Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 3858-8822 [Ancien fonds latin] > Latin 8009-8297

Latin 8214

Cote : Latin 8214  Réserver
Ancienne cote : Colbert 4104
Ancienne cote : Regius 6143(5.5)
Quintus Horatius Flaccus, Carmina ; Epodon ; Carmen saeculare ; Ars poetica ; Epistolae ; Sermones
XIe siècle (seconde moitié)
France (Midi)

Écriture minuscule caroline d’au moins deux mains principales : A (f. 1-59) et B (f. 60-125).
Notation à points liés (aquitaine selon J. Chailley) sur le verset « Iam satis terris nivis » (f. 1v).
Plusieurs initiales historiées, anthropomorphes et zoomorphes au début des ouvrages et en correspondance des divisions internes ; les dessins sont tracés à la plume et partiellement colorés en rouge et jaune : f. 1r Mecenas (14 lignes) : architecture à deux arcades sous lesquelles sont représentés Horace et Mécène ; f. 13r Motum (9 lignes) : deux animaux s'appuyant sur le chapeau d’un personnage agenouillé ; f. 18r Eu (6 lignes), à entrelacs et feuillage ; f. 21v Odi (9 lignes) : quatre personnages entrelacés ; f. 22r Angustam (3 lignes), zoomorphe ; f. 25v Delicta (4 lignes), zoomorphe ; f. 29v Inclusam (15 lignes) : Danaé dans la tour de bronze ; f. 30r Aeli (8 lignes), zoomorphe ; f. 30r Faune (4 lignes), zoomorphe ; f. 31v Montium (4 lignes), zoomorphe ; f. 31v Celo (4 lignes), à feuillage ; f. 35v Intermissa (12 lignes) : architecture à deux colonnes abritant Vénus ; f. 44r Ibis (12 lignes) : anthropomorphe, représentant Mécène en armes ; f. 49r Nox (8 lignes) : anthropomorphe, avec deux personnages entrelacés ; f. 51v Phebe (14 lignes) : zoomorphe, un oiseau sur un socle, lié par une corde ; f. 52v Humano (16 lignes) : anthropomorphe, en forme d’oiseau à tête humaine.
Premiers mots après une initiale décorée en capitales à l’encre brune, rehaussées de jaune et de rouge. Initiales de couleur à l’encre rouge rehaussées de jaune. Petites capitales à l’encre rouge ; lettres d’attente dans la marge. Rubriques à l’encre rouge.
Plusieurs gloses interlinéaires et marginales, à l’encre brune ou rouge, parfois encadrées.

Parchemin.
125 ff. (numérotés de 1 à 126 mais sans le numéro 96), précédés et suivis de trois gardes en parchemin.
230 x 150 mm (justif. 170 x 95 mm).

18 cahiers s’ouvrant sur le côté poil, tous quaternions sauf les cahiers 8 (f. 57-59, un binion manquant du troisième feuillet), 11 (f. 76-81, un ternion), 12 (f. 82-88, un quaternion manquant du deuxième feuillet), 15 (f. 106-109, quatre feuillets isolés), 16 (f. 110-115, un ternion dont les feuillets ne sont pas solidaires, mais reliés en deux groupes de trois feuillets isolés, f. 110-112 et 113-115), et 18 (f. 124-126, un binion manquant du dernier feuillet). Signature des cahiers en chiffres romains à l’encre brune au centre de la mange inférieure de la dernière page du cahier 1 (I) et de la première page des cahiers 2-8, 11-18 (II-VIII, XI-XVIII). Foliotation moderne en chiffres arabes à l’encre noire dans la marge supérieure externe du recto.
Réglure à la pointe sèche sur le côté poil, Rand « new style » (Muzerelle 2-2/0/4-202/J) ; 34 longues lignes. Parfois, des lignes de réglure supplémentaire laissent penser que certains feuillets ont été réutilisés (cf. cahier 8).

