Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 8823-11503 [Nouveau fonds latin] > Latin 8922-9412

Latin 8955

Cote : Latin 8955  Réserver
Ancienne cote : Ancien supplément 430 Q
Ancienne cote : Supplément latin 15
Valerius Maximus, Facta et dicta memorabilia.
XIVe siècle (fin)
Italie du Nord (Vérone ?). Ecriture italienne. Plusieurs mains. — Décoration dans le style vénéto-padouan attribuée par R. Gibbs à Gregorio da Genova, enlumineur du ms. Hunter 374 de l’Hunterian Library de Glascow (Boecius, De consolatione philosophiae). Cf. M. Thorp, The Glory of the page. Medieval and renaissance illuminated manuscripts from Glascow university library [exposition], Glascow, 1987, p. 131, n°71 ; R. Gibbs, dans Burlington Magazine, 134 (1992), 639-645. En tête de chacun des livres, grandes initiales ornées à motifs végétaux, aux couleurs dominantes bleu, vert de cuivre et rose et au fond doré ; l’initiale du livre I manque par suite de la disparition d’un feuillet entre les ff. 4v et 5 (traces de peinture sur le f. 4v). Nombreuses initiales champies, dorées sur fond tantôt bleu outremer tantôt rose pourpré, marquant les divisions des livres en chapitres. Au commencement des paragraphes, lettres filigranées à l’encre bleue, rouge et violette et aux prolongements marginaux se terminant par des volutes qui s’enroulent autour de motifs végétaux variés (renseignements aimablement fournis par Marie-Thérèse Gousset). Quelques têtes de profil dessinées à l’encre en tête des paragraphes (109v, 143). Manicules (54). Titres des parties rubriqués.

23 cahiers : 19 (1-9), 210 (10-19), 38 (20-27), 4-2310 (28-227). Quelques trous de vers passim. Réclames ornées d’un encadrement décoratif à la plume (19v, 27v, 37v, 47v, 57v, 67v, 77v, 87v, 97v, 107v, 117v, 127v, 157v, 197v) ; les réclames des ff. 157v et 197v ont été rognées. Les ff. 1-2v et 227-228 sont blancs. — Au f. 228v, ancienne garde de parch avec un fragment d’acte du XVIe s. portant en relief deux traces de la partie métallique d’un fermoir : vente par Laurent Beguigneau, laboureur, et sa femme Solenge, de la paroisse de Vigno-soulz-les-Aix (Cher, con Saint-Martin-d’Auxigny) à Pierre Foucault, de 3 séterées de terre sises près des paroisses Sainte-Solenge (Cher, con Les Aix-d’Angillon) et Saint-Palays (Cher, con Saint-Martin-d’Auxigny), pour le prix de [ …ving]t-huit livres quinze sols tournois ; notaire Jehan Ragueau.

Parchemin. Réglure à la mine de plomb. 228 ff. à 2 col. précédés et suivis d’une contregarde de parch. collée et d’une garde de parch. volante. 360 x 250 mm (just. 195 x 140 mm). — Rel. XVIIIe s. mar. rouge aux armes et chiffre royaux. Titre doré au dos « VAL. MAXIMI DICTORUM MEMORAB. LIB. IX ». Aux ff. 3 et 226v, estampille de la Bibliothèque royale correspondant aux années 1735-1758, proche de Josserand-Bruno, 275 type 15.
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits

Historique de la conservation

L’ouvrage provient de la bibliothèque de la Sainte-Chapelle de Bourges ; il est répertorié dans l’inventaire de 1552 des manuscrits de la Sainte-Chapelle de Bourges sous la mention « Valerius Maximus » (n° 22 ou 46). Cf. L. Delisle, dans Bibl. Éc. Ch., XVII (1856), 145. Il a été donné par les chanoines de Bourges à la Bibliothèque du roi en 1752 ; cf l’inventaire des manuscrits reçus le 8 août 1752 : « un vol. 4° contenant les œuvres de Valere Maxime », B.n.F., ms. lat. 17173, f. 234. Cf. Delisle, art. cit., 159, n°XVI. Le ms. ne figure pas, en revanche, dans les inventaires de Jean de Berry. Cf. J. Guiffrey, Inventaires de Jean, duc de Berry, Paris, 1894 et A. Hiver de Beaumanoir, dans Mém. Soc. Hist. Cher, I (1855), 109-124. Voir également la notice du latin 8824.
En haut du f. 3, le numéro « XVI » indique que ce ms. est le 16e livre donné par les chanoines à la Bibliothèque royale.

Présentation du contenu

F. 3-226v. « VALERII MAXIMI dictorum factorumque memorabilium ad Octavianum rubrice libri I…-…noni libri… » (3-4), la table générale présente quelques inexactitudes par rapport à l’organisation des chapitres dans le ms. ; — [Liber I], incomplet du début par suite de la perte du frontispice du livre I, entre les f. 4v et 5 : « […quam more] gracco nutu moniti sibillinis libris…-… liber octavus [sic]… justo impendere judicio coegit. Valerii Maximi… » (5-226v) (éd. par J. Briscoe, Stuttgart-Leipzig, 1998, Bibliotheca scriptorum graecorum et romanorum Teubneriana, 1916-1917 ; éd. des livres I-VI par R. Combès, Paris, 1995-1997, 2 vol., avec division en chapitres différente par endroits). Cf. W. M. Lindsay, dans Classical Philology, IV (1909), 113-117; ms. cité par D.M. Schullian, dans Miscellanea Augusto Campana (Medievo e Umanesimo, 45), Padoue, 1981, 717 ; Texts and transmission, éd. L. D. Reynolds, Oxford, 1983, 428-430.

Bibliographie


Dizionario biografico dei miniatori italiani. Secoli IX-XVI. A cura di M. Bollati, Milano, Ed. Sylvestre Bonnard, 2004, cité p. 324 dans la notice de Gregorio da Genova


A. DE FLORIANI, « La miniatura in Piemonte e Ligura », in La miniatura in Italia. T. 1 : Dal tardoantico al Trecento con riferimenti al Medio Oriente e all'Occidente europeo, A cura di A. Putaturo Donati Murano — A. Perriccioli Saggese, Napoli, Edizioni scientifiche italiane, 2005, p. 141-146, cité p. 146


F. AVRIL, M.-Th. GOUSSET, Manuscrits enluminés d'origine italienne. 3, XIVe siècle. II, Émilie-Vénétie, Paris : Bibliothèque nationale de France, impr. 2012 (Manuscrits enluminés de la Bibliothèque nationale de France), n°110.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Charlotte Denoël, encodée par Amandine Postec (août 2011).