Département des Manuscrits > Catalogues thématiques > Charles V-Europeana Regia > Charles V-Charles VI

Français 437

Cote : Français 437  Réserver
Ancienne cote : François Ier 156
Ancienne cote : Rigault II 621
Ancienne cote : Dupuy II 22
Ancienne cote : Regius 7031
XIVe s. (1374).
Ce document est rédigé en français.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Paris.
Le manuscrit semble l'oeuvre d'un seul copiste.

Le manuscrit a été illustré par celui que l'on appelle d'après ce manuscrit, le Maître du Rational des divins offices, dont on sait qu'il a également illustré un Livre du Roi Modus et de la reine Ratio (BNF, ms. Français 12399) et un exemplaire des Lettres de Senèque (Bibliothèque de l'Arsenal, ms. 1085).

Légendes des peintures:
F. 1 (Dédicace) : Entouré de sa famille, le roi ordonne à Jean Golein, assis à ses pieds en habit de carme, de traduire l'oeuvre de Guillaume Durand. On reconnaît Charles V et la reine Jeanne de Bourbon ; derrière le roi, ses fils, le dauphin Charles et Louis, le futur duc d'Orléans ; derrière la reine, ses deux filles, Marie et Isabelle.
F. 3v (Prologue de Guillaume Durand) : Aaron portant les vêtements du grand-prêtre, encense l'animal du sacrifice posé sur l'autel ; en présence de quelques fidèles, le prêtre, debout devant l'autel, élève un petit enfant nu devant Dieu.
F. 6 (Livre I) : Eglise spirituelle et église matérielle : cardinaux et évêques entourent un pape assis qui porte le modèle d'une église.
F. 44v (Traité du sacre) : Onction du roi.
F. 50 (Traité du sacre) : Onction de la reine.
F. 58 (Livre II) : libre interprétation de la religion des gentils (loi d'erreur), de la religion des hébreux (loi de vérité) et de la religion des chrétiens (loi de vérité et de salut) : autel de la messe et élévation de l'hostie par le pape ; Moïse ; un païen : un sarrasin.
F. 72v (Livre III) : Vêtements et objets liturgiques exposés sur l'autel.
F. (Livre IV) : Elévation de la messe.
F. 180 (Livre V) : Clercs chantant l'office à côté d'un autel où sont sculptés les trois Marie et leurs sept fils.
F. 212v (Livre VI) : Grégoire le Grand inspiré par la colombe du Saint-Esprit.
F. 381(Livre VII) : Cour céleste.


Parchemin ; 403 f. ; 320 x 230 mm (justification 192 x 128 mm).
Les 5 premiers feuillets contenant la Table des Livres ne sont pas numérotés. Foliotation à l'encre rouge contemporaine du manuscrit pour les f. 1-99 ; elle est suivie d'une foliotation moderne. ESt blanc le f. [Vv non numéroté],

Réglure à l'encre et à la mine

Reliure en maroquin rouge aux armes royales (XVIIe-XVIIIe s.).
Estampille de la Bibliothèque royale (Ancien Régime, avant 1735) au recto du 1er feuillet de la table (non numéroté) et au f. 403v..

