Bibliothèque de l'Arsenal > Anciens fonds : manuscrits français 2000 à 7465 > Manuscrits français 4001 à 4500

Ms-4106-4129. Recueil formé par Valentin Conrart, connu sous le nom de Recueil Conrart in-4o

Réponce au rondeau précédent

Présentation du contenu

Vous demandez ! C'est chose mercenaire...
Je songeois cette nuit que nud entre deux draps...
Tout en riant vous me traittez d'amant...
Quand je vous voy caresser votre époux...
Pensez à moy, je cède à ma douleur...
De peu de chose ayant le maniment...
Vous avez beau contrefaire la sage...
Vous en tenez l'affaire mal-aysée...
Plus je voudrois m'obstiner à vous plaire...
Pourveu que Philis ne me gronde...
Ma foy, c'est fait en peu fine femelle...
Il n'est point jour, ce jour qui tant me dure...
Je mourray bien content, Climene...
Pour des rondeaux, mon voisin, mon compère...
Votre départ m'afflige extrêmement...
Ha ! je me meurs, adorable inhumaine...
Comme un pécheur que le plaisir transporte...
C'est la raison que tu quittes le vice...
Je ne saurois souffrir tant de martyre...
C'en est fait, je me meurs, Climène...
C'est en vain, Amour, que j'espère...
Aux quatre Haberts je défens ma maison...
Aux quatre Haberts, tous gens de bon renom...
Aux quatre Haberts tu dames le pion...
Des quatre Haberts, avec juste raison...
Aux quatre Haberts je permets ma maison...
Pour Saint-Faron, ce n'est qu'un pauvre hère...

Habert (Les quatre)

Rondeaux