Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 3858-8822 [Ancien fonds latin] > Latin 7173-7440

Latin 7351

Cote : Latin 7351 
Ancienne cote : Rigault II 1343
Ancienne cote : Dupuy I 1461
Ancienne cote : Regius 5467
1.° Pierre de Dacie, Kalendarium (fragment)— 2.°  Albumasar (?), Liber similitudinum.— 3.° Sphère de vie et de mort. — 4.° Traité astrologique en français. — 5°. Texte en latin sur les jours critiques. — 6°. Albumasar (?), Liber similitudinum, remaniement de la copie des f. 3-11v. — 7°. Correspondance entre les signes et les mois, en français.— 7°. De duodecim zodiaci signis eorumque effectibus
XIVe (Juste 2015, p. 130).
Nord de la France. 

Écriture : Deux mains : A : f. 1-35 ; B : f. 35v-52v ; écriture rehaussée à l'encre rouge. Lettres cadelées.
Décoration : Une peinture pleine page au f. 2 représentant un homme-zodiaque. Table pour calculer la position de la lune dans les signes (f. 2v) ; représentation de la sphère de la vie et de la mort (f. 12v) ; astrolabe amovible en papier (f. 13v).
Dessins en grisaille parfois rehaussés de couleur représentant les signes du zodiaque, occupant les 3/4 du feuillet: F. 37 : Bélier (Légende en gros module « Aspectus arietis in celo »). ― F. 38 : Taureau. ― F. 40 : Gémeaux. ―F. 41v : Cancer. ― F. 43 : Lion. ― F. 44v : Vierge. ― F. 46 : Balance. ―F. 47 : Scorpion. ― F. 48v : Sagittaire. ― F. 49v : Capricorne. ― F. 51 : Verseau. ― F. 52v : Poisson.
Décoration secondaire :
Initiale puzzle (5 lignes) filigranée au f. 1.
Initiale (3 lignes) de couleur bleue sur filigrane rouge ou rouge sur filigrane à l'encre brune introduisant les différents textes (f. 3, 12, 14).
Initiales (2 lignes) de couleur alternativement rouge et bleue, parfois filigranées, introduisant les subdivisions des textes copiés par A (f. 1-35). Correspondant au changement de main, les initiales ne sont pas exécutées à partir du f. 36 ; lettres d'attente.
Aux f. 20v, 21v, 31v, initiale ornée ou puzzle (2 à 3 lignes) à l'encre brune.
Initiale puzzle « E » à l'encre brune et rouge au début du mot « Explicit » au f. 11v.
Argument (f. 1) : initiale (1 ligne) de couleur alternativement bleue et rouge ; indication des signes du zodiaque rubriquée.
Bouts-de-ligne rubriqués entre les f. 1-35.

Parchemin ; 54 f. précédés de trois gardes de papier et de deux gardes de parchemin, suivis de deux gardes de parchemin et de trois gardes de papier ; contregardes de papier reliure ; 240 x 175 mm (justification : 180 x 115 mm).
Six cahiers, quaternions et senions.
Foliotations XVe s. en chiffres arabes 1-35 et en chiffres romains I-XVIII (f. 36-53).
Titre XVe s. (f. I) « Livre des signes ». ― Titre XVIe s. (f. II) « livre d'astrologie en françoys et en latin ». ― Titre XVe-XVIe s. (f. IIv) « Albumasar de nationibus cum ratione sphere Pitagorice et 12 signis in galico ».
Une réclame apparente dans la dernière partie du ms. (f. 43v). ― Titres des chapitres du Liber Albandini en gros module à l'encre alternativement bleue et rouge. Traces de restauration ancienne.

Demi-reliure de chagrin rouge au chiffre de Napoléon III, tranches dorées, titre doré au dos « LIBER SIMILITUD OMNIUM ».
Réglure à la mine de plomb.
Estampille de la « Bibliotheca regia » (Ancien Régime) aux f. 1 et 52v, correspondant à Josserand ― Bruno, type A, pl. 1.  
Manuscrit en latinet en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Historique de la conservation

L'histoire du ms. à son origine n'est pas documentée. Au XVe siècle il se trouvait dans la collection de Louis de Bruges, seigneur de Gruuthuse. Ses armes se distinguent mal en transparence sous l'écu de France repeint dans la bordure inférieure du f. 2. Mais au bas du f. 53v se lit la cote attribuée à l'ouvrage dans sa collection : « XVI ». Il n'a cependant pas été répertorié par Joseph Van Praet au nombre de ses manuscrits conservés à la Bibliothèque royale en 1831 (Van Praet, 1831). Il n'est pas davantage cité dans le catalogue des manuscrits enluminés des Pays-Bas méridionaux (Hans-Collas ― Schandel 2009, t. I).

