Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 15176-16718 [Sorbonne] > Latin 16551-16718

Latin 16607

Cote : Latin 16607  Réserver
Ancienne cote : 848 (Sorbonne XVIIe s.)
Ancienne cote : 772 (Sorbonne XVIIIe s.)
Ancienne cote : Sorbonne 1681 (ancienne cote BN)
Thomas de Aquino, super librum de Causis ; de mixtione elementorum (ff. 27ra-va) ; Albertus Magnustractatus de natura et origine anime (ff. 28ra-48rb) ; Thomas de Aquino super libros De celo et mundo (ff. 49ra- 116vb) ; Hildegardis , Sermones (ff. 118ra-158rb).
XIII e siècle (fin)
Ecritures livresques. 4 copistes : A : ff. 1ra-26vb et ff. 28ra-48rb ; B : 27ra-va ; C : ff. 49ra- 116vb ; D : ff. 118ra-158rb. Texte en deux colonnes.
Ff. 2ra-116vb : Initiales filigranées de type parisien rouges et bleues. Rubriques à l’encre rouge. Titres courants rouges et bleus. Pieds de mouche rouges et bleus. -- Ff. 118ra-158rb : Initiales rouges et pieds de mouche à l’encre rouge.

Parchemin. 158 feuillets précédés et suivis d’une garde papier. 230x170mm.

Reliure XIXe siècle : Titre imprimé au dos : « Thomas de Aquino Liber de causarum ». Au f. 1r, trace d’enchaînement.. Estampilles Bibliothèque nationale de France : ff. 2r ; 158v. Estampilles Bibliothèque de Sorbonne : ff. 2r ; 116v ; 158v.
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Historique de la conservation

Ce manuscrit a appartenu à Godefroid de Fontaines qui a légué sa bibliothèque au collège de Sorbonne. Godefroid a copié le début du prologue du commentaire de Gilles de Rome aux Sophistici Elenchi, mais a peu annoté le reste des deux manuscrits.
Au f. 117, ex-libris du collège : «Iste liber est pauperum collegii magistrorum studentium in theologica facultate, ex legato magistri Godefridi de Fontibus/ Precii XI sol. ». En marge inférieure d’une main différente : « Inter mixta philosophorum 22 ». Et probablement de la même main qui a rédigé les notes précédentes : « cathenatur ». On note également au f. 158r, de la même main : « In hoc libro continentur Sermones Hildegardis. Iste liber est collegii pauperum magistrorum de Sorbonna studentium in theologica facultate ex legato magistri Godefridi de Fontibus. Precii XX. Sol. » D’une main différente, d’une écriture cursive : « inter cronicas XII ». A nouveau d’une main différente en marge inférieure : « cathenatus ».

Les différentes mentions des folios 117r et 158r démontrent que le manuscrit Latin 16607 est un recueil factice, à l’origine duquel se trouvent deux codices distincts.

Il est fort probable que ces deux codices aient été, dès leur entrée, intégrés à la bibliothèque des livres enchaînés. Hormis, les deux tables des contenus, on peut lire deux mentions "cathenatus", vraisemblablement antérieures aux mentions "inter mixti philosophorum XXII" et "inter cronicas XII", de mains différentes, qui renvoient directement au catalogue de 1338, lui-même signalant les manuscrits comme étant cathenati. Il est difficile de repérer ces manuscrits dans le répertoire méthodique des livres enchaînés, plusieurs mentions pourraient correspondre mais l’absence de référence aux incipits des deuxième et antépénultième folios ne permet pas de vérifier ces hypothèses.
Au début du XVIIIe siècle, lors de la rédaction du dernier catalogue des manuscrits du collège de Sorbonne par Guédier de saint Aubin, repris par Gayet de Sansale, les deux manuscrits avaient déjà été reliés ensemble. On peut lire dans le NAL 101 p. 185 : « 772 al 848/ Codex membran. Fol. Parvo 13 saeculi ex legato M. Godefridi de Fontibus, continet : 1° S. Thomae librum de causis ; 2° Alberti Magni Tractatum de natura et origine anime ; 3° S. Thomae Tractatum de commixtione elementorum ; 4° Idem Tractatum super duos primos lirbos Aristotelis de caelo et mundo ; 4°S. Hildegardis sermones initio mutilos ». Les deux notices de l’époque moderne présentent le manuscrit dans un ordre différent que celui que nous possédons aujourd’hui. En effet, le traité d’Albert suivait le commentaire au Liber de Causis de Thomas et précédait le De mixtione elementorum. Cette inversion est probablement due à l’entreprise de reliure initiée au XIXe siècle.

