Latin 1288

Cote : Latin 1288
Ancienne cote : Regius 4621
Breviarium ad usum Fratrum Minorum [Bréviaire dit de Jeanne de Bourbon].
XIVe, 2e quart. Daté par Leroquais autour de 1334-1350 (Leroquais 1934, p. 131-133, n° 56), le ms. est désormais situé entre 1343 et 1350. La fête de la Trinité a été imposée en 1334 par le pape Jean XXII, mais elle a été adoptée par les Franciscains dans le chapitre de Marseille de 1343. La translation de saint Antoine de Padoue (1350) manque.
Ce document est rédigé en latin et en français.
Paris

Écriture gothique.

Décoration :

Le manuscrit est illustré de petites vignettes de style pucellien, dans lesquelles Mie Kuroiva a reconnu la main du Maitre de la Vie de saint Louis, désigné ainsi d'après l'illustration de la Vie et des miracles de saint Louis par Guillaume de Saint Pathus (ms. BnF, Français 5716), souvent identifié avec Mahiet : cf. Pyun et Russakoff ed, Jean Pucelle..., 2013, p. 129.

36 peintures : f. 7v (Ps. 1) : David jouant de la harpe ; f. 18 (Ps. 26) : David désignant son œil gauche ; f. 25 (Ps. 38) : David désignant sa bouche ; f. 31v (Ps. 52) : un fou à moitié nu ; f. 38 (Ps. 68) : David en danger de se noyer ; f. 46 (Ps. 80): David jouant du carillon ; f. 54 (Ps. 97) : chantres au lutrin ; f. 62v (Ps. 109) : la Trinité ; f. 85 ((Temporal) : Isaïe et la Vierge ; f. 114 (Temporal) : la Nativité ; f. 122 (Temporal) : s. Jean l’Évangéliste (la coupe empoisonnée) ; f. 125 (Temporal) : le massacre des Innocents ; f. 138 (Temporal) : la Circoncision ; f. 143v (Temporal) : l’Épiphanie ; f. 297v (Temporal) : le Christ donnant la communion à s. Denis dans sa prison (office de la Fête-Dieu) ; f. 361v (Sanctoral) : s. André soutenant des deux mains une croix latine ; f. 372 (Sanctoral) : s. Thomas incrédule ; f. 381 (Sanctoral) : martyre de s. Vincent ; f. 386v (Sanctoral) : la Purification ; f. 395 (Sanctoral) : s. Matthieu écrivant ; f. 398v (Sanctoral) : l'Annonciation ; f. 432 (Sanctoral) : s. Jean-Baptiste ; f. 440 (Sanctoral) : s. Pierre et s. Paul ; f. 452v (Sanctoral) : s. Marie-Madeleine ; f. 455v (Sanctoral) : s. Jacques le Majeur ; f. 471 (Sanctoral) : le martyre de s. Laurent ; f. 479 (Sanctoral) : la dormition de la Vierge ; f. 486v (Sanctoral) : s. Louis d’Anjou tenant une couronne ; f. 491v (Sanctoral) : s. Louis, roi de France ; f. 499v (Sanctoral) : naissance de la Vierge ; f. 521v (Sanctoral) : s. François d’Assise ; f. 534v : s. Denis ; f. 539v (Sanctoral) : les saints dans le ciel ; f. 565v (Commun des saints) : groupe de saints ; f. 584v (Commun des saints) : un évêque ; f. 617 (fête de la s. Trinité) : la Trinité.

Décoration secondaire : Initiales en couleurs à filigranes ou peintes sur fond d’or à antennes.

Parchemin ; 626 ff. (625 + f. 99bis), précédés de 3 gardes de parchemin (I, II, III) et suivis d’1 garde de parchemin , 160 x 110 mm (justification : 125 x 85 mm).

