Département des Manuscrits > Latin > Nouvelles acquisitions latines > NAL 1-382

NAL 82

Cote : NAL 82  Réserver
Horae ad usum Romanum, dites Heures de Catherine de Médicis
XVIe-XVIIe siècle (vers 1530-1531 ; compléments vers 1572, à la fin du XVIe-début du XVIIe siècle et la la fin du XVIIe siècle)
France (Paris et Lorraine (?)).

Ecriture humanistique.
Enluminé par Jean Clouet, François Clouet et son atelier, Corneille de Lyon, Nicholas Hilliard, ainsi que des artistes anonymes.
Parchemin, 223 ff., 90 x 60 mm (just. 70 x 45 mm ; reliure 105 x 70 mm).
Relevé codicologique impossible à établir de façon certaine et complète en raison d'une couture trop serrée et fragile.
Les feuillets de parchemin foliotés 42, 56, 109, 122, 145 à 148, 179, 190, 201, 220 et 223 (contrecollé à la garde inférieure) ont été ajoutés lors des deux dernières phases de constitution du manuscrit, pour porter des portraits.
Des feuillets de papier (non foliotés) ont été insérés  au début du XVIIe siècle (lors de la troisième phase de constitution du manuscrit) pour porter les identifications des portraits, entre les ff. 1 et 2, 2 et 3, 19 et 20, 41 et 42, 55 et 56, 85 et 86, 99 et 100 (2 ff.), 108 et 109, 121 et 122, 151 et 152, 152 et 153, 154 et 155, 156 et 157, 159 et 160, 161 et 162, 164 et 165, 166 et 167, 168 et 169, 174 et 175, 178 et 179, 181 et 182, 189 et 190, 195 et 196, 196 et 197, 200 et 201, 205 et 206, 208 et 209, 217 et 218, 222 et 223.
Des traces de colle entre les ff. 74 et 75, 137 et 138, 184 et 185, 187 et 188 indiquent la présence ancienne de feuillets intercalés et collés, aujourd'hui disparus, portant possiblement des portraits de la troisième phase de constitution du manuscrit.
Foliotation au crayon de papier, XXe siècle.
Réglure à l'encre rouge.
Reliure de maroquin rouge à décor doré à la fanfare pour Catherine de Médicis ; appliques en or repercé fixées par de minuscules clous, émaux opaques blancs, noirs et bleus, émaux translucides bleus et verts ; aux quatre angles, éléments triangulaires fleuronnés au chiffre entrelacé HC, ornés de rinceaux et de fleurons ; au centre, un cartouche formé d'une fermesse (S barré), posé sur deux mains jointes, le tout entouré d'un phylactère noué où se lit la devise "Firmus amor junctae adstringunt quem vincula dextrae", traces de fermoirs, belières en queue (reliure : Paris, atelier anonyme, vers 1572 ; appliques : attribuées à l'orfèvre parisien Mathurin Lussault, vers 1572).
Estampille de la Bibliothèque nationale au XXe siècle.
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 13846. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 72918.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Manuscrit initialement réalisé pour François Ier : plusieurs oraisons ont été écrites pour un roi (cf. notamment ff. 86-88 et 98v-99) ; armes de France couronnées et ceintes du collier de l'ordre de Saint-Michel aux ff. 128 et 169 ; mention de Charles d'Angoulême, père du roi, en lettres capitales, dans les litanies (f. 181v : "[...] ut animam famili tui CAROLI quam de hoc seculo migrare jussisti [...]") ; mention de sa soeur , Marguerite d'Angoulême, dans les litanies (f. 178 : "[...] mea etiamnum soror amicissima Margarita") ; mention dans les litanies de Louise de Savoie, encore vivante, pour qui le roi sollicite une longue vieillesse (f. 178 : "[...] ut inclita parens mea, cui sum mandato moriger et obediens diu vivat [...]") ;
offert à Catherine de Médicis, peut-être à l'occasion de son mariage avec le dauphin Henri, futur Henri II, ou lors d'étrennes ; sa belle-fille, Louise de Lorraine-Vaudémont ; sa nièce, Françoise de Lorraine, épouse de César de Vendôme ; leur descendance (Marie-Françoise-Elisabeth de Savoie, reine de Portugal, ou  Marie-Jeanne-Baptiste de Savoie-Nemours , duchesse de Savoie ?) ; Marie-Caroline de Bourbon-Sicile, duchesse de Berry (Vente Paris, 22 mars 1864, n° 1) ; acquis à cette vente pour le Musée des souverains au palais du Louvre (moyennant 60 000 francs) ; musée du Louvre  ; mis à disposition de la Bibliothèque nationale par arrêté ministériel du 14 mai 1925.

