Collections partenaires > Coopération numérisation > Roman de la Rose > Bibliothèque Sainte-Geneviève

Manuscrits de la Bibliothèque Sainte-Geneviève

Cote : Ms 1126 
Ancienne cote : Y. f. in-fol. 6
Le roman de la Rose, par Guillaume de Lorris et Jean de Meung
Milieu du XIVe siècle
français
Parchemin, 155 feuillets (les anciens feuillets 4, 5, 10, 33, 152 ont disparu). Nombreuses peintures. Marges ornées. Lettrines en couleur. 300 × 218 mm

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation intégrale réalisée avec le soutien de l'Andrew W Mellon Foundation dans le cadre du

Voir le document numérisé
vignette simple

Présentation du contenu

Début :

« Maintes gens dient que en songes
N'a se fables non et mençonges... »

. Fin :

« Ainsi oi la rose vermeille,
A tant fu jour, et je m'esveille.
Explicit le Romans de la rose,
Ou l'art d'amours est toute enclose.
Nature rit, si com moy semble,
Quant hic et hec joingnent ensemble. »

Historique de la conservation

« Bib. San. Gen. Paris., 1734 »

Expositions

Quelques chefs-d'oeuvre de la littérature française, 1933, no 2.

La bibliothèque Sainte-Geneviève, 1951, no 80.

Notices

LANGLOIS (Ernest), Les manuscrits du Roman de la Rose. Description et classement, Lille, 1910, p. 35.

BOINET, 1921, p. 80-85, pl. XXIV.

-MODERSOHN (Mechthild), Natura als Göttin im Mittelalter, Berlin, 1997, p. 235.

Etudes et citations

KUHN, 1912.

FOUREZ, 1947 (mention).

ARRIGHINI (Stefano) et FORMISANO (Luciano), « Sul manoscritto marciano del Roman de la Rose », Atti della Accademia nazionale dei Lincei. Rendiconti. Classe di scienze morali, storiche et filologische, 1972, p. 415-430 (mention).

MODERSOHN (Mechthild), « Hic loquitur Natura - Natur als Künstlerin. Ein "Renaissancemotiv" im Spätmittelalter? », Idea. Werke, Theorien, Dokumente. Jahrbuch der Hamburger Kunsthalle, 10, 1991, p. 91-102 (p. 91-92: repr. et discussion du f. 115).

BRAET (Herman), « Aux sources du Roman de la Rose », dans Medieval codicology, iconography, literature and translation, éd. par P. R. Monks and D. D. R. Owen, Leiden, 1994, p. 110-119.

Mediaeval antiquity, éd. par A. Welkenhuysen, H. Braet et W. Verbeke, Leuven, 1995, p. 238, note 5.

GIRAULT (Pierre-Gilles), Jardins du Moyen Age, Paris, 1995, p. 99 (fig).

DRIVER (Martha W.), « Mirrors of a collective Past: re-considering images of medieval women », dans Women and the Book. Accessing the visual evidence, éd. Lesley Smith and Jane H. M. Taylor, Londres ; Toronto, 1996, p. 75-93 (p. 81-82, mention, ill.).

TAYLOR (Jane), SMITH (Lesley), Women and the Book, Assessing the Visual Evidence, London ; Toronto, 1996 (The British Library Studies in Medieval Culture), p. 81, 82.

McMUNN (Meradith T.), « Reconstructing a missing manuscript of the Roman de la Rose : The Jersey manuscript », Scriptorium, 53, 1999(1), p. 37, 61 (mention).

PETERS (Ursula), Das Ich im Bild : die Figur des Autors in volkssprachigen Bilderhandschriften des 13. bis 16. Jahrhunderts, Köln, Weimar, Wien, 2008 (mentions p. 133, note 54, p. 134, note 58 et p. 135 ; fig. 70)