Département des Manuscrits > Catalogues thématiques > Charles V-Europeana Regia > Charles V-Charles VI

NAF 15939-15944

Cote : NAF 15939-15944 
Vincent de Beauvais, Speculum historiale , traduction française par Jean de Vignay,sous le titre Miroir historial
XIVe siècle (4e quart: vers 1370-1380)
Ce document est rédigé en français.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Paris

Écriture : le copiste du 5e volume (NAF 15943) est Henri de Trévou, écrivain du roi Charles V : voir Rouse, II, p. 51, et Enrichissements de la Bibliothèque nationale, 1961-1973, Paris, 1974, 92, n° 641. La copie du 6e volume (NAF 15944) peut être attribuée à Raoulet d'Orléans et Henri de Trévou. La main de Raoulet d’Orléans est aussi reconnaissable sur le texte au dos des miniatures des livres XXV-XXXII conservées à la British Library, ms. Additional 6416, art. 5.

La décoration du manuscrit a été attribuée au Maître du sacre et à son atelier. 707 enluminures dont une à pleine page (NAF 15943, f. 1), initiales à antennes et à filigranes, bordures.
Le fragment existant de l’ancien troisième volume (Livres XXV-XXXII), actuel ms. British Library, Add. 6416, art. 5, comporte 48 miniatures.

Parchemin ;6 volumes ; 325 x 225 mm.
Bordures, titres courants, rubriques, pieds-de-mouche. Réclames à la fin de chaque cahier.
Voir infra le détail de la décoration et les légendes des peintures .
.

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Historique de la conservation

Cet exemplaire comptait primitivement trois volumes dont les deux premiers (NAF 15939-15941; NAF 15942-15944), sont conservés à la Bibliothèque nationale de France, en six tomes. Du troisième volume originel, seules quarante-huit peintures nous sont parvenues et sont rassemblées dans le ms. London, British Library, Additional 6416, art. 5.

Le manuscrit a été exécuté pour le roi Charles Vet pourrait correspondre à l'article A 233 de la Librairie du Louvre : "Vincent en .III. volumes, couvert de soie a queue, tres bien ystoriez, chascun .IIII. fermoers d’argent esmailliez" (inv. 1380 : ms. BnF, ms. Français 2700).
Au f. 1 du ms. NAF 15943, les armes de Jean de Berry, postérieures, sont supportées par deux lions semblables à ceux qu'on remarque sur les livres du roi Charles V. L'enlumineur est le Maître du Livre du sacre de Charles V. A chaque feuillet, les prolongements marginaux des lettres filigranées et les encadrements sont ornés de bandes de demi-fleurs de lys. Les copistes sont les écrivains du roi : Henri de Trévou (ms. NAF 15943) et Raoulet d'Orléans (mss NAF 15944 et London, BL, Addit. 6416, art. 5).

Le manuscrit peut sans doute être identifié au Miroir historial en trois volumes qui entra à une date indéterminée dans les collections deJean duc de Berry , dont il porte l'ex-libris : « Ce livre est au duc de Berry. Jehan » (NAF 15944, f. 171). Une note manuscrite de Jean Flamel, secrétaire du duc, précise : « Cy fenist le second volume du livre du Mirouer historial et contient ce volume unze livres comme dit est a l'encommencement d'icellui, lequel est a Jehan, filz de roy de France, duc de Berry et d'Auvergne, conte de Poitou, d'Estampes, de Bouloigne et d'Auvergne. Flamel. » (NAF 15944, f. 171 v).
Donné par Jean de Berry au grand maître de France, Jean de Montaigu, il fut récupéré par le duc après la mort de ce dernier en 1409, le premier volume auprès du prévôt de Paris, les deux derniers volumes auprès du duc Louis de Guyenne (Guiffrey 1894-1896, I, n° 972). Le manuscrit est répertorié dans l'inventaire de la librairie de Jean de Berry de 1413:
"Item le Mirouer historial de Vincent, en trois volumes, escripz en françoys, de bonne lettre de fourme paraille, tres bien et richement historiez et enluminez; et au commancement du second fueillet du premier volume a escript: la voye; au commancement du second fueillet du second volume a escript : du prieur; et au commancement du second fueillet du tiers volume a escript : temps; et sont couvers de drap de soye vert usé, chascun a deux fermoers d'argent dorez, rompus, esmaillez aux armes de Monseigneur; et faillent les esmaulx en aucuns desdiz fermouers; lequel livre fu de feu messire Jehan de Montagu auquel Monseigneur le donna en son vivant ; et depuis, aprés son trespassement, mondit seigneur l'a recouvré, c'est assavoir les deux derniers volumes de monseigneur de Guienne, et le premier volume du prevost de Paris, par don du roy nostre sire" (Guiffrey 1894-1896, t. I, p. 258, n° 972).
L'incipit du 1er volume figure au f. 1 (ancien f. 2), ligne 1, du ms. NAF 15939 : "la voie par quoy l'en puet...". Le ms. NAF 15942 (1er tome de l'ancien vol. II) étant incomplet du début, l'incipit du 2e feuillet n'y a pas été repéré : il correspond à la rubrique du chap. LXXX du livre XIV (voir ms. BnF, Français 313, f. 264rb, l. 17). Il en est de même pour le vol. III (London, BL, Addit. 6416, art. 5), trop mutilé pour y retrouver les incipits.

