Département des Manuscrits > Français > Français > Français 20065-22884 [Petits fonds] > Français 20065-20144

Français 20120

Cote : Français 20120  Réserver
Ancienne cote : Code de Justinien 131
Ancienne cote : 403
Ancienne cote : 2112
Justinianus, Codex , traduction anonyme en français
XIIIe s. (1240-1250)
Ce document est rédigé en français.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
France (Paris ou Orléans). 2 copistes : copiste A, f. 7-183v ; copiste B , f. 184-191. Ils sont également vraisemblablement filigraneurs.

Décoration : Branner a attribué, pour l’essentiel (livres II, III, IV et VII, c’est-à-dire les ff. 39, 58v, 79v et 184), l’illustration du manuscrit à l’atelier parisien, qui a illustré les plus remarquables manuscrits enluminés de la première moitié du XIIIe siècle, l’atelier de Bar, par référence au cardinal Pierre de Bar (+ 1252), qui donna à l’abbaye de Clairvaux, une Bible en quatre volumes, provenant de cet atelier, et conservés aujourd’hui sous les cotes Troyes, Bibliothèque municipale ms. 106, 108, 110 et 111. On peut dater le présent manuscrit de 1240-1250.Remarquable par ses têtes larges et bien formées ; les corps sont robustes et recouverts de draperies aux plis profonds et sombres.
En revanche le f. 7 est proche de la 3e main du manuscrit de la Bibliothèque Vaticane, Vat. Lat. 120 ( f. 165, 165v, 273, 274), Evangiles glosés. Une 3e main a peint plus modestement les autres feuillets ( livre VI, f. 145). Une 4e main émule de l’atelier de Bar a peint les livres VIII, f. 216v, livre IX, f. 243.
Esquisses à l’intention de l’enlumineur : f. 184.
Illustrations :
- f. 7 (Livre I), L’empereur Justinien dicte ses constitutions à un scribe devant deux personnages (juristes)
- f 39 (livre II), Un homme fait sa requête devant les empereurs Justinien et Antoine (esquisse marginale)
- f. 58v (Livre III) Un homme fait sa requête devant les empereurs Justinien et Antoine
- f. 79 (livre IV), un homme fait sa requête à l’empereur Antoine.
- f. 145 (Livre VI), un homme fait sa requête aux empereurs Dioclétien et Maximien
- f. 184 (Livre VII), l’empereur Antoine (avec esquisse en marge à la mine de plomb et texte)
- f. 216v (Livre VIII), un homme fait sa requête à l’empereur Alexandre
- f. 243 (Livre IX), un prévôt fait sa requête aux Empereurs Sévère et Antoine.

Parchemin ; 263 ff. ; 385 x 140 mm (just. 238 x 140 mm).

18 (f. 7-14), 28 (f.14-22), 38(f. 23-30), 48(f. 31-38), 58 (f. 39-46), 68(f. 47-54), 78(f. 55-62), 88(f. 63-70), 98 (f. 71-78), 108(f. 79-86), 118(f. 87-94), 128(f. 95-102), 138(f.103 – 110), 148-1 (f. 111-117, il manque 1 f. entre le f. 110 et 111, correspondant au début du Livre V), 152 (f.118-119), 168 (f.120-127), 178 (f. 128-135), 188 (1f. 36-143), 198 (f.144-151), 208(f.152-159), 218(f.160-167), 228(f.168-175), 238(f.176-183), 248 (f.184-191), 258 (f.192-199), 268(f. 200-207), 278(f. 208-215), 288 (f. 216-223), 298(f. 224-231), 308(f. 232-239), 318(240-247), 328(248-255), 338-1(256-262), avec onglet avant 256
Nombreuses corrections à la mine de plomb (f. 28, 29). Le f. 6v est blanc.
Réglure à la mine de plomb
Reliure en maroquin rouge aux armes et chiffre du cardinal de Richelieu (écu chargé de trois chevrons avec la devise "HIS FVLTA MANEBVNT".

