NAL 2246

Cote : NAL 2246
Ancienne cote : C3
Ancienne cote : Cluni 12
Lectionarium officii ad usum Sancti Petri Cluniacensis , dit Lectionnaire de Cluny .
vers 1100
XIIe-XIIIe siècles (additions ff. 198-217, 222-225, 228-240 et passim)
Manuscrit en latin
France (Saint-Pierre-de-Cluny) . Minuscule caroline de gros module ; une seule main ; écriture sur deux colonnes ; 37 lignes d'écriture (sauf quelques exceptions). La main qui a copié la partie originale de ce manuscrit a été identifiée avec celle de la première partie du ms.
BnF latin 17742
, un martyrologe exécuté entre 1087-1095, et avec celle d'une charte de Cluny datée de 1097 (cf. Mss. datés, IV, p. 235).
Décoration homogène, sans doute l'oeuvre d'un seul artiste, peut-être secondé par un assistant. Six miniatures (f. 6 : Annonciation ; f. 42v : Crucifixion ; f. 70v : saint Marc ; f. 79v : Apparition au Cénacle, Pentecôte ; f. 113v : saint Pierre en prison réveillé par l'ange ; f. 122v : Dormition de la Vierge) en tête des principales fêtes ; 110 initiales ornées de rinceaux, pommettes et trèfles ; très nombreuses initiales rubriquées, certaines pommetées, au champ parfois peint. Le ms. a été fortement mutilé : plusieurs miniatures ont été découpées (ff. 40v, 45, 47v et 64v), celle de saint Pierre en prison, au f. 113v, l'a été à moitié. Une septième miniature représentant l'Ascension et figurant à l'origine au f. 64v a été récemment retrouvée et acquise par le Musée de Cluny (Inv. n° Cl.23757).
Les miniatures sont peintes au moyen de couleurs variées (violet, rose, rouge orangé, orange, brun, vert, bleu, blanc; souvent, cette dernière teinte sert à éclaircir les autres ou modeler le relief des formes) et rehaussées ponctuellement d'or et d'argent (encadrements, détails significatifs comme les auréoles...); la couche picturale de certaines miniatures, en particulier celles des ff. 6 et 122v, est fortement dégradée. Les initiales, quant à elles, sont tracées à l'aide d'or, d'argent et de rouge orangé, le plus souvent sur un fond polychrome pourpre, vert et/ou bleu bordé de rouge orangé.
Deux courants stylistiques très différents ont influencé le peintre du lectionnaire: l'art italo-byzantin pour les miniatures (cf. draperies aux plis cloisonnés, rehauts de blanc et de rouge sur les visages, traitement anatomique du torse nu du Christ f. 42v...), l'art ottonien pour les encadrements à double ou triple bordure, les fonds pourprés et les initiales à rinceaux, pommettes et trèfles. Le style du décor peut être mis en relation avec celui d'autres manuscrits produits à Cluny à la même époque, en particulier l'Ildefonse de Parme, dont les deux dernières peintures sont l'oeuvre d'un maître influencé par l'art byzantin, le Maître du Colophon (
Parme, Biblioteca Palatina, ms. 1650
, f. 102r-v), et le fragment de la Bible disparue de Pons de Melgueil (
Cleveland, The Cleveland Museum of Art, inv. n° 68.190
). On relève également de nombreux parallèles entre les miniatures du lectionnaire et les fresques de Berzé-la-Ville exécutées vers 1115-1120, dont la technique picturale "à la grecque" - couleurs posées à sec sur une assiette fragile composée d'eau et de gomme, de blanc d'oeuf ou de vermillon et de céruse - est très proche de celles-ci, tout comme le traitement stylistique des figures (modelé et carnation des visages, ombres, chevelures, draperies aux plis cloisonnés...).

