Département des Manuscrits > Catalogues thématiques > Charles V-Europeana Regia > Charles V-Charles VI

NAF 4515-4516

Cote : NAF 4515-4516 
Ancienne cote : Barrois 24 et 185
Jean de Mandeville, Voyages ; Jean de Bourgogne, De morbo epidemiae, traduction française sous le titre Préservation de Epidémie
XIVe siècle ( 3e quart : 1371)
Ce document est rédigé en français.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Paris.

Un copiste. Le colophon inscrit à la fin du premier volume (NAF 4515, f. 95v) indique que l'exécution du manuscrit a été confiée, en 1371, à Raoulet d'Orléanspar Gervais Crestien, médecin du roi Charles V : « Ce livre cy fist escrire hounorables homs sages et discret maistre Gervaise Crestien, maistre en medicine et premier phisicien de tres puissant noble et excellent prince Charles, par la grace de Dieu roy de France, escript par Raoulet d’Orliens, l’an de grace mil .CCC. .LXXI., le .XVIIIe de septembre » : voir Rouse 2000, II, p. 121; Colophons, V, n° 16289 .

Décoration:
La décoration a été atttribuée auMaître de Jean de Mandeville , à qui l'on doit l'illustration de plusieurs manuscrits du roi Charles V.

Une peinture frontispice et 3 vignettes : NAF 4515 : ff. 1, 34, 36v ; NAF 4516 : f. 97.
Sur les miniatures, voir The Buke of John Maundevill, Warner 1889, p. VI et XXXIV-XL.

Décoration secondaire :
Initiale ornée de vignettes (5 lignes) au début du texte des Voyages : vol. 1, f. 1 et f. 9v (3 lignes).
Initiale historiée (P) au début du texte de la Préservation de l’épidémie (vol. 2, f. 97).
Encadrements vignettés ; orné d’un dragon et des armes de France au f. 1 du vol. 1.

Initiale ornée (3 lignes) : fol. 8v. – Initiales filigranées à baguettes ornées de demi-fleurs de lys. – Initiales puzzle. – Bouts-de-ligne. – Pieds-de-mouche.

Parchemin ; 2 volumes : le volume originel, qui a été divisé en deux parties au XIXe s., comprenait 102 ff. : vol. 1 (NAF 4515) : 96 ff. (ff. 1-96) ; vol. 2 (NAF 4516) : 6 ff (ff. 97-102) ; 230/235 x 155 mm .

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Historique de la conservation

Le manuscrit, qui ne formait qu'un volume à l'époque, a été offert au roi Charles V par son médecin, maître Gervais Chrestien, en 1371 : voir J.-P. Boudet, "Charles V, Gervais Chrétien et les manuscrits scientifiques du collège de maître Gervais", dans Médiévales, 52, printemps 2007, p. 26. Au f. 102 (NAF 4516) figurait l'ex-libris du roi aujourd'hui effacé : « Ce livre est a nous, Charles le Ve de notre nom, roy de France, et le nous donna metre Gervese Cretien, notre premier fisicien, l’an .M. .CCC. LXXI. » (Delisle 1907, t. I, p. 275).
L'ouvrage est répertorié dans l' inventaire de la Librairie du Louvre récolé en 1380 par Jean Blanchet [inv. A] : « Messire Guillaume de Manreville (sic), qui parle d’une partie des Merveilles du monde et des paÿs, couvert de veluyau ynde ; et le donna au roy maistre Gervaise Chrestien, son premier phisicien » (BnF, ms. Français 2700, f. 8v, art.131) ; copie du même inventaire [inv. B] : même description (BnF, ms. Baluze, 397, f. 4, art.132).
Il fut emprunté par le roi Charles VI au mois de novembre 1392, ainsi que le précise une addition marginale de l’inventaire A : « Le roy l’a prins, .XXe. de novembre .IIIIxx. et .XII ». Le volume est cité au nombre des déficit dans l’inventaire [C] établi en 1411 : même description (BnF, ms. Français 2700, f. 43, art. 42).

On ne sait à quelle date le manuscrit entra dans la librairie de Jean d'Angoulême. Il est mentionné, sous l'article n° 115, dans l’inventaire de la bibliothèque du duc, rédigé en 1467 : « Mandeville, en françois et parchemin, avecques ung traictié de medicine, en lettre de forme, commançant en noir ou premier fueillet : Comme il soit ainsi, ou second fueillet : saincte terre, ou commancement du final : moins de ce qu’il en vit, et fin d’icellui : mil .CCC. .LXV. » (Arch. nat., P 1403, n° 38 et 39, cité par Delisle 1907, t. I, p. 276 ; Ouy 2007, p. 65).
Les deux premiers incipit peuvent être repérés aux f. 1 et 2 du premier volume (NAF 4515), les mots repère des deux derniers feuillets aux f. 102 et102v du deuxième volume (NAF 4516).

