Département des Manuscrits > Français > Nouvelles acquisitions françaises > Mss cotés en 2011. NAF 28632-28653

NAF 28650. Jean Miélot. Vie de sainte Catherine d'Alexandrie

Cote : NAF 28650  Réserver
XVe siècle (1475). L'exemplaire a été réalisé avec certitude entre 1468 (date du mariage de Marguerite d'York et de Charles le Téméraire) et 1477 (date de la mort de Charles le Téméraire), et très probablement en 1475, à la même date que la Vision de l'âme de Guy de Thurno et les Visions du chevalier Tondal avec lesquelles il forme un ensemble.
Ce document est rédigé en français.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Bâtarde bourguignonne, parfois un peu effacée, due au scribe David Aubert ; au f.53v, « David manu propria », à Gand.
Illustré par Simon Marmion, à Valenciennes
Peintures: deux grandes miniatures aux f. 21 (118 x 165 mm.) et f. 35 (137 x 165 mm.); douze miniatures (100/105 x 77 mm.);
- f.1 : mariage de sainte Catherine et de Jésus Christ
- f.7 : sainte Catherine prêchant contre les idoles devant Maxence à Alexandrie et devise
- f. 12 : un ange apparaît à sainte Catherine
- f.21 : l’empereur Maxence fait fouetter sainte Catherine en sa présence
- f.23 : l’impératrice raconte à Porphyre un songe où sainte Catherine lui est apparue
- f.29 : sainte Catherine comparaît devant l’empereur Maxence
- f.30 : Maxence s’emporte contre sainte Catherine
- f.34 : alors qu’elle va être attachée à une machine faite de roues et de pointes aigües, sainte Catherine se met en prière ; les roues se brisent et tuent ses bourreaux
- f.35 : l’empereur s’emporte contre l’impératrice qui s’est convertie au christianisme
- f. 36v : l’empereur ordonne à l’impératrice de sacrifier aux idoles
- f.37 : l’impératrice est conduite à la mort
- f.40 : l’empereur envoie de nouveau sainte Catherine au supplice
- f.41v : avant de mourir sainte Catherine s’agenouille en prière
- f.42v : décollation de sainte Catherine
Décoration secondaire: encadrements (ff. 21 et 35) et bandeaux marginaux (ff. 1, 7, 12, 23, 29, 30, 34, 36v, 37, 40, 41v, 42v) portant le chiffre de Charles le Téméraire et de Marguerite d’York (C et M), et la devise « Bien en adviengne » de Marguerite d’York

Parchemin, 54 ff., 363 x 258 mm (just. 245 x 163 mm).
Collation:
- 1er cahier, signé d, avec réclame : f. 1-8
- 2ème cahier, signé e, avec réclame : f. 9-16
- 3ème cahier, signé f, avec réclame : f. 17-20
- 4ème cahier, signé g, avec réclame : f. 21-28
- 5ème cahier, signé h, avec réclame : f. 29-36
- 6ème cahier, signé i, avec réclame : f. 37-44
- 7ème cahier, avec réclame : f. 45-50
- 8ème cahier, avec réclame : f.51-54
Le f. 54 est blanc. Foliotation en chiffres romains rubriqués contemporaine du manuscrit. Titres rubriqués.
Réglure à l'encre violette.
Reliure en maroquin brun du XIXe siècle, signée Trautz-Bauzonnet, aux armes des ducs de Bourgogne.
Estampilles de la Bibliothèque nationale de France aux ff. 1, 7, 12, 21, 23, 29, 30, 34, 35, 36v 37, 40, 41v, 42v et 53v..

Conditions d'accès

La communication de ce document fait l'objet d'une procédure spécifique. Veuillez adresser votre demande à manuscrits@bnf.fr.