Parchemin , 262 ff. , 440 x 320 mm (just. 330 x 230 mm).
Cahiers : 36 cahiers, dont plusieurs sont incomplets ou irréguliers: 5 cahiers de 8 ff. (1-40), 1 cahier de 7 ff. (41-47, 1er f. manquant), 5 cahiers de 8 ff. (48-87), 1 cahier de 6 ff. (88-93, 1 f. manquant entre f. 89 et 90 et 1 autre à la fin, entre ff. 93 et 94), 1 cahier de 8 ff. (94-101), 1 cahier de 10 ff. (103-111 + f. 102, solidaire du f. 111 et monté par erreur entre les ff. 108 et 109; les ff. 109-110 ont été insérés à l'intérieur de ce cahier, ils formaient à l'origine deux bifeuillets, mais les deux premiers ff. manquent), 3 cahiers de 8 ff. (112-135), 1 cahier de 6 ff. (136-141, bifeuillet intérieur manquant), 9 cahiers de 8 ff. (142-213), 4 cahiers de 4 ff. (214-229), 1 cahier de 8 ff. (230-237), 1 cahier de 3 ff. (238-240, 1er f. manquant), 2 cahiers de 8 ff. (241-256), 1 cahier de 6 ff. (257-262, 2 derniers ff. manquants).
Trace de signature dans la marge inférieure du f. 213v (partie ajoutée): ".II.".
Réclames plus tardives.
Marques alphanumériques d'assemblage des cahiers plus tardives dans le coin supérieur droit des quatre premiers feuillets de chaque cahier.
Réglure à la pointe sèche.
Reliure de cuir moucheté refaite à l'imitation des anciennes reliures de Cluny.
Estampilles bleue de la Bibliothèque publique de Cluny (XIXe s.) et rouge de la Bibliothèque nationale en usage à partir de 1870, identique à Josserand-Bruno n°39, avec la mention "Manuscrits" .
Fonds produit par : Abbaye de Cluny

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Historique de la conservation

Ce manuscrit a été copié à l'usage de l'abbaye Saint-Pierre de Cluny . Les additions du XIIe et du XIIIe siècle (cf. infra) prouvent que ce volume était encore en usage à Cluny au moins jusqu’à cette dernière date. Le manuscrit est resté dans l’abbaye jusqu’à la Révolution. Il porte la cote C3 dans le catalogue dressé par le mauriste Dom Anselme Le Michel en 1645 (éd. L. Delisle, Inventaire des manuscrits de la bibliothèque nationale. Fonds de Cluny , Paris, 1884, p. 92). En 1798, avec la vente de l’abbaye, les manuscrits demeurent sur place, dans les bâtiments alors transformés en école centrale, et leur garde est confiée au bibliothécaire de l’Ecole centrale d’Autun nommé Bauzon qui en dresse un catalogue en l’an IX (copie dans BnF

NAL 1521
), dans lequel figure le lectionnaire sous le n°95. Par la suite, avec la suppression des écoles centrales en 1802, le fonds de la bibliothèque de l’école est attribué à la commune de Cluny qui le dépose dans la bibliothèque publique nouvellement créée, où le lectionnaire a reçu la cote "Cluni, 12" et l’estampille bleue de la bibliothèque sur le premier feuillet. Durant cette période mouvementée, le fonds de manuscrits fait l’objet de nombreuses dilapidations. En 1881, après de nombreuses transactions et moyennant une indemnité de 20 000 francs, la ville de Cluny finit par céder à la Bibliothèque nationale ce qui subsiste du fonds de Cluny, 97 manuscrits sur les 570 que possédait l’abbaye au temps de Hugues de Semur. Léopold Delisle qui était alors administrateur général de la Bibliothèque nationale et qui joua un rôle déterminant dans la transaction avec Cluny dresse un catalogue du fonds publié en 1884 sous le titre Inventaire des manuscrits de la bibliothèque nationale. Fonds de Cluny . Le lectionnaire qui en faisait partie (décrit sous le n°15, p. 20-31) a ensuite été classé avec les autres manuscrits de Cluny dans le fonds des Nouvelles acquisitions latines où il porte la cote 2246.