Le volume faisait partie de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle. Bien qu’aucune cote ne subsiste sur le manuscrit, il est mentionné dans les différents inventaires de la Bibliothèque à partir de 1622 : 1° inv. de Nicolas Rigault (1622), n° 1204 ? : « Le Voyage en terre sainte, fait par Jean de Mandeville, chevalier anglois. Livre de preservation contre la peste, fait par maistre Jean de Bourgongne, autrement dit à la barbe médecin » (Omont, II, p. 324, n° 1204) ; 2° inv. de Pierre et Jacques Dupuy (1645), n° 886 (cité Omont, IV, p. 161, art. suivant) ; 3° inv. de Nicolas Clément (1682) : « Le Livre de Jean de Mandeville de l’estat de la Terre sainte etc. » (Omont, IV, p. 161, n° 10262).

Dérobé au siècle dernier, le manuscrit fit partie des collections du bibliophile Joseph Barrois. C’est, sans doute, à cette époque que le volume fut mutilé et divisé en deux volumes qui reçurent une nouvelle reliure aux armes de France. Selon Léopold Delisle, le volume originel contenait sur les premiers feuillets « quelques problèmes d’arithmétique » et à la fin « onze rondeaux faits par un amant pour sa maîtresse », qui auraient été ajoutés par le duc d’Angoulême, mais qui n’apparaissent pas dans l’inventaire de la librairie de 1467 : voir Delisle, « Observations sur l’origine de plusieurs manuscrits de la collection de M. Barrois », dans BEC, vol. 27, 1866, 193-264, en part. 246-248, notice n° XIX).
Ainsi qu’il est noté sur les pages de garde des deux volumes, ils reçurent respectivement les cotes 24 et 185 de la collection Barrois :
XXIV. — Le livre Jehan de Mandeville, chevalier, lequel parle de l’estat de la Terre sainte et des merveilles que il y a veues. A la fin, au fol. 95 verso : « Ce livre cy fist escrire honnorables homes, sages et discret maistre Gervaise Grestien, maistre en medicine et premier phisicien de très-puissant , noble et excellent prince Charles, par la grace de Dieu roy de France. Escript par Raoulet d'Orliens, l’an de grace mil CCCLXXI, le XVIII jour de septembre » — Et sur le feuillet suivant, f. 96 : « Ci s'ensuit l'a b c des Grieux, qui fu oubliée à mectre en son lieu pour ce que nous n'aviens l'exemplaire. Ci après s'ensuit l'a b c de ceuls d'Egypte ». — Fol. 96 v : « Ci s'ensuit l’a b c à ceuls de Caldée. — Ci après s'ensuivent les lettres des Hebrieus ». Manuscrit du quatorzième siècle, sur vélin. Petit in-folio. 96 feuillets. Reliure moderne en maroquin rouge, aux armes de Charles V (Delisle, BEC, 1866, p. 247).
CLXXXV. — La preservation de epidimie, minucion ou curation d'icelle faite de maistre Jehan de Bourgoigne, autrement dit à la Barbe, professeur en medicine et cytoien de Liège. 1365.Manuscrit du quatorzième siècle, sur vélin. Petit in-folio. 5 (sic pro 6) feuillets.Reliure moderne en maroquin rouge, aux armes de Charles V (ibid., p. 248).

En 1849, lors de l’ouverture du procès de Guillaume Libri-Carruci, condamné pour avoir pillé les bibliothèques publiques, Barrois jugea prudent de se débarrasser de ses manuscrits et les vendit au comte d’Ashburnham : cf. Catalogue of the manuscripts at Ashburnham place. Part the second, comprising a collection formed by Mons. J. Barrois, London, 1861, t. II.

Le 17 novembre 1887, la Bibliothèque nationale fut autorisée par un arrêté ministériel à racheter en Angleterre les manuscrits dont elle avait été dépouillée et les deux tomes retrouvèrent leur institution d’origine sous la cote NAF 4515-4516 : voir Delisle, Catalogue des manuscrits des fonds Libri et Barrois, p. XLVI-LXXXIII.

Présentation du contenu

F. 1-96 : version continentale du texte des Voyages rédigé par Jean de Mandeville en 1357 : voir Deluz, Jean de Mandeville, Le Livre des merveilles du monde, p. 30.
F. 97-102 : Preservacion de Epidemie, traduction française du traité De morbo epidemiae de Jean de Bourgogne ou Jean à Barbe, parfois identifié à Jean de Mandeville : voir Françoise Ferry-Hue, dans Dictionnaire des Lettres françaises, Le Moyen Ấge, Paris, 1964, p. 810-814.
Détail du contenu: voirinfra.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (NAF 4515-4516)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie


Catalogues:
Catalogue of the manuscripts at Ashburnham place. Part the second, comprising a collection formed by Mons. J. Barrois, London, 1861, t. II. – L. Delisle, Bibliothèque nationale. Catalogue des manuscrits des fonds Libri et Barrois, Paris, 1888, p. LXXXVIII, 251-252. – H. Omont, Catalogue général des manuscrits français. Nouvelles acquisitions françaises, II: nos 3061 à 6500, Paris, 1900, p. 203-204, n° 4515. – Bénédictins du Roveret, Colophons de manuscrits occidentaux des origines au XVIe siècle, V, Fribourg, 1979, p. 186, n° 16289.

Sources imprimées:
L. Delisle, Recherches sur la librairie de Charles V, Paris, 1907, I, p. 275-276; II, p. 142. – H. Omont,Anciens inventaires et catalogues de la bibliothèque nationale, Paris, 1908-1913, t. II, p. 324, n° 1204 (inv. 1622) ; t. IV, p. 161, n° 10262 (1682). – G. Ouy,La librairie des frères captifs. Les manuscrits de Charles d’Orléans et Jean d’Angoulême,Turnhout, 2007, p. 65, n° 115 .

Editions:
D. W. Singer, « Some Plague Tractates », dans Proceedings of the Royal society of Medicine, vol. IX, Section of the History of Medicine, Londres, 1916, p. 200-212. – Mandeville's Travels, Texts and Translations, éd. M. Letts, Londres, 1953 [éd. de la version continentale d'après Paris, BnF, NAF 4515,et de la traduction anglaise Egerton]. – The Travels or Sir John Mandeville with Three Narrative illustrations of it: the Voyage of Johannes de Plano Corpini, the Journal of William de Rubruques, the Journal of Fiar Odoric, New York, 1965. – C. Deluz, Jean de Mandeville. Le livre des merveilles du monde, Paris, CNRS, 2000.

Codicologie :
R. H. Rouse et M. A. Rouse, Manuscripts and their Makers. Commercial Book Producers in Medieval Paris, 1200-1500, [London], 2000, t. I, p. 576, 397, n. 119 ; II, p. 121.

Études :
G. de Poerk, « La tradition manuscrite des "Voyages de Jean de Mandeville" », dans Romanica Gandensia, 4, 1955, p. 126-129 ; id., « Le manuscrit Supersaxo 99 de la bibliothèque cantonale du Valais : le texte "p“ du « Voyage d’Outremer » de Jean de Mandeville et la « Preservacion de Epidemie », dans Vallesia, 26, 1971, p. 97-110.

Illustration:
G. F. Warner, éd., The Buke of John Maundevill, being the travels of Sir John Mandeville, knight, 1322-1356, a hitherto unpublished English version from the unique copy... in the British Museum, edited together with the French text, notes, and an introduction, ... illustrated with 28 miniatures, Westminster, 1889.

Histoire:
L. Delisle, « Observations sur l’origine de plusieurs manuscrits de la collection de M. Barrois », dans Bibliothèque de l’École des chartes, vol. 27, 1866, 193-264, en part. p. 246-248, notice n° XIX. – J.-P. Boudet, "Charles V, Gervais Chrétien et les manuscrits scientifiques du collège de maître Gervais", dans Médiévales, 52, printemps 2007, p. 215-38.

Exposition:
F. Avril et J. Lafaurie, La Librairie de Charles V, Paris, Bibliothèque nationale, Paris, 1968, p. 113-114, n° 197.

Informations sur le traitement

Notice par Véronique de Becdelièvre (juin 2012); mise à jour octobre 2018

Dépouillement bibliographique

Ce dépouillement bibliographique est réalisé de façon systématique à partir des publications acquises par le département des Manuscrits. Il est issu de chargements périodiques (dernier chargement : février 2021).

2016

Nicolas HATOT, Marie JACOB (dir.), Trèsors enluminés de Normandie : une (re)découverte, Rennes : Presses universitaires de Rennes, cité p. 252. — C-3684.