Il entra dans des circonstances indéterminées, peut-être par un don de Jean de Brugesde la collection de son père au roi Louis XII, dans la Bibliothèque du roi. Il est répertorié dans l'inventaire de la Librairie royale de Blois de 1518 sous le n° 676 : « Albumasar de nationibus, cum ratione sphere Pitagorice et duodecim signis in galico » (Omont 1908, I, p. 95, n° 676). Il est aussi cité dans l'inventaire dressé en 1544 avant le transfert des collections à la Librairie royale de Fontainebleausous le n° 1132 (ibid., p. 208). Il était alors ouvert de « veloux bleu ».

Il est désormais mentionné dans les inventaires de la Bibliothèque du roi : inventaire fin XVIe s, n° 664 (ibid., p. 296) ; inventaire de 1622, n° 1343 (Omont 1909, II, p. 330-331) ; inventaire de 1645, n° 1461 (?) ; inventaire de 1682, n° 5467 (Omont 1910, III, p. 454).

Anciennes cotes inscrites sur le ms. au f. 1 : « [Rigault II] MCCCXLIII » ; « [Dupuy I] 1461 » ; « [Regius] 5467 ».

Présentation du contenu

Le ms. est un recueil de textes d'astrologie, à l'exception du Kalendarium.

F. 1-2v. [Pierre de Dacie, Kalendarium, fragment : argumentum et table pour calculer la position de la Lune dans les signes]. « Quando volueris scire in quo signo et in quo gradu signi sit luna quolibet die … ». « Aries (rubr.) ». « Nil capiti facias Aries cum Luna refulget… -… Carpe viam tutus sit potio sumpta salubris ». « Piscis (rubr.) ».

F. 3-11v. [Albumasar (?), Liber similitudinum]. « Hic est liber similitudinum omnium filiorum Ade fortunorum et infortunorum vite sive mortis, secundum nativitates eorum et secundum signa.12., prout disponuntur in firmamento, in hora illius cujus nativitas queritur …-… et habebit fortunam in omni colore, excepto nigro. Hoc invenimus in signo piscium ». « Explicit liber de nationibus Albumazar (raturé à l'encre rouge ; HMES, I, 716 n. 1 ; Van de Vyver 1936, 684 n. 128 ; Juste 2007, 144 n. 112-113 (éd. du prologue)).

F. 12-v. « Pitagorus Nasurio regis Caldeorum ». « Ita fertur scriptio de hiis, que ab inventionibus seniorum, ad humane vite utilitatem fluxerunt noticie mee per inspiratam divinitus prudentiam …-… et invenies organiolum sive speram ». ― F. 12v. « Ratio spere Pithagore ad inquirendam rerum veritatem affirmative et negative, secundum numerum et scriptum, et secundum etatem Lune ». Figure de la sphère de vie et de mort, avec figure, alphabet numérique et valeurs numériques des jours planétaires (Juste 2015, p. 73).

F. 14-27. [Traité astrologique en français, incluant une traduction française du Liber Albandini aux f. 20-26]. « Chi commenche des douze signes du firmament pour sçavoir quant li lune passe par mi, a quoy elle est boine ou male (rubr. f. 13v) ». F. 14. [Prologue]. « A l'honneur et a le gloire de la sainte Trinité, le père et le fil et le saint esperit …-… li quel ne sont mie par saincte eglise deffendu, ains sont de le vraye astronomie et tout choume doinst acomplir nostre seigneur Jhesu Crist qui vit et regne etc ». ― F. 14-27. [Texte]. « Premierement vous devez sçavoir qu'il sont .12. signe ou firmament …-… Li fortune des pissons est comme le sagittaire, mais li fortune du sagittaire est en Orient et li fortune dez pissons est en septentrion ».

F. 27v. [Texte en latin sur les jours critiques, dont trois lundis périlleux]. « Tres sunt dies et .3. noctes in anno in quibus, si homo generatus fuerit, corpus ejus integrum permanebit …-… Et si anser manducetur ab aliquo, ante quindecim dies morietur ».

F. 28-35. [Albumasar (?), Liber similitudinum, remaniement de la copie des f. 3-11v]. Titre rubriqué : « Liber Albandini ». « Liber iste dicitur liber fortunorum ac infortunorum omnium filiorum Ade secundum nativitates eorum, secundum .12. signa …-… [Cauda Piscis] si evadet, perveniet ad .80.et tres menses ». « Hic est finis libri Albandini ».

