Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 3858-8822 [Ancien fonds latin] > Latin 7173-7440

Latin 7331

Cote : Latin 7331  Réserver
Ancienne cote : François Ier 48
Ancienne cote : Rigault II 1438
Ancienne cote : Dupuy I 730
Ancienne cote : Regius 5475
XVe siècle (1450-1470, additions entre 1483 et 1492)
Flandre ou Bourgogne .
Textualis formata (f. 3-60) ; hybrida currens (f. 1-2, 61-62 et commentaires marginaux), peut-être autographe de Regnaud Le Queux (d'après Lesourd).

Initiales filigranées de type germanique ou filigranné (Trésors royaux, op. cit.) et pieds-de-mouche, probablement ajoutés tardivement dans l'ensemble du volume par le copiste des feuillets 1-2 et 61-62.
Nombreuses enluminures représentant les signes et décans du zodiaque ainsi que les sept planètes et leurs signes de domicile et détriment (voir description détaillée sur Mandragore).

10 cahiers. Le manuscrit était initialement composé de 8 cahiers (f. 3-60) : 1 cahiers de 4 feuillets (3-6), 6 cahiers de 8 feuillets (7-14; 15-22; 23-30; 31-38; 39-46; 47-54) et 1 cahier de 6 feuillets (55-60). Regnaud Le Queux a fait ajouter 2 cahiers liminaires de 4 feuillets ([II]-1-2; 61-62-[II]) au moment de la reliure.
Parchemin.62 feuillets, précédés et suivis d'un feuillet de garde et d'un feuillet de garde contrecollé; 285 × 195 mm. (2 col. 210 × 60 mm.); réglure à l'encre brune et rouge, 38 lignes sur 2 colonnes.
Reliure fin XVe siècle, veau brun sur ais de bois, estampée aux petits fers (fleurs de lis, cerfs) et ornée de filets à froid.
Estampille : Bibliothèque royale (Ancien Régime) XVIIe siècle (modèle identique à Josserand-Bruno n° 1): ex. f. 1, 61v.
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Manuscrit relié à l'initiative du poète Regnaud Le Queux et offert par celui-ci au roi Charles VIII (poème dédicatoire f. 1-2 et mention grattée « R. Queux » f. 2v).

Selon une mention au contreplat inférieur (« Rex Karolus VIIIus dedit michi Parisius, 23 junii anno domini 1492, cum aliis libris »), celui-ci le remit à l'astrologue Simon de Phares à Paris le 23 juin 1492, peut-être en dédommagement des confiscations judiciaires à son encontre (selon Boudet). L'ex-libris de celui-ci, au contreplat inférieur a été gratté (Boudet, Lire dans le ciel, p. 70-71).

Comme la plupart des livres de Simon de Phares, ce manuscrit a ensuite appartenu à un certain « Hangays » (signature et monographe au contreplat inférieur), puis àJean Roussel (ex-libris au contreplat supérieur et f. 61v) avant de rejoindre la bibliothèque de François Ier .

Il porte la cote « 48 » de la bibliothèque personnelle de François Ier (contreplat supérieur) ; les anciennes cotes de la bibliothèque royale Rigault I CCCCXVII et Dupuy I 445, barrées (f. 1r), ont visiblement été remplacées par les cotes Rigault II MCCCCXXXVIII et Dupuy I 730 (f. 1r).

Présentation du contenu

F. 1-2. Regnaud Le Queux, [Les vers d'Albumazar], poème dédicatoire au roi, peut-être autographe, faisant l'éloge des anciens astrologues : « Passez parmi mes mains, Livres de sens divers / De estranges taincts couvers, Cy Roux, cy bleux, cy vers ... — ... de immortele vertu tenu son vray Rentier / Et de Clyo voyez son viellart charpentier. » (éd. Droz et Piaget, Le jardin de plaisance et fleur de rhétorique, II, p. 70-72 ; cf. Lesourd, Les œuvres complètes de Regnaud le Queux).

