Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 3858-8822 [Ancien fonds latin] > Latin 8009-8297

Latin 8054

Cote : Latin 8054  Réserver
Ancienne cote : Librairie de Blois 1369 (inv. 1518)
Ancienne cote : Librairie de Blois 786 (inv. 1544)
Ancienne cote : Librairie de Blois 410 (inv. fin XVIe s.)
Ancienne cote : Rigault I 1506
Ancienne cote : Dupuy I 1646
Ancienne cote : Regius 5626
XIIe siècle (seconde moitié)
XVe siècle (addition)
France (Mont-Saint-Michel ?)

Caroline tardive (f. 1-94) de plusieurs mains ; caroline d’imitation (f. 95-109), d’une seule main du XVe s.
Initiales ornées à l’encre rouge (f. 1-94). Espace réservé pour initiales non exécutées (f. 95-109).
Dans les marges, gloses du XVe siècle.

Parchemin.
A-B + 109 ff., suivis de deux gardes en parchemin.
230 x 120 mm (justif. 175 x 65 mm)

13 cahiers s’ouvrant sur le côté poil, tous quaternions sauf les cahiers : 5-7 (f. 33-42, 43-52, 53-62, trois quinions, le f. 57 ayant été ajouté au XVe s. peut-être pour combler une lacune) ; 13 (f. 103-109, un quaternion manquant du septième feuillet, le talon est visible). Les cahiers 12-13 ont été ajoutés au XVe s.
Signature des cahiers 1-9 en chiffres romains (I-VIIII), la signature du cahier 10 est effacée mais l’encadrement est encore visible. Le cahier 11 non signé porte une réclame en marge interne de la dernière page ; le cahier 12 (ajouté) porte une réclame entourée par des traits ondulés.
F. 1-94 : Réglure à la pointe sèche, parfois repassée au crayon (Muzerelle 2-2/0/0/J) ; 46 longues lignes.
F. 95-109 : Réglure à l’encre brune, imitant celle des f. 1-94 (Muzerelle 2-1/0/1-1/J) ; 45 longues lignes.
Reliure napolitaine du XVe siècle, en cuir brun estampé à froid sur ais de bois (cf. T. De Marinis, La legatura artistica…, t. III, planche 3), dos à trois nerfs ; décor des plats à double encadrement de quatre filets, des plumes de paon et, au centre, des losanges ; traces de fermoirs ; nom de l’auteur (STACIVS) tracé à l’encre noire sur la tranche de gouttière. Pas de contre-garde, les deux gardes supérieures en parchemin sont foliotées A-B, et deux gardes inférieures en parchemin, non numérotées.
Reliure restaurée par l’atelier de la Bibliothèque nationale en 1979 (dossier n° 2072). Cf. étiquette collée sur la dernière garde et le numéro ajouté au crayon dans la marge inférieur du f. 2r.
Aux f. 1r et 108v, estampille de la « Bibliotheca Regia » identique à Josserand-Bruno modèle n° 1 (XVIIe siècle).
Ce document est rédigé en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Historique de la conservation

Le ms. a été produit en France (Mont-Saint-Michel ?) pendant la seconde moitié du XIIe siècle. Sa dernière partie était peut-être endommagée, lorsque, au XVe s., on décida de réintégrer les deux cahiers finaux et de remplacer le f. 57 (peut-être pour combler une lacune textuelle ?). Au f. Ar, titre du XVe siècle « Papirii Surculi Statii Thebaidos libri duodecim » ; au f. Av, ancienne cote partiellement effacée (« […] 4 ») suivie du nom de l’auteur (« Statius »). Sur le contre-plat inférieur, mention de la bibliothèque des rois aragonais « A li poeta ».
Au f. Bv, ancienne cote « IIe XXIII » et mention de la bibliothèque de Blois « tabula poetice in medio liber XXVI, sunt alii ». Le ms. est recensé dans l’inventaire de la Libraire de Blois de 1518, n° 1369 « Stacii libri duodecim » (H. Omont, Inventaires, t. I, p. 140) ; dans l’inventaire de 1544, n° 786 « Statius, couvert de cuir tanné » (ibid., p. 194) ; et dans l’inventaire de la fin du XVIe s., n° 410.
Au f. 1r, ancienne cote Rigault « CIƆ IƆ VI » (1506), barrée ; cote du catalogue de Dupuy (« 1646 ») ; et cote du catalogue de Clément (Regius « 5626 »).

Présentation du contenu

F. Ar-v (garde), scriptio inferior : Publius Vergilius Maro, Bucolica, ecloga I, vv. 1-85.
F. Av-Br (garde), scriptio inferior : « Epistola … » (peu lisible).
F. 1r-94v : Publius Papinius Statius, Thebais I, v. 1 – XI, v. 378 ; inc. « Fraternas acies alternaque regna profanis… », expl. « …exilia erroresque fleo iamiamque tumentem » (P. Papinii Stati Thebais, éd. T.C. Klinnert, Leipzig, 1973, p. 1-407). Ms. δ du recensement de Boussard. Pour les arguments en vers accompagnant le texte de Stace, cf. B. Munk Olsen, Catalogue, t. II, p. 550.
F. 95r-108v (addition du XVe s.) : Publius Papinius Statius, Thebais, XI, v. 379 – XII, v. 819 ; inc. « placavi tibi seve patrem quid crimine solvis… », expl. « …occidet et meriti post me referentur honores. Explicit liber duodecimus Sursuli Statii. Amen » (P. Papinii Stati Thebais, éd. T.C. Klinnert, Leipzig, 1973, p. 407-475).
F. 109v-I’r (gardes) : Recettes en partie effacées ; « …die 23 novembris cum aliquando prodesse possunt notanda sunt sic notata inveniuntur. Ad dolorem flanci recipe radices provenie… ».

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Latin 8054, ff. 1-140)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

1936
J. BOUSSARD, « Un ms. inédit de la Thébaïde de Stace », dans Revue des Etudes latines, XIV, 1936, p. 95-101 (autour des mss latin 8051 et 8054 et de leur relation textuelle ; identification probable avec l’item 786 de l’inventaire de 1544 et presque certaine avec l’item 409 de la bibliothèque du Roi à la fin du XVIe s.).

1952
Jacques BOUSSARD, « Classement des manuscrits de la Thébaïde de Stace », dans Revue des Etudes Latines, 1952, p. 220-251, cité p. 226 (ms. delta de la Thébaïde de Stace ; milieu et fin XIIIe s.).

1960
Tammaro DE MARINIS, La legatura artistica in Italia nei secoli XV e XVI, 3 vol., Firenze : Alinari, 1960, t. I, n° 136.

1962
O.A.W. DILKE, « The Value of the Puteanus of Statius », dans Acta Classica. Proceedings of the Classical Association of South Africa, 5, 1962, p. 58-63 (étude de la valeur ecdotique du ms. dans la transmission de l’œuvre de Stace).

1966
D.E. HILL, « The Manuscript Tradition of the Thebaid », dans Classical Quarterly, 60, 1966, p. 333-346 (étude des variantes textuelles ; cf. aussi Scriptorium, XXII, 1968, bulletin codicologique n° 268).

1967Paul M. COGAN, « Medieval Glossed Manuscripts of the Thebaid », dans Manuscripta, XI, 1967, p. 102-112, cité p. 109.

1969
Tammaro DE MARINIS, La Biblioteca napoletana dei re d’Aragona. Supplemento, I, Verona, 1969, p. 87 (notice).

1978
Guy CAMBIER, recension de « P. Papinius Statius, Thebais, éd. Alfredus Klotz », dans Scriptorium, XXXI, 1978, p. 131.

1982
Birgen MUNK OLSEN, Catalogue des manuscrits classiques latins copiés aux IXe-XIIe siècles, Paris, 1982, t. 5.2, p. 550.

1992
Gennaro TOSCANO, Les Rois bibliophiles. Enlumineurs à la cour d’Aragon à Naples (1442-1495) : les manuscrits de la Bibliothèque Nationale de Paris, Thèse en 3 vol., Univ. Paris IV-Sorbonne, 1992, cité vol. 3 p. 511 (provient de la bibliothèque des Rois Aragonais de Naples).

1994
David ANDERSON, « Boccaccio’s Glosses on Statius », dans Studi sul Boccaccio, XXII, 1994, p. 3-134, cite p. 127 (France, XIIe s.).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Francesco Siri (janvier 2018) dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 24824. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 9347.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Ce manuscrit a été numérisé dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».

Voir le document numérisé
vignette simple