Reliure du XIXe siècle sur ais de carton couverts de cuir fauve ; plats décorés par des filets dorés en encadrement et une fleur centrale à quatre pétales ; dos à trois doubles nerfs décoré par des poinçons ; titre au dos en lettres dorées, « Horatius ». Contregardes et gardes en parchemin.
Aux f. 1r et 125v estampille de la « Bibliotheca Regia » identique au modèle Josserand-Bruno n° 4 (avant 1735).
Ce document est rédigé en latin.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Historique de la conservation

Le manuscrit a été produit dans le Midi de la France ; il a appartenu à Jean-Baptiste Colbert (cf. la cote ancienne au f. 1r, « Codex Colb. 4104 ») et il entra dans la Bibliothèque royale en 1732, avec le reste de la collection colbertine (cf. la cote ancienne au f. 1r, « Regius 6143 5.5 »).

Présentation du contenu

F. 1r-43v : Quintus Horatius Flaccus, Carmina ; inc. « Mecenas atavis edite regibus… », expl. « … progeniem Veneris canemus » (éd. F. Klingner, Leipziz, 1959).
F. 44r-51v : Quintus Horatius Flaccus, Epodon ; inc. « Ibis Liburnis inter alta navium… », expl. « … nichil in te agentis exitu[s] » (ibid.).
F. 51v-52r : Quintus Horatius Flaccus, Carmen saeculare ; inc. « Phebe silvarumque potens Diana… », expl. « … dicere laudes » (ibid.).
F. 52v-59r : Quintus Horatius Flaccus, Ars poetica, inc. « Humano capiti cervicem… », expl. « … plena cruoris harundo » (ibid.).
F. 59v : blanc.
F. 60r-82r : Quintus Horatius Flaccus, Epistolae, inc. « Prima dicte michi summa dicende Camena… », expl. « … pulset lasciva decentius aetas » (ibid.).
F. 82v-83r : blanc (texte gratté).
F. 83v-116r : Quintus Horatius Flaccus, Sermones, inc. « Qui fit, Maecenas, ut nemo… », expl. « … peior serpentibus Afris » (ibid.).
F. 116r-120r : Acro Helenius, Vita Horatii II ; inc. « Quintus Horatius Flaccus libertino patre natus... », expl. « ... » (éd. O. Keller, p. 2-3 ; suivie des Expositiones metricae , éd. O. Keller, I, Leipzig, 1902, p. 4-12).
F. 120r-121r : Suetonius Tranquillus, Vita Horatii ; inc. « Quintus Horatius Flaccus Venusinus patre ut ipse tradidit... », expl. « ...iuxta Mecenatis tumulum » (éd. F. Klingner, Leipzig, 1959, p. 1*-4*).
F. 121r-125v : Marcus Tullio Cicero, Rhetorica ad Herennium, excerpta ex lib. I ; inc. « Tria sunt tempora quibus... », expl. « ...idem quod continet accusationem ».
F. 126r-v : blanc.

Bibliographie

1984
Jacques CHAILLEY, « Ut queant laxis et les origines de la gamme », dans Acta musicologica, 56, 1984, p. 48-69, cité et étudié p. 54 et tableau 5, p. 68 ; cf. Bulletin codicologique n° 355 dans Scriptorium, 38/2 , 1984.

2003
Claudia VILLA, « Horatius, presertim in Odis : appunti per un colloquio inevitabile », dans Motivi e forme delle Familiari di Francesco Petrarca. Gargnano del Garda (2-5 ottobre 2002), éd. Claudia BERRA, Milano : Cisalpino, 2003, p. 175-187, voir recension 1470 dans Medioevo latino, 25, 2004.

2007
Birger MUNK-OLSEN, « Chroniques des manuscrits classiques latins (IXe-XIIe s.). VI », dans Revue d'Histoire des Textes, 2, 2007, p. 49-106, cité p. 72

2009
L’étude des auteurs classiques latins aux XIe et XIIe siècles. Tome IV. 1, La réception de la littérature classique : travaux philologiques par Birger MUNK OLSEN, Paris : CNRS éd., 2009, cité p. 71, 225, 227, 296, 483 (notice).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Laura Albiero (mai 2018) dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 24882. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 3321.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Ce manuscrit a été numérisé dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple