Département des Manuscrits > Persan > Supplément Persan 1-1000

Supplément Persan 580

Cote : Supplément Persan 580  Réserver
Ancienne cote :  Blochet 1248
HAMSA, ou PANĞ GANĞ. Niżām al-Dīn Abū Muḥ. Iliyās b. Yūsuf Niżāmī Ganğavī
1365 (janvier- février et 12 août)
Ecriture persane mużaffaride [comparer à B. Gray, The Arts of the Book in Central Asia, Paris- Londres, 1979, n° 71, etc.] de 21 lignes à la page, copiées sur quatre colonnes; titres en Ta‛līq doré (bleu f. 4v, 8v, 9) ; réclames ; surface écrite 107 x 165 mm. Ms. de 170 x 240. Réglure au mistara. Papier oriental vergé (20 vergeures occupent 28 mm), perpendiculairement à la couture ; le papier vergé des f. 1- 2 est différent (20 vergeures, dans l’autre sens, pour 25 mm). 336 feuillets. Le volume est formé de quaternions du f. 8 à 334 ; le premier cahier (f. 3- 7) semble amputé de ses quatre premiers feuillets, tandis que les f. 335-6 ont été ajoutés au dernier. Les f. 92 et 209 sont restés en blanc. Le ms. était destiné à recevoir un décor qui est resté inachevé. Aux f. 3- 91v, 92v- 208v, 209v- 335v, on trouve un encadrement constitué d’un filet bleu et d’une bande dorée, tandis que des bandes dorées délimitent les colonnes du texte. On rencontre cinq sarlawḥ de frontispice enluminés [dans le style mużaffaride et sans doute contemporains de la copie], aux f. 29v (33 x 104 mm ; cadre de bandes or, vert et or, entourant un rectangle bleu orné de bouquets dorés avec des fleurons et un cartouche central noir polylobé où il est écrit en Nashī doré kitāb-i Husraw va Šīrīn ; au-dessus se trouve une frise or et blanc sur fond bleu), 92v (35 x 105 ; même décor kitāb-i Laylà va Mağnūn, mais le fond du rectangle est noir et les fleurons sont bleus), 147v (35 x 105 ; même décor qu’au f. 29v, avec titre kitāb-i Haft paykar dans un cartouche plus grand), 209v (35 x 104 ; frise et cadre identiques, mais le rectangle noir est orné d’arabesque et une grande mandorle polylobée bleue porte le titre Šaraf-nāma-i Iskandar ; deux demi-mandorles de chaque côté) et 291v (34 x 105 ; même décor qu’au f. 92v mais couleurs inversées et titre Iqbāl-nāma-i Iskandar) ; deux fleurons dorés. C’est sans doute au XVIème siècle qu’ont été réalisés les sarlawḥ de frontispice de facture ottomane que l’on trouve aux f. 1, 1v et 2 (au f. 1 ce sont deux sarlawḥ rectangulaires de chacun 60 x 111 mm ayant un décor identique d’arabesque et de figures polylobées or, orange, bleu foncé et brun ; aux f. 1v et 2 quatre sarlawḥ identiques de 49 x 111 mm chacun), ainsi que les décors de titres – très comparables – des f. 1v et 2v. Des rectangles qui devaient recevoir des décors aux f. 147, 335, etc., sont restés vides. Reliure en veau marbré fauve estampée à chaud d’une bordure de roulette et, sur le dos de cuir rouge, du chiffre de Napoléon.
Textes en persan.
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits

Présentation du contenu

Toutes les pièces sont de la même main, exception faite des f. 1- 2v – soigneusement refaits, au XVIème siècle semble-t-il -. Le n° V, copié le dernier, a été achevé (f. 335v) par Muḥ. ‛Abd al-Laṭīf [b.] Muḥ. al-‛Aqāqīrī al-Šīrāzī un mercredi du début [=le 4 ?] de Ẓū l-Ḥiğğa 767H., tandis que le n° II a été terminé (f. 91v) un dimanche de Ğumādà Ier [de la même année ?] ; [le même copiste a signé Muḥ. ‛Abd al-Laṭīf [b.] Muḥ. al-‛Aqāqīrī un Kulliyyāt-i Sa‛dī terminé à Šīrāz en 766H. qui est conservé sous le n° 10412 à l’Āstān-i Quds de Mašhad, cf. Ganğīna-i nafā’is-i Razavī , Mašhad, 1386H./2007, p.49].