Présentation du contenu

Contient :
F. 3-4v : "Que c'est qu'oraison". "Commence par : "Oraison est une conversation et familiere collucution de l'ame [...]". Finit par : "[...] qu'il ne luy ait fait quelque bien digne de la maison dont elle est venue".
F. 5-7 : Prologue de l'Evangile selon saint Jean. Commence par : "Initium sancti Evangelii secundum Ioannem. Gloria tibi Domine. In principio erat verbum [...]". Finit par : "[...] sic transeamus per bona temporasia ut non amitamus aeterna. Per omnia".
F. 7-19 : Passion selon saint Jean. Commence par : "Passio Domini nostri Iesu Christi secundum Ioannem. Egressus est Dominus Iesus [...]". Finit par : "[...] qui in Trinitate perfecta vivis et regnas Deus. Per omnia secula seculorum. Amen".
F. 19-83v : Heures de la Vierge à l'usage de Rome.
F. 84-99 : Prières diverses. F. 84-85v : "Oratio sancti Augustini". Commence par : "Deus propitius esto mihi peccatori et custos mei omnibus diebus vite meae [...]". Finit par : "[...] o crux Christi, salva me omnibus diebus vitae meae". F. 86-88 : "Oraison du matin que doit faire un gran roy gouvernant son pays". Commence par : "Seigneur Dieu, souverain et maistre de toute seigneurie, eternel et invincible [...]". Finit par : "[...] pour passer ceste journee et toute ma vie en vostre service et obeissance. Amen". F. 88-89v : "Oraison pour dire au soir". Commence par : "Dieu eternel, Seigneur, mon dernier recours et la source de toute bonté [...]". Finit par : "[...] qui retournent a vous auquel soit tout honneur et gloire aux siecles des siecles. Amen". F. 90-91 : "Quand vous aurez receu quelque nouveau bien de Dieu". Commence par : "Mon bon et trés clement Seigneur, vos miserations et biens sont infinis [...]". Finit par : "[...] a vous, Seigneur, soit tout honneur et gloire aux siecles des siecles". F. 91-93v : "Quand il advient quelque nouvelle tribulation". Commence par : "C'est bien raison, Seigneur trés puissant, que nous soyons souvent chastiez [...]". Finit par : "[...] que vous nous avez preparee ; a vous soit honneur et gloire au siecle des siecles. Amen". F. 93v-95 : "Avertissement pour la communion". Commence par : "La disposition a telle action doit estre grande et bien consideree [...]". Finit par : "[...] resurrection de la chair et la vie eternelle. Amen". F. 95-96 : "L'oraison a Dieu quand vous communirez". Commence par : "Seigneur, c'est icy ou ie dois faire la profession et ratification [...]". Finit par : "[..] asseures de vostre bonté et misericorde. Ainsi soit-il". F. 96v-98 : "Action de graces aprés la communion". Commence par : "Toute la Terre et tout ce qui habite en icelle benist le nom et la grandeur immortelle de vostre majesté [...]". Finit par : "[...] et prenez en vostre protection les enfans. A vous soit tout honneur et gloire eternellement. Amen". F. 98v-99 : "Quand quelque gran affaire se presente pour le gouvernement du royaume". Commence par : "Seigneur, moderateur et gouverneur de toutes choses humaines, qui erigez et abatez [...]". Finit par : "[...] a vous donc soit nostre cueur, la recongnoissance, louange et tout honneur. Amen".