Présentation du contenu

Ce manuscrit est un lectionnaire de l’office. Il contient les lectures extraites de textes bibliques, patristiques et hagiographiques qui doivent être prononcées à l’office au cours de l’année liturgique, depuis la fin du mois de février jusqu’à la seconde semaine de novembre. Il prend pour modèle un autre lectionnaire clunisien datant du début du XIe siècle (BnF

NAL 2390
), à l’époque de l’abbé Odilon, bien qu’il s’en éloigne par endroits (cf. R. Etaix, « Le lectionnaire de l'office à Cluny », Recherches augustiniennes 11 (1976), p. 92-159). Il est par ailleurs incomplet : il devait y avoir un second volume, non conservé aujourd’hui, pour les périodes de l’Avent, de Noël, ainsi que pour le sanctoral de janvier et février.
L'inventaire des textes contenus dans le ms. a été fait par L. Delisle, Fonds de Cluny , n°15 et R. Etaix, « Le lectionnaire de l'office à Cluny », p. 157-158.
Par endroits, le manuscrit a été complété dans le cours du XIIe siècle puis au début du XIIIe siècle. Certaines parties ont été refaites, comme au f. 29 où la partie inférieure du feuillet a été découpée et la lacune comblée avec un autre morceau de feuillet contenant du texte dont l’écriture est du XIIIe siècle, voir aussi les feuillets 102, 170 (réparation), 175 ; ailleurs, des feuillets entiers ont été ajoutés, comme aux ff. 198-217, 222-225, 228-240. Les feuillets 222-225v en particulier renferment l’office de la Transfiguration introduit à Cluny par Pierre le Vénérable, dans lesquels figurent des extraits d’un de ses sermons ; ils ont probablement été ajoutés vers le milieu du XIIe siècle, voire peu après la mort de Pierre le Vénérable en 1156 (cf. R. Etaix, supra). On trouve également des passages grattés et réécrits (cf. ff. 63, 95v, 111).
Nombreuses lacunes: ff. manquants, déchirés ou endommagés par endroits.
Au f. 189v, on lit le nom « Rabertus » et au f. 194v « Rambertus » (XVe s.?).

Bibliographie

Voyez L. Delisle, Catalogue du fonds de Cluni (1884), p. 20.

1985
cité p. 259
Walter CAHN, Studies in Medieval Art and Interpretation , Londres : The Pindar Press, 2000
reprise d'un article paru dans Cahiers archéologiques , 33 (1985), p. 73-85
Mss. [ 8° Impr. 8692

1988
cité pp. 170, 177 avec bibliog
Eric PALAZZO, « L'iconographie des fresques de Berzé-la-Ville dans le contexte de la réforme grégorienne et de la liturgie clunisienne », Cahiers Saint-Michel de Cuxa, 19 (1988), p. 169-182
Mss. [ 4° Pièce 1694

1992
Lectionnaire de Cluny (vers 1100), cité p. 91
A. G. MARTIMORT, Les lectures liturgiques et leurs livres , Turnhout : Brepols, 1992 (Typologie des Sources du Moyen Age occidental, 64)
Mss. [ 8° Impr. 3403 (64) cité pp. 30, 47, 48
Lorenza COCHETTI PRATESI, Limoges, il sud e la spagna, Rome : Bulzoni editore, 1992
Mss. [ 8° Impr. 7016 F. 143-143v
cité p. XXXVIII
Richardi QUADRI (éd.) Heirici Autissiodorensis, Homiliae per circulum anni , Turnhout : Brepols, 1992 (Corpus chistianorum, Continuatio mediaevalis, 116)
Mss. [ T 24 (116)

1993
cité p. 218 + fig. 214
C.R. DODWELL, The Pictorial Arts of the West 800-1200 , Londres : Yale University Press, 1993
Mss. [ 4° Impr. 2560 vol. 2 : cité pp. 32, 40 (note n° 3), 42 (note n° 3)
vol. 3 : utilisé dans étude stylistique pp. 206-210, 216
E.B. GARRISON, Studies in the History of Medieval Italian Painting , Londres : The Pindar Press, 1955 (réed. 1993)
Mss. [ 4° Impr. 2909 (2) et (3) vers 1100, cité p. 172
Eric PALAZZO, Le Moyen Age. Des origines au XIIIe siècle, Paris : Beauchesne, 1993
Mss. [ 8° Impr. 6794

