Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 3858-8822 [Ancien fonds latin] > Latin 8298-8579

Latin 8551

Cote : Latin 8551  Réserver
Ancienne cote : Regius 4756
Ancienne cote : Dupuy I 25
Ancienne cote : Rigault I 25
Lucius Annaeus Seneca, Epistulae ad Lucilium
1503
Rouen

Main française imitant l'humanistique italienne.
Enluminé par Robert Boyvin et Jean Serpin. 1 miniature historiée, bordures, initiales (autels à l'antique), lettres ornées, bouts de lignes.
Parchemin, [1]+183 ff., 375 x 275 mm (just. 240 x 155 mm).
23 cahiers de 8 ff., précédés et suivis d'une garde de parchemin formant bifeuillet avec la contregarde.
Réclames partiellement conservées. Pas de signatures.
Foliotation à l'encre noire, XVIIIe ou XIXe siècle.
Réglure à la mine de plomb.
Reliure de remplacement de velours rouge sur ais de bois (anciens, 1503), 1983-1985 ; tranches dorées, ciselées et peintes aux armes, 1503. Claies de la reliure d'origine conservées en défets.
Volume restauré en 1983-1985 : réfection complète de la couture ; rattachement du plat supérieur ; couvrure neuve sur le modèle des quelques éléments subistants (il ne restait de la reliure d'origine que les ais de bois, conservés lors de la restauration, et un demi de peau blanche autrefois couverte de velours rouge, traces de fermoirs et de boulons) ; dépose de deux claies (dossier BnF 2011/071/279).
Estampille de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle.
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Réalisé pour le cardinal Georges Ier d'Amboise (f. 4 : armes, palées d'or et de gueules de six pièces, surmontées d'une croix de procession et d'un chapeau de cardinal ; Inv. 1503-1504, A 15 : "Les Epistres de Seneque, couvertes de velours cramoisy semez de G a broderie" ; cf. AD Seine-Maritime, G 867, f. 7) ; librairie du château de Gaillon (Inv. 1508, B 15 : "Les Epitres de Seneque, couvertes de veloux cramoysi bordés a semence de G, garny de cuyvre doré" ; cf. AD Seine-Maritime, G 866, f. 18v) ; légué à son neveu, Georges II d'Amboise (Inv. 1550, C 105 : "Epistole Senece ad Lucilium" ; cf. AD Seine-Maritime, G 868, f. 22v) ; sorti de la librairie de Gaillon avant 1593 ; Philippe Ier Hurault de Cheverny, chancelier de France ; Phlippe II Hurault de Cheverny, évêque de Chartres (cote 62 biffée dans la marge inférieure du f. 1) ; acheté en 1622 (Hurault C 12).

Présentation du contenu

Au printemps 1503, le mois n’est pas clairement indiqué, l'enlumineur rouennais Robert Boyvin reçut 17 sous 6 deniers pour « […] qu’il a faicte aux Epistres de Senecque ». Les quelques mots omis, vraisemblablement « [une histoire] », renvoient à la miniature qui ouvre effectivement le texte du manuscrit (AD Seine-Maritime, G 615, n.f.). Les mêmes comptes mentionnent également à plusieurs reprises le travail de Jean Serpin dans ce manuscrit. On peut lui attribuer ainsi le décor secondaire, bordures et autels à l'antique. Les autels à l'antique, qui figurent au frontispice et tout au long du volume comme support de lettres sont une reprise et adaptation des autels peints par Cristoforo Majorana dans les Orationes de Cicéron (Latin 7774(1-2)), offerts au cardinal d’Amboise vers 1502-1503 par Guillaume II Briçonnet. Les bordures présentent quant à elles tantôt un répertoire décoratif rouennais et plus largement français (fleurs coupés et phylactères enroulés autour de rameaux aux branches écotées), tantôt d'un répertoire Renaissance (enroulements de grandes acanthes peuplées de putti, d’oiseaux et de perles) renvoyant à un répertoire italianisant que l’artiste a de toute évidence vu dans les collections du cardinal d’Amboise et qu’il réinterprète ici de façon originale et personnelle. Les perles et les pierres précieuses sont caractéristiques de l’enluminure vénéto-padouane, notamment du Maître du Pline de Londres, ou florentine, notamment d’Attavante degli Attavanti, tandis que les putti renvoient au maître napolitain Matteo Felice. Ces deux répertoires sont souvent mêlés dans les mêmes bordures.

Les tranches du volume sont dorées, ciselées et peintes aux armes du cardinal d’Amboise, en tête, en gouttière et en queue. Il est tentant de rapprocher ce décor d’une mention comptable de juillet 1503 citant Guillaume Gallet "pour avoir lié le livre des Proverbes de Senecque, l’avoir doré et fait les armes de mond. seigneur le cardinal" (BnF, Mss., Latin 6391). Les Epistolæ étaient originellement couvertes d’une reliure de velours cramoisi brodé d’un semé de G.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Latin 8551)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Catalogues :
Catalogus codicum manuscriptorum Bibliothecae Regiae, 3e partie, t. 4, Paris, 1744, p. 470.
Charles Samaran et Robert Marichal, Catalogue des manuscrits en écriture latine portant des indications de date, de lieu ou de copiste, t. 2, Bibliothèque nationale, fonds Latin (nos 8001 à 18613), Paris, 1974, p. 67.

Etudes :
Françoise Lehoux, "Sur un manuscrit de l’école de Rouen décoré par Jean Serpin et Robert Boyvin pour le cardinal Georges Ier d’Amboise", dans Mélanges dédiés à la mémoire de Félix Grat, t. 2, Paris, 1949.
Isabelle Delaunay, "Le manuscrit enluminé à Rouen au temps du cardinal Georges d’Amboise : l’œuvre de Robert Boyvin et de Jean Serpin", Annales de Normandie, 1995, t. 45, n° 3, p. 213-214, 218 et 233.
Marie-Pierre Laffitte, "La librairie de Georges d’Amboise à Gaillon", dans Silvia Fabrizio-Costa et Jean-Pierre Le Goff (dir.), Léonard de Vinci entre France et Italie "miroir profond et sombre", actes du colloque de Caen, 3-4 octobre 1996, Caen, 1999, p. 272.
Gennaro Toscano, "La librairie du château de Gaillon. Les manuscrits enluminés d'origine italienne acquis par le cardinal Georges d'Amboise", dans Silvia Fabrizio-Costa et Jean-Pierre Le Goff (dir.), Léonard de Vinci entre France et Italie "miroir profond et sombre", actes du colloque de Caen, 3-4 octobre 1996, Caen, 1999, p. 289.
Jeannine Fohlen, "Biographies de Sénèque et commentaires des Epistulae ad Lucilium (Ve-XVe s.), Italia medioevale e umanistica, t. 43, 2000, p. 76.
Jeannine Fohlen, "La tradition manuscrite des Epistulae ad Lucilium", Giornale italiano di filologia, t. 52/1-2, 2000, p. 140.
Gennaro Toscano, "Témoins d’Italie. Manuscrits enluminés de la Renaissance italienne dans les collections françaises", dans Catherine Arminjon, Denis Lavalle, Monique Chatenet et Claude d’Anthenaise, De l’Italie à Chambord. François Ier et la chevauchée des princes français, cat. exp., Chambord, château, 7 juillet-7 octobre 2004, Paris, 2004, p. 135.
Caroline Zöhl, Jean Pichore. Buchmaler, Graphiker und Verleger in Paris um 1500, Turnhout, 2004, p. 10 et 12.
Marie-Pierre Laffitte, "Une acquisition de la Bibliothèque du roi au XVIIe siècle : les manuscrits de la famille Hurault", Bulletin du bibliophile, 2008/1, p. 63 et 90.
Gennaro Toscano, "Le cardinal Georges d'Amboise (1460-1510), collectionneur et bibliophile", dans Frédérique Lemerle, Yves Pauwels et Gennaro Toscano (dir.), Les cardinaux de la Renaissance et la modernité artistique, actes du colloque de Tours, 2-4 juin 2005, Villeneuve d’Ascq, 2009, p. 72-73.
Marie-Pierre Laffitte, ""La librairie de Monseigneur" : contenu et aménagements de la bibliothèque de Gaillon", dans Jean-Pierre Chaline (dir.), Au seuil de la Renaissance. Le cardinal Georges d’Amboise (1460-1510), actes du colloque de Rouen, 8-9 octobre 2010, Rouen, 2012, p. 144.