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Le présent manuscrit est un élément d'un manuscrit plus important exécuté pour Marguerite d'York, troisième femme de Charles le Téméraire, et dont les deux autres parties, contenant la Vision de l'âme de Guy de Thurno et les Visions du chevalier Tondal, sont conservées aujourd'hui au J. Paul Getty Museum.
Les trois parties ont appartenu au XIXe siècle au marquis Charles Antoine de Ganay. Elles sont mentionnées dans le catalogue de sa collection publié en 1877 (Catalogue d'une petite collection de livres rares, Paris, 1877, n°35-36 pour les deux volumes du Getty reliés ensemble et n°217 pour la Vie de sainte Catherine). Les deux volumes du Getty figuraient à la vente des livres du marquis de Ganay, qui eut lieu à Paris en 1881 (lots 38-39). Ils passèrent au comte de Lignerolles (vente Paris, 1894, lot 17). Après avoir appartenu elle aussi au marquis de Ganay ( cf. le premier feuillet de garde, aigle déployé et désarmé, correspondant aux armes de la famille de Ganay), la Vie de sainte Catherine, quant à elle, passa dans la collection des comtes de Waziers. Classé trésor national en 2008, elle a été acquise le 25 novembre 2011 par la Bibliothèque nationale de France, grâce au mécénat des entreprises Aristophil et Septodont, du Cercle de la BnF, de la Fondation B.H.Breslauer et de l’Association du Mécénat de l’Institut, ainsi que des participants au Dîner annuel en faveur des acquisitions de la BnF.


Présentation du contenu

F.1-53v: " Cy est l'histoire des espousailles de la tres noble et benoiste vierge madame sainte Katherine royne d'Armenie avecques Jhesus Crist nostre Seigneur et de son glorieux martyre au temps de l'empereur Maxence ou par son illustre trepassement elle alla en la gloire esternelle rejoindre son divin espoux (titre factice en lettres d'or, écrit au XIXe siècle dans le style de David Aubert, réécrit sur un passage gratté)"." Comment la noble vierge madame sainte Katherine fut espousee de Jhesus nostre Seigneur, et comment elle se converti du tout envers Jhesus Crist son espouz etc." (titre rubriqué). "Quant celle noble compaignie c'est a entendre la royne Sabinelle et sa fille sainte Katherine.... - ... le Saint Esprit en Trinité parfaite soit toute louenge et honneur et gloire es siecles des siecles. Amen". "Cy fine l’istoire de madame sainte Katherine, vierge glorieuse et martire, fille du roy Costus et de la royne Sabinelle etc., translatee de latin en françois par Jo. Mielot, chanoine de l’eglise Saint Pierre a Lille en Flandres, l’an de grace .M.CCCC.LVII."." Fuit autem Constancius pater Constantini magni ex patre Eutropio nobili Romano natus et ex matre Claudia, filia Cristi fratris Claudii imperatoris romani". "David manu propria".
Le texte est une version remaniée de l'adaptation en fançais de la Vita latine de la vie de sainte Catherine (BHL, n° 1663, cf. Maria Colombo Timelli) et de l'Historia ecclesiastica tripartita de Cassiodore, traduite par Jean Miélot, chanoine de Saint-Pierre de Lille , pour Philippe le Bon, duc de Bourgogne et dont le manuscrit de dédicace est le BnF, Français 6449.

Bibliographie

Marius Sepet, éd.Vie de sainte Catherine par Jean Miélot, texte revu et rapproché du français moderne, Paris, 1881, et réédition Nantes, 2007;

Léon de Foere, compte-rendu de "Deux manuscrits du XVe siècle, sur saint Adrien et sainte Catherine par le comte de Waziers, dans Annales de la Fédération archéologique et historique de Belgique, Congrès archéologique et historique tenu à Bruges, du 10 au 14 août 1902, p. 302-303;

Maria Colombo Timelli," La Vie de sainte Katherine de Jean Miélot (1457), Prolégomènes à une édition critique", dans Le Moyen Français, t. 67 (2010), p. 13-36;

Bernard Bousmanne et Thierry Delcourt, dir.Miniatures flamandes, 1404-1482, exposition à la Bibliothèque royale de Belgique et à la Bibliothèquue nationale de France, Bruxelles, Paris, 2011, p. 397-398, n°111.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Marie-Hélène Tesnière (d'après François Avril).

Conditions d'accès

Document de Grande Réserve. Communication sur autorisation du directeur.

Documents de substitution