F. 100v-151 : Psaumes en français, utilisés à diverses intentions en guise de prières. F. 100v-107 : "Confession des pechez et oraison pour obtenir pardon d'iceux". Commence par : "O Dieu, ma justice, qui m'exauces quand ie crie a toy [...]". Finit par : "[...] et ta verite et fidelite est plus haute que les nués". F. 107-111 : "Oraison pour la vraye inteligence de la parole de Dieu". Commence par : "Que mon oraison parvienne jusques a toy [...]". Finit par : "[...] et tousjours bouillonnant et en ta lumiere nous verrons la lumiere". F. 111-116 : "Oraison a Dieu pour nous conduire en innocence de vie". Commence par : "Ie te invoque de tout mon cueur ; exauce moy, o Seigneur, afin que i'observe tes commandemens [...]". Finit par : "[...] ton esprit benin me conduise en la terre d'inocence". F. 116-118v : "Oraison pour dire au commencement de quelque maladie". Commence par : "Seigneur, exauce mon oraison, et que mon cry parvienne jusques a toy [...]". Finit par : "[...] Avance toy a m'ayder o Seigneur, mon salut". F. 118v-123 : "Oraison pour dire quand la maladie est ia creue". Commence par : "Seigneur Dieu, mon Sauveur, ie crie iour et nuit devant toy [...]". F. 123-127 : "Oraison pour dire en une longue maladie". Commence par : "Mon Dieu, pourquoy m'as tu laissé [...]". Finit par : "[...] o Dieu, que ton salut soit ma protection de moy qui suis debile et remply de douleur". F. 127v-130v : "Oraison pour dire quand la mort est des ia prochaine". Commence par : "O Seigneur, exauce ma voix de laquelle ie t'invoque [...]". Finit par : "[...] ie recommande mon esprit en tes mains, delivre moy, o Dieu veritable". F. 130v-132v : "Oraison pour impetrer longue et heureuse vie". Commence par : "Les paroles de ma bouche te soyent agreables [...]". Finit par : "[...] annonce moy joye et liesse, et les os que tu as brisez s'esgayeront". F. 132v-136 : "Oraison pour dire quand nous sommes environnez de maux et embuches sont dressees contre nous de tous costez". Commence par : "O Dieu, ayés pitie de moy, car il y en a qui me foulent [...]". Finit par : "[...] esveille toy et regarde pour me baisser secours". F. 136v-137v : "Quels sacrifices Dieu requiert de nous". Commence par : "Escoute, mon peuple, et ie parleray [...]". Finit par : "[...] et je monstreray le salut de Dieu a celuy qui en pren la voye". F. 138-139v : "Les sacrifices de action de graces". Commence par : "Ouvres mes levres, a Seigneur, et ma bouche anoncera ta louange [...]". Finit par : "[...] et rendray mes veuz en la presence de ceux qui craingnent". F. 139v-143v : "Action de graces pour la remission des pechez". Commence par : "O Dieu, mon cueur est preparé [...]". Finit par : "[...] que ta benignité et fidelité me gardent tousiours". F. 143v-151 : "Action de graces pour la delivrance de maladie". Commence par : "O mon ame, benis le Seigneur et tout ce qui est dedans moy loue son saint nom". Finit par : "[...] pour cela se resjouit mon cueur et ie le sone par mon cantique".
F. 153-168v : Psaumes de la pénitence.
F. 169-182 : Litanies à l'usage de Rome.
F. 182-222v : Prières pour la confession et la communion. F. 182-196 : "Comment il se faut preparer pour bien et deuement se confesser". Commence par : "Premierement, le chrestien doit penser et pezer sa nature, son peché et sa loy [...]". Finit par : "[...] qui nous donne grace ainsi le faire. Ainsi soit-il". F. 196v-210 : "Comment le chrestien se doit preparer pour dignement recevoir le corps de Nostre Seigneur Jesus Christ". Commence par : "Premierement, faut entendre que les sacremens que Dieu a mis en l'Esglise [...]". Finit par : "[...] qui est Jesus Christ, lequel nous doint grace ainsi le faire. Ainsi soit-il". F. 210-v : "Sequntur orationes ante communionem dicende et post devotissime". Commence par : "Ecce plenus miseriis venio ad te [...]". Finit par : "[...] lamentabilior defectum". F. 210v-211 : "Alia oratio ad Iesum Christum". Commence par : "O Domine, Iesu Christe, suple de te quod minus habeo in me [...]". Finit par : "[...] mecum est in mensa". F. 211v-213v : "Alia oratio ante sacram communionem". Commence par : "Ad mensam dulcissimi convivii tui [...]". Finit par : "[...] sit firmissima tuitio. Amen". F. 213v-214 : "In sumptione corporis Domini". Commence par : "Domine, non sum dignus ut intres in sub tectum meum [...]". Finit par : "[...] per omnia secula seculorum . Amen". F. 214-v : "Quando recepisti". Commence par : "Vera perceptio corporis et sanguinis tui, Deus omnipotens [...]". Finit par : "[...] ad vitam presentem et eternam introductio. Per Christum". F. 214v-215v : "Alia oratio post sacram communionem". Commence par : "Innefabilem misericordiam tuam, Domine [...]". Finit par : "[...] qui regnas et viviis in unitate spiritus etc. Per omnia". F. 215v-216v : "Alia oratio post sacram communionem". Commence par : "Gratia tibi hago [sic] [...]". Finit par : "[...] et gaudium sempiternum. Amen". F. 216v-217 : "Alia oratio post sacram communionem". Commence par :"Domine Jesu Christe, fili Dei vivi, qui ex voluntate Patris [...]". Finit par : "[...] qui viviis er regnas cum Deo patre in unitate et per omnia secula seculorum. Amen". F. 217v-222v : "Oraison quand on reçoit le sainct Sacrement". Commence par : "Monseigneur, Pere eternel et la defence de ceux qui esperent en vous [...]". Finit par : "[...] qu'avez des la constitution du omnde prepareé a vos bienheureux".