1996
cité pp. 75, 133
Beate BRAUN-NIEHR, Der Codex Vaticanus Rossianus 181 : Studien zur Erfurter Buchmalerei um 1200 , Berlin : Gebr. Mann. Verlag, 1996.
Mss. [4° Impr. 2740 notice vol. II, n° 56; ff. 42v, 79v, & 122v : reproductions vol. I, ill. 125-127
Walter CAHN, Romanesque manuscripts : The Twelth Century, Londres : Harvey and Miller Publishers, 1996. Vol. I : Text and illustrations, 48 pp., 20 + 374 ill.; vol. II : Catalogue, 220 pp.
Mss. [ FOL FAC-SIM 718 (1) et (2)

1997
cité pp. 288, 405
Paul SAENGER, Space between Words. The Origins of Silent Reading , Stanford : Stanford University Press, 1997.
Mss. [ 8° Impr. 8586

1999
cité pp. 63-64
Johannes STAUB, Studien zu Iotsalds Vita des Abtes Odilo von Cluny , Hannover : Hahnsche Buchhandlung, 1999 (MGH, Studien und Texte, 24)
Mss. [8° Impr. 8751

2000
cité p. 160
Kumiko MAEKAWA, Narrative and Experience : Innovations in Thirteenth-Century Picture Books , Frankfurt am Main : Peter Lang, 2000
Mss. [ 8° Impr. 9657

2001
cité dans le cadre de l'étude p. 42 + planche 56 (fol. 79v)
R. M. THOMSON, The Bury Bible , Woodbridge : The Boydell Press, 2001
Mss. [ Fol. FAC-SIM 763

2002
cité p. 175
D. MIELLE DE BECDELIEVRE, « D'une Bible à l'autre... La réalisation des deux premières bibles de la Grande Chartreuse au XIIe siècle », Revue Mabillon , ns, 13 (2002), p. 161-188
Mss. [ P 194 cité p. 51
Dominique IOGNA-PRAT, Etudes clunisiennes , Paris, Picard, 2002
Mss. [ 8° Impr. 8838

2003
cité p. 122
La sapienza degli angeli : Nonantola e gli Scriptoria padani nel Medioevo (Nonantola, Museo Benedettino Nonantolano e Diocesano d'Arte Sacra, 5 avril 2003 - 29 juin 2003), dir. Giuseppa Z. ZANICHELLI, Modène : Franco Cosimo Panini Editore, 2003.
Mss. [ C 2280

2004
cité p. 141
Charlotte DENOËL, Saint André : Culte et iconographie en France (Ve-XVe siècles), Paris : Ecole des Chartes, 2004
Mss. [8° Impr. 9143 cité p. 200
Dominique MIELLE DE BECDELIEVRE, Prêcher en silence : Enquête codicologique sur les manuscrits du XIIe siècle provenant de la Grande Chartreuse , Saint-Etienne : Publ. de l'université Jean Monnet, 2004
Mss. [4° Impr. 2632

2005
cité pp. 212, 246-252
P. HENRIET, « Sanctoral clunisien et sanctoral hispanique au XIIe siècle, ou de l'ignorance réciproque au syncrétisme : A propos d'un lectionnaire de l'office originaire de Sahagun (fin XIIe s.) », Scribere sanctorum gesta : Recueil d'études d'hagiographie médiévale offert à Guy Philippart, Turnhout : Brepols, 2005, p. 209-259
Mss. [8° Impr. 9431 voir notice de catalogue n° 168 + bibliographie et reproduction (f. 79v), cité p. 232
La France romane au temps des premiers Capétiens (987-1152) (Paris, Musée du Louvre, 10 mars - 6 juin 2005) , Paris : Musée du Louvre / Hazan, 2005
Mss. [ P 2287 Susan BOYNTON et Isabelle COCHELIN, From Dead of Night to End of Day : the Medieval Customs of Cluny / Du cœur de la nuit à la fin du jour : les coutumes clunisiennes au Moyen Âge , Turnhout : Brepols, 2005

2006
cité p. 355
E. SPARHUBERT, « Limoges et Saint-Martial : un foyer original de la peinture murale romane ? », dans Saint-Martial de Limoges : Ambition politique et production culturelle (Xe - XIIIe siècles), dir. C. Andrault-Schmitt, Limoges : Presses universitaires de Limoges, 2006, p. 345-356.
Mss. [ 8° Impr. 9811

