1970-2011 : Fonds de l'Institut International de Musique Electroacoustique de Bourges (IMEB)

 : 
La Confédération Internationale de Musique Electroacoustique (CIME)

Présentation du contenu

Enregistrements sonores ; écrits, affiches/programmes [histoire, bilans, photos, panaorama des 21 fédérations].

"La Confédération Internationale de Musique Electroacoustique / CIMELa C.I.M.E. a été fondée en 1981.
Avant cette date, entre 1974 et 1981, quelques dizaines de compositeurs venus de plusieurs régions du monde se réunissaient au cours de la deuxième semaine du Festival International de Musique Expérimentale de Bourges. Leurs discussions portaient sur des questions relatives au travail en électroacoustique. Ces réunions constituaient un lieu de débat dynamique pour l’examen de sujets sociaux et esthétiques de même que techniques et économiques. De ces rencontres est sorti le mouvement vers l’établissement d’une organisation internationale, la C.I.M.E., impulsée par J. Appleton, F. Barrière, G. Bennett, L.G. Bodin, P. Boeswillwald, C. Clozier, H. Davies, L. Goethals, S. Hanson, D. Keane, P. Menard, Z. Pongracz, B. Truax.
La Confédération a pour but de promouvoir à l’échelle internationale tous les aspects de la musique électroacoustique, en favorisant :
• la production
• la création et la recherche
• la diffusion des œuvres
• la pédagogie
• la rencontre des professionnels (compositeurs, chercheurs, interprètes, enseignants)
• la circulation et la communication des connaissances et des techniques électroacoustiques
et
• en organisant la concertation avec les organes nationaux, les organisations internationales, les différents secteurs professionnels.
Elle entend et affirme cette action à travers la libre circulation des idées et des hommes, le respect et l’égalité des droits des compositeurs, la libre et souveraine expression de leur culture nationale.
La C.I.M.E. est devenue la 18e Organisation Internationale Membre (O.I.M.) du Conseil International de la Musique/CIM-Unesco en 1983. Elle regroupe à l’heure actuelle les Fédérations Nationales de 13 pays : Argentine, Belgique, Colombie, Cuba, Espagne, France, Italie, Norvège, Portugal, Russie, Slovaquie, Suisse, Tchéquie. Les Fédérations développent en toute indépendance nationale leurs programmes d’activités propres. Elles participent dans le cadre de la C.I.M.E. aux programmes d’activités définis solidairement par l’ensemble des Membres de la Confédération et nourrissent de leur spécificité et de leur qualité la circulation multi-polaire internationale.
La C.I.M.E., en tant qu’Organisation Internationale Membre, participe comme Conseil et comme représentant unique pour la musique électroacoustique, qu’elles qu’en soient ses techniques de réalisation et d’expression, aux travaux du CIM-Unesco et plus largement aux actions de l’Unesco.
La C.I.M.E. est ainsi l’Organisation Internationale représentative des différents courants et sensibilités de la Musique Electroacoustique. Elle collabore activement avec le Concours International de Musique Electroacoustique de Bourges, a créé avec le CIM-UNESCO la Tribune Internationale de Musique Electroacoustique (TIME) (en partenariat avec les réseaux de radiodiffusion à travers le monde). En liaison avec son Assemblée Générale annuelle, la Confédération organise des concerts des Fédérations de la C.I.M.E. Ces dernières programment régulièrement dans leurs activités de diffusion des œuvres proposés par leurs homologues. L'autorité morale et professionnelle de la CIME lui assure ses missions :
• groupe d’influence professionnel au service de la solidarité internationale, des échanges et des circulations des hommes et des idées
• groupe de réflexion, d’analyse et de proposition.
La C.I.M.E., par la pluralité et la diversité de ses membres, manifeste la réalité historique et la dynamique de développement de ce mode pluriel et affiné de pensée, de composition, de communication, et d’interprétation musicales."

Bibliographie

Ressource en ligne : site de la CIME.