F. 3-55. Georgius Zothorus Zaparus Fendulus, Liber astrologiae (éd. Verdet et Gousset ). F. 3r-v, prologue, « In nomine Domini pii et misericordissimi, incipit prologus viri cognomine Georgii Zothori Zapari Fenduli, G. sacerdotis atque philosophi, translatus de persica lingua in latinam, Liber Albumazaris : « Cum Cethin venissem et more solito sidereos aspicerem motus ... —... Hoc nostrum opus sciatis translatum a persica lingua in latinam ac judica industria emendatum. ». — F. 3v-53r : « Incipit liber astrologie viri cognomine Georgii Zothori Zapari Fenduli, G. sacerdotis atque philosophi, translatus de lingua persica in latinam » : « Inter omnes antique auctoritatis viros ... [TK 768] — ... ita pars Sejus pre ceteris omnibus negotio acciditur vel addicitur ». — F. 7v- 55v, commentaire marginal : « Primum zodiaci signum est Aries ... —... Si in summon corviculo nigrescit pluvidum mensis exordium, si in medio, plenilunium, serenum [Boethius, De Natura Rerum, XXXVI] ».
Selon Boudet, Lire dans le ciel, ce commentaire, absent des copies antérieures du Liber astrologiae, a été rédigé par Regnaud Le Queux ou à son instigationafin d'attirer l'attention de Charles VIII sur les passages essentiels du texte. On le retrouve dans des copies ultérieures, notamment dans le manuscrit Smith-Lesouëf 8.

F. 56-59 blancs, à l'exception de l'enluminure de la tour des vents f. 58v.

F. 60. Figura celi pro tempore Nativitatis Domini nostri Jhesu Christi, carré astrologique de la naissance du Christ d'après Petrus de Alliaco, Concordantia astronomiae cum hystorica narratione, chapitre II, ascendant à 2° 51' 26'' Balance (cf. Boudet, Lire dans le ciel).

F. 60. [Petrus de Alliaco, Concordantia astronomiae cum hystorica narratione, extrait du chapitre II : De nativitatis Christi figuratione] : « Albumasar in suo majori Introductorio, tractatu sexto, differentia prima in capitulo de ascensionibus ymaginum ... — ... Hec Albertus Magnus in libro suo qui dicitur Speculum. », citation littérale d'Albertus Magnus, Speculum astronomie, chapitre XVII (éd. Zambelli, p. 254-256).

F. 61. [Isidorus Hispalensis], Ethymologiae, extrait du livre XIII, chapitre 11 : « Ventorum qunt quatuor principales ... — ... Aquilo Boreani stipare feruntur. Hoc de ventorum collateratione. » (PL 82, col. 479-480).

F. 62 blanc.

Documents en relation

Selon Clark, suivie par Boudet et Juste, le texte et les illustrations du Liber astrologie seraient copiés sur le manuscrit M 785 de la Morgan Pierpont Library (New York).

Le manuscrit Smith-Lesouëf 8 est à son tour une copie de ce manuscrit, dont il intègre une partie du commentaire.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Latin 7331)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie raisonnée

Ce manuscrit fait l'objet d'une notice dans Jean-Patrice BOUDET, Lire dans le ciel : La bibliothèque de Simon de Phares, astrologue du XVe siècle, Bruxelles : Centre d'étude des manuscrits, 1994, p. 70-76 et planches 12 à 20 (4-Impr-2357).

Catalogues

Catalogus codicum manuscriptorum Bibliothecae regiae, t. IV, Parisiis : e typografia regia, 1744, notice p. 342.

Lynn THORNDIKE et Pearl KIBRE, A catalogue of incipits of mediaeval scientific writings in Latin, London : Mediaeval academy of America, 1963, col. 285 et 768 4-IMPR-534 A).

David JUSTE, Les manuscrits astrologiques latins conservés à la bibliothèque nationale de France, Paris : CNRS éditions, 2015 (Catalogus Codicum Astrologorum Latinorum, II), notice p. 111.

Provenance

Léopold DELISLE, Le cabinet des manuscrits de la Bibliothèque impériale, Paris : Imprimerie impériale : puis Imprimerie nationale, 1868-1881, cité parmi les manuscrits de Charles VIII, t. I, p. 95 (FOL-IMPR-499)

Léopold DELISLE, « Notice sur un livre d'astrologie de Jean, duc de Berri », Bulletin du bibliophile, 1896 (8-IMPR-534).

