Latin 4823

Cote : Latin 4823
Ancienne cote : De Thou 42
Ancienne cote : Colbert 1553
Ancienne cote : Regius 10180/2
Christoforus de Buondelmontibus , Liber Insularum Arcipelagi .
XVIe s. (début).

France
Ecriture cursive française . Lettres d’attente ( 2, 2v ) ; nombre de lignes variable. Les légendes rouges ou violettes des cartes paraissent d’une main différente de celle du texte. Acrostiche formé par les lettres initiales des chapitres peu apparent: les initiales ne sont pas mises en valeur (cf. notice des mss latins 4824 et 4825).81 cartes peintes à la gouache.
Papier : filigrane lettre N (les ff. ajoutés 4, 21 et 24 sont d’un papier différent, sans filigrane apparent). 40 ff. à longues lignes. Composition des cahiers. 5 cahiers signés par le copiste : cahier 1 de 9 ff. signé a1-5 plus un demi-feuillet ( 4 ) ajouté sur onglet ( 1-10 ), cahier 2 de 8 ff. signé b1-4 ( 11-18 ), cahier 3 de 8 ff. signé c1-4 plus deux demi-feuillets ajoutés sur onglets ( 21 et 24 ) signés c3 et « in medio de codice c » ( 19-28 ), cahier 4 de 8 ff. signé d1-4 ( 29-36 ), cahier 5 de 4 ff. ( 37-40 ) ; 1 f. coupé après le f. 10 sans lacune de texte. Trois cartes sont ajoutées sur des demi-feuillets indépendants des cahiers ( 4, 21, 24 ), les espaces nécessaires laissés par le copiste étant nuls ou insuffisants. Ff. 38v-40v blancs.
295 x 205 mm.
Demi-reliure chagrin rouge au chiffre de Louis-Philippe (train confié au relieur Tripier-Bradel le 25 novembre 1845 ; B.n.F., département des Manuscrits, Archives Modernes 620) ; titre doré au dos : INSULARUM ARCHIPELAGI LIBER.
Estampille de la Bibliothèque royale (Ancien régime, antérieure à 1735), modèle identique à Josserand-Bruno, p. 268-269, type 5.
Fonds produit par :
Il s’agit ici d’une version courte du texte, ayant servi à l’édition de G.R.L. de Sinner. D’après le filigrane du papier, elle date du début du XVIe s. et si la copie semble découler du même modèle que le ms. latin 4825, puisqu'elle mentionne comme lui l'apparition d'un îlot dans la baie de Santorin (1458), elle ne peut en être une copie, puisque le ms. latin 4825 n’est arrivé en France qu’après 1529 .
Au début du XVIe s., le manuscrit a appartenu à un médecin dont l’ex-libris figure au f. 38 : Ex libris Petri de Gourris, medici. Il pourrait s’agir de , bachelier de l’université de médecine de Montpellier en 1501,vraisemblablement membre de la famille de médecins à laquelle appartiennent aussi , mort dans les années 1560, et l'helléniste (1505-1577), docteur régent de la Faculté de médecine de Paris en 1541, éditeur et traducteur de Nicandre.Ce volume a ensuite appartenu à dont la signature grattée et les cotes 22 (catalogue Rosanbo) et 42 (catalogue Dupuy) figurent au f. 1 . Il est passé en 1680 avec les manuscrits de Thou dans la bibliothèque de Colbert, et enfin dans la Bibliothèque royale en 1732.
Manuscrit en latin

Historique de la conservation

Colbertinus

Présentation du contenu

Christoforus de Buondelmontibus, Liber Insularum Arcipelagi.
Lettre de dédicace au cardinal Jordano Orsini : "Incipit liber Insularum arcipelagi editus per presbyterum Christophorum de Bondelmontibus de florentia quem misit de civitate Rhodi Romam domino Jordano Cardinali de Ursinis Anno Domini M CCCC XXII. Prologus incipit. [C]onstitui pater reverendissime Jordane cardinalis meis itineribus tibi librum insularum… — …in nigro montes, in albo planities, in viride aque panduntur manifeste" ( 2-2v ). — [Texte] : "[I]nsula hec que prius ostendetur Cercira vel Corcira… — …sepe ad hunc librum animum possis jocundare tuum. Littera rubea decem importat. Finis". ( 2v-38 ).
Le titre et l’incipit sont recopiés en haut du f. 1 .
Version courte (B) du texte du Liber Insularum Archipelagi.