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Le manuscrit a appartenu au roi Charles V. Il est répertorié dans les inventaires de la Librairie du Louvre entre 1380 et 1424 : Inventaire de Gilles Malet établi en 1373 et récolé en 1380 par Jean Blanchet, BnF, Français 2700 [inv. A], f. 5, n° 40 : « Code en françois, couvert de soie ynde et vermeille, et fermoers d’argent. noté en marge de gauche : « Baillé(s) a monseigneur d’Anjou, .XXIIe. de novembre .IIIIxx » ; BnF, Baluze 397 [inv. B], f. 2, n° 40 : « Code en françoiz, couvert de soye ynde et vermeilhe et fermouoirs d’argent ».
Comme il est noté dans ces inventaires, le manuscrit Français 20120 fut emprunté le 22 novembre 1380, par Louis d’Anjou, frère du roi, avec cinq autres manuscrits de droit. Il est signalé, comme absent dans le récolement de la Librairie royale en 1411, sous la direction de Jean Lebègue: BnF, Français 2700 [inv. C], f. 42, n° 21 : « Code en françois, couvert de soie ainde et vermeille, et fermouers d’argent. Addition : touz lesquelz livres cy acoupplez [C21-26] furent baillez a monseigneur d’Anjou, .XXIIe. de novembre, l’an mil .CCC .IIIIxx, comme il appert par lettre du roy et certifficacion dudit sire, signé au dos « l. »».
Mais il apparaît dans l’Inventaire de 1411, BnF, Français 2700 [Inv. D], f. 127, n° 877 : « Item un Code, en françois, de lettre de forme, a deux coulombes, commençant ou .II.e foillet du texte : de cest Code venir, et ou derrenier : cion je te doin ces honneurs, couvert de soye inde et vermeille, a .IIII. fermoirs d’argent doré, a escuçon de France en chascun.».
Il est aussi présent dans l’ Inventaire de 1413, BnF, Français 9430 [Inv. E], f. 14, n° 181 : «Item un Code, en françois, de lettre de forme, a deux coulombes, commençant ou .II.e foillet du texte : de cest Code venir, et ou derrenier : cion je te doin tes honneurs, couvert de soye inde et vermeille, a quatre fermouers d’argent dorez a escuçon de France en chascun ».
Il est présent dans l’Inventaire de 1424, Paris, Bibliothèque Sainte-Geneviève, ms. 964 [Inv. F], f. 30, n° 158 : « Un Code en françois, de lettre de forme, à .II. colomnes ; couvert de soye inde et vermeille, à .IIII. fermouers d’argent doré à écussons de France. [prisé] 6 l. p. ».
On en sait ce qui devint le manuscrit après la vente de la collection auduc de Bedford. Il se trouvait au XVIIe siècle dans les collections du cardinal de Richelieu. Richelieu avait légué par testament en 1642 sa bibliothèque à son petit-neveu Armand de Vignerot. Mais il y eut des difficultés, et finalement le Parlement trancha , le 14 février 1660, ordonnant qu'elle soit transportée à la Sorbonne. Les manuscrits de la Sorbonne furent portés à la Bibliothèque nationale en 1796.
Anciennes cotes: n° 2772 [signé Blaise], bibliothécaire du cardinal de Richelieu. Avec la cote "403", la note de Gayet de Sansalle, bibliothécaire de la Sorbonne de 1783 à 1792, reprend la notice de Guédier de Saint-Aubin : "Ce ms. du XIIIe siècle contient le Code de Justinien".