53 cahiers : 16 (f. 1-6 (calendrier) ; 212 (f. 7-18) ; 312 (f. 19-30) ; 412 (f. 31-42) ; 512 (f. 43-54) ; 612 (f. 55-66) ; 712 (f. 67-78) ; 86 (f. 79-84 : fin du Psautier, début du Temporal) ; 912 (f. 85-96) ; 1012 (f. 97-107 ; f. 99bis entre les f. 99 et 100) ; 1112 (f. 108-119) ; 1212 (f. 120-131) ; 1312 (f. 132-143) ; 1412 (f. 144-155) ;1512 (f. 156-167) ;1612 (f. 168-179) ;1712 (f. 180-191) ; 1813 (6+7) (f. 192-204 ; f. 204 collé sur le f. 203) ; 1912(f. 205-216) ; 2012 (f. 217-228) ; 2112 (f. 229-240) ; 2212 (f. 241-252) ; 2312 (f. 253-264) ; 2412 (f. 265-276) ; 2512 (f. 277-288) ; 2612 (f. 289-300) ; 2712 (f. 301-312) ; 2812 (f. 313-324) ; 2912 (f. 325-336) ; 3012 (f. 337-348) ; 3113 (6+7) (f. 348-360, f. 359 et 360 montés sur onglet) ; 3212 (f. 361-372) ; 3312 (f. 373-384) ; 3412 (f. 385-396) ; 3512 (f. 397-408) ; 3612 (f. 409-420) ; 3712 (f. 421-432) ; 3812 (f. 433-444) ; 3912 (f. 445-456) ; 4012 (f. 457-468) ; 4112 (f. 469-480) ; 4212 (f. 481-492) ; 4312 (f. 493-504) ; 4412 (f. 505-516) ; 4512 (f. 517-528) ; 4612 (f. 529-540) ; 4712 (f. 541-552) ; 4814-1 (7+6) (f. 553-565 ; f. 565 collé sur le talon de l’ancien dernier feuillet) ; 4912 (f. 566-577) ; 5012 (f. 578-589) ; 5112 (f. 590-601) ; 5215 (8+7 (f. 602-616 ; f. 607 et 608 collés ?) ; 536 (f. 617-622) ; f. 623-624.

Titres rubriqués. Rubriques en français. Texte en français souligné à l’encre rouge. Corrections à l'encre noire ; ratures à l'encre rouge. – Foliotation moderne corrigée à partir du f. 400 : références de Leroquais indiquées selon l’ancienne numérotation (cf. Sanctoral). Numérotation du f. 99bis ajoutée postérieurement . F. 84, 360v : blancs. F. 359, 360, 565 montés sur onglet. Taches noires (f. 138) ; encre effacée (f. 622v
Additions postérieures : f. 324 (note sur le pape Poncien) ; f. 324v (Jean XXII, Heures du Saint Esprit, XVIe s.).

Réglure à l’encre brune.

Reliure de maroquin rouge aux armes et au chiffre de Philippe de Béthune. Tranches dorées.

Aux ff. 1 et 624, estampilles de la « Bibliothecae Regiae » (Ancien Régime, avant 1724), correspondant au modèle Josserand-Bruno, type A, pl. XXIII, fig. 2.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Historique de la conservation

Ce petit bréviaire appartint à la reine Jeanne de Bourbon (1338-1378), épouse de Charles V. Il est décrit dans les inventaires de la Librairie du Louvre rédigés entre 1380 et 1411 :
1° inv. de 1380 [inv. A] : « Un autre Breviaire couvert d’une chemise de sathanin doublé de sendal azuré, brodee aus armez de la royne, a .II. fermoers d’or, dont les tissus sont garnis de perles et les fermoers aussi chascun a .IIII. perles, et a au bout a chascun desdis fermoers un laz de soie, ouquel a un bouton de perles a une pippe d’or a .II. perles, et y fault la pierre du milieu » (BnF., Français 2700, f. 34, n° 838) ;
2° copie du même inventaire, 1380 [inv. B] : « Un autre Breviaire, couvert d’une chemise de satanin a queue et doublee de cendal as(s)uré, brodee la couverture aus armez de la royne, a deux fermouoirs d’or dont les tissus sont garnis de perlez et les fermouoirs ainssy chascun de .IIII. perlez, et a au bout a chascun desdis fermouoirs un las de soye a un bouton de perlez a une pippe d’or a deux perlez, et faut la pierre du millieu » (BnF. Baluze, 397, f. 18, n° 842) ;
3° inv. de 1411 [inv. D] : « Item un autre Breviaire, couvert d’une chemise de satanin doublé de sandal asuré, brodee aus armes de la Royne, a deux fermoirs d’or, dont les tissuz sont garniz de perles menues et les fermoirs aussy chascun a .IIII. perles, et au bout de chascun desdiz fermoirs un laz de soye, auquel a ung bouton de perles a une pipe d’or a .II. perles, et y fault la pierre du milieu, historié et enluminé, en latin, escript de lettre de forme, a .II. coulombes, commençant ou .II.e foillet du psaultier : mini qui, et ou derrenier : cion et les trois » (BnF., Français 2700, f. 99v, n° 581).
L’incipit du deuxième feuillet figure au début de la première ligne du f. 8 : « … erudi]mini qui [judicatis…] ». L’avant-dernier feuillet (f. 623) commence par les mots : « [absolu]cion et les. III. [moyennes beneissons (rubr.)] ».
Le volume n’est pas répertorié dans les inventaires postérieurs de la librairie royale : inv. de 1413 [inv. E] : BnF., Français 9430 ; inv. de 1424 [inv. F] : Bibl. Sainte-Geneviève, ms. 964.