2007
voir recension 4219 dans Medioevo latino , 28 (2007)
[Larry M. AYRES, « Bemerkungen zu den frühen italienischen Riesenbibeln », dans Canossa 1077 — Erschütterung der Welt. :Geschichte, Kunst und Kultur am Aufgang der Romanik. I Essays, II Katalog , dir. C. STIEGEMANN, M. WEMHOFF, Munich : Hirmer, 2006, p. 325-332]
Mss. [ P 186 voir recension 5705 dans Medioevo latino , 28 (2007)
[Anne-Marie BULTOT-VERLEYSEN, « L'évolution de l'image de Géraud d'Aurillac († 909), seigneur laïque et saint, au fil de ses trois Vitae », dans « In principio erat verbum » : Mélanges offerts en hommage à Paul Tombeur par ses anciens étudiants à l'occasion de son éméritat , dir. B.-M. TOCK, Turnhout-Louvain-La-Neuve : Brepols (FIDEM), 2005, p. 45-92]
Mss. [ P 186 voir recension 6384 dans Medioevo latino , 28 (2007)
[Fabrizio CRIVELLO, « Bemerkungen zur Buchmalerei der Frühromanik in Italien und Frankreich : Erneuerung und Rückblick », Canossa 1077 — Erschütterung der Welt :Geschichte, Kunst und Kultur am Aufgang der Romanik. I Essays, II Katalog , dir. C. STIEGEMANN, M. WEMHOFF, München, Hirmer, 2006, p. 333-341]
Mss. [ P 186 cité p. 125 + pl. 13 [Band 2]
A. FINGERNAGEL (dir.), Gesichte der Buchkultur, Band 4/1-2 : Romanik , Graz : Akademische Druck- u. Verlagsanstalt, 2007
Mss. [ 8° Impr. 10117 (1-2)

2008
cité pp. 28 (note n° 133), 74 (note n° 364), 123-124, 144, 208-209 + fig. 94, 139 [ff. 122v, 79v]
Andrea WORM, Das Pariser Perikopenbuch (Bibliothèque nationale de France, Ms. lat. 17325) und die Anfänge der romanischen Buchmalerei an Rhein und Weser , Berlin : Deutsche Verlag für Kunstwissenschaft, 2008
Mss. [4° Impr. 2911

2010
Marie-Hélène JULLIEN (éd.), Clavis scriptorum latinorum Medii Aevii : Auctores Galliae 735-987 , III, Indices, Corpus Christianorum Continuatio Medievalis, Turnhout : Brepols, 2010, cité p. 416 Jean-Pierre ANIEL, « Le manuscrit de Cassien et le décor monumental sous l'abbatiat d'Hugues de Sémur », extrait de Art de l'enluminure , n°33, 2010, p.58-63, cité p.60, 62 Marie-Françoise DAMONGEOT-BOURDAT, « Les Institutions et les collations de Jean CASSIEN. Un nouveau manuscrit du scriptorium de Cluny entre le XIe et le XIIe siècle », extrait de Art de l'enluminure , n°33, 2010, p.50-57, cité p. 52 Marianne BESSEYRE, « Le lectionnaire de Cluny (NAL 2246) : Un manuscrit de l'Office enluminé à la fin de l'abbatiat d'Hugues de Sémur », extrait de Art de l'enluminure , n°33, 2010, p.28-49, cité p. 28, 30, 33. Charlotte DENOËL, « L'enluminure à Saint Pierre de Cluny entre la fin du Xe siècle et le début du XIIe siècle », extrait de Art de l'enluminure , n°33, 2010, p.4-27, cité p. 16, 21.

2011
Charlotte DENOËL, « La bibliothèque médiévale de Saint-Martin-des-Champs à Paris », extrait de Scriptorium , 65, 2011, p. 67-108 ; cité p. 85.

2012
Erik KWAKKEL, Rosamond MCKITTERICK et Rodney THOMSON, Turning Over a New Leaf : Change and Development in the Medieval Book , Leiden University Press, 2012

Bibliographie

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Charlotte Denoël, à partir de la rétrocoversion du catalogue des Nouvelles acquisitions latines paru en 1891.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 18485. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 22189.