Supplément persan 78

Cote : Supplément persan 78  Réserver
Ancienne cote : Blochet 2169
Recueil de textes de différentes mains sur la loi chiite
1721 (10 février ; mars-avril ; 15 mai et 9 juillet)
ca. 1ère moitié du XVIIème siècle
Ecriture Nasta‛līq de 11 lignes avec titres rubriqués ; réclames et surface écrite de 70 x 115 mm (n° I). Les n° II, III et V sont en Nasta‛līq ottoman de 11 et 10 lignes avec réclames, titres rubriqués (sauf le n° V) et surface écrite de 65 x 120 environ. Le n° IV est en Nashī ottoman de 11 lignes (titres rubriqués ; réclames ; surface écrite de 60 x 115). Ms. de 110 x 150. Réglure au mistara.Papier européen de plusieurs types (du f. 1 à 72, filigrane à couronne surmontée d’une étoile et d’un croissant, comparable aux types n° 1129-1133 de Heawood, mais avec contremarque G.A. ; aux f. 73 et suivants à écu meublé d’une croix et surmonté d’une couronne du type n° 724-770 de Heawood, avec marques « C.P. » et « 2 » inscrites dans des cercles). 173 feuillets. La plupart des cahiers sont des quaternions mais le volume a subi de nombreuses restaurations. Le f. 160 est resté en blanc. Quelques corrections marginales sont dues aux copistes. On trouve au f. 86 deux ġazal de Ḥāfiż et Sa‛dī ; aux f. 86v- 88 un de Šams Tabrīzī, deux de Muḥtašam, un muhammas et deux autres poèmes ; au f. 126 un ġazal et quatre rubā‛iyyāt dont le dernier est de Mīr Muḥ. Bāqir Dāmād ; au f. 126v trois rubā‛iyyāt et un ġazal de Taqī ; aux f. 142-2v des muhammas ; au f. 143 deux rubā‛ī et un ġazal ; au f. 143v, trois du baytī et un rubā‛ī. Au f. 172, une table de la numération abğad est datée de 1133H.(/1721). On trouve des essais de plume aux f. 144, 172v, 173 et 173v. Au f. 1v est effacé un timbre qui est peut-être celui que l’on retrouve au f. 5 (‛Īsà w-d...) et, sans doute, au f. 14v. Au f. 85v une note signée de ‛Alī Akbar b. Mīrzā [...], datée du 7 Rabī‛ Ier 1134H.(/1722), indique qu’il a inscrit quelques mots : c’est peut-être lui le copiste des poèmes ( ?). Au f. 143v figure l’ex-libris de Qamar-‛Alī b. (Ranğī ?). Reliure ottomane (égyptienne ?) à recouvrement en plein maroquin brun, sortant sûrement du même atelier que celles des ms. Supplément persan 56 etc. et estampée à froid d’une plaque centrale en mandorle polylobée (42 mm ; décor du type OSd 7 ; la même plaque se retrouve sur les plats de Supplément persan 892 et 932 et sur le recouvrement de Supplément persan 384), d’un double encadrement de trois filets et, sur le recouvrement, de la même petite mandorle que sur Supplément persan 56.
Textes en persan.
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits

Présentation du contenu

Le n° I, plus ancien que le reste, est une copie persane ou ottomane, anonyme et non datée, du XVIIème siècle. Les n° II, III et V sont de la main de [Muḥammad b. ‛Alī ?] (le nom, au f. 125v, a été surchargé), le n° II ayant été achevé (f. 85v) le 18 Rağab 1133H., le n° III (f. 125v) le 12 Rabī‛ Ier et le n° V (f. 171v) en Ğumādà IId 1133H. Le n° IV, achevé (cf. f. 132v et 142) le 14 Ramazān 1133H., paraît d’une autre main.

I.- F. 1v- 72v.- FIQH. Traité, sans titre ni nom d’auteur, sur les prescriptions légales.
Copie acéphale et incomplète de la fin. Perturbé à la reliure, l’ordre des folios serait en outre à rétablir comme suit : f. 1-26, 30- 53, 27- 29, et 54- 72.
Le chapitre (bāb) VI (dar bayān-i ḥayz) débute au f. 3. Il est suivi du VIIème (istiḥāza) au f.5, du VIIIème (nafas) au f. 6, du IXème (ġusl-i mayt) au f. 6v, du Xème (mass-i mayt) au f. 17, du XIème (tayammum) au même f., du XIIème (libās-i mutaṣallī) au f. 19, du XIIIème (makān-i mutaṣallī) au f. 19v, du XIVème (qibla) au f. 20v, du XVème (bāng-i namāz) au f. 21, du XVIème (‛adad-i ruq‛āt) au f. 22, du XVIIème (vaqthā-i farā’iz) au f. 22v, du XVIIIème (namāz-i yawmiyya) au f. 23v, du XXème (aḥkām-i sahv va šakk) au f. 35v ; du XXIIème (namāz-i zanān) au f. 41, du XXIIIème (namāz-i ğum‛a) au f. 41v, du XXIVème (namāz-i ‛ayd-i Ramazān) au f. 43v, du XXVème (n.-i kusūf) au f. 45v, du XXVIème (n.-i safar) au f. 46v, du XXVIIème (kayfiyyat-i qazā) au f. 48v, du XXVIIIème (namāz-i hawf) au f. 50, du XXIXème (namāz-i naẓr) au f. 51v, du XXXème (n.-i istisqā) au f. 53v, du XXXIème (nāfīla-i Ramazān) au f. 27, du XXXIIème (namāz-i ğamā‛at) au f. 28v, du XXXIIIème (niyyāt-i vuzū‛) au f. 54v, du XXXIVème (zakāt-i māl) au f. 65v, du XXXVème (zakāt-i fiṭr) au f. 71 et du XXXVIème (taqsīm-i hums) au f. 71v.

II.- F. 73- 85v.- En arabe.- RISĀLA [FIQHIYYA]. Copie acéphale d’un traité juridique dont le faṣl III débute au f. 75.

III.- F. 88v- 125v.- TARĞAMAT al-ṢALĀT. Traité en huit chapitres (faṣl) sur la manière d’accomplir la prière par Muḥ. b. Murtazà Muḥsin Fayz Kāšānī (1007H./1598 – 1091H./1679).

IV.- F. 127- 159v.- TAĞVĪD-i QUR’ĀN. Traité sur la lecture du Coran, composé au XVIème siècle et dédié à Šāh-Qulī Sulṭān, par ‛Imād al-Dīn ‛Alī [b. ‛Imād al-Dīn ‛Alī b. Nağm al-Dīn Maḥmūd] Šarīf [Qārī] Astarābādī [Māzandarānī] (f. 144v). L’ouvrage est divisé en douze chapitres (faṣl) et une conclusion (hātima).
Perturbé à la reliure, l’ordre des folios serait à rétablir comme suit : f. 144v- 159v, 133- 140v, puis 127- 132v et 142- 143v.

V.- F. 160v- 171v.- [SIYYAĠ-i ṢARF]. Opuscule persan anonyme de garmmaire arabe consacré aux formes des verbes. Il se divise en une introduction (muqaddima) et quinze chapitres (bāb), où il est traité des modes.

Historique de la conservation

Ms. provenant de la collection de J.-L. Asselin de Cherville (il portait le n° 50 dans la liste dressée en 1825 des ms. persans d’Asselin, cf. plat de queue).

Informations sur les modalités d’entrée

Acquis en 1833 par la B.R. [Anc. cote, 2ème Suppl. persan 18].

Persan