Une note manuscrite au f. IIv (écriture XVIIe s) mentionne que le manuscrit se trouvait, au XVIe siècle, dans les collections de Louis de Bourbon-Vendôme (1493-1557), évêque de Laon en 1510, archevêque de Sens en 1535, créé cardinal le 1er juillet 1517 : « Ce present livre appartenoit a Louis, evesque de Laon, cardinal de Bourbon ». Au f. IIIv ont été ajoutées les armoiries des Bourbon-Vendôme (« d’azur à trois fleurs de lys d’or ») surmontées d’un chapeau de gueules d’où pendent de chaque côté six glands (1, 2 et 3). Le nombre de glands permet de dater la peinture des armes des années 1510-1517, avant l’élévation de l’évêque à la dignité de cardinal.

Le volume fit partie, par la suite, de la bibliothèque de Philippe de Béthune (1561-1649), dont les plats de la reliure porte les armes : « d’argent à la fasce de gueules, au lambel à trois pendants de même ». Il est répertorié sous le n° 46 dans le « Catalogue des manuscrits du comte de Béthune » (1662), rubrique : « Livres de miniatures » : « Autre bréviaire du même [Louis, cardinal de Bourbon] ; in-4° » (Omont, IV, p. 245).
En 1663, il entra avec la collection Béthune à la Bibliothèque royale (Delisle, Cabinet des mss., I, 266-269). Il apparaît dans l’inventaire de Nicolas Clément (1682) sous la cote 4621 : « Breviarium Ludovici, cardinalis Borbonii, episcopi Laudunensis, cum figuris ».
Ancienne cote inscrite au f. 1 : [Regius] 4621.

Présentation du contenu

Le manuscrit est un bréviaire franciscain, comme en témoignent les fêtes de s. François et de son ordre inscrites dans le calendrier.
F. 1-6v. [Calendrier franciscain]. F. 3 : (25 mai) « Urbani pape et mart. (à l’encre rouge). Translatio b. Francisci. Duplex (à l’encre bleue) ». – F. 3v : (13 juin) « Nat. b. Antonii conf. de ordine Fratrorum Minorum (à l’encre rouge). – F. 4 : « S. Pastoris presb. et conf. (à l’encre rouge) » ; « Anne matris virginis Marie (addition d’une autre main à l’encre brune). – F. 4v : (12 août) « S. Clare virginis de ordine pauperum dominarum (à l’encre rouge). – F. 5 : (17 septembre) « Sacrorum stimatum (sic) beati Francisci. Duplex (à l’encre rouge). – F. 5 : (18 septembre) « Dedicatio ecclesie Fratrum Minorum Rhotomagensium (à l’encre rouge). – F. 5v : (4 octobre) : « Transitus S. Francisci. Duplex festum (en lettres d’or) ». – F. 5v : (11 octobre) « Oct. S. Francisci. Duplex festum (à l’encre bleue). – F. 6 : (28 novembre) « Commemoracio animarum patrum et matrum fratrum ordinis (à l’encre rouge).
Addition à l’encre bleue d’une main contemporaine du ms. : f. 3 (19 mai) : « Sancti Yvonis conf. ».
Autres additions à l’encre noire d’une autre main : f. 2v (5 avril) : « Vincentii confessoris » ; f. 4 (2 juillet) : « Visitacio beate Marie virginis » ; f. 5 (10 septembre) : « Nicolai de Tolentino confessoris » ; f. 6 (21 nov) : « Presentacio beate Marie ».

F. 7-83v. [Psautier férial, litanies et prières].
F. 81v-83. Litanies. F. 82 : « s. Silvester » ; « s. Gregori » ; « s. Nicholae » ; « s. Ludovice » ; « omnes sancti pontifices confessores » ; omnes sancti doctores » ; « s. Francisce » ; « s. Ludovice » ; « s. Clara » ; « s. Margareta ». – F. 83v. [Oraison pour le ministre général de l’Ordre]. « Autre oroison » (rubr.). « Omnipotens sempiterne Deus, miserere famulo tuo ministro nostro, et dirige eum secundum clemenciam tuam in manu (sic pro viam ?) salutis eterne, ut te donante tibi placita cupiat et tota virtute perfici ».