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

C’est le roi Charles V, qui commande en 1372 à Jean Golein la traduction du Rationale divinorum officiorum que Guillaume de Durand, évêque de Mende avait rédigé à la fin du XIIIe siècle. Il y fit ajouter un Traité du sacre, sorte de commentaire allégorique de l’"Ordo du sacre de Charles V" contenu dans le manuscrit Londres, British Library, CottonTiberius B VIII. Preuve de l’intérêt que Charles V portait à l’ouvrage, il apposa sur le manuscrit, au f. 403r, cet ex-libris : « Cest livre nommé Rational des divins ofises est a nous, Charles le. Ve. de notre nom et le fismes translater, escrire et tout parfere, l’an .MCCCLXXIIII. ». La signature du roi apparaît au bas du f. 402v.
Le manuscrit a donc fait partie de la Librairie du Louvre et est repertorié dans les différents inventaires :
1) Inventaire de Gilles Maletétabli en 1373 et récolé en 1380 par Jean Blanchet [inv. A] : « Un livre a une chemise de soie longue, nommé le Racional de l’Eglise, a .II. fermoers d’argent esmaillez, et le translata maistre Jehan Goulain » (BnF, ms. Français 2700, f. 11, art. 201). En marge gauche est inscrit « A monseigneur d’Anjou, .VIIe. d’octobre .IIIIxx. » ; copie du même inventaire [inv. B] : «Un livre a une chemise de soye longue, nommé le Racional de l’Eglise, a .II. fermouoirs d’argent esmaillez, et le translata maistre Jehan Goulain » (BnF, ms. Baluze 397, f. 6, art. 214). En marge gauche est inscrit : « Baillé a monseigneur d’Anjou, comme dessus ».
2) Le récolement de la Librairie royale en 1411 [inv. C], sous la direction de Jean Lebègue, constate l’absence du volume à la place où il aurait dû être : « Ung livre a une chemise de soye longue, nommé le Racionnal de l’Eglise, a deux fermouers d’argent, et le translata maistre Jehan Goulain ». Addition : « lequel fut baillé a monseigneur d’Anjou, .VIIe. d’octobre, l’an .IIIIXX., comme escript est cy dessus oudit .XIe. fueillet, et si appert par lettre signee T » (BnF, ms. Français 2700, f. 43v , art. 54).
Pourtant le manuscrit a été restitué à la Librairie du Louvre, et on le retrouve dans le "surplus" de la première salle :
3) Inventaire de 1411 [inv. D] : « le Racionnal de divins offices, tres bien escript, historié et enluminé, en françois, de lettre de forme et a deux coulombes, commençant ou .II.e foillet aprés les rebriches : apert il de Ptholomee, et ou derrenier : re par le commencement, et est signé Charles, couvert d’une vieille chemise de soye, a courte queue, a deux fermoirs d’argent dorez, esmaillez, en l’un desquelz a escript :Racio et en l’autre :nale » (BnF, ms. Français 2700, f.127v , art. 886).
4) Inventaire de 1413 [inv. E] : « Item le Racionnal des divins offices, tres bien escript, historié et enluminé, en françois, de lettre de forme et a deux coulombes, commençant ou .II.e foillet apres les rebriches : apert il de Ptholomee, et ou derrenier : re par le commandement, et est signé Charles, couvert d’une vieille chemise de soye a courte queue, a deux fermouers d’argent dorez, esmaillez (de barré), en l’un desquelz a escript :Racio, en l’autre : nale» (BnF, ms. Français 9430, f. 14v, art.190).
5) Inventaire de 1424 [inv. F] : « ltem le Racionnal des divins offices, tres bien escript et historié et enluminé, de lettre de forme, a .II. colombes ; comanceant ou .II.e fo. aprés les rubriques : appert il de Tholomee, et ou dernier : -re par le commandement ; et est signé : Charles, couvert d’une vieille chemise de soye a courte queue, a .II. fermouers d’argent dorez esmaillez, en l’un desquels a escript : Racio et en l’autre : nale » (Bibliothèque Mazarine, ms. 2030, f. 24, art.167). Il est prisé "16 livres parisis"

Après la mort du duc de Bedford, le manuscrit passa en Angleterre ; il y fut racheté en 1441 par le comte Jean d’Angoulême, qui inscrivit au contreplat supérieur : « Cest livre est a Jehan, conte d'Engolesme, lequel l’acheta a Londres, en Engleterre l’an de grace 1441 ». Il est signalé dans l'inventaire après décès de ses livres : «Racional des divins offices, en parchemin et lettre de forme autentique, historié par tout, commançant ou second fueillet :appert il de Phtolomee et ou penultime :comment qu'il soit, et finissant :des livres, signé Charles » (Archives Nationales, P 1403, n° 38, n°5). Il passa ensuite dans la collection des manuscrits de Charles d'Angoulême ; c'est le n° 61 de l'inventaire de la Librairie en 1496 ( BnF, ms. Français 22335, f. 276v) : « Un libvre appelé le Racional du divin office, en parchemin, escript a la main, en françoys, couvert de veloux tanné, a deux fermouers aux armes de mondit seigneur et madite dame ».
Le manuscrit entra dans la Bibliothèque royale avec la bibliothèque deFrançois Ier , dont il porte la cote « 156 » sur la contregarde du plat supérieur.
Il semble que Vérard ait consulté le manuscrit Français 437 pour son édition, car il intégra en elle les modifications dont Marc Bloch dit qu’elles furent portées sur le manuscrit par Charles V, (Bloch 1961, p 439)