Copie acéphale. Les 291 premiers bayt du poème manquent et les f. 1v- 2, refaits de manière à faire passer le ms. pour un ms. complet contiennent les bayt 18 à 112 du poème, puis on constate une lacune de 170 bayt environ avant le f. 3. Peut-être le f. initial a-t-il disparu.
Début f. 3
Explicit cf. Supplément persan 579(I-A).

II.- F. 29v- 91v.- HUSRAW VA ŠĪRĪN. Cf. Persan 362.
Incipit cf. Persan 362.
Explicit cf. Persan 362.

III.- F. 92v- 147.- LAYLÀ VA MAĞNŪN. Cf. Supplément persan 574(III).
Incipit cf Supplément persan 574(III).

IV.- F. 147v- 208v.- HAFT PAYKAR. Cf. Supplément persan 574(IV).
Incipit cf. Supplément persan 574(IV).
Explicit cf. Supplément persan 574(IV).

V.- ISKANDAR-NĀMA. Cf. Persan 230.
A).- F. 209v- 291.- ŠARAF-NĀMA. Cf. Persan 230(I).
Incipit cf. Persan 230(I).
Explicit cf. Persan 230(I).
B).- F. 291v- 335v.- IQBĀL-NĀMA. Cf. Persan 230(II).
Incipit cf. Persan 230(II).
Explicit cf. Persan 230(II).

Le ms. contient 25 peintures [cf. B. Brend, o.c., p. 134-6] qui ont été ajoutées vers 1500 dans l’Empire ottoman [et réalisées dans le même atelier qu’un ms. de Hātifī de 904H./1498-9 du Metropolitan Museum de New York]. Ici le Mahzan al-asrār n’est pas illustré et les peintures n° 15, 22 et 23 sont inachevées. On trouve successivement les scènes suivantes :
1).- F. 36v (43 x 105 mm) « Husraw II Parvīz comparaît devant Hurmizd IV pour obtenir son pardon”.
2).- F. 42 (125 x 12) « Husraw aperçoit Šīrīn qui se baigne ».
3).- F. 43 (45 x 105) « Šīrīn montée sur Gulgūn s’éloigne de la source ».
4).- F. 57v (39 x 105) « Husraw s’entretient avec son épouse Maryam, fille de l’empereur de Rūm, au sujet de Šīrīn ».
5).- F. 64 (39 x 48) « Šīrīn, sur son cheval, contemple Farhād qui découpe le roc avec son pic ».
6).- F. 64v (46 x 105) « Šīrīn se lamente auprès de la tombe de Farhād ; on lit sur le monument l’inscription qabr-i Farhād ».
7).- F. 72v (55 x 104) « Husraw, qui chassait, rencontre Šīrīn qui a donné un coup d’épée au lion et il lui envoie une flèche ».
8).- F. 78v (81 x 105) « Husraw quitte à cheval le château de Qaṣr-i Šīrīn ».
9).- F. 105v (45 x 104) « Laylà, en palanquin, rend visite à Mağnūn au désert ».
10).- F. 133 (94 x 104) « Mağnūn reçoit, dans le désert, la visite de son oncle Salīm ‛Āmirī ».
11).- F. 157v (58 x 104) « Bahrām Gūr chasse un dragon».
12).- F. 177 (61 x 104) « Bahrām Gūr se trouve le dimanche dans le pavillon doré avec la princesse byzantine ».
13).- F. 180 (50 x 105) « Bahrām Gūr se trouve le lundi dans le pavillon vert avec la princesse tartare ».
14).- F. 183 (52 x 104) « Bahrām Gūr se trouve le mardi dans le pavillon rouge avec la slave, fille du roi du quatrième climat ».
15).- F. 187 (44 x 105) « Bahrām Gūr se trouve le mercredi dans le pavillon bleu avec la princesse d’Occident, fille du roi du cinquième climat ».
16).- F. 192 (105 x 130) « Bahrām Gūr se trouve le jeudi dans le pavillon de santal avec la princesse de Chine, fille du roi du sixième climat ».
17).- F. 196v (63 x 104) « Bahrām Gūr se trouve le vendredi dans le pavillon blanc avec la princesse persane, fille du roi du septième climat ».
18).- F. 200v (95 x 104) « Les mêmes dans le même pavillon ».
19).- F. 230 (53 x 104) « Dārā (Darius) est sur son trône et délibère au sujet du tribut dû par les Grecs ».
20).- F. 238v (52 x 105) « Un guerrier portant un plat s’approche d’Iskandar (Alexandre) ».
21).- F. 253v (54 x 102) « Iskandar reçoit Nušāba dans son camp et la fait s’asseoir sur son trône, tandis qu’une servante tient une robe d’honneur ».
22).- F. 269v (55 x 104) « Combat de l’armée d’Iskandar et de celle du Hāqān de Čīn ».
23).- F. 298v (60 x 104) « Iskandar écoute le récit du berger savant ».
24).- F. 308v (54 x 104) « Iskandar et les deux philosophes indiens ».
25).- F. 320v (54 x 104) « Iskandar débat avec deux idolâtres et veut les convertir à sa religion ».