Marie-Pierre LAFFITTE, « Premières reliures françaises réalisées pour François Ier sur des manuscrits », Mélanges d'Histoire de la reliure offerts à Georges Colin, Bruxelles : Librairie Fl. Tulkens, 1998, p. 62-71, cité p. 64 n. 11 : reliure au nom du médecin lyonnais Simon de Phares (4° Pièce 2260).

Jean-Patrice BOUDET, Le recueil des plus célèbres astrologues de Simon de Phares, t. II : Présentation et commentaire, Paris : H. Champion, 1999, cité pp. 87, 105, 123, 141, 148 (T-2 515 et 519).

Textes

Eugénie DROZ et Arthur PIAGET (éd.), Le jardin de plaisance et fleur de rhétorique, t. II : Introduction et Commentaire, Paris : F. Didot, 1925, en particulier l'édition du poème dédicatoire p. 70-72 (Gallica Intra-Muros)

Lynn THORNDIKE, « Notes on some astronomical, astrological and mathematical manuscripts of the Bibliothèque nationale, Paris », Journal of the Warburg and Courtauld Institutes, XX (1957), p. 112-172.

Dominique LESOURD, Les œuvres complètes de Regnaud le Queux, thèse de doctorat, Université de Paris IV-Sorbonne, 1974.

Marc-René JUNG, « L'alexandrin au XVe siècle », tiré à part de Orbis Mediaevalis, Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Reto Raduolf Bezzola à l'occasion de son anniversaire, , Bern : A.G. Verlag, (1978), p. 203-217, cité p. 206 (8° pièce 7840)

John David NORTH, Horoscopes and History, London : Warburg institute, 1986, en particulier p. 163-173 à propos de l'horoscope de naissance du Christ.

Georgius Zothorus Zaparus Fendulus, Liber astrologie, éd. Marie-Thérèse Gousset et Jean-Pierre Verdet, Paris : Herscher, 1989.

Paola ZAMBELLI, The "Speculum astronomiae" and its enigma : astrology, theology and science in Albertus Magnus and his contemporaries, London : Kluwer academic publ., 1992, p. 254-257.

Mattia CAVAGNA, La vision de Tondale : Les versions françaises de Jean de Vignay, David Aubert, Regnaud le Queux, Paris : Honoré Champion, 2008, cité p. 244 (16-Impr-3401)

Illustration

Vicky Armstrong CLARK, The Illustrated abridged Treatises of Albumasar : Medieval Astrological Imagery in the West, thèse de doctorat, University of Michigan, 1979, en particulier p. 66-72, 76-82 et 205-206.

Alejandro GARCÍA AVILĒS, « Imįgenes de los decanos en el Liber astrologiae de Fendulus (Paris, Bibliothèque nationale, ms lat. 7330) », Locus amoneus, 1 (1995), p. 33-46 (4° pièce 2088)

Dieter BLUME, Regenten des Himmels : Astrologische Bilder in Mittelalter und Renaissance, Berlin : Akademie Verlag, 2000, datation des f. 43, 51, voir planches 159-160 (4° Impr. 2443)

Dominique VANWIJNSBERGHE, « Moult bons et notables » : l'enluminure touraisienne à l'époque de Robert Campin (1380-1430), Paris-Leuven-Dudley, MA, Uitgeverij Peeters (Corpus of Illuminated Manuscripts, Low Countries Series 12), 2007, cité p. 220, note 679 (4° Impr. 2921).

Catalogues d'exposition

Ursula BAURMEISTER et Marie-Pierre LAFFITTE, Des livres et des rois : la Bibliothèque royale de Blois (château de Blois, 20 juin - 30 août 1992 ; Bibliothèque nationale, 15 octobre 1992 - 17 janvier 1993), Paris : Bibliothèque nationale, 1992, cité p. 88, 208 (C-1753)

Maxence HERMANT (dir.), Trésors royaux : la bibliothèque de François Ier (Blois, 4 juillet-18 octobre 2015), Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2015, notice p. 172-173 (C-3999)

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 21935. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 38034.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Alexandre Tur (octobre 2015, revue en août 2020).