Présentation du contenu

Contenu : Justinianus, Codex, Livres I-IX, traduction en français
f. 2-6, Code de Justinien, Livres I à IX, Table des chapitres : « En non dou pere et dou fill et dou seint esperit, ci commance li premiers livre au trés s. prince l’empereeur Justinien. Ceste constitution est d’ordener le novel Code l’empereeur Justinien (rubr.). « Ceste constitution est de confermer le novel Code Justinien …- … Cist titre est des biens a cels qui ocient eus meismes ». « Et cetera (rubr.) ». « Ci fenissent li titres du livre au très seint empereeur Justinien ». La Table est incomplète par suite de la perte de un ou plusieurs feuillet, entre les ff. 2 et 3.
F. 7- 262. Code de Justinien, Livres I à IX.
F. 7-8, Prologue : « El non del Pere et del Fill et del Seint Esperit, ci commence li premiers livres del Code au tres seint prine Justinien, l’empereeur ; ceste constitution est d’ordener le novel code Justinien l’empereeur (rubr.) ». Li empereeur Justiniens dit : Nos avons proposé par l’aide de Dieu … - …fermeté en tous tans, nous avons ajostee ceste presente loi a nostre, ordre ».
F. 8-39, Livre I : « El non nostre seigneur Jhesucrist, ci commence li premiers livre del Code au très seint empereeur Justinian (rubr.) ». « Cist titres parole de la sovereine Trinité et de la foi crestiane et que nus n’en ost traitier et desputer en commun (rubr.) ». « Li empereeur Graciens et Valentins et Theodose dient au pueple de la cité de Constantinoble …- … ou par devant les mestres ou par devant les defendeeurs del pueple ». « Ci fenist li premiers livres del Code Nostre Seigneur l’empereeur Justinian (rubr.) ».
F. 39-58v, Livre II : « Ci commence li seconz livres. Cist tytres est de fere sa demande et de mostrer par quel reson l’en demande (rubr.) ». « Li empereeur Pius et Antoines dient a un homme qui demandoit a une feme … - … li plet qui sont ja commencié soient terminé ». « Ci fenist li segonz livres del Code Justinian (rubr.) ».
F. 58v-79v, Livre III : « Ci commence li tierz [Livre] ». « Cist titres est de jugemenz (rubr.) ». « Li empereeur Sevoirs et Antoines dient a Clement : por ce se li jugemens …-… se il ne le fet par le commandement l’empereeur ». « Ci faut li tierz livres del Code Justinian (rubr.) ».
F. 79v-110v, Livre IV, incomplet par suite de la perte d’un ou de plusieurs feuillets : « Ci commence li quarz [livres] (rubr.) ». « Cist tytres est des choses creues et de serement (rubr.) ». « Li empereres Antonins dit a Herculian…-…nos avons regardé que il ert neces-».
F. 111-145 Livre V, incomplet du début par quite de la perte d’un ou plusieurs feuillets : « Ce nos commandons que les choses qui furent donnees soient rendues …-… qui soufri que l'iverais ( ?) pris de sa substance fust repost ». « Ci fenist li cinquiesmes livres del Code nostre seigneur l’empereeur Justinian (rubr.) ».
F. 145-184, Livre VI : « Ci commence li sisiemes [livres] (rubr.) ». « Cist titres est de sers qui euvrent es citez et sont establi en diverses euvres et de ceus qui apartienent a (a répété) la chose privee et a cele a leur seigneurs (rubr.) ». « Li empereeur Dioclitians et Maximians dient a Emule.Il est aperte chose …-… qui sont tenu a restorer les damages et les pertes ». « Ci fenist li sistes livres (rubr.) »
F. 184-216v , Livre VII : « Ci commence li sestiesmes [livres] (rubr.)». « Cist tytres est de franchise donnee et de franchissement ( ?) qui est fez en concile (rubr.) ». « Li empereres Antonins dit : Li estat de cels qui sont franchi …-… pardurable bannissement contre le bareteeur ( ?) dedenz l’an ». Ci fenist li sestiesmes livres del Code (rubr.) ».
F. 216v- 243, Livre VIII : « Ci commence li uitiesmes [livres] (rubr.) ». « Cist tytres si est d’entrediz (rubr.) ». « Li empereres Alissandres dit a Euocat : Por ce que tu proposes que ta meson …-… ne cele qui a esté franchie n’en ait pas eu .IIII. » « Ci fenist li uitiesmes livres del Code a l’empereeur Justinien (rubr) ».
F. 243-262, Livre IX : « Ci commence li noviesmes [livres] (rubr.) ». « Cist tytres liquel ne pueent estre acusé (rubr.) ». « Li empereeur Sevoirs et Antonins dient a Selvain le prevost : Il covient premierement …-… soit tesmoins non del condampnement mes de la paternel douceur ». « Ci fenist li Codes au tres saint empereeur Justinien ».

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Français 20120)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Léopold Delisle, Le Cabinet des manuscrits de la Bibliothèque Impériale, Paris, t. III (1874), p. 204-208 ; Id., Recherches sur la Librairie de Charles V, Paris, 1907, t. II, p. 70, n° 405 ; La Librairie de Charles V, Paris, Bibliothèque nationale, 1968, p. 76, n° 145 ; Robert Branner, Manuscript painting in Paris during the reign of saint Louis: a study of styles, Berkeley, Los Angeles, London, 1977, p. 70, 71, 81, 212 et 220, 224 ; F. Cahu, Un témoin de la production du livre universitaire dans la France du XIIIe siècle : la collection des Décrétales de Grégoire IX, Turnhout : Brepols, 2013, cité p. 48, 211, 288 ; Claudio Galderisi, Jean-Jacques Vincesini, La traduction entre Moyen Age et Renaissance. Médiations, auto-traductions et traductions secondes,Turnhout, 2017, cité p. 58.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Marie-Hélène Tesnière (février 2012);mise à jour par Véronique de Becdelièvre (octobre 2018)

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 9601. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 74211.

Dépouillement bibliographique

Ce dépouillement bibliographique est réalisé de façon systématique à partir des publications acquises par le département des Manuscrits. Il est issu de chargements périodiques (dernier chargement : février 2021).

2016

Nicolas HATOT, Marie JACOB (dir.), Trèsors enluminés de Normandie : une (re)découverte, Rennes : Presses universitaires de Rennes, cité p. 152. — C-3684.

Vanina KOPP, Der Köning und die Bücher : Sammlung, Nutzung und Funktion der Königlichen Bibliotek am spämittelalterlichen Hof in Frankreich, Ostfildern : Jan Thorbecke Verlag der Schwabenverlag AG, 2016, cité p. 370. — 8-IMPR-13217.