Remaniement de la version contenue aux f. 3r-11v. L'attribution à Albandinus provient sans doute d'une confusion avec la traduction française du Liber Albandini aux f. 20r-26r (Van de Vyver 1936, 684 n. 128 ; Juste 2007, 144 n. 112).

F. 35v. [Correspondances entre les signes et les mois, en français]. « En quelz jours des mois le soleil est en signe et en quel signe ». « En janvier le soleil est …-… Et se fait le compte des jours a prendre, le premier jour du mois en alant vers la fin ».

F. 36-52v. [De duodecim zodiaci signis eorumque effectibus, avec illustration des douze signes]. « [A]ries est primum signum celi zodiaci …-… [Pisces] … et timidus, vanus et inconstans. Et hec est figura in celo » (Aurigemma 1976, 124).

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Latin 7351)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Catalogues :

Catalogus codicum manuscriptorum Bibliothecae Regiae, Paris, 1744, IV : Cod. latini 7226-8822. ― K. Marcelis, De afbeelding van de aderlaat-en de zodiakman in astrologish-medische handschriften van de 13e en de 14de eeuw, Bruxelles, 1986, p. 47-148. ― David Juste, Les manuscrits astrologiques latins conservés à la Bibliothèque nationale de France à Paris, 2015, p. 130-131.

Édition :

Fritz S. Pedersen (éd.), Petri Philomenae de Dacia et Petri de S. Audomaro opera quadrivalia, Kobenhavn, 1983-1984 (Corpus Philisophorum Danicorum Medii Aevi, 10), t. I : Opera Petri Philomenae, p. 266-267.

Études :

L. Thorndike, A History of Magic and Experimental Science, New York, 1923-1958, t. I, p. 716 n. 2. ― F. Cumont, « Astrologica », Revue archéologique, vol. 3, 1916, p. 1-22 (cité p. 10, fig. 2). ― A. Van de Vyver, « Les plus anciennes traductions latines médiévales (Xe-XIe siècles) des traités d'astronomie et d'astrologie », Osiris, I, 1936, p. 658-691, en particulier, p. 684 n.128. ― Harry Bober, « The Zodiacal Miniatures of the Très Riches Heures of the Duke of Berry : Its sources and Meaning », Journal of the Warburg and Courtauld Institut, vol. 11, 1948, p. 1-34, en particulier p. 5, représentation de l’homme-zodiaque, f. 2 ; p. 16 et n. 2. ― L. Aurigemma, Le signe zodiacal du Scorpion dans les traditions occidentales de l'Antiquité gréco-latine à la Renaissance, Paris-La Haye, 1976, p. 124. ― David Juste, Les Alchandreana primitifs : étude sur les plus anciens traités astrologiques latins d'origine arabe (Xe siècle), Leiden-Boston, 2007, p. 144, n. 112 et 113 (éd. du prologue) ; p. 288 n. 264.

Historique :

Joseph Van Praet, Recherches sur Louis de Bruges, seigneur de la Gruthuyse... ; suivies de la notice des manuscrits qui lui ont appartenu et dont la plus grande partie se conserve à la Bibliothèque du roi, Paris, 1831 (ms. non cité). ― C. Lemaire, « De bibliotheek van Lodewijk van Gruuthuse », dans Vlaamse kunst op perkament, Bruges, 1981, p. 207-229 (non cité dans la liste des mss). ― Marie-Pierre Laffitte, « Les manuscrits de Louis de Bruges, chevalier de la Toison d'or », dans Le banquet du faisan, Arras, 1997. ― Ilona Hans-Collas et Pascal Schandel, Manuscrits enluminés des Pays-Bas méridionaux, t. I : Manuscrits de Louis de Bruges, Paris 2009, t. I (ms. non cité).

Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée

Informations sur le traitement

Notice par Véronique de Becdelièvre (septembre 2020)

Dépouillement bibliographique

Ce dépouillement bibliographique est réalisé de façon systématique à partir des publications acquises par le département des Manuscrits. Il est issu de chargements périodiques (dernier chargement : février 2021).

2015

David JUSTE, Les manuscrits astrologiques latins conservés à la bibliothèque nationale de France, Paris : CNRS éditions, 2015 (Catalogus codicum astrologorum latinorum, II), notice du manuscrit p. 130-131. — 011.31 f BNF L 18.