Description générale des cartes
Les cartes sont insérées entre les paragraphes du texte, sans cadre, ni graduation, ni échelle. Les limites de l'image sont définies par un cerne qui suit globalement les contours de l'île, et au-delà duquel s'interrompt la couleur de la mer.
Leur orientation n'est pas systématique ; les points cardinaux et le titre de la carte sont indiqués en minuscules rouges ou noires à côté de l'île représentée.
Les contours des îles et des côtes sont grossièrement stylisés, peu précis, réduits à des arcs de cercle suggérant des golfes et des promontoires.
Les couleurs sont toujours les mêmes : vert pour la mer et les cours d'eau, brun pour les reliefs. Des monticules coniques sont parfois ajoutés à l'encre noire pour évoquer des monts. Les plaines sont laissées en blanc (couleur du papier). La végétation est figurée par des arbres de formes variables, verts, dispersés. Les villes et villages sont représentés par des vignettes schématiques, assez grossières, représentant des remparts et des tours, de différentes couleurs, et parfois simplement résumées à un rectangle. Les ruines sont suggérées par des colonnes renversées.
Les noms de lieux et les légendes sont en minuscules rouges ou noires. L'écriture manque de finesse. Les légendes indiquent des particularités géographiques, économiques ou historiques.
Ces cartes ressemblent beaucoup à celles du ms. latin 4825, mais sont beaucoup moins soignées. Elles utilisent le même code de couleurs, les toponymes et les légendes sont exactement au même endroit. Elles ont été copiées à main levée, si bien que la précision des contours est perdue, mais non la forme générale ; la pagination et les dimensions (légèrement plus petites) sont un peu différentes. L’orientation est la même sauf dans un cas, au f. 12v , où l'île de Stimpallea a été orientée différemment.

