NAF 18145

Cote : NAF 18145
Le Secret des secrets. — Alain Chartier, Le Bréviaire des nobles.
XVe s. (vers 1490).
Parch.115 f. (112-115 blancs.)190 × 130 mm.Rel. XVIIe-XVIIIe s. mar. rouge (205 × 140 mm) à motifs dorés, probablement originaire des Pays-Bas (certains de ces motifs analogues à ceux utilisés à La Haye dans les reliures du premier atelier des Stathouders. Cf. J. Storm van Leeuwen, De achttiendeeeuwse Haagse beckband in de Koninklijke Bibliotheek en het Rijksmuseum Meermanno Westreenianum, La Haye, 1976, p. 392, fig. 119 et 120), titre doré au dos sur trois entrenerfs : SECRET DES SECRETS / BREVIAIRE DES NOBLES / MANUS AVEC MICNIA [sic].
Document en français.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Présentation du contenu

Vingt-deux miniatures de format variable, dont dix illustrant le Secret des secrets (f. 1, Aristote dans son étude ; 4, Aristote remettant une lettre à un messager ; 8v, le messager remettant la lettre à Alexandre le Grand ; 30, Dieu apparaissant à Alexandre dans un paysage, à l'arrière-plan scène de bataille ; 44, Alexandre se faisant coiffer ; 50, les quatre saisons évoquées par quatre paysages superposés ; 61v, paysage aquatique illustrant le chapitre des poissons ; 68, Justice ; 80, les secrétaires du roi ; 85, « Phisionomias » contemplant le portrait d'Hippocrate) ; et les douze autres le Bréviaire des nobles (f. 92, Noblesse ; 93, Foi ; 94, Loyauté ; 95, Honneur ; 96v, Droiture ; 97v, Prouesse ; 99, Amour ; 100v Courtoisie ; 102, Diligence ; 103v, Netteté: 105v ; Sobriété ; 107, Persévérance). Ce double cycle n'apparaît dans aucun autre exemplaire connu de ces deux textes. Il est attribuable en entier à un artiste tourangeau, parfois confondu avec Jean Bourdichon, et peut-être identifiable avec son contemporain Jean Poyet, mentionné sous les règnes de Charles VIII et de Louis XII. Petites lettres ornées sur fond or, parfois accompagnées de fleurs et de fruits, bouts-de-ligne, titres des chapitres azur. Ex-libris gravé vers 1820-1830 aux armes de Lannoy (écu d'argent à trois lionceaux de sinople couronnés d'or armés et lampassés de gueules, supporté par deux licornes, surmonté d'une couronne ducale fermée des Pays-Bas autrichiens, et recouvert d'un manteau drapé) correspondant sans doute à un membre de la branche Wattignies et de La Chaussée des comtes de Lannoy (cf. Goethals, Dictionnaire généalogique et héraldique des familles nobles du royaume de Belgique, t. III, Bruxelles, 1850, p. 645-646). Cote sur étiquette de papier au dos de la reliure : 1255 [XVIIIe siècle ?]

Bibliographie

Cf. Catal. vente, Londres, Sotheby's, 22 juin 1982, lot 52.

2016
Cité p. 37, 48
Roger S. WIECK, Les heures d'Henri VIII, Barcelona : Manuel Moleiro, 2016.
MSS [Fol Fac-sim 965

2017
Cité p. 62
PSEUDO-ARISTOTE, Le secret des secrets, traduction du XVe siècle, Paris : Honoré Champion Editeur, 2017.
MSS [16 IMPR 3403

Informations sur les modalités d’entrée

Achat, 1982

Informations sur le traitement

François Avril

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 9327. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 112972

Enluminure • (XVe s.)

Lannoy, Comte de • Ex-libris


Sous-unités de description