Selon une addition de l'inventaire de 1413, le duc de Berry se dessaisit à nouveau, cette même année, de son précieux manuscrit, au profit de son neveu Jean sans Peur. Un Miroir historial en trois volumes est répertorié dans les inventaires de la Librairie de Bourgogne en 1420 :
"Item ung autre livre du Miroir historial, nommé Vincent, en trois volumes, dont le premier volume est escript en parchemin, de lettre ronde a .II. colonnes, historié de Vc .IIII.xx et .IIII. histoires, enluminé de rose et d'asur, commençant ou .II.e fueillet: La voye par quoy, et ou derrenier: mist en si grand, couvert de drap de damas vert, a .II. fermouers d'argent dorez, esmaillez aux armes de monseigneur de Berry" (ICB V 2016, art. 3.152).
"Item le second volume dudit livre, escript, historié et enluminé semblablement, et y a .CLI. histoires, commençant ou .II.e fueillet : d'Orient adont, et ou derrenier: En l'an .V., ouvert semblablement et a .II. fermouers semblables" (CCB V 2016, art. 3. 153)
"Item le tiers volume dudit livre, escript, enluminé et historié semblablement, et y a .LV. histoires, commençant ou .II.e fueillet : ans et aprés, et ou derrenier: n'ara envie, couvert semblablement, a .II. fermouers semblables" (CCB V 2016, art. 3. 154).

Il est encore cité en 1469, avec une inversion dans le classement du vol. I et du vol. III :
"Ung autre livre en parchemin couvert de satin figuré violet a cloutz et cloans de lecton dorez, intitulé au dehors : Ci commance le premier volume du miroir ystorial translaté de latin en françois, commançant au IIe feuillet apres le prologue et table : estudes par obedience, et au derrenier : mist en si grant" (Barrois, n° 886; CCB V 2016, p.183, art. 5.152).
"Ung autre gros livre en parchemin couvert de satin figuré vert, intitulé au dehors : C'est le second volume du livre du miroir ystorial, qui contient XI livres, commançant au second feullet apres la table : d'Orient apres Maxence, et au derrenier : En l'an cinq de Yrene" (Barrois, n° 887; CCB V 2016, p.183, art. 5.153).

"Ung autre livre en parchemin couvert de satin figuré vert, intitulé au dehors : C'est le livre du miroir ystorial, commançant au second feullet apres la table : ans et apres Constantin, et au derrenier : n'ara emine de son souverain" (Barrois, n° 885 ; CCB V 2016, p.183, art. 5.151) Une divergence apparaît entre les incipits des volumes ayant appartenu à Jean de Berry et ceux de la librairie bourguignonne: seuls ceux du 1er volume sont identiques. L'incipit du dernier feuillet du 2e volume figure au f. 171r, ligne1, du ms. Paris, BnF, ms. NAF15944.

La trace du ms. se perd à la fin du XVe s., où un certain nombre de pièces disparurent des collections des ducs de Bourgogne. Ce n'est qu'au XIXe s. qu'on retrouva le premier volume (NAF 15939-15941) entre les mains du baron Van Zuylen van Nijevelt, ambassadeur du roi de Hollande. Transmis par héritage à sa petite-nièce, Mme Van der Staal de Piershil, le manuscrit fut acquis par le collectionneur ThompsonHenry Yates Thompson en 1906.
Le second volume (NAF 15942-15944), qui avait été acheté par le quatrième comte d'Ashburnham, fut vendu en 1897 au même Henry Yates Thompson qui se trouva ainsi détenteur des deux volumes jusqu'en 1920. A cette date, ils furent acquis par un autre grand collectionneur, Alfred Chester Beatty, dont la collection fut vendue le 3 décembre 1968.
Le conservateur Francis Douce qui découvrit les peintures du troisième volume en ignorait la provenance, ainsi qu’en témoigne la note de Henry Ellis inscrite sur le f. du ms. 6416, en 1812 : « The illuminations which follow were put in my hands by Mr. Douce at the time he resigned the keepership of the manuscripts in the Museum. He told me they belonged to the Museum and that he had found them loose, but he did not know to what part of the collection they belonged, whether to the Cotton, Harleian or Slownian manuscripts ». Les peintures ont été récemment remontées de façon à rendre lisible le texte au dos et sont conservées à la British Library sous la cote Ms. Add. 6416, art. 5.