Présentation du contenu

f. 1v, Aegidius Romanus, super Sophisticos elenchos (excerptum), de la main deGodefroid de Fontaines.

F. 2ra-26vb. Thomas de Aquino, Super librum de Causis Lectiones XXXII ; -- f. 27r/v. id., De mixtione elementorum

F. 28ra-48rb. Albertus Magnus, Tractatus de natura et origine anime.

F. 49ra- 116vb. Thomas de Aquino, Super libros De celo et mundo.

F. 118ra-158rb. Hildegardis, Sermones.

Bibliographie

1999
cité p. 119
Kees SCHEPERS, "The Genesis of Glossa Tripartita Super Cantica ", Revue d'histoire des Textes, 29 (1999), p. 85-139
Mss. [P 114 A

2001
Voir recension n° 1259 dans BAMAT, 11 (2001)
[John F. WIPPEL, "Godfrey of Fontaines at the University of Paris in the Last Quarter of the Thirteenth Century", in J. A Aertsen et alii, Nach der Verurteilung von 1277. Philosophie und Theologie an der Universität von Paris im letzen Viertel des 13. Jahrhunderts ..., Berlin, W. de Gruyter, 2001, p. 359-389]
Mss. [ P 197

F. 28ra-48rb
1982
recensé p. 164, ch. 30 ( De natura et origine animae ) n° 35
Winfried FRAUSER SJ, Die Werke des Albertus Magnus in ihrer Handschriftlichen Überlieferung, Teil I, die echten Werke. « Codices mnuscripti operum Alberti Magni ». Pars I, « opera genuina » , Münster, Monasterii westfalorum in Aedibus Aschendorff, 1982
Mss. [ 8° Impr. 8113

1955
Sancti doctoris ecclesiae Alberti Magni,... Opera omnia. Institutum Alberti Magni Coloniense. 12, Liber de natura et origine animae , primum ad fidem autographi ed. Bernhardus Geyer. Liber de principiis motus processivi , ad fidem autographi ed. Bernhardus Geyer. Quaestiones super de animalibus , primum ed. Ephrem Filthaut, Monasterii westfalorum [Münster, BRD] : Aschendorff, 1955, utilisé pour l’édition (p. XV).

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 27538. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 73772.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Informations sur le traitement

Notice encodée par Amandine Postec (octobre 2016), à partir du travail (en cours) de Laure Miolo (chercheur associé 2011-2015).

Dépouillement bibliographique

Ce dépouillement bibliographique est réalisé de façon systématique à partir des publications acquises par le département des Manuscrits. Il est issu de chargements périodiques (dernier chargement : février 2021).

1985

Aegidii Romani opera omnia. III. 1, Apologia, éd. et commentaire par Robert Wielockx, Firenze : L. S. Olschki, 1985, cité p. 75, 229. — 8-IMPR-5705 (3, 1).

2015

Sigeri di Brabante, Questio de creatione ex nihilo Pais, BnF lat. 16297, f. 116rb-vb, Florence : SISMEL - Edizioni del Calluzzo, 2015, cité p. 480. — 8-IMPR-12829.

2016

Dragos CALMA (dir.), Neoplatonism in the Middle ages II. New commentaries on Liber de causis and Elementatio theologica (ca. 1350-1450), Turnhout : Brepols et punlishers, 2016, cité p. 357, 366, 370, 394-397. — 8-IMPR-13013 (2).

2017

Gilles BERCEVILLE, Maria BORGO, Jacopo COSTA (éd.), « Bulletin d'histoire des doctrines médiévales », dans Revue des sciences philosophiques et théologiques, Tome 101, 2017, cité p. 668. — P-172.

2018

Jean-Pierre ROTHSCHILD, Patrice SICARD (dir.), Bibliographie annuelle du Moyen Âge tardif : auteurs et textes latins, Paris-Turnhout : éditions Brepols, 2018, cité p. 485 n° 3494. — PER BIBL 28.