Détail des cartes
F.1v : sans titre [Grèce, Asie mineure et îles de la mer Égée]. — Pleine page, env. 220 x 190 mm. — Les eaux sont colorées en vert, les terres sont laissées de la couleur du papier. — Les toponymes sont inscrits à l'encre noire à la manière des cartes marines, perpendiculairement à la côte, à l'envers sur la côte européenne. Les noms des îles sont inscrits dans la mer.
F. 3 : Insula Corffu (inscrit à l'intérieur de l'île). Île de Corfou avec une partie du littoral : "Provincia epirri". — Bas de page, environ 200 x 150 mm. — Vignettes urbaines avec tours surmontées d'un pavillon, remparts, ruines (colonnes), fleuves en vert, forêts représentées par des alignements d’arbres.
F. 3v : Insula Pachiso. — Moitié sup. du texte, env. 45 x 105 mm. — Côtes stylisées, coloration bipartite : brun à gauche, blanc à droite. A gauche, six maisonnettes alignées dans un cadre blanc, forêts tout autour.
F. 4 : Insula leucata. — Le feuillet a été ajouté, 155 x 180 mm, rien d'écrit au verso. — "Oriens" en haut. — Légende en rouge en haut : "silva magna ubi fuit ...".
F. 5 : Insula valde compar. — Milieu du texte, env. 60 x 160 mm. — "Oriens" à droite, "meridies" en bas.
F. 5v : Chefalonia (inscrit en rouge près de la vignette urbaine). — Bas de page, 110 x 110 mm. — "Meridies" en haut, en rouge, barré et corrigé à l'encre noire par "Oriens". "Meridies" réécrit à l'encre noire à droite. — Vue de ville en perspective cavalière assez grossièrement peinte, en plusieurs couleurs, maisons, moulin à vent, plusieurs églises.
F. 6 : Insula jacenti. — Bas de page, env. 120 x 170 mm. — "Meridies" en haut. — Ville en vue cavalière, églises, monument au NE : Jerusalem (monument polygonal, surmonté d'une coupole, certainement une imitation du Saint-Sépulcre).
F. 7 : Insula stroffades. — Milieu du texte, env. 60 x 140 mm. — En brun, avec arbres variés, une seule vignette urbaine.
F. 7v : Veneto. — Haut de page, env. 140 x 170 mm. — Tours et remparts. — Arbres évoquant des vergers et des vignes : "oliveta per totum, vinia per totum, arangia…".
F. 8 : Insula Cetri. — Milieu du texte, env. 60 x 130 mm. — Vignettes avec légende : "templum ubi helena rapta fuit a paride".
F. 8v : Insula Siquili. — Haut du texte, env. 50 x 110 mm. — "Oriens" à droite. — Ruines.
F. 9 v : Insula Candie. Bas de page, env. 180 x 180 mm. — L'île est représentée en diagonale, sans indication de points cardinaux. Détails et légendes à l'encre noire ou rouge ; d’autres rajoutées en violet. Légendes en noir rajoutées de la main du copiste du texte. Toutes les légendes se trouvent également sur le ms. latin 4825. En bas la ville de "La Canea".
F. 10v : Insula Scarpanti (le S initial a été barré). — Haut de page, 70 x 140 mm. — A gauche, à l'encre noire : "oriens" (et ajouté en plus petit "imo occidens"), à l'encre violette : "occidens" à droite, "tramontana" en bas. — Vignettes, ruines.
F. 11 : Insula Roddi. A l'encre violette : "In insula secundu papias antea vocabatur officus condita a cecrope". — Bas de page, env. 115 x 180 mm. — Nombreuses vignettes.
F. 11v : deux cartes
Insula Symie. — Milieu du texte, env. 70 x 160 mm. — "Oriens" en bas. — Ruines. Des arbres, barrés, avaient été dessinés à l'endroit de la mer.
Insula calchi. — Bas de page, env. 60 x 90 mm.
F. 12 : Insula piscopie (calchi, barré). — Milieu du texte, env. 50 x 110 mm. — "Meridies" en bas.
F. 12v : deux cartes
Insula Nisari. — Haut du texte, env. 70 x 120 mm. — "Meridies" en bas.
Insula Stimpallea, à l'encre noire, d'une autre main. — Bas de page, 90 x 150 mm. — l'île a une forme d'entonnoir couché. — "Occidens" en haut à gauche.
F. 13 : Insula Santilini (Santorin). — Bas de page, env. 100 x 140 mm. — "Meridies" à droite. — Légende concernant la naissance d’une île volcanique : "hic ab annis octo circa nata est insula in longitudine unius galee vz in 1458". — A l'est de l'île, ruines avec légende en rouge : "civitas olim".