F. 85-354. [Temporal].
F. 85. « In nomine Domini. Amen ». « Ci commence l’ordre du Breviere selonc la coustume de court de Romme. Le premier samedi de l’Avent (rubr.) ». – F. 113v : « La nativité Nostre Seigneur (rubr.) ». – F. 182v. « Le dimence en la Septuagesime (rubr.) ». – F. 196 : « La quarte fer[i]e ou commencement de la jeune (rubr.) ». – F. 250v : « Le diemenche en en la Resurrection Nostre Seigneur (souligné à l’encre rouge) ». – F. 286v. « En la vigile de la Penthecouste (rubr.) ». – F. 292v : Le premier dimence aprés Pentecoste (souligné à l’encre rouge) ». – F. 296. « En la sollempnité de la feste nouvelle du cors Jhesu Crist est a celebrer la quinte ferie de aprés la Pentecouste (souligné à l’encre rouge) ». – F. 326v : « Le .XXIIII.e dymenche d’aprés Pentecoste (rubr.) ». – F. 327v : Le dymenche des kalendes de aost sont lis les Livres de Salemon … (souligné à l’encre rouge) ». « Ci commence le Livre des Paraboles de Salemon (souligné à l’encre rouge) ». – F. « Ci commence le Livre Malachiel le prophete (rubr.) ».

F. 354-360. [Ordo officii pour l’Avent] (texte en français, souligné à l'encre rouge).
« Avent Nostre Seignor est celebrés enquiez l’en le jour dou dymenche vient autre la quinte kalende de decembre et la tierce nonne d’ycelui mois …-… Benedictus. antienne. Orietur et cetera ».

F. 361-565v. [Sanctoral] (Les références des feuillets sont indiquées d’après la foliotation corrigée).
F. 361. « Ci commencent les sains par tout l’an (rubr.) ». – F. 416 (25 mai) : « La translacion sainct(i) François : requerez l’office si comme en l’autre feste » (souligné à l’encre rouge). – F. 421 (13 juin) : « De saint Antoine de l’ordre des Freres Meneurs » (souligné à l’encre rouge). – F. 477 (12 août) : En la feste sainte Claire : querés en la fin du Livre » (souligné à l’encre rouge) : cf. infra, f. 607v. – F. 485v (19 août) : « Ci commence l’office de saint Loys de Marcelle, evesque et confesseur, de l’ordre des freres meneurs » (souligné à l’encre rouge) . – F. 490v (25 août) : De saint Lois roy de France » (souligné à l’encre rouge). – F. 520 (3 octobre) : « En la vegile saint François confesseur » (souligné à l’encre rouge). – F. 560 (25 nov.) : « En la feste sainte Katerine virg. (rubr.) ». – F. 561v [Dédicace] : « En l’anniversaire de la dedication de l’ygise » (souligné à l’encre rouge).

F. 565v-600v. [Commun des saints].
F. 565v-594. [Commun des saints]. « Ci commence le Quemun des sains. En la nativité des apostres (rubr.) ». – F. 594v-600v. [Office des vierges et saintes femmes]. « En la feste d’aucune sainte vierge non pas martyr, toutes choses sunt dites si come il est noté desus en la nativité des vierges, excepté que le premier respons n’est pas dit (souligné à l’encre rouge)…-… Regina celi letare, Alleluya. Quia quem meruisti portare, Alleluya. Resurrexit sicut dixit, Alleluya. Ora pro nobis Deum, Alleluya ».

F. 600v-604v. [Office des morts]. « Ci commence l’office des mors. Il est a savoir que l’office des mors n’est faite soulonc la coustume de Romme …-… et en nul autre temps n’est dit es laudes des mors ».

F. 605-607v. [Fêtes de la vierge]. « En la sollemnité de la glorieuse Vierge de la Noif (rubr.) ». « Dum esset rex in accubitu …-… Beatam me dicent omnes generationes quia ancillam humilem rexpexit Deus ».

F. 607v-614v. [Office en l'honneur de sainte Claire]. « En la feste sainte Claire (rubr.) ». « Jam sancte Clare claritas splendore mundi …-… Ora pro nobis beata Clara… Famulos tuos et cetera ».

