Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 3858-8822 [Ancien fonds latin] > Latin 8009-8297

Latin 8132

Cote : Latin 8132 
Ancienne cote : Rigault II 1003
Ancienne cote : Dupuy I 1365
Ancienne cote : Regius 9705
Giovanni Michele Nagonio, dit Michel Nagonius, De laudibus Galliae.
XVe siècle (vers 1500).
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Rome. Ecriture humanistique, probablement de la main d'un scribe français ; texte à l'encre alternativement rouge et bleue.
Trois doubles pages entièrement enluminées, probablement réalisées par des artistes ayant travaillé au Palazzo dei Conservatori de Rome ou au palais épiscopal d'Ostie.

Parchemin, VI-197 ff., 270 x 180 mm (just. 170 x 110 mm).
Foliotation à l'encre noire, XVIIIe siècle.
Réglure à la pointe sèche, parfois rehaussée d'encre.
Reliure plein veau, dos maroquin rouge à grain long au chiffre de Louis XVIII, titrage "JO. MICH. / NAGONII / CARMINA" ; tranches dorées et ciselées italiennes (vers 1500).
Estampille de la bibliothèque royale, XVIIe siècle (modèle Josserand-Bruno, n° 1) .

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 24859. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 37225.

Historique de la conservation

Exemplaire de présentation au roi Louis XII ; Librairie royale de Blois (Inventaire de 1518 : "S'ensuit ce qui est dedans un coffre carré de boys de sapin [...]. Oeuvres d'ung aultre poete, escriptes en azur et vermillon. Item, les oeuvres d'ung aultre poete nommé Michael Vagonius, qu'ilz envoya au roy Loys XIIe, escriptes toutes d'azur et de vermeillon, richement historiez au commencement et bien illuminez, couvertes de drap d'or a un esmail et fermans d'argent" (Omont, t. 1, p. 49-50, n° 330) ; inventaire du transfert de Fontainebleau, 1544 : "Inventaire des livres estans aux casses [...]. Jo. Michaelis Hagenii, civis Romani, de Laudibus Gallie ; couvert de drap d'or, ferré d'argent, deux fermouers et une placque ronde esmaillee" (Omont, t. 1, p. 252 et 254, n° 1778)) ; ancien fonds royal.

Présentation du contenu

Le poète romain Giovanni Michele Nagonio s’était fait une spécialité des panégyriques et épigrammes de circonstance en latin, dans le but de s’attirer des faveurs. Il en réalisa ainsi pour le roi d’Angleterre Henri VII, Ladislas, roi de Hongrie et de Bohême, le pape Jules II et son neveu Francesco Marie della Rovere, Pierre de Beaujeu, duc de Bourbon, et d’autres. Le plus luxueux exemplaire est néanmoins celui que Nagonio offrit à Louis XII.

La reliure d’origine était italienne, comme le laissent supposer la ciselure des tranches, encore visible, et la présence d’émaux, aujourd’hui disparus, sur les plats (voir par comparaison le BnF, Mss., Italien 548).

Dans la scène du triomphe à l’antique (fol. 8v.), qui prend place sous une architecture aux marbres multicolores, le roi Louis XII, entrant à Milan, est représenté en Imperator, sur un char tiré par quatre chevaux blancs. Il est vêtu du traditionnel paludamentum des généraux romains, mais recouvrant une armure contemporaine. Une Victoire ailée ceint le roi d’une couronne de laurier, tandis qu’un corbeau lui apporte une couronne de métal. Les Sarrasins qui suivent le cortège évoquent quant à eux les prétentions du roi au trône de Jérusalem. Cette scène de triomphe à la Romaine rappelle les statues équestres antiques réinterprétées dans les frontispices de certains manuscrits italiens contemporains (BnF, Mss., Italien 372) et placent ainsi le monarque français en digne successeur des empereurs romains. Le manuscrit était à l’origine destiné à célébrer Louis XII et Anne de Bretagne, dont les armes figuraient au fol. 4v. La conquête du Milanais fin 1499 a provoqué une adaptation du volume. Les armes de la reine ont alors été couvertes de celles de Ludovic le More, duc déchu. Dans la scène du triomphe, qui évoque probablement l’entrée du roi de France à Milan le 18 octobre 1499, deux personnages couronnés ont été ajoutés. Aux côtés de Louis XII se tient le fils de Ludovic, Maximilien Sforza, tel un captif, reconnaissable à sa chevelure rousse. Le duc déchu est debout devant le char, comme s’il accueillait le roi de France pour lui livrer son duché.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (manuscrits d'origine italienne, XVe-XVIIe siècles : Latin 8132)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Etudes :
Robert W Scheller, « Gallia cisalpina : Louis XII and Italy 1498-1508 », Simiolus, Netherlands quaterly for the history of art, 1985, p. 20-24.
Colette Beaune, Le miroir du pouvoir, Paris, 1990, p. 136, 184.
Nicole Hochner, Louis XII. Les dérèglements de l'image royale (1498-1515), Seyssel, 2006, p. 50-51, 97-99, 110-112 et 154.

Expositions :
Louis XII. Images d’un roi, de l’Imperator au Père du Peuple, catalogue de l'exposition de Blois, château royal, 18 décembre 1987-14 février 1488, Blois : Ville de Blois, 1987, n° 21.
Ursula Baurmeister et Marie-Pierre Laffitte, Des livres et des rois, catalogue de l'exposition de Blois, château royal, 20 juin-30 août 1992 / Paris, Bibliothèque nationale, 15 octobre-17 janvier 1993, Paris : Bibliothèque nationale, 1992, n°44.
Martha Wolff (dir.), Kings, Queens, and Courtiers. Art in Early Renaissance France, catalogue de l'exposition de Chicago, Art Institute, 27 février-30 mai 2011, Chicago : Art Institute, 2011, n°110 (notice de M. Hermant).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (septembre 2016)

Dépouillement bibliographique

Ce dépouillement bibliographique est réalisé de façon systématique à partir des publications acquises par le département des Manuscrits. Il est issu de chargements périodiques (dernier chargement : février 2021).

2018

Jean-Pierre ROTHSCHILD, Patrice SICARD (dir.), Bibliographie annuelle du Moyen Âge tardif : auteurs et textes latins, Paris-Turnhout : éditions Brepols, 2018, cité p. 309 n° 2183. — PER BIBL 28.