Portraits :
Phase 1 (vers 1530-1531)  :
F. 2v : Jean Clouet, Louise de Savoie . Identifiée comme "Louise de Savoye, mere de François premier, qui fut regente de France". Enluminé directement sur le feuillet.
Phase 2 (vers 1572) :
Tous les portraits ajoutés lors de cette phase ont été réalisés sur des feuillets de parchemin à part, contrecollés dans le manuscrit (à l'exception du portrait du f. 152v, peint directement sur le feuillet).
Ces portraits portaient un numéro inscrit en lettre d'or, de 1 à 33. Le portrait de Louise de Savoie n'est pas compris dans cette numérotation, qui commence avec celui de Catherine de Médicis. Chaque figure avait son numéro (jusqu'à 6 par page), à l'exception du f. 156v (du fait que sur les trois enfants, deux sont morts en très bas âge). Dans plusieurs cas, ces numéros sont à peine lisibles ou ont disparu. L'ordre peut néanmoins être restitué à partir des numéros restants.
F. 20 : Atelier de François Clouet,   Catherine de Médicis  en sainte Claire. Identifiée comme : "La reyne Caterine de Medicis qui avoit esté regente en France, habillee en sainte Claire". Le numéro "1" n'est plus visible.
F. 99v : François Clouet, François de France  , Henri de France , futur Henri II, et Charles d'Orléans , fils de François Ier ; Emmanuel-Philibert de Savoie , époux de Marguerite de France, fille de François Ier. Identifiés comme "Les enfans masles de François premier, sçavoir Henry second et dauphin, François qui mourut a Tournon, et Charles duc d'Orleans qui mourut de peste a l'abbaye de Faremoustier pendant le siege de Boulongne par les Anglois, et le portrait de M. le duc de Savoye qui gaigna la bataille de Sainct Quentin". Numérotés "2", "3", "4". Le "5" n'est plus visible.
F. 100 : François Clouet, Claude de France , première épouse de François Ier ; sa soeur,  Renée de France  ; Eléonore de Habsbourg , seconde épouse de François Ier Charlotte de France , Madeleine de France et Marguerite de France , filles de François Ier et Claude de France. Identifiées comme : "La reyne Claude de France, fille de Louis 12, femme de François premier, avec la reyne Eleonore d'Autriche, sa seconde femme, et les trois filles dudit roy, sçavoir Marie [sic], qui mourut jeune, Madelaine, reyne [...] et Margueritte, duchesse de Savoye". Quelques traces de numéros.
F. 151v : François Clouet, Marguerite d'Angoulême . Identifiée comme : "Marguerite d'Orleans, duchesse d'Alençon et depuis reyne de Navarre, soeur du roy François premier et grande mere du roy Henry 4". Le numéro "12" n'est plus visible.
F. 152 : Atelier de François Clouet,  François Ier , en roi David. Identifié comme : "Le roy François premier". Traces du numéro "13".
F. 152v : Atelier de François Clouet, François Ier  (?), en roi David. Identifié comme : "François premier". Numéroté "14".
F. 153 : François Clouet,  Henri d'Albret , roi de Navarre, époux de Marguerite d'Angoulême. Identifié comme : "René, duc d'Alençon" (sic pour François d'Alençon ?). Numéroté "15".
F. 154v : François Clouet, François II et Marie Stuart . Identifiés comme : "François second et Marie Stuart, reyne d'Escosse, sa femme". Numérotés "16" et "17".
F. 156v : François Clouet, Louis de France , Victoire de France et Jeanne de France , enfants d'Henri II et Catherine de Médicis. Identifiés comme : "Charles Maximilian de France, duc d'Orleans, second fils de Henry 2, roy de France, et ses deux filles besonnes qui moururent peu de temps aprés leur naissance". Traces du numéro "18".
F. 159v : François Clouet, Charles IX et Elisabeth d'Autriche , son épouse. Identifiés comme : "Le roy Charles 9e et Elizabeht d'Autriche, sa femme". Numérotés "19" et "20".
F. 162 : François Clouet, Henri III , roi de Pologne. Identifié comme : "Charles IXe , roy de France". La peinture a été modifiée lors de l'élection de Henri III comme roi de Pologne en 1574. La couronne royale couvre une couronne princière. Numéroté "21".
F. 165 : François Clouet, François d'Alençon . Identifié comme : "Charles, duc d'Alençon, premier du sang, beau frere du roy François premier, qui avoit espouzé Margueritte d'Orleans, sa soeur". Numéroté "22".