Présentation du contenu

Le Speculum historiale de Vincent de Beauvais, chronique universelle de la Création jusqu’au milieu du XIIIe siècle, fut intégralement traduit par Jean de Vignay entre 1315 et 1332. La reine Jeanne de Bourgogne a longtemps été considérée comme la commanditaire de la version française. Selon L. Brun et M. Cavagna, si on peut déduire du prologue que l’œuvre était destinée à un membre de la famille royale, rien n’indique que la reine en ait été le premier dédicataire. La source de Jean de Vignay est la version He, dite de Douai : 32 livres divisés en quatre parties (cf. Romania, 2006, p. 384).
Peu de témoins nous sont parvenus dans leur intégralité ; il en est ainsi pour le NAF 15939-15944 : le Livre I est incomplet du début et de la fin ; le Livre XIII s’arrête au début du chap. 148 ; les dix premiers chapitres du Livre XIV manquent. Le 2e volume s’arrête à la fin du livre XXIV. Du 3e volume, seules restent les 48 miniatures conservées à la British Library et les Livres XXV-XXXII sont perdus.
Appartenant à la famille β, les six volumes de la série ont été dotés dans les éditions des sigles B1 (a, b, c) et B2 (a, b, c). Le texte, parsemé d’erreurs, empêche de considérer les mss. de cette série comme les modèles des copies postérieures (Romania, t. 124, 2006, p. 403).

Bibliographie


Catalogues:
A descriptive catalogue of the second series of fifty mss... in the collection of H. Y. Thompson, Cambridge, 1902, p. 193-206. – A descriptive catalogue of fourteen illuminated mss... in the library of H. Y. Thompson, Cambridge, 1912, p. 75-122. –E. G. Millar, The Library of A. Chester Beatty, a descriptive catalogue of the western mss...., Oxford, 1930, II, p. 156-211. – Catalogue of thirty-seven illuminated manuscripts of the 9th to the 16th century, the property of the late Sir A. Chester Beatty, Sotheby, 1968, n° 20. – Catalogue des manuscrits français de la Bibliothèque nationale. Nouvelles acquisitions françaises 1958-1971 (NAF 14062-16427 et 25101-25245), Paris, Bibliothèque nationale de France, 1981.

Sources imprimées:
J. Barrois, Bibliothèque protypographique, ou Librairies des fils du roi Jean, Charles V, Jean de Berri, Philippe de Bourgogne et les siens, Paris, 1830.. – J. Guiffrey, Inventaires de Jean, duc de Berry, Paris, 1894-1896, I, p. 258, n° 972. – L. Delisle, Recherches sur la Librairie de Charles V, Paris, 1907, t. II, p. 255, n° 201. – G. Doutrepont, Inventaire de la "Librairie" de Philippe le Bon (1420), Bruxelles, 1906, p. 99, n° 149. – Corpus catalogorum Belgii, V: Th. Falmagne et B. Van den Abeele, Dukes of Burgundy, Louvain, 2016.

Éditions :
Anciennes éditions de 1495-1496 et 1531. Éditions modernes partielles : M. Cavagna éd, La vision de Tondale.Les versions françaises de Jean de Vignay, David Aubert, Richard le Queux, Paris, 2008 (Classiques français du Moyen Ấge, 159). – Jean de Vignay, Le miroir historial. Édition critique sous la dir. de Laurent Brun et de Mattia Cavagna, Paris, Société des anciens textes français (en cours). – L. Brun, Le miroir historial. Édition critique des livres I (Libellus apologeticus) et V (Histoire d'Alexandre le Grand), doctorat, Université de Stockholm (en cours).

Études :
C. A. Chavannes-Mazel, « Problems in translation, transcription and iconography : the Miroir historial Books 1-8 », dans Vincent de Beauvais: intentions et réceptions d’une œuvre encyclopédique au Moyen Age. Actes du colloque de l’Institut d’études médiévales, M. Paulmier-Foucart, S. Lusignan et A. Nadeau éd., Saint-Laurent et Paris, 1990, p. 345-374. – L. Brun et M. Cavagna, « Pour une édition du Miroir historial de Jean de Vignay », dans Romania, t. 124, 2006, p. 378-428. Translations médiévales. Cinq siècles de traductions en français au Moyen Âge. Étude et répertoire, C. Galderisi dir., vol. 2/2, Turnhout, 2011, n° 522, p. 847-848.

Codicologie:
Richard H. Rouse and Mary A. Rouse, Manuscripts and their makers : commercial book producers in medieval Paris 1200-1500, [London], 2000, II, p. 51.

Histoire :
H. Omont, « Vente de la collection de manuscrits de Henry Yates Thompson », dans Bibliothèque de l’École des chartes, 1919, t. 80, p. 396-400, en part. p. 399.

Illustration:
M. Meiss, French Painting in the time of Jean de Berry, The Limbourgs and their Contemporaries, Text volume, 1974, p. 416, 420.

Informations sur le traitement

Notice par Véronique de Becdelièvre (mise à jour février 2017)

Documents de substitution

Voir les images du manuscrit sur la base mandragore.bnf.fr