On trouve quelques marques de collation de la main du copiste aux f. 53, 56, 81, etc. D’autres (f. 6, 22, etc.) sont d’une autre main.

On lit au f. 336 trois bayt de Mawlānā ‛Alī Qā’inī concernant un événement survenu le lundi 12 Ğumādà Ier 809H.(/25 octobre 1406) ; au même f. une note indique qu’en Ẓū l-Qa‛da 809H.(/avril- mai 1407) Nūr al-Dīn b. Qāsim Rifā‛ī a acheté ce volume pour huit pièces ḥasana à Sulṭāniya. Le même personnage a écrit un mufrad au f. 336, un rubā‛ī persan au f. 336v, le bayt final du f. 91v et les trois bayt en marge du f. 335v. C’est aussi de sa main que nombre de vers ont été ajoutés dans les marges (f. 36, 69v, etc.) à l’occasion d’une collation du texte. Au f. 264 un timbre circulaire a été gratté. Aux f. 29 et 147 figure un timbre ottoman ovale portant le nom de Muḥ. Ḥamdī [qui est peut-être le personnage cité par M. Süreyyā, Sıcıll-i ‘Osmānī, II, Istanbul, 1311H., p. 246] et on le retrouve, surchargé, aux f. 92, 209 et 291.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Bibliographie

Historique de la conservation

Ce ms. semble bien être le « Nezami» acquis pour 8 piastres aux alentours de 1685 qui figure sur la liste, de la main d’Antoine Galland, qui est insérée dans le ms. Supplément persan 821. Il se pourrait qu’il s’agisse du n° 6602 (si l’on admet que ce puissent être les « Sinami Poëmata ; persice in-8 ») du Catalogue des livres de la vente, qui eut lieu le 10 janvier 1735, de la bibliothèque de Mgr. Jean-François-Paul Le Febvre de Caumartin (1668- 1733), où il aurait pu figurer.

Informations sur les modalités d’entrée

Il serait entré à la B.N. durant la Révolution française (cf. l’estampille du f. 335v). [Anc. cote, Suppl. persan 108].

Documents de substitution

Microfilm noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MFILM Supplément Persan 580. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 38981.