F. 166v : François Clouet, Philippe II d'Espagne et Elisabeth de France , son épouse, fille de Henri II. Identifiés comme : "Philippe second, roy d'Espagne, et Elizabeht de France, sa femme, qu'on apela en Espagne Elizabeht de la paix". Numérotés "23" et "24".
F. 168v : François Clouet, Henri de Bourbon, roi de Navarre , et Marguerite de Valois , son épouse, fille de Henri II. Identifiés comme : "Henry 4e estant roy de Navarre, avec la reyne Margueritte de France, fille de Henry second et soeur des roys François second, Charles neuf et Henry 3e". Numérotés "25" et "26".
F. 174v : François Clouet, Charles III de Lorraine et Claude de France , fille d'Henri II. Identifiés comme : "Antoine de Bourbon, roy de Navarre, et Jeanne d'Albret, sa femme, pere et mere de Henry 4e, roy de France et de Navarre". Numérotés "27" et "28".
F. 182 : Anonyme, Princesse française. Numérotée "29".
F. 196 : Anonyme, Princesse française. Pas de traces du numéro "30".
F. 196v : Anonyme, Christine de Lorraine . Identifiée comme : "La duchesse de Lorayne qui estoit de la maison de Dannemark, niece de l'empereur Charles cinquiesme". Traces du numéro "31".
F. 206 : François Clouet, Prince français. Identifié comme : "Monsieur le duc d'Alençon estant jeune frere du roy Henry 3e". Pas de traces du numéro "32".
F. 209 : Corneille de Lyon, Prince français. Identifié comme : "François, filz de France, duc d'Anjou et d'Alençon, frere unique du roy Henri 3e". Pas de traces du numéro "33".
Phase 3 (fin du XVIe-début du XVIIe siècle) :
Contreplat supérieur : François Clouet, Sébastien de Luxembourg-Martigues , beau-père de Philippe-Emmanuel de Lorraine, duc de Mercoeur. Autrefois identifié avec Henri II.
Contreplat inférieur : François Clouet,  Catherine de Médicis .
Tous les portraits, qui suivent sont de forme ovale (sauf mention contraire), et rapportés. Ils sont fixés sur des feuillets de parchemin montés, à l'exception des portraits des ff. 85v et 217v, collés sur des feuillets du manuscrit de 1530-1531.
F. 1v : Anonyme, Veuve
F. 2 : Anonyme, Princesse. Portrait rectangulaire. Identifée comme "Marie de Luxembourg, bisayeule de Henry 4e, qui avoit fait bastir le chasteau de La Ferre et celuy de Vendome".
F. 42 : Anonyme, Jeanne de Savoie , épouse de Nicolas de Mercoeur, comte de Vaudémont, belle-mère de la reine Louise de Lorraine-Vaudémont. Identifiée comme "La mere d'Emanuel de Loraine, duc de Mercoeur, qui estoit de la maison de Savoye".
F. 56 : Nicholas Hilliard, Anne de Joyeuse , époux de Marguerite de Lorraine-Vaudémont, demi-soeur de Louise de Lorraine-Vaudémont. Identifié comme : "Monsieur le duc de Joyeuse, pair et admiral de France, beau frere du roy Henry 3e".
F. 85v : Entourage de Nicholas Hilliard,  Philippe-Emmanuel de Lorraine , duc de Mercoeur et de Penthièvre, demi-frère de la reine Louise de Lorraine-Vaudémont. Identifié comme : "Philipe Emanuel de Loraine, duc de Mercoeur, frere de la reyne Louise". 
F. 109 : Anonyme, Henri III . Identifié comme : "Le roy Henry troisiesme".
F. 122 : Anonymes, Henri III , Louise de Lorraine-Vaudémont (?) et Claude de France , duchesse de Lorraine, fille d'Henri II (3 portraits autonomes). Identifiés comme : "Le roy Henry 3e et Louise de Loraine, sa femme ; Claude de France, duchesse de Loraine, fille du roy Henry second". 
F. 179 : Anonyme, Catherine de Médicis . Identifiée comme : "La reyne Caterine de Medicis, agee de 68 ans".
F. 190 : Nicholas Hilliard, Marie Stuart . Identifiée comme : "Marie Stuart, reyne d'Escosse et douairiere de France estant vefve du roy François second".
F. 201 : Anonyme, Marie de Beaucaire , princesse de Martigues et duchesse de Penthièvre. Identifiée comme : "Madame de Martigues, mere de madame la duchesse de Mercoeur".
