Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 3858-8822 [Ancien fonds latin] > Latin 6340-6621

Latin 6394

Cote : Latin 6394  Réserver
Ancienne cote : Colbert 539
Ancienne cote : Regius 47563
Pseudo Seneca, Epistolae Senacae Paulo et Pauli Senecae ; Seneca, De copia verborum
XIVe siècle
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits
France. Ecriture gothique.
Lettrines et initiales ornées à l’encre rouge, alternativement rouges à filigranes noirs et bleues à filigranes rouges à partir du f. 153, titres courants rubriqués, esquisses marginales à l’encre (visage, f.154, manicules f. 88, 95 et 154).
Parchemin, II-178-II feuillets précédés et suivis de 2 ff.. garde pap. moderne, 380 x 265 mm (just. 165 x 270 mm), texte sur deux colonnes, 34 lignes.
15 cahiers de 8 ff, sauf le 8e de 6 ff (121-126), le 11e de 7 ff (143-149), signés à l’encre à l’époque moderne, de m7 à m27 (le premier cahier est signé à chaque f. de m7 à m13 jusqu’au f. 79). Les 12e et 14e cahiers sont signés sur les quatre premiers feuillets par des traits à la mine de plomb. Le 14e cahier, où l’ordre des feuillets est perturbé, est signé à la mine de plomb de O I à O IIII. Réclame d’une autre main souvent en bas de page, au milieu, à l’encre noire, sans décoration. Notes marginales (“ nota ”).
Réglure à l’encre, avec réglures marginales prévues pour les renvois.
Reliure de maroquin rouge, aux armes de Colbert.

Historique de la conservation

Provient de la bibliothèque de Jean Baptiste Colbert, acquise par la bibliothèque royale en 1732.

Présentation du contenu

F. 3-11v. PS-SENECA. F.3-4V, Epistule Senece Neronis imperatoris magistri ad Paulum apostolum et Pauli apostoli ad Senecam, apocr. : “In nomine Domini Jhesu Christi, amen. Sanctus Hieronymus de Seneca in cathalogo sanctorum. O Seneca Cordubensis(...)...Epistule Senece Neronis imperatoris magistri ad Paulum apostolum et Pauli apostoli ad Senecum. Seneca Paulo salutem...-... celo reddimus ossa tibi.”. -F.4-11v, Liber Annei Lucii Senecae de copia verborum ad beatum Petrum apostolum, apocr. : “Quisquis prudentiam sequi...-...que per negligentiam fit.” cf. J. Fohlen, “Un apocryphe de Sénèque mal connu : le De verborum copia”, dans Medieval Studies, 42 (1980), p.139-211 (comporte une édition).

F. 11-72v. LUCIUS ANNAEUS SENECA, Epistulae ad Lucilium.

F.73-181. LUCIUS ANNAEUS SENECA, Epistulae ad Lucilium, suite : “stature est. Sed Gneius enim Pompeius...-...infelicissimos esse felices.” Epistulae LXX (reprenant à l’endroit où s’interrompt la précédente unité codicologique)à CXXVII. Les ff. 166-173, mal copiés, doivent être lus dans l’ordre suivant : 166-168-169-167-172-170-171-173. Cf. J. Fohlen, "Manuscrits parisiens des Epistulae ad Lucilium", dans Revue d’histoire des textes, 1 (1971), p.73-92. J. Folhen, "Manuscrits démembrés des Epistulae ad Lucilium de Sénèque", dans Revue d’Histoire des textes, 3 (1973), p.241-252. (Ed. et trad. F. Préchac et H. Noblot, Ad Lucilium epistulas, Paris, 1947-1957).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par un élève de l'Ecole nationale des chartes, encodée par Maxence Hermant (juillet 2012).