F. 13 v : deux cartes
Insula Sicandri. — Milieu du texte, 55 x 80 mm. — Ruines au milieu de l'île.
Insula policandros. — Bas de page, 70 x 100 mm. — Ruines au milieu de l'île.
F. 14 : Insula Polîno. — Milieu du texte, 50 x 80 mm.
F. 14v : Insula Milos. — Milieu du texte, 90 x 100 mm. — "Oriens" en haut, "meridies" à droite, "occidens" en bas.
F. 15 : Insula Sifan. — Milieu du texte, 60 x 120 mm. — "Oriens" à droite en rouge, "tramontana" en noir ajouté en haut.
F. 15v : deux cartes
Insula Serfine. Moitié sup. du texte, 65 x 130 mm. — "Oriens" à droite, "tramontana" en haut
Insula Termie. — Bas de page, 90 x 140 mm. — "Meridies" à droite, "oriens" en haut.
F. 16 : Insula Cea. — Bas de page, 70 x 130 mm. — "Tramontana" à gauche, "oriens" en haut.
F. 17 : deux cartes
Insula Andros. — Haut de page, 100 x 150 mm. — "Oriens" en bas, "tramontana" à droite.
Insula Caloierus. — Bas de page, 50 x 95 mm. — L'image de l'île est réduite à un quadrilatère surmonté d'un opercule blanc, sans toponymes.
F. 17v : Insula Tini. — Milieu de texte, env. 80 x 120 mm. — "Oriens" à droite.
F. 18 : Insula Micone. — Haut de page, 90 x 145 mm. — "Oriens" en haut, "meridies" à droite.
F. 19 : deux cartes
Insula Sdille (2 fois). Îles jumelles face à face. — Haut de page, 100 x 90 mm l'ensemble. — Colonnes, monument avec une coupole. Légende : "fons nobilissimus qui crescit et decrescit hora nili fluvii".
Insula Sude. — Bas de page, env. 80 x 140 mm. — "Oriens" en haut, "meridies" à droite.
F. 19v : Insula Paros. — Milieu du texte, env. 80 x 150 mm. — Colonnes, ruines : "templum minatissimum".
F. 20 : deux cartes
Insula Antiparos. — Moitié sup. du texte, env. 40 x 95 mm.
Insula Panaÿa. — Moitié inf.du texte, env. 35 x 100 mm.
Les deux îles ont une forme de quadrilatère divisé de bas en haut en bandes de couleur, brune en bas, blanche en haut, parsemées d'arbres.
F. 21 : Insula [Mosum] ? (Naxos). — Feuillet ajouté, coupé à mi-hauteur, sur lequel l'île mesure env. 130 x 150 mm. — Vignettes et nomenclature en violet.
F. 22 : trois cartes
Insule dicte Podia (deux îles jumelles). — Haut du texte, env. 40 x 100 mm.
Insula Radea / Insula Chero. Îles jumelles. — Milieu du texte, l'ensemble env. 40 x 100 mm.
Insula Nio. — Bas de page, 70 x 120 mm. — "Oriens" à droite.
F. 22v : deux cartes
Insula Anafim. — Moitié sup. du texte, env. 70 x 150 mm.
Insula Amorgo. — Bas de page, 60 x 130 mm.
F. 23 : deux cartes
Insula Chinera/ Insula Leucata. Îles jumelles. — Moitié sup. du texte, l'ensemble 40 x 130 mm.
Insula Caloierus. — Bas de la page, 65 x 150 mm. — Au sommet de l'île, une chapelle et des arbres. Un système de poulies au bout d'une poutre soutient une barque, destinée à ravitailler, nous explique l'auteur, la communauté monastique qui s'est retirée dans cette île.
F. 24 : Insula Lanzo. — Feuillet ajouté, 210 x 185 mm, bien que l'emplacement pour l'image ait été prévu sur le f. 25. — L'île est face à une côte en brun, où l'on voit une vignette : "turris turcorum". — "Meridies" en bas.
F. 25v : deux cartes
Insula Herro. — Haut de page, 70 x 120 mm. — "Meridies" en bas.
Insula Calamos. — Milieu du texte, 60 x 110 mm. — "Occidens" en bas, "meridies" à droite.
F. 26 : trois cartes
Insula Pathmos. Haut de page, 60 x 110 mm. — "Oriens" à droite, "meridies" en bas.
Insula Dipsi. — Moitié sup. du texte, 45 x 100 mm. — "Meridies" en bas à gauche.
Insula Crussie. — Moitié inf. du texte, 50 x 80 mm. — "Occidens" à gauche.
F. 26v : trois cartes
Insula Ycarea. — Moitié sup. du texte, 65 x 120 mm.
Insula Mandria. — 35 x 70 mm.
Insula Agatusse / Insula formacus ( ?). Deux îlots juxtaposés, sans vignette urbaine. — Moitