Département des Manuscrits > Français > Français > Français 1-6170 [Ancien fonds] > Français 1-409

Français 312-314

Cote : Français 312-314 
Ancienne cote : Rigault II 47, 27, 340
Ancienne cote : Dupuy II 62, 297, 231
Ancienne cote : Regius 6934, 6935, 6937
Vincent de Beauvais, Miroir Historial [Speculum historiale], vol. 1, 2, 4, traduction en français par Jean de Vignay.
XIVe siècle (fin : 1396).
Ce document est rédigé en français.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Paris

Le copiste du premier volume (ms. Français 312) est Raoulet d’Orléans, ainsi que l’indique le colophon inscrit sur le f. 354v : « Ci fine le premier volume du Mireoir hystorial, escript par Raoulet d’Orliens, l’an mil trois cens quatre vins et seize, parfait a Dieu graces rendy, de juing le premier vendredy (rubr.) ». Le copiste du vol. 4 (ms. Français 314) est Guillaume de Hervi (1379-1401) : cf. Rouse, Manuscripts and their Makers…, II, p. 27, 41-42, 121-122.

552 dessins finement traités en grisaille par le Maître de la mort (Perrin Remiet ou Pseudo Perrin Remiet) à qui l’on doit l’illustration notamment du ms. Français 823 (Pèlerinage de Guillaume de Digulleville) et du Français 20029 (Livret de la fragilité humaine d’Eustache Deschamps).

Voir les légendes et les images des trois volumes sur la base http://mandragore.bnf.fr

Parchemin ; 3 vol. 354, 392 et 438 ff.

Historique de la conservation

Le manuscrit, qui comprenait à l’origine 4 volumes, fut exécuté pour Louis d'Orléans sous la direction du libraire Étienne Langevin en 1396-1397, ainsi qu’en témoignent les quelques mentions de compte qui subsistent de la fabrication de l’ouvrage.
Au f. 1 des vol. 1 et 2, et au f. 5 du vol 4, l’écu de Louis d’Orléans (de France au lambel d’argent) a été peint dans la bordure inférieure.

Le manuscrit est répertorié dans les inventaires de la librairie de Charles d’Orléans entre 1417 et 1442 : 1° inv. de 1417: « Les .IIII. volumes du Mirouer hsitorial, couvers de veloux noir » (cf. Ouy, La librairie des frères captifs…, p. 37, n° 33) ; 2° inv. livres à recouvrer, après 1442 : « Le Livre du Mirouer historial, en quatre grans volumes, neuf, en françois, en lettre de forme, historiés, a mi couvers de veloux noir, chascun livre a deux fermouers esmailliés armoiés (id., p. 53, n° 189 .

Dans l’inventaire fait à Chauny après le décès de Marie de Clèves (1426-1487), épouse de Charles d’Orléans, on trouva seulement trois de ces volumes : « Trois des quatre volumes du Miroer ystorial et monseigneur de Dunois a l’autre » (cf. Champion, p. 115, n° 1).
Les trois volumes étaient conservés à Blois dans un local voisin de la Chambre des Comptes et de la chapelle Saint-Calais entre 1465 et 1501, comme en témoigne l’estampille de la fin du XVe s. inscrite au f. 354v du vol. 1 : « De camera compotorum Bles. »

En 1501, Louis XII reprit les manuscrits de ses parents et les volumes entrèrent dans la librairie royale de Blois. Une cote ancienne inscrite sur l’ancienne contregarde de la reliure des volumes indique l’emplacement qu’ils occupaient dans la librairie : « des hystoires et livres en françoys, pulpito 5to contre la muraille de devers la cours » : cf. U. Baurmeister et M.-P. Laffitte, Des livres et des rois. La bibliothèque royale de Blois, Paris, 1992, p. 63.

Les trois volumes sont répertoriés dans les inventaires postérieurs de la Bibliothèque royale : inv. de 1544, n° 1356-1358 (Blois) ; inv. de Nicolas Rigault (1622) n° 47, 27, 340 ; inv. des frères Jacques et Pierre Dupuy (1645), n° 62, 297, 231 ; inv. de Nicolas Clément (1682), n° 6934, 6935, 6937.

Le premier volume du manuscrit fut exposé avec les manuscrits les plus précieux de la BnF. à la fin du XIXe siècle (av. 1881), dans la grande galerie de la Bibliothèque nationale, ainsi qu’en témoigne la cote inscrite sur la contregarde du vol. 1 : « Expo X-27 ».

Présentation du contenu

La traduction intégrale du Speculum historiale de Vincent de Beauvais par Jean de Vignay fut rprésentée à la reine Jeanne de Bourgogne en 1333. La plupart des témoins sont constitués de quatre volumes: cf. Translations médiévales..., p. 848. Le manuscrit est composé de trois volumes qui ont été dotés dans les éditions des sigles Or1 (Français 312), Or2 (Français 313), Or4 (Français 314). Manquent les livres XVII-XXIV (vol. 3).

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Français 312-314)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie


Catalogues :
Bibliothèque impériale, Département des Manuscrits, Catalogue des manuscrits français. I : Ancien fonds, Paris, 1868, nos 312-314. – Bénédictins du Rouveret, Colophons des manuscrits occidentaux des origines au XVIe siècle, Fribourg (Suisse), 1965-1979, t. II, n° 5922, t. V, n° 16295.

