Latin 323

Cote : Latin 323
Ancienne cote : Noailles 81
Evangelia [Évangiles de Noailles ou de Charles le Chauve].
IXe s. (troisième quart)
Ce document est rédigé en latin.
École du palais de Charles le Chauve (anciennement attribué à l'École de Corbie). Minuscule caroline ; petites initiales dorées. Incipits en capitale d'or sur bandes pourprées, quelques-uns dans des encadrements ; titres en capitale d'or.
Quatre peintures en pleine page: f. 13v, Christ en majesté peint en or dans une mandorle pourprée; f. 71, Marc; f. 104, Luc; f. 150, Jean; dix initiales moyennes ou grandes (ff. 7v, 8, 10v, 20v, 25, 67v, 72, 99, 105 et 151) ; ff. 14-19v, table des Canons peints et dorés.
Parch., I + 201 + I ff. à longues lignes, 235 x 170 mm (just. 160 x 110 mm).
Reliure de maroquin noir à décor estampé de Bozerian Jeune (train confié au relieur le 4 frimaire an XIV), intégrant deux plaques d'ivoire d'éléphant représentant au plat supérieur le Christ en gloire et, au plat inférieur la Vierge à l'enfant dite « Hodigitria » . La reliure d'origine a été supprimée en 1806 (voir Goldschmidt, I, p. 38, et pl. xxviii, n° 71 a et b. ; Laffitte et Goupil 1991, p. 17 et pl. 23-24 ; Laffitte 2006, p. 279).
Estampille de la Bibliothèque royale (Ancien Régime, après 1735), modèle proche de Josserand-Bruno, p. 275, type B n° 13.
Fonds produit par : Ce manuscrit fait partie du groupe des six Évangiles réalisés dans l'école du Palais de Charles le Chauve. Sa provenance reste incertaine, malgré la présence d'un censier du XIIIe s. dont l'origine n'a pu être précisée. Ces Évangiles auraient servi à l'empereur Charles le Chauve, ainsi que le relate l'inventaire des manuscrits du duc et maréchal (1678-1766), à qui ils ont appartenu (cf. ms. lat. 17173, f. 191 et Delisle, I, p. 414). Le ms. est acquis par la Bibliothèque royale en 1740, avec une partie de la collection Noailles.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Présentation du contenu

Il manque des feuillets au manuscrit, dont le portrait de Matthieu.
Les ff. 2-5 sont des petites feuilles de papier encartées (4v et 5 blanches) ; les f. 7r et 70r sont vacants.
Vers sur les Évangiles en capitale rustique d'or sur pourpre : f. 13v, « Quattuor hic rutilant... » (MGH, Poet. lat., II, p. 671; cf. BnF, lat. 266, f. 2v) ; f. 70v, « Symbolico Marcum ... disponere callem » ; f. 103v, « Te quoque praecipuum ... ante figuram » ; f. 149v, « Terrenum nil theologo ... flumine terras ».

ff. 1v, 6 et 199v-201. Fragments d'un censier du XIIIe s.
Texte de la Vulgate avec prologues, arguments et « capitula »:
ff. 7v-10v. Epist. S. Hieronymi : « Novum opus... »;
ff. 10v-12. Prologue incomplet : « Plures fuisse ... viris canendas. »;
ff. 12v-13. Epist. Eusebii : « Ammonius quidem Alexandrinus... » ;
ff. 13v-19v. Tables des Canons ;
ff. 20-24v. Argumentum et Breviarium Matthaei (voir D. De Bruyne 1914, p. 411 ; type A , p. 270 sqq.).
ff. 25-66v. Evangelium secundum Matthaeum ;
ff. 67-69v. Argumentum et Breviarium Marci ;
ff. 70v-98v. Evangelium secundum Marcum ;
ff. 99-103v. Argumentum et Breviarium Lucae ;
ff. 104-148. Evangelium secundum Lucam ;
ff. 148-149. Argumentum et Breviarium Iohannis ;
ff. 149v-184. Evangelium secundum Iohannem ;
ff. 184v-199v. « Capitularia Evangeliorum quae per anni circulum leguntur ad missas » (voir Klauser, 1972, I, p. lX, n° 290).

Bibliographie

Catalogue: L. Delisle, Cab. des mss., I, 1868 (réimp. 1978) ; Cat. gén. mss. latins de la BnF, vol. 1 (nos 1-1438), 1939.
Texte: D. De Bruyne (1914). Sommaires, divisions et rubriques de la Bible latine, Maredsous ; Th. Klauser (1972). Das Römische Capitulare Evangeliorum, I, Münster ;
Codicologie: A. Goldschmidt (1914-1926). Die Elfenbeinskulpturen aus der Zeit der Karolingischen uns sächsischen Kaiser, Berlin ; W. Koehler, F. Mütherich (1982). Die karolingischen Miniaturen, 5, Die Hofschule Karls des Kahlen, 2 vol., Berlin, p. 110-112 ; M.-P. Laffitte, V. Goupil (1991).Reliures précieuses, Paris ; M.-P. Laffitte (2006). « La politique de reliure du département des manuscrits pour ses collections occidentales, de la Révolution à la Monarchie de Juillet », dans Bibliophiles et reliures. Mélanges offerts à Michel Wittock, A. De Coster et C. Sorgeloos (éd.), Bruxelles, 2006, p. 274-291.
Histoire: P. Josserand et J. Bruno (1960). « Les estampilles du département des imprimés de la Bibliothèque Nationale », dans Mélanges F. Calot, Paris, p. 261-298 ; D. Nebbiai-Dalla Guarda (1985). La Bibliothèque de l'abbaye de Saint-Denis, Paris, p. 324.
Exposition: Les manuscrits à peintures en France du VIIe au XIIe siècle, BnF, Paris, 1954, n° 54 ; Trésors carolingiens, Paris, BnF, 2007, n° 17 et passim.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Franck Cinato, d'après M.-P. Laffitte, dans Trésors carolingiens, Paris, BnF, 2007.