F. 614v-622. [Office de la Trinité].
« De la sainte Trinité, au Vespres. Antienne (rubr.) ». « Gloria tibi Trinitas equalis una deitas et ante omnia secula … ». – F. 617-618. [Office du dimanche]. « En la feste de la sainte Trinité (rubr.) ». « Sedenti super solium congratulans trisagium …-… Laudemus et super exaltemus eum in secula ». – F. 618-622. [John Peckam, De Trinitate]. « Le sermon de frere Jehan, archevesque de Cantorbiere…, profes en l’ordre de saint François ». « La .I. leçon (rubr.) ». « Ingenuitas fidei cristiane terrene considerationis …-… hic sanctus almi spiritus, quem donet nobis celitus cum recto principalis ». « Oroison comme devant (rubr.) » : cf. G. E. Mohan, « Initia operum Franciscalium (XIII-XVe s.) », p. 210, in Franciscan Studies, 37, 1977, 179-375 ; P. Glorieux, Répertoire des maîtres en théologie de Paris au XIIe siècle, II, 1933, n° 316bl.

F. 622v-623. [Bénédictions pour les leçons de matines].
« L’en dit par tout l’an devant les leçons ces absolucions et ces beneicions en tele maniere comme il s’ensuit (rubr.) ». « Exaudi, Domine Jhesu Criste preces …-… Ad societatem superiorum civium perducat nos rex angelorum. Amen ».

F. 623r-v. [Hymnes à la Vierge].
F. 603. « Ave, maris stella » (attribué à Paulus Diaconus). – F. 623. « Quem terra pontus ethera » (Venantius Fortunatus, :1re partie de l’hymne) ; F. 623v : « O gloriosa domina » (Venantius Fortunatu, : 2e partie de l’hymne).

F. 623v. [Antienne et oraison en l’honneur de s. Exupère].
« Pater Exuperius agonem suum in hec verba complevit : Deus, lumen veritatis, te pura devocione imploro, ut quicumque de quacumque tribulacione nomen tuum per me tuum famulum invocaverit in omnibus angustiis suis sibi gaudeant affuisse… ».

F. 624. [Note sur le pape Pontien] (addition postérieure).
« Poncianus nacione Romanus, ex patre Calfurnio …-… deffunctus est in eadem insula .XIII.o kalendas decembris ».

F. 624v. [Heures du saint Esprit, attribuées à Jean XXII, composées le jour de la Pentecôte 1331] (addition XVIe). « Nobis sancti Spiritus gratia sit data, de [qua] virgo virginum fuit obumbrata …-… dixi ut nos visites [...] inspiracione, ut vivamus jugiter [in regione] celi ».

Bibliographie

Catalogues:

V. Leroquais, Les bréviaires manuscrits des bibliothèques publiques de France, III, Paris, 1934, p. 131-133, n° 561
. –
Catalogue général des manuscrits latins de la bibliothèque nationale, I, Paris, 1939, p.479-480, n° 1288
.

Sources imprimées :
L. Delisle, Recherches sur la librairie de Charles V, II, p. 28, n° 149
. –
H. Omont, Anciens inventaires et catalogues de la Bibliothèque nationale, III, Paris, 1910, p. 413, n° 4621 [inv. 1682] ; IV, Paris, 1913, p. 245, n° 46 [inv. Béthune]
.

Illustration :
K. Morand, Jean Pucelle, Oxford, 1962, p. 43 et 49, pl. XIXa
. –
C. Raynaud, « Le massacre des Innocents : évolution et mutations du XIIIe au XIVe s. dans les enluminures », dans Le corps et ses énigmes au Moyen Age, B. Ribémont dir., Caen, 1993, p. 171, 177-178
. –
N. Morgan, « A French Franciscan Breviary in Lisbon and the Breviaries by Jean Pucelle and his Followers », dans Quand la peinture était dans les livres. Mélanges en l’honneur de François Avril, M. Hofmann dir., Turnhout, 2007, p. 211
. –
K. Pyun and A. D. Russakoff ed., Jean Pucelle. Innovation and Collaboration in Manuscript Painting, Turnhout, 2013, p; 11, 122, n. 60, 123, fig. 8, 125, n. 76, 129
.

Histoire
M. Peyrafort-Huin, "Une reine en sa bibliothèque : Jeanne de Bourbon et ses livres", extrait de Bulletin du bibliophile, n°1, (2017), p. 43-66.


Expositions:
La Librairie de Charles V, Paris, Bibliothèque nationale, Paris, 1968, p. 98-99, cat.172
.

Informations sur le traitement

Notice par Véronique de Becdelièvre (octobre 2012), mise à jour juin 2018