Fonds Verry, Pierre (mime, fêtes)

Cote : COL-197
Fonds Pierre Verry (1913-2009)
1941-2009
10 mètres linéaires
Fonds produit par : Verry, Pierre (1913-2009)
Le fonds contient des documents majoritairement en français

Biographie ou histoire

Pierre Verry est né le 26 novembre 1913 à Rethel (Ardennes). À la fin de la guerre de 1914-1918, son père décide d’éloigner sa famille de la frontière belge et s’installe comme avoué à Issoudun (Indre). À la mort de son père, en 1931, Pierre Verry entame une carrière au Crédit Lyonnais, d’abord à Issoudun, puis à Paris, où sa mère s’est installée avec ses enfants.
Le 26 juillet 1939, Pierre Verry est mobilisé et, le 15 juin 1940, il est fait prisonnier à Malesherbes. Transféré à Charleville, il parvient à s’évader. Démobilisé le 23 septembre 1940 (il sera décoré de la Croix du combattant 1939-1945), il reprend son poste au Crédit Lyonnais le 1er octobre, non plus à Paris, mais à Lyon, où la direction qui l’employait s’est repliée. Il y reste jusqu’en novembre 1941.
De 1941 à 1942, Pierre Verry fait partie de l’école d’animateurs Jeune France à Lyon. L’expérience qu’il y acquiert en danse, musique, théâtre, arts plastiques lui révèle sa vocation théâtrale. C’est à Jeune France qu’il rencontre Marguerite Gerbier, monitrice de danse et de chant folklorique, avec laquelle il se marie à Châteauroux le 15 septembre 1943.
Pierre Verry entre le 21 août 1942 au secrétariat national de la JAC (Jeunesse agricole catholique), replié également à Lyon, où il est chargé de l’organisation des loisirs en milieu rural. Il y reste jusqu’au 30 avril 1948. Il participe, de juin 1948 à juin 1952, à une émission hebdomadaire à la RDF (Radiodiffusion française) intitulée «Chez nous», animée par André Chanu et destinée au monde rural.
Après leur mariage, Pierre et Marguerite Verry s’installent à Paris, 11, rue Cujas, dans le quartier Latin. Ils auront quatre enfants. Le 18 janvier 1947, Pierre Verry entre à l’école de mime d’Étienne Decroux (1898-1991), qui enseigne le « mime corporel ». Il y fait la rencontre de Marcel Marceau (1923-2007), alors âgé de 24 ans. Le 22 mars 1948, il est admis dans la Compagnie Étienne Decroux, au sein de laquelle il répète et donne des spectacles, à Paris et à l’étranger, jusqu’en septembre 1951.
En avril 1952, Pierre Verry entre dans la compagnie de mime Marcel Marceau – aux côtés d’André Gaillard et Teddy Vrignault (qui deviendront les Frères ennemis), Alexandro Jodorowski, Marie Landes, Gilles Léger, Sabine Lods, Huguette Mallet, Nicole Croisille, Gilles Ségal… Il devient le partenaire attitré de Marcel Marceau jusqu’en mars 1979.
Commence pour lui une série de tournées, d’abord avec la troupe constituée par Marcel Marceau, puis seul avec lui. Le 11 novembre 1947, Marceau a créé son personnage de Bip au Théâtre de Poche. Par la suite, Pierre Verry présentera chaque pantomime du spectacle par une pancarte, condensant, en une attitude, tout l’art du mime. Il participe, comme conseiller, aux mises en scène. Pierre Verry joue également dans tous les mimodrames montés par Marcel Marceau jusqu’en 1964. Il crée des personnages très remarqués, notamment dans Le manteau, d’après Gogol, Pierrot de Montmartre, Le mont-de-piété, Paris qui rit Paris qui pleure et Don Juan…
En 1969, Marcel Marceau fonde à Paris l’École internationale de mime au Théâtre de la Musique, dont il confie la direction à Pierre Verry. Intéressé par la pédagogie du mime, celui-ci doit conjuguer l’enseignement avec les impératifs administratifs. Malgré sa réussite, aussi bien sur le plan pédagogique que sur celui de la participation d’élèves venus de nombreux pays, l’école doit fermer, pour des raisons budgétaires, après deux années de fonctionnement. Pierre Verry retrouve alors, aux côtés de Marcel Marceau, les scènes du monde entier…
Jusqu’à la fin mars 1979, où il prend sa retraite, Pierre Verry a joué avec Marcel Marceau dans 5665 représentations, visitant 75 pays et parcourant quelque trois millions de kilomètres…
En 1980, Pierre et Marguerite Verry quittent Paris pour s’installer à Montaigu-de-Quercy (Tarn-et-Garonne), où ils restaurent une ancienne maison quercynoise. Leur nouvelle vie, avant tout villageoise et associative, n’est pas sans rappeler leurs activités de jeunesse. Tandis que Marguerite fonde une bibliothèque municipale et anime un cours de gymnastique volontaire, Pierre accepte la présidence de l’association des Anciens combattants du canton de Montaigu, la trésorerie d’une autre association rurale et apporte son concours aux répétitions des spectacles de fin d’année du collège Sainte-Agnès.
Pierre Verry est décédé à Tournon-d’Agenais (Lot-et-Garonne), le 3 octobre 2009.

Informations sur les modalités d’entrée

Don et acquisition auprès des enfants de Pierre et Marguerite Verry en 2011 et 2012 (ACQ-ASP-2011-03 ; DON-ASP-2011-21 ; DON-ASP-2012-21 ; DON-ASP-2013-32 ).

Présentation du contenu

Le fonds contient des manuscrits et tapuscrits, de la correspondance, des archives, des programmes, des coupures de presse, des affiches, des photographies, des costumes et des masques, des dessins, des tableaux et des objets, ainsi que la bibliothèque de Pierre Verry.
Cet ensemble reflète de façon très complète l'activité de Pierre Verry en tant que mime et animateur au sein de différents mouvements d'animation rurale. Ce fonds constitue une source indispensable sur l’histoire du mime Marceau.

Documents séparés

Les ouvrages sélectionnés dans la bibliothèque de Pierre Verry ont été intégrés dans la collection d'imprimés du département des Arts du spectacle sous la cote W. Un inventaire de l'ensemble est consultable sur demande.

Informations sur le traitement

Le fonds est en cours d'inventaire. Le catalogage des ouvrages de la bibliothèque dans le Catalogue général de la BnF est en cours.

Conditions d'accès

Vous pouvez préparer votre venue au département des Arts du spectacle en réservant vos documents à distance à partir du présent inventaire, en cliquant sur l'icône "Calendrier" qui figure à gauche des descriptions de documents.
Pour pouvoir réserver à distance, vous devez posséder une carte de lecteur en cours de validité et donnant accès à la Bibliothèque de recherche, et créer votre propre espace personnel sur le site Web de la BnF à cette adresse.
Ce fonds est consultable uniquement en place réserve (à demander à l'entrée de la salle de lecture).
Il est conservé dans les magasins d'un site distant. Un délai de 48 à 72 heures est donc nécessaire pour obtenir la communication des documents qui le constituent. Un document demandé jusqu'à 17 h 45 est disponible le surlendemain à 10 h (pour les demandes effectuées du vendredi 17 h 45 au lundi 10 h, compter 1 jour de plus).
Les demandes portant sur les sections encore non inventoriées de ce fonds sont à adresser par courriel à l'adresse arts-spectacle [at] bnf.fr. Un délai d'au moins quinze jours est à prévoir.