, mais sans réel succès.
En 1963, Jean Vilar démissionne du TNP et la direction revient à Georges Wilson. Jean Vilar se consacre alors exclusivement à la direction du Festival d'Avignon jusqu'en 1971, jouant et mettant en scène pour la dernière fois au cours de l'été 1963. Dès 1964, soucieux de faire débat sur le rôle des festivals, du théâtre populaire, de la décentralisation et de la politique culturelle en générale, il adjoint au festival les "Rencontres d'Avignon" qui rassemblent les acteurs de la profession, les politiques et le public. Il enrichit également sa programmation de spectacles de danse, de musique, de mime, de cinéma...
Jean Vilar meurt le 28 mai 1971, à cinquante-neuf ans, à la veille de la XXVe édition du Festival. C'est Paul Puaux, administrateur auprès de Jean Vilar et collaborateur depuis 1947, qui lui succède.

Historique de la conservation

Le Fonds Jean Vilar est la propriété de l'Association Jean Vilar. Il est déposé auprès de la Bibliothèque nationale de France, Département des arts du spectacle, Maison Jean Vilar à Avignon.

Informations sur les modalités d’entrée

L'Association Jean Vilar, conformément à la Convention tripartite de la Maison Jean Vilar de 1977, puis à la Convention de dépôt signée en 2012, a déposé le fonds Jean Vilar à la Bibliothèque nationale de France, auprès de la bibliothèque de la Maison Jean Vilar.

Présentation du contenu

Les archives de Jean Vilar ont été remises par Andrée Vilar, veuve de Jean Vilar, à l'association éponyme créée au lendemain de la mort de son mari. Il a été complété ensuite par différents apports : documents sur les débuts du Festival de Georges Amoyel, architecte et auteur des premiers plans de la Cour d'Honneur ; archives de Chrystel d'Ornhjelm, secrétaire générale du Cercle d'échanges artistiques internationaux, support financier des premiers Festivals de 1947 à 1951. Les dossiers de Jean Rouvet, administrateur du TNP de 1951 à 1959, complétés en 2005 par ses enfants, constituent aujourd'hui un fonds Jean Rouvet distinct, également propriété de l'Association Jean Vilar et conservé à la Maison Jean Vilar. Le Fonds Jean Vilar contient des documents sur la vie professionnelle et privée de Jean Vilar : notes, presse, correspondance, photographies, textes dramatiques manuscrits et dactylographiés, documents administratifs.

Informations sur le traitement

Les archives ont été inventoriées. L'inventaire papier, consultable sur place à la bibliothèque de la Maison Jean Vilar à Avignon et en version numérisée sur le site internet de la Maison Jean Vilar, est ici encodé en EAD.

Conditions d'accès

Les documents de ce fonds ne peuvent être consultés que dans la salle de lecture de la bibliothèque de la Maison Jean Vilar à Avignon.

Conditions d'accès

Toute demande de renseignement et de consultation sur le fonds peut être adressée par courriel à l'adresse : maison-jean-vilar@bnf.fr ou par courrier postal à l'adresse : Bibliothèque Maison Jean Vilar, 8 rue Mons, 84000 Avignon.
Le fonds est communicable sous réserve de l'autorisation de l'Association Jean Vilar, Maison Jean Vilar, 8, rue Mons 84000 Avignon.
Ce fonds est consultable sur rendez-vous uniquement en place "réserve" (à demander au bureau de la salle de lecture).

Conditions d’utilisation

Toute reproduction de document est subordonnée à une demande préalable d'autorisation auprès de l'Association Jean Vilar et des ayants-droit de Jean Vilar.

Documents en relation

Le Fonds Jean Rouvet, propriété de l'Association Jean Vilar et conservé à la Maison Jean Vilar en dépôt auprès de la Bibliothèque nationale de France.
Le Fonds Théâtre national populaire - direction : Vilar, Jean (théâtre) conservé à la Bibliothèque nationale de France, département des Arts du spectacle, 58 rue de Richelieu, 75002 Paris. Voir l'inventaire en ligne.
Les archives du Théâtre national populaire sous la direction de Jean Vilar (documents administratifs) déposées en 1966 sont conservées principalement aux Archives nationales sous la cote 295AJ, en cours de reclassement (800 boîtes).