F. 217v : Nicholas Hilliard, Louise de Lorraine-Vaudémont , reine de France. Identifiée comme : "La reyne Louise lorsqu'elle fust mariee a Henry 3e, roy de France".
F. 220 : Anonyme, Sébastien de Luxembourg-Martigues .
F. 223 : Anonyme, jeune princesse.
Phase 4 (fin du XVIIe siècle) :
F. 145v : Anonyme, César de Vendôme , bâtard légitimé du roi Henri IV. Identifié comme : "Cesar, duc de Vandosme, pair et admiral de France, premier né d'Henry le grand". 
F. 146 : Anonyme, Françoise de Lorraine , duchesse de Mercoeur, fille de Phlippe-Emmanuel de Savoie. Identifiée comme : "Françoise de Lorreine, fille unique de Philippe Emmanuel, duc de Mercoeur, femme de Cesar, duc de Vendosme".
F. 147 : Anonyme, François de Vendôme , fils de César de Vendôme. Identifié tout d'abord comme : "César, duc de Vendosme, pair et admiral de France, premier né d'Henri le Grand". Corrigé rapidement avec une paperolle : "François de Vendosme, duc de Beaufort, pair et admiral de France".
F. 147v : Anonyme, Marie-Françoise-Elisabeth de Savoie , reine de Portugal, petite-fille de César de Vendôme. 
F. 148 : Anonyme, Marie-Jeanne-Baptiste de Savoie-Nemours , duchesse de Savoie, petite-fille de César de Vendôme. Identifiée comme : "Marie Jane Baptiste de Savoye, duchesse de Savoye".

Le manuscrit, dans sa version initiale, est datable entre juillet 1530 et septembre 1531. Mentionnée dans les litanies, Louise de Savoie est encore vivante (elle meurt le 22 septembre 1531). Dans la même prière, le roi demande pour sa femme une heureuse fécondité (f. 178 : "[...] uxorem meam in lateribus domus meae videam foecundam natisque [sic] mei ad eam aetatem perveniant [...]"). François Ier a eu deux épouses : Le 14 mai 1514, il épousa Claude de France. Ils eurent sept enfants, dont le premier, Louise de France, naquit le 19 août 1515. Claude mourut le 20 juillet 1524. Le roi se remaria en juillet 1530 avec Eléonore d'Autriche. Le couple n'eut pas d'enfants. C'est de toute évidence à cette seconde épouse qu'il est fait référence dans le manuscrit. L'insistance des prières et oraisons sur la mort et la salut renvoie peut-être à la santé de Louise. Notons d'ailleurs que le seul portrait réalisé lors de cette campagne initiale, qui plus est placé au début du volume, est celui de Louise.
La deuxième phase de constitution du volume, qui correspond à l'insertion des portraits pour Catherine de Médicis et à la reliure actuelle, peut être datée de 1572 à partir de divers éléments. Le couronnement d'Henri III comme roi de Pologne le 21 février 1574 ne doit pas être prise en compte du fait de la modification de la couronne. Un des principaux artistes de ces portraits, François Clouet, mourut le 22 septembre 1572. Le mariage d'Henri de Navarre et de Marguerite de Valois fut célébré le 18 août 1572 (cf. f. 168v). L'orfèvre à qui est attribuée la reliure, Mathurin Lussault, fut assassiné lors de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572. Il s'agit d'un véritable programme dynastique au service de la reine mère.
La troisième phase de constitution du manuscrit remonte à la fin du XVIe ou au début du XVIIe siècle. Elle comprend les portraits de l'entourage et ascendants de Louise de Lorraine-Vaudémont et de son demi-frère Philippe-Emmanuel de Lorraine, duc de Mercoeur. Il ne s'agit pas de portraits réalisés spécifiquement pour ce manuscrit, mais de vélins enluminés démontés de leur monture. De cette époque date l'insertion de feuillets de papier identifiant tous les personnages (Henri IV est cité).
La quatrième et dernière phase de constitution du volume remonte à la fin du XVIIe siècle et concerne les f. 145 à 148v. Ce cahier est plus petit que le reste du corps d'ouvrage et les identifications, d'une main contemporaine, sont portées directement à l'encre rouge ou bleue, sous les portraits. Ceux-ci ont été insérrés par un membre de la descendance de César de Vendôme. Comme précédemment, il s'agit très vriasemblablement de réemploi.

Bibliographie

Catalogues
Victor Leroquais, Les livres d'heures manuscrits de la Bibliothèque nationale, Paris, 1927, t. 2, n° 270.
Henri Omont, "Nouvelles acquisitions du département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale pendant les années 1924-1928", Bibliothèque de l'Ecole des chartes, t. 89, 1928, p. 247.