Présentation du contenu

F. [I-V non numérotés], Table des livres : « Ci commence la table des materes contenues en ce Rational du divin office » (rubr.). « Premierement » (rubr.). « Ou prologue est demonstré comment roy doit enquerir soigneusement de toutes choses .I. (rubr.) …-… des .XXV. dymanches qui s'enwuyvent jusques a l'avent ». « Le .VIIe livre parle d'aucuns sains en especial et briefment et aprés en general du commun des sains ». Le .VIII.e livre est laissié aux astronomiens » (rubr.) .
F. 1-3, Prologue du traducteur : « Fui rex Israel in Jherusalem et proposui ...-... Ecclesiastes capitulo .I.° , ce sont les paroles du tres sage roy aprés ce qu'il ot par son humble peticion meu ...-... Nota en ycelui chapitre ce qui doit estre en noble roy et laisse celle qui est escripte ou premier Livre des roys el .VIII.e chapitre, car ceste fu donnee comme loy de perfection et l'autre comme loy de punicion ».
F.3v-6, Prologue de l'auteur : « Toutes les choses qui sont appartenans au divin office tant en aournemens comme en autres choses …-… en la .VII.e des festes des sains et de la feste de la dedication des eglises et de celle des mors ».
f. 6v- 58, Livre I : « Ci commence le premier livre qui est des lieux sacrez, des aournemens et des conbsecracions » (rubr.). » En ceste premiere partie sera traitié et dit d’aucunes choses generales, si comme de l’église et des parties d’icelle …-… ne doivent point estre oubiez si comme dit est ou tiltre precedent ».
F. 58- 72v, Livre II : « Ci commence le secont livre qui parle des ministres et des ordres et des offices de l’eglise » (rubr.). « En cest secont livre qui est la seconde partie de ceste œuvre sera traitié des ministres ...-… et a ceulz auxquelz vous les remendrez il leur seront retenuz ».
F. 72v- 93v, Livre III : Ci commence le tiers livre qui traite des vestemens sacerdotalz et pontificalz » (rubr.) » Les vestemens de l’eglise ont mutacion selonc ce que les temps …-… Vostre gloire est le tesmoing de vostre conscience ». « Ci fine le tiers livre » (rubr.).
F. 94-180, Livre IIII : « Ci commence le quart livre qui traite de la messe et des choses qui y appartiennent » (rubr.). « La messe est le plus digne sacrement entre les autres …-… qui est la gloire de paradis laquele Dieu nous ottroit. Amen ».
F. 180- 212v, Livre V : « Ci commence le quint livre qui parle en general des offices tant de jour comme de la nuit » (rubr.) « Fac secundum exemplar quod tibi monstratum est in monte Exodi .XXV.° secundo Fay selonc l’exemplaire qui t’est …-... la vigne est cultivee et le denier de eternité est gaingnié. De ce est dit ou tiltre de prime ». « Ci fine la quinte partie » (rubr.).
F. 212v-380v, Livre VI : « Ci aprés s’ensuit la .VI.e partie qui parle des offices dominicalz et de aucuns ferialz et autres festivalz et des jeunes des .IIII. temps » (rubr.). « Pour declarer l’entente a laquele on veult premier venir des offices …-… proposui in animo meo investigare de omnibus sapienter etc. ut in principio » (souligné de rouge).
F. 381- 402v, Livre VII : » Ci commence le .VII.e livre qui est des festes des sains » (rubr.). «Aprés ce qu’il est dit desdivins offices en general …-… ainsi fine ce livre divisé en .VII. parties. Je laisse le .VIII.e aux astronomiens qui ont a ce plus saine speculacion. La table des matieres par le commencement de chascun des livres ».
Ce que l'on a coutume d'appeler le Traité du sacre est inséré dans le cours du Livre I, aux f. 43-54v, et commence ainsi : « Mais pour ce que nous avons petit traitié de la consecracion des princes qui ne doit mie ce estre oublier pour la reverence de mon très redoubté et souverain seigneur lequel fu consacré en roy de France, le jour de saitne Trinité par l’arcevesque de Reims monseigneur Jehan de Craon, l’an mil .CCCLX. ...- ... Ad ce fist Gervaise le livre De Occiis imperialibus pour le nobles aviser ». Signalé par Marc Bloch, dans Les Rois thaumaturges (2e éd., 1961), le texte a été édité par R.A Jackson.