Sources imprimées :
P. Champion, La librairie de Charles d’Orléans, Paris, 1910, p.110-112. – G. Ouy, La librairie des frères captifs. Les manuscrits de Charles d’Orléans et Jean d’Angoulême, Turnhout, 2007, p. 37, 53 et 74. – H. Omont, Anciens inventaires et catalogues de la Bibliothèque nationale, Paris, 1908-1913, I, p. 223, n° 1356-1358 [inv. 1544] ; II, p. 262, n° 27, p. 263, n° 47, p. 279, n° 340 [inv. 1622] ; III, p. 7, n° 62, p. 15, n° 231, p. 19, n° 297 [inv. 1645] ; IV, p. 12, n° 6934, 6935, 6937.

Études:
C.A. Chavannes-Mazel, « Problems in Translation, Transcription and Iconography », dans Vincent de Beauvais : intentions et réceptions d’une oeuvre encyclopédique au moyen âge, Montréal, 1980, p. 363. – Ead., The Miroir historial of Jean le Bon. The Leiden Manuscript and its Related Copies, Leiden, 1988. – L. Brun et M. Cavagna, « Pour une édition du Miroir historial de Jean de Vignay », dans Romania, 124, 2006, p. 378-428. – M. Cavagna, La Vision de Tondale et ses versions françaises (XIIIe-XVe siècles). Contribution à l'étude de la littérature visionnaire médiévale latine et française et de sa réception, Paris, 2008. – C. Caullier-Bougassas, « Histoire et moralisation : interpréter la vie d’Alexandre dans les histoires universelles françaises du XIIe au XVe siècle (l’Histoire ancienne jusqu’à César, la Chronique de Baudoin d’Avesnes, le Miroir historial et la Bouquechardière) », dans C. Caullier-Bougassas, dir., L'historiographie médiévale d'Alexandre ,Turnhout, 2011, p. 233-270 (ms. Français 312 cité p. 238-239, 240, 241, 242-43). – Translations médiévales. cinq siècles de traductions en français au Moyen Age (XIe-XVe siècles). Étude et Répertoire, dir. C. Galderisi, Turnhout, 2011, vol. 2, tome 1, n° 231, p. 450, n° 245, p. 476 ; vol. 2, tome 2, n° 415, p. 721 ; n° 522, p. 848, n° 523, p. 849.

Éditions :
M. Cavagna, éd, La vision de Tondale. Les versions françaises de Jean de Vignay, David Aubert, Richard le Queux, Paris, 2008 (Classiques français du Moyen Ấge, 159), coté p. 22. – L. Brun, Le miroir historial, Édition critique des Livres I (Libellus apologeticus) et V (Histoire d’Alexandre le Grand), doctorat, Stockholm University, Department of French, Italian et Classical Languages, 2010 . – Jean de Vignay, Le miroir historial. Édition critique sous la dir. de Laurent Brun et de Mattia Cavagna, Paris, Société des Anciens Textes français (en cours).

Codicologie :
P. Josserand et J. Bruno, « Les estampilles du département des imprimés de la Bibliothèque nationale », dans Mélanges d’histoire du livre et des bibliothèques offerts à Monsieur Franz Calot, 1960, 261-298. – R H. Rouse and M. A. Rouse, Manuscripts and their Makers. Commercial Book Producers in Medieval Paris, 1200-1500, Turnhout, 2000, I, 278, 398, n. 138, 402, n. 52, 63 ; II, p. 27, 41-42, 121-122. – J.-L. Deuffic, « Copistes bretons du Moyen Age (XIIIe-XVe) : une première "handlist"… », dans Pecia. Le livre et l'écrit, Notes de bibliologie, t. 7, 2009, cité p.188 ; t.13, 2010, p. 151-198, cité p.161.

Illustration :
M. Meiss, French Painting in the time of Jean de Berry, The Limbourgs and their Contemporaries, Text volume, 1974, p. 420. – M. Camille, Master of Death. The Lifeless Art of Pierre Remiet Illuminator, New Haven-London, 1996, p. 252. – A. Châtelet, L’âge d’or du manuscrit à peintures en France au temps de Charles VI et les Heures du maréchal Boucicaut, Paris, Dijon, 2000, p. 100-103, fig. 58, p. 101. – A. Russakoff, Imaging the Miraculous. Miraculous Images of the Virgin Mary in French Illuminated Manuscripts, ca. 1250-ca. 1450, Toronto, 2019, p. 69-70, 75, 79-81 et 124.

Histoire :
U. Baurmeister et M.-P. Laffitte, Des livres et des rois. La bibliothèque royale de Blois, Paris, 1993, p. 23-31, 63.

Exposition :
Bibliothèque nationale, département des Manuscrits, Notice des objets exposés, Paris, 1881, p. 10 n° 27.

Informations sur le traitement

Notice par Véronique de Becdelièvre (juin 2012) ; mise à jour en juillet 2019

Documents de substitution

voir les images des ms. Français 312, Français 313, Français 314 sur la base http://mandragore.bnf.fr