Marie-Pierre Laffitte, "Georges d’Amboise et les livres", dans Jonathan Dumont et Laure Fagnart (dir.), Georges Ier d’Amboise 1460-1510. Une figure plurielle de la Renaissance, actes du colloque de Liège, 2-3 décembre 2010, Rennes, 2013, p. 196.
Maxence Hermant et Gennaro Toscano, "Les manuscrits de la Renaissance italienne : modèles et sources d’inspiration pour les enlumineurs français", dans Geneviève Bresc-Bautier, Thierry Crépin-Leblond et Élisabeth Taburet-Delahaye (dir.), La France et l’Europe autour de 1500. Croisements et échanges artistiques, actes du colloque de Paris, 9-11 décembre 2010, Paris, 2015, p. 120.
Maxence Hermant, ""Couvert de cuyr rouge a ouvrage doré". Un ensemble exceptionnel de reliures de la Renaissance", dans Florence Calame-Levert, Maxence Hermant et Gennaro Toscano (dir.), Une Renaissance en Normandie. Le cardinal Georges d'Amboise, bibliophile et mécène, cat. exp., Evreux, musée d'Art, Histoire et Archéologie, 8 juillet-22 octobre 2017, Montreuil, 2017, p. 191.
Maxence Hermant, "La bibliothèque française du cardinal d'Amboise", dans Florence Calame-Levert, Maxence Hermant et Gennaro Toscano (dir.), Une Renaissance en Normandie. Le cardinal Georges d'Amboise, bibliophile et mécène, cat. exp., Evreux, musée d'Art, Histoire et Archéologie, 8 juillet-22 octobre 2017, Montreuil, 2017, p. 205.
Maxence Hermant, "Les bibliothèques après la mort du cardinal. Enrichissements et dispersions", dans Florence Calame-Levert, Maxence Hermant et Gennaro Toscano (dir.), Une Renaissance en Normandie. Le cardinal Georges d'Amboise, bibliophile et mécène, cat. exp., Evreux, musée d'Art, Histoire et Archéologie, 8 juillet-22 octobre 2017, Montreuil, 2017, p. 243 n. 65.
Maxence Hermant, "Edition des comptes de Georges d'Amboise relatifs aux manuscrits", dans Florence Calame-Levert, Maxence Hermant et Gennaro Toscano (dir.), Une Renaissance en Normandie. Le cardinal Georges d'Amboise, bibliophile et mécène, cat. exp., Evreux, musée d'Art, Histoire et Archéologie, 8 juillet-22 octobre 2017, Montreuil, 2017, p. 263.
Marie-Pierre Laffitte, "Edition des inventaires de Gaillon", dans Florence Calame-Levert, Maxence Hermant et Gennaro Toscano (dir.), Une Renaissance en Normandie. Le cardinal Georges d'Amboise, bibliophile et mécène, cat. exp., Evreux, musée d'Art, Histoire et Archéologie, 8 juillet-22 octobre 2017, Montreuil, 2017, p. 264 (A 15), 265 (B 15), 268 (C 105) et 269.

Expositions :
François Avril, La passion des manuscrits enluminés. Bibliophiles français, 1280-1580, cat. exp., Paris, BN, 2-21 septembre 1991, Paris, 1991, n° 43.
François Avril et Nicole Reynaud, Les manuscrits à peintures en France, 1440-1520, cat. exp., Paris, BN,16 octobre 1993-16 janvier 1994, Paris, 1993, n° 235 (notice F. Avril).
Elisabeth Taburet-Delahaye, Geneviève Bresc-Bautier et Thierry Crépin-Leblond (dir.), France 1500. Entre Moyen Âge et Renaissance, cat. exp., Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 6 octobre 2010-10 janvier 2011, Paris, 2010, n° 161 (notice M. Jacob et M. Hermant).
Florence Calame-Levert, Maxence Hermant et Gennaro Toscano (dir.), Une Renaissance en Normandie. Le cardinal Georges d'Amboise, bibliophile et mécène, cat. exp., Evreux, musée d'Art, Histoire et Archéologie, 8 juillet-22 octobre 2017, Montreuil, 2017, n° 68 (notice M. Hermant).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (mai 2019)