Bibliographie

F. Avril et J. Lafaurie, La Librairie de Charles V, exposition à la Bibliothèque nationale, Paris, 1968, p. 101-102, n°176. – Ch. Brucker, «Variations et fixité dans la réception du Rationale divinorum officiorum de Guillaume Durand : ses traductions au XIVe siècle », dansMémoire en temps advenir. Hommage à Théo Venckeleer, éd. A. Vanneste, P. De Wilde, S. Kindt et J. Vlemings, Louvain, 2003, p. 13-33. – Ch. Brucker et P. Demarolle,Le « Racional des divins offices » de Guillaume Durand. Livre IV. La messe, les « Prologues » et le «Traité du sacre »,Genève, 2010. – L. Delisle, Recherche sur la Librairie de Charles V, Paris, 1907, t. I, p. 98-100,156 et t. II, n°114-115. – J. Devaux « Introduction. Littérature et politique sous les premiers Valois », dansLe Moyen Age, t. CXVI, 3/2010, p. 533-543. URL : www.cairn.info/revue-le-moyen-age-2010-3-page-533.htm. – Richard A. Jackson, éd., « The Traité du sacre of Jean Golein », dans Proceedings ot the American Philosopical Society, t. 113 (1969), p. 305-324. – E. König, « Innovation et tradition dans les livres d'heures du duc de Berry », dans E. Taburet-Delahaye, dir., La création artistique en France autour de 1400. Actes du colloque international, Ecole du Louvre, 7 et 8 juillet 2004, musée des Beaux Arts de Dijon-Univeristé de Bourgogne, 9-10 juillet 2004 (XIXème rencontres de l'Ecole du Louvre), Paris, 2006, p. 25-44. – G. Ouy, La Librairie des frères captifs : les manuscrits de Charles d'Orléans et Jean d'Angoulême, Turnhout, 2007, p. 55 et 74. – M. Peyrafort-Huin, « Une reine en sa bibliothèque : Jeanne de Bourbon et ses livres », dansBulletin du bibliophile, n° 1, (2017), p. 43-66, fig. 1. – Claudia Rabel, « L'illustration du Rational des divins offices de Guillaume Durand », dans éd. P.-M. Gy, Guillaume Durand, évêque de Mende (vers 1230-1296) : canoniste, liturgiste et homme politique. Actes de la Table ronde du CNRS, Mende, 24-27 mai 1990, Paris, 1992, p.171-181. – A. Ritz-Guilbert, « Les Statuts de l'ordre du Saint-Esprit au droit désir (Naples, 1353) et sa copie au XVIIe siècle : une entreprise méconnue de François-Roger de Gaignières », dans Le manuscrit enluminé : Études réunies en hommage à Patricia Stirnemann, Paris, 2014, p. 273-299,en particulier p. 274, note 5. – B. Rou « Charles V et Charles VI en miroir(s) », dansLe Moyen Age , 3/2010 (Tome CXVI), p. 679-695. URL : www.cairn.info/revue-le-moyen-age-2010-3-page-679.htm. – M.-H. Tesnière, « Livres et pouvoir royal au XIVe siècle. La Librairie du Louvre », dans J.-Fr. Maillard, I. Monok, D. Nebbiai, éd., De Bibliotheca Corviniana : Matthias Corvin, les bibliothèques princières et la genèse de l'état moderne, Budapest , 2009, p. 255-256. – Joseph Paul WillimanLe Racional des divins offices: An introduction and Partial Edition (Livre I à III), Ph. D. University of North Carolina at Chapel Hill, 1967.
IIRHT, Notice du manuscrit Français 437, dans la base Jonas-IRHT/CNRS

Bibliographie

Maxence Hermant, "Charles d'Angoulême et sa bibliothèque", dans Maxence Hermant et Séverine Lepape, Les Heures de Charles d'Angoulême, Barcelone, 2016, p. 18.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par marie-Hélène Tesnière (avril 2012), mise à jour par Véronique de Becdelièvre (août 2018)

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 2027. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 16367.