Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 3858-8822 [Ancien fonds latin] > Latin 8009-8297

Latin 8055

Cote : Latin 8055  Réserver
Ancienne cote : de Thou 149
Ancienne cote : Colbert 1478
Ancienne cote : Regius 5084(3)
Ms. composite de trois unités codicologiques.

Parchemin.
229 ff. (456 pp.), précédés de trois gardes et suivis de deux gardes en papier.
Pagination en chiffres arabes à l’encre noire seulement sur le recto (un feuillet non paginé entre p. 184 et 185).

Reliure du XVIIe siècle, ais de carton couverts en parchemin, dos à quatre nerfs. Contregardes en parchemin, trois gardes supérieures et deux gardes inférieures en papier.
Aux p. 1 et 456, estampille de la « Bibliotheca Regia » identique au modèle B type 5 de Josserand-Bruno (en usage au début du XVIIIe s.).
Ce document est rédigé en latin.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Historique de la conservation

Le ms. se compose de trois unités codicologiques. Les deux premières, malgré leur différence de datation, ont été copiées au Mont-Saint-Michel. Il n’est pas possible de déterminer leur départ du Mont, mais nous les retrouvons dans la collection de Pierre Pithou (1539-1596) au XVIe s.
Il est possible que ces deux unités aient été réunies avec la troisième dans la bibliothèque de Pierre Pithou. En effet, comme il a été prouvé pour d’autres mss, l’utilisation d’un fragment portant l’ex-libris de l’abbaye de Saint-Denis de Paris (« Iste liber est beati Dyonisii in Francia. Quicumque eum furatus fuerit vel celaverit vel titulyum deleverit anathema sit. Amen »), en guise de contre-garde inférieure, atteste une attitude non rare chez le bibliophile champenois. Par ailleurs, le ms. n’est pas recensé par Nebbiai (La bibliothèque de l’abbaye de Saint-Denis en France du IXe au XVIIIe siècle, Paris, 1985). En 1596, la collection Pithou fut mise en vente et en bonne partie acquise par Jacques-Auguste de Thou.
Si, en revanche, il ne faut pas attribuer à Pierre Pithou la paternité de ce volume dans son état actuel, on devrait l’attribuer à Jacques-Auguste de Thou (1553-1617). La reliure en ais de carton couverts de parchemin est très commune au XVIIe s., et dans l’inventaire de sa collection, dressé en 1617 par Jacques Dupuy, nous lisons une description qui correspond au ms. dans son état actuel (cf. ms. Dupuy 653, f. 10v, item 149 : « Statii Thebais. Persius cum Glossis. Aenigmata Symposii. Senecae Tragoediae »). Un ex-libris gratté, à la p. 1, a été supposé également reconduire le ms. à la collection du président de Thou.
Quant à la troisième unité codicologique, de production italienne (Pavie ou Milan, vers 1390) avec des fortes influences stylistiques parisiennes, elle constitue la deuxième partie d’un ms. dont la première partie est aujourd’hui le ms. Latin 8717. Il s’agit d’un remarquable corpus d’œuvres de Sénèque, qui aurait pu d’abord appartenir à Pasquino Cappelli (m. 1398), chancellier à Pavie du duc de Milano, Gian Galeazzo Visconti (1351-1402), et raffiné bibliophile (cf. Rabel 2002 et Avril/Gousset, Catalogue mss enluminés BnF, 2005, notice n° 37). Après la mort de Cappelli, sa bibliothèque fut intégrée à celle du duc de Milan, qui mourut peu de temps après. Le volume d’œuvres de Sénèque a été identifié avec celui que Jean duc de Berry (1340-1416) aurait reçu en don par Gian Galeazzo Visconti en mars 1402 (cf. l’acte notarié enregistré à Paris, le 10 mai 1404, et commenté par Rabel 2002). Une fois dans la collection du duc de Berry, il est difficile de tracer tout le parcours avant sa division en deux parties (œuvre de quelqu’un avant Pithou ? Ou bien du président de Thou ?). Quoiqu’il en soit, les manuscrits du président de Thou sont acquis par Colbert en 1680. Le ms. reçut la cote « 1478 » dans la collection de Colbert (cf. p. 1).
En 1732, le ms. entra dans la bibliothèque du roi avec d’autres manuscrits colbertins et reçut la cote « 5084.3 » (cf. p. 1). En marg. sup. p. 1 : « 54 » (ancienne cote coupée ?).

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Latin 8055, ff. 141-178)

Consulter la fiche numérisée (manuscrits d'origine italienne, VIIIe-XVe siècles : Latin 8055, ff. 179-455)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

1952
Jacques BOUSSARD, « Classement des manuscrits de la Thébaïde de Stace », dans Revue des Etudes Latines, 1952, p. 220-251, cité p. 226 (ms. ε de l’édition).

1962
PERSE, Satires, texte établi et traduit par Léon HERRMANN, Bruxelles-Berchem : Latomus, 1962 (ms. C de l’édition).

1967
Jonathan James Graham ALEXANDER, « A Romanesque Copy from Mont-Saint-Michel of an Initial in the Corbie Psalter », dans Millenaire monastique du Mont-Saint-Michel, 1967, p. 239-245, cité p. 141, fig. 129.

1968
Paul-M. CLOGAN, « The manuscripts of Lactantius Placidus' commentary on the Thebaid », dans Scriptorium, 22.1, 1968, p. 87-91, cite p. 90.

1970
Jonathan James Graham ALEXANDER, Norman Illumination at Mont St Michel: 966 – 1100, Oxford, 1970, p. 24 n. 2 ; 35 n. 2 ; 37, 39, 45, 49, 51, 53, 78, 189, 197, 205, 212-213, 229-230, pl. 53d.
Paola SCARCIA PIACENTINI, Saggio di un censimento dei manoscritti contenenti il testo di Persio e gli scoli e i commenti al testo, Rome, 1973, n° 369, p. 74.

1972
Le Livre : Paris, Bibliothèque nationale, 17 mai-octobre 1972, sous la direction de Roger PIERROT et Marcel THOMAS, Paris : Bibliothèque nationale, 1972, notice n° 253.

1975
François AVRIL, Manuscrits normands, XIe-XIIe siècles, Rouen, 1975, cité p. 17 (n° 5).

1982
Birger MUNK OLSEN, Catalogue des manuscrits classiques latins copiés du IXe au XIIe siècle, Paris, 1982, t. 2, p. 206, 550.

1983
R.J. TRABANT, « Persius », dans Leighton D. REYNOLDS, Texts and Transmission : A Survey of the Latin Classics, Oxford : Clarendon Press, 1983, p. 293-295, cité p. 294.
Dimitris K. RAÏOS, Recherches sur le Carmen de ponderibus et mensuris, Ioannina, 1983, p. 56, 140.

1984
Dix siècles d’enluminure italienne (VIe-XVIe siècles), éd. François AVRIL, Marie-Thérèse Gousset, Michel PASTOREAU, Paris : Bibliothèque nationale de France, 1984, n° 89 (cité).

1985
Alexander P. MacGREGOR, « The Manuscripts of Seneca's Tragedies : a Handlist », dans Aufstieg und Nidedergang der römischen Welt. Geschichte und Kultur Roms im Spiegel der neueren Forschung, éd. Hildegard TEMPORINI - Wolfgang HAASE, t. 2, Berlin : Walter de Gruyter, 1985, p. 1134-1241 : recensé parmi les mss français p. 1147 et p. 1184, 1232, 1239.

1988
Marie-Thérèse GOUSSET, « Etude de la décoration filigranée et reconstitution des ateliers : le cas de Gênes à la fin du XIIIe siècle », dans Arte medievale, ser. 2, vol. 2.1, 1988, p. 121-152 (cité p. 127).

1992
Jonathan James Graham ALEXANDER, Medieval Illuminators and their Methods of Work, New Haven, 1992, cite p. 90 fig. 148.

1994
David ANDERSON, « Boccaccio’s Glosses on Statius », dans Studi sul Boccaccio, XXII, 1994, p. 3-134 (cite p. 127).

1996
Birger MUNK OLSEN, « The Production of Classics in the Eleventh and Twelfth Centuries », dans Medieval Manuscripts of the Latin Classics : Production and Use, éd. Claudine A. CHAVANNES-MAZEL, Margaret M. SMITH, Los Altos Hills – London, 1996, p. 1-18, cité p. 7 note 42.

1997
Paul SAENGER, Space between Words. The Origins of Silent Reading, Stanford : Stanford University Press, 1997, cite p. 286, 400.

1998
Christine JAKOBI-MIRWALD, Text — Buchstabe — Bild. Studien zur historisierten Initiale im 8. und. 9. Jahrhundert, Berlin : Reimer, 1998, cité p. 48 (note 231).

2002
Claudia RABEL, « Le Sénèque des ducs. Un cadeau lombard pour Jean de Berry », dans Revue de l'art, 1/135, 2002, p. 7-22 cité p. 7-9, 11, 17-18, 20 + fig. 4.

2004
Edoardo D'ANGELO, « Symphosii aenigmata », dans La trasmissione dei latini del medioevo. Medieval Latin Texts and their Transmission. TE-TRA. I, éd. Paolo CHIESA, Lucia CASTALDI, Firenze : Ed. del Galluzzo, 2004, p. 415-418, cité p. 418.

2005
Aenigmata Symposii. La fondazione dell'enigmista come genere poetico, éd. Manuela BERGAMIN, Firenze : SISMEL, 2005 [voir recension 5115 dans Medioevo latino, 27, 2006].
Manuscrits enluminés d'origine italienne. T. 3, XIVe siècle. I, Lombardie-Ligurie, éd. François AVRIL, Marie-Thérèse GOUSSET, Paris : Bibliothèque nationale de France, 2005 (P. 179-456 : notice n° 37 + cité p. 100, 101, 109].

2007
Nino SCIVOLETTO, « La tradizione manoscritta di Persio: lezioni originarie, varianti adespote tardo-antiche e correzioni medievali », dans Giornale italiano di filologia, 59, 2007, p. 245-264.

2014
Timothy John LEARY, The Aenigmata : an introduction, text and commentary, London : Bloomsbury Academic, 2014.

Bibliographie

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Consulter la fiche bibliographique numérisée

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Francesco Siri (janvier 2018) dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 24825. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 27878.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Ce manuscrit a été numérisé dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».

Voir le document numérisé
vignette simple