Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 16719-18613 [Petits Fonds] > Latin 17729-18125

Latin 17873

Cote : Latin 17873  Réserver
Ancienne cote : NAL 1090
Konrad Kyeser, Bellifortis . — Feuerwerkbuch von 1420.
XVe siècle (vers 1450-1460)
Rhin supérieur (probablement Alsace).

187 dessins peints : 1 composition héraldique aux armes de la famille de Lichtenberg (f. 11), 5 représentations allégoriques des planètes (f. 13, 14, 15, 16, 17), nombreuses illustrations de machines, d'outils, d'armes et d'installations militaires.
1 initiale filigranée rouge et bleue avec prolongement de feuillage (f. 12). Initiales de couleur rouges ou bleues, pommetées, parfois évidées ou prolongées par une feuille. Capitales rehaussées de rouge. Pieds-de-mouche rubriqués. Lettres cadelées.
Poncif au f. 177 (ceinture de chasteté).

Papier (filigranes : plusieurs types de tête de bœuf, très proches de Piccard-Online n°75180, attesté à Zürich en 1454 [ex. f. 1, 2] ; Piccard-Online n°75489, attesté à Zug en 1452 [ex. f. 8] ; Piccard-Online n°75227, attesté à Zürich en 1450 [ex. f. 46] ; Piccard-Online n°75857, attesté en 1452 [ex.f. 150]).
211 + [IV] feuillets, dont 1 garde contrecollée, le tout précédé de 3 feuillets de garde de papier moderne au début du volume ; feuillets vierges : f. 1r-3v, 7r-10v, 11v, 190v, 191v, 192v, 211v + 3 feuillets non numérotés.
277 × 205 mm (justification : 205-235 × 132-152 mm environ).
18 cahiers : 1 cahier de 10 + 1 f. (f. 1-10 + f. 11 isolé [armes du destinataire], inséré à la fin du cahier), 1 cahier de 10 f. (f. 12-21), 5 cahiers de 12 f. chacun (f. 22-33, 34-45, 46-57, 58-69, 70-81), 1 cahier de 10 f. (f. 82-91), 1 cahier de 13 f. (f. 92-104 : f. 97 isolé, dont le bord forme un onglet entre les f. 99 et 100), 1 cahier de 14 f. (f. 105-118), 2 cahiers de 12 f. chacun (f. 119-130, 131-142), 1 cahier de 14 f. (f. 143-156), 3 cahiers de 12 f. chacun (f. 157-168, 169-180, 181-192), 1 cahier de 13 f. (f. 193-205 : f. 205 collé sur un onglet), 1 cahier de 10 f. (f. 206-211 + 4 feuillets non numérotés, dont 1 garde contrecollée).
Signatures anciennes des cahiers en chiffres arabes : 3 (f. 34), 6 (f. 70), 8 (f. 92), 9 (f. 105), 10 (f. 119), 11 (f. 131), 12 (f. 143), 13 (f. 157), 14 (f. 169), 15 (f. 181).
Plusieurs feuillets montés sur onglet anciennement ou après restauration (ex. f. 12, 21, 205).
Cadre de la justification tracé à l’encre, à la pointe sèche (ex. f. 12) et à la mine de plomb (ex. f. 177v, 209-211) ; 2 à 30 longues lignes.

Reliure en parchemin du XVIIe siècle.

Estampille de la Bibliothèque royale (Monarchie de Juillet), département des Imprimés, 1833-1848 (modèle identique à Josserand-Bruno n° 24) : f. 4, 211 ; estampille de la Bibliothèque impériale, département des Manuscrits, 1852-1870 (modèle avec la mention « MSS », proche de Josserand-Bruno n° 36) : f. 211v.

Manuscrit en latin et en allemand
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Armoiries de la famille de Lichtenberg aux f. 11 et 36 : écu d’argent au lion de sable armé et lampassé de gueules à la bordure de gueules, timbré d’un casque sommé d’un col de cygne becqué de gueules ; étendard de gueules à la fasce d'argent (couleurs inversées au f. 36).
Elles désignent peut-être comme commanditaire Jacques Ier de Lichtenberg (1416-1480), passionné d’astrologie et d’alchimie, ou son frère Louis de Lichtenberg (1417-1471), qui lui disputa la gouvernance de la seigneurie de Lichtenberg (Bas-Rhin). Jacques entretenait des relations suivies avec l’empereur Frédéric III, qui le nomma conseiller impérial et l’éleva au rang de comte par un décret signé à Graz le 8 décembre 1458 (F. EYER, Lichtenberg: son château, son histoire, [Strasbourg] : Association culturelle du château de Lichtenberg, 1976. p. 15-22).

Présentation du contenu

F. 12-190. KONRAD KYESER, Bellifortis (version latine en sept chapitres) : [Cap. I] « Capitulum primum Martis quod tendit…ad menia ducit frequenter. » (12-40) ; [Cap. II] : «Hoc est secundum capitulum furibundum…-…portam impugnent ut ingrediantur. » (40v-63) ; [Cap. III] : « Trinum hoc tanale capitulum…-…quartam miliaris sustentat. » (63v-87) ; [Cap. IV]: «Hoc tibi sit quartum capitulum rememorandum…-…in campis castris simul atque montanis.» (87v-113) ; [Cap. V] : « Quintum hoc navale tibi do capitulum tale…-…quodquod suo nocebit retento. » (113v-146v) ; [Cap. VI] : « Noscas per textum istud capitulum sextum…-…Medio lunaris coloris sive diversi. » (146v-170) ; [Cap. VII] : « Ultimum tibi datur et septimum…-…solem rosa lunaris. » (170v-190).
On relève des lacunes entre les f. 15-16, 17-18, 84-85, 88-89, 99-100.

F. 193-208v. [Feuerwerkbuch von 1420]: « Wellicher fürste Grase Ritter knecht oder stete sich besorgen wellen…-…Wie man ein glüende Kugel in holtz Werck schiessen sol die verbrennet was sie begrifft…das verbrennet und weist nyeman was es ist. »

F. 209-211. Addition du XVIIe siècle: « Wie man gütt Pulver machen soll…-…so ist es gütt. »

Les illustrations du Bellifortis sont ici presque identiques, du point de vue du style comme de l'iconographie, à celles de deux autres exemplaires : celui de la Stadt-und Universitätsbibliothek de Frankfort, ms. Germ. qu. 15 (qui présente néanmoins une différence dans l’ordre des planches et ne contient pas de texte) et l’ancien ms. 860 de la Fürstlich Fürstenbergische Hofbibliothek de Donaueschingen, incomplet et aujourd’hui en collection privée. Ces trois manuscrits témoignent d’une pratique de reproduction en série de l’œuvre de Konrad Kyeser, soit au sein d’un même atelier, soit par diffusion de modèles. Le décor secondaire, en particulier l’initiale filigranée du f. 12, prolongée d’une feuille d’acanthe bicolore à nervure réservée, se retrouve pour sa part dans l'enluminure alsacienne.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (manuscrits latins d'origine étrangère : Latin 17873)

Consulter la fiche numérisée (manuscrits latins d'origine étrangère : Latin 17873)

Consulter la fiche numérisée (manuscrits latins d'origine étrangère : Latin 17873)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

1976
La Guerre au Moyen-Âge, catalogue d’exposition (Château de Pons, juillet-août 1976), [Paris] : [Berger-Levrault], 1976, n°127.

1983
Paul Oskar KRISTELLER, Iter Italicum. Volume III, Alia itinera 1: Australia to Germany, London : the Warburg Institute ; Leiden : E. J. Brill, 1983, p. 267.

2002
Rainer LENG, ‘Ars belli’. Deutsche taktische und kriegstechnische Bilderhandschriften und Traktate im 15. und 16. Jahrhundert, Wiesbaden : Reichert, 2002 (Imagines Medii Aevi ; 12), II, p. 434.

2005
Dietrich LOHRMANN, « Les marges dans les manuscrits d’ingénieurs », Scientia in margine : études sur les Marginalia dans les manuscrits scientifiques du Moyen Âge à la Renaissance, dir. D. Jacquart et Ch. Burnett, Genève : Droz, 2005, p. 217-240, p. 227 n. 29.

2006
Dietrich LOHRMANN, « Die archimedische Schraube in der Geschichte des menschlichen Arbeit », dans Arbeit im Mittelalter : Vorstellung und Wirklichkeiten / herausgegeben von Verena von Postel, Berlin : Akademie Verlag, 2006, p. 171-187.
voir c.r. dans bulletin codicologique, art. n° 542, Scriptorium, 60 (2006).

2009
Katalog der deutschsprächigen illustrierten Handschriften des Mittelalters : Band 4/2, Lieferung 3-4: 39. Feuerwerks-und Kriegsbücher, dir. H. Frühmorgen-Voss, N. H. Ott, U. Bodemann, München : C. H. Beck, 2009 (Veröffentlichungen der Kommission für deutsche Literatur des Mittelalters der Bayerischen Akademie der Wissenschaften ; 4/2, 3-4), p. 206.

2013
Regina CERMANN, Der 'Bellifortis' des Konrad Kyeser, Purkersdorf : Hollinek, 2013 (Codices manuscripti & impressi. Supplementum ; 8), p. 4, 6, 18, 61, 72, 73, 85, 89, 92, 94, 97.

2014
Regina CERMANN, «'Astantes stolidos sic immutabo stultos' – Von nachlässigen Schreibern und verständigen Buchmalern. Zum Zusammenspiel von Text und Bild in Konrad Kyesers 'Bellifortis‘», dans Wege zum illuminierten Buch : Herstellungsbedingungen für Buchmalerei in Mittelalter und früher Neuzeit, éd. Chr. Beier, E. Th. Kubina, Wien : Böhlau Verlag, 2014, p. 245-271 (p. 246, 255-257, 262, 269).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Laure Rioust (janvier 2018).