Jean Sonet, Répertoire d'incipit de prières en ancien français, Genève, 1956, nos 609, 844, 1061, 1186, 1312, 1321, 1322, 1441, 1516, 1646, 1726, 1894 et 1900.
Myra D. Orth, Renaissance Manuscripts. The Sixteenth Century, Londres, 2015, t. 2, n° 100.

Etudes (volume)
Ernest Quentin-Bauchart, Les femmes bibliophiles de France (XVIe, XVIIe & XVIIIe siècles), Paris, 1886, t. 1, p. 95-96, n° 1.
Ernest Quentin-Bauchart, La bibliothèque de Fontainebleau et les livres des derniers Valois à la Bibliothèque nationale (1515-1589), Paris, 1891, p. 184.
Auguste Molinier, Les manuscrits et les miniatures, Paris, 1892, p. 316-321.
Henri Bouchot, Catherine de Médicis, Paris, 1899, pl. face aux p.66, 110 et 130.
Louis Dimier, "Les Heures de Catherine de Médicis", Le bibliographe moderne, 8e année, 1904, p. 5-34.
Louis Dimier, Le portrait du XVIe siècle aux Primitifs français, Paris, 1904, p. 25-26.
Amédée Boinet, "Le livre d'heures de Marguerite de Valois", Bulletin et mémoires de la Société nationale des antiquaires de France, 7e série, t. 5, Mémoires 1904-1905, 1906, p. 280, 283, 287-289.
Etienne Moreau-Nélaton, Les Clouet, peintres officiels des rois de France. A propos d'une peinture signée de François Clouet, Paris, 1908, p. 13-14, 17.
Etienne Moreau-Nélaton, Les Clouet et leurs émules, Paris, 1924, t. 1, p. 64, 73, 77, 89 et 90 / t. 2, p. 151-153 / t. 3, p. 274-278.
Louis Dimier, Histoire de la peinture de portrait en France au XVIe siècle, t. 2, Paris, 1925, p. 370-379.
Dana Bentley-Cranch, "L'iconographie de Marguerite de Savoie (1523-1574)", dans Louis Terreaux (dir.), Culture et pouvoir au temps de l'Humanisme et de la Renaissance, actes du colloque d'Annecy / Chambéry / Turin, 29 avril-4 mai 1974, Genève / Paris, 1978, p. 245.
Dana Bentley-Cranch, "Quelques additions à l'oeuvre de Nicholas Hilliard", Gazette des Beaux-Arts, t. 102, 1983, p. 129-133.
Janet Backhouse, "Illuminated Manuscripts and the Early Development of the Portrait Miniature", dans Daniel Williams (dir.), Early Tudor England, actes du colloque d'Harlaxton, Harlaxton Manor, 1987, Woodbridge, 1989, p. 14. 
Colette Beaune, Le miroir du pouvoir, Paris, 1990, p. 113 et 185.
Danièle Allexandre-Bidon, "Grandeur et renaissance du sentiment de l'enfance au Moyen-Age", Histoire de l'éducation , t. 50, 1990, p. 42.
Danièle Alexandre-Bidon, "La mort dans les Livres d'Heures", dans Danièle Alexandre-Bidon et Cécile Treffort (dir.), A réveiller les morts. La mort au quotidien dans l'Occident médiéval, Lyon, 1993, p. 84.
Cécile Scailliérez, François Ier par Clouet, cat. exp., Paris, musée du Louvre, 23 mai-26 août 1996, Paris, 1996, p. 62, 88-89.
Anne Dubois de Groër, Corneille de La Haye dit Corneille de Lyon, Paris, 1997, p. 11 et 120.
Etienne Jollet, Jean et François Clouet, Paris, 1997, p. 83.
Christopher Lloyd et Vanessa Remington, Masterpieces in little. Portrait miniatures from the collection of Her Majesty Queen Elizabeth II, cat. exp., New York, The Metropolitan Museum of Art, 4 novembre 1996-5 janvier 1997 / San Marino, The Huntington Library, 1er février-13 avril 1997 / Richmond, Virginia Museum of Fine Arts, Richmond, 3 mai-13 juillet 1997 / Londres, The Queen's Gallery, Buckingham Palace, 23 juillet-5 octobre 1997, Woodbridge, 1997, p. 62.
Myra D. Orth, "Family Values : Manuscripts as Gifts and Legacies among French Renaissance Women", Journal of the Early Book Society, t. 4, 2001, p. 96-98, 111.
Alexandra Zvereva, Les Clouet de la reine Catherine de Médicis. Chefs-d'oeuvre graphiques du Musée Condé, cat. exp., Chantilly, musée Condé, 25 septembre 2002-6 janvier 2003, Paris / Chantilly, 2002, p. 10-11.
Alexandra Zvereva, Portraits dessinés de la cour des Valois. Les Clouet de Catherine de Médicis, Paris, 2011, p. 123-124.
Maxence Hermant, "Les livres de dévotion du roi", dans Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 221.
Alexandra Zvereva, "Madame la régente et la Prudence personnifiée. Louise de Savoie par Jean Clouet", dans Thierry Crépin-Leblond et Muriel Barbier (dir.), Une reine sans couronne ? Louise de Savoie, mère de François Ier , cat. exp., Ecouen, Musée national de la Renaissance, 14 octobre 2015-1er février 2016, Paris, 2015, p. 22.
 Mathieu Deldicque, Clouet. Le miroir des dames, cat. exp., Chantilly, musée Condé, 1er juin-6 octobre 2019, Dijon / Chantilly / Paris, 2019, p. 10-11 et 22.
Elisabeth Latrémolière, "Vêtir l'enfant à la Renaissance", dans Caroline Zum Kolk (dir.), Enfants de la Renaissance, cat. exp., Blois, château royal, 18 mai-1er septembre 2019, Paris / Blois, 2019, p. 64-65.
Fabrice Micallef, "La raison d'Etat et les princes-enfants", dans Caroline Zum Kolk (dir.), Enfants de la Renaissance, cat. exp., Blois, château royal, 18 mai-1er septembre 2019, Paris / Blois, 2019, p. 98.
Sylvène Edouard, "L'école des Filles de France", dans Caroline Zum Kolk (dir.), Enfants de la Renaissance, cat. exp., Blois, château royal, 18 mai-1er septembre 2019, Paris / Blois, 2019, p. 126-127. 

Etudes (reliure)
Alfred Darcel, Musée national du Louvre. Notice des émaux et de l'orfèvrerie, Paris, 1883, p. 587-594.
Jean-Joseph Marquet de Vasselot, Catalogue sommaire de l'rofèvrerie, de l'émaillerie et des gemmes du Moyen Age au XVIIIe siècle, Paris, 1914, n° 283.
Anthony Robert Alwyn Hobson, French and Italian collectors and their bindings, illustrated from examples in the library of J. R. Abbey, Oxford, 1953, p. 105.
Geoffrey Dudley Hobson, Les Reliures à la fanfare, le problème de l'S fermé. Une étude historique et critique de l'art de la reliure en France au XVIe siècle fixée sur le style à la fanfare et l'usage de l'S fermé, Amsterdam, 1970, p. 116-117.
Anthony Robert Alwyn Hobson, Humanists and bookbinders. The origins and diffusion of the humanistic bookbinding, 1459-1559, with a census of historiated plaquette and medallion bindings of the Renaissance, Cambridge, 1989, p. 167.
Michèle Bimbenet-Privat, "Bijouterie et articles de Paris", dans Michèle Bimbenet-Privat (dir.), L'orfèvrerie parisienne de la Renaissance. Trésors dispersés, cat. exp., Paris, Centre culturel du Panthéon, 15 septembre-15 décembre 1995, Paris, 1995, p. 121.
Michèle Bimbenet-Privat, "Catherine de Médicis et ses orfèvres : autorité, précision, exigence", dans Kathleen Wilson-Chevalier (dir.), Patronnes et mécènes en France à la Renaissance, Saint-Etienne, 2007, p. 551-552.

Expositions
Henry Barbet de Jouy, Notice des antiquités, objets du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes composant le musée des souverains, Paris, 1866, n° 65.
Roger Pierrot et Marcel Thomas (dir.), Le livre, cat. exp., Paris, BN, 17 mai-octobre 1972, Paris, 1972, n° 656.
Sylvie Béguin (dir.), L'Ecole de Fontainebleau, cat. exp., Paris, Grand Palais, 17 octobre 1972-15 janvier 1973, Paris, 1972, n° 275 (notice par B. Jestaz).
Ronsard. La trompette et la lyre, cat. exp., Paris, BN, 12 juin-15 septembre 1985, Paris, 1985, n° 154 (notice par A. Parent-Charon).
Henri IV, Paris et le IVe arrondissement, cat. exp., Paris, mairie du IVe arrondissement, 22 décembre 1990-20 janvier 1991, Paris, 1990, n° 16.
Michèle Bimbenet-Privat (dir.), L'orfèvrerie parisienne de la Renaissance. Trésors dispersés, cat. exp., Paris, Centre culturel du Panthéon, 15 septembre-15 décembre 1995, Paris, 1995, n° 84 (notice par M.-P. Laffitte et M. Bimbenet-Privat).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (29/11/2019)