Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 3858-8822 [Ancien fonds latin] > Latin 6622-6895

Latin 6861

Cote : Latin 6861  Réserver
Ancienne cote : Regius 5407
Ancienne cote : Dupuy I 2131
Ancienne cote : Rigault II 2626
Hippocrates, De Vulneribus capitis, traduit et annoté par Vidus Vidius
XVIe siècle (vers 1542)
Rome

Ecrit en lettres italiques.
Dessins à l'encre brune, rehaussés de lavis brun.
Papier, A-B+122 ff.+1, précédé suivis d'un feuillet de garde, 225 x 160 mm (just. 170 x 100 mm ; reliure 235 x 165 mm).
Réclames. Foliotation à l'encre noire, XVIIe ou XVIIIe siècle.
Réglure à la pointe sèche.
Reliure de maroquin noir à entrelacs dorés (ors largement effacés) et à froid, à l'emblème de François Ier, tranchefiles de soie verte, traces de deux lacs de tissu en gouttière, tranches dorées et ciselées (Rome, Maître Luigi, vers 15420).
Reliure restaurée en 2018-2019 : consolidation des tranchefiles, restauration des coiffes en cuir, rattachement des premiers feuillets (dossier BnF-ADM-2018-003993-01).
Estampille de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle.
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original : Latin 6861.

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 21721. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 13248.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Exemplaire de présentation à François Ier ; cabinet privé de François Ier ; intégré à la librairie royale de Fontainebleau durant la seconde moitié du XVIe siècle ; ancien fonds royal (Inv. fin XVIe siècle, n° 539 : "Hipocratis de vulneribus capitis").

Présentation du contenu

La date du volume est donnée par comparaison avec le Latin 6866 , de même provenance, qui fut donné au roi par Guido Guidi (Vidus Vidius en latin) en 1542.

Contient :
F. B : Page de titre. "Hippocrates de vulneribus capitis a Vido Vidio Florentino in Latinum versus et enodatus".
F. 1-2v : Dédicace à François Ier.
F. 3-122v. "Hippocratus de vulneribus capitis Vido Vidio Florentino interprete ejusdemque Vidi commentaria". Commence par "Composuit Hippocrates librum unum de articulis [...]". Finit par : "[...] quae ad hanc rem maxime pertinebant".
Maître Luigi a utilisé le même fer à la salamandre pour les reliures des manuscrits grecs destinés à François Ier commandées par le cardinal Niccolò Gaddi.

Bibliographie

Catalogus codicum manuscriptorum Bibliothecae Regiae, 3e partie, t. 4, Paris, 1744, p. 286.
Pearl Kibre, "Hipprocrates Latinus. Repertorium of Hippocratic writings in the Latin Middle Ages (III)", Traditio, t. 33, 1977, p. 281-282.
Anthony Hobson, "Les reliures italiennes de la bibliothèque de François Ier", Revue française d'histoire du livre, nouv. série, n° 34, 1982, p. 426.
Marie-Pierre Laffitte et Fabienne Le Bars, Reliures royales de la Renaissance. La Librairie de Fontainebleau (1544-1570), cat. exp., Paris, Bibliothèque nationale, 26 mars-27 juin 1999, Paris, 1999, p. 51 et 69.
Marie-Pierre Laffitte, Reliures royales du département des Manuscrits (1515-1559), Paris, 2001, p. 24 et 107.
Maxence Hermant, "Les livres italiens et orientaux", dans Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 231 (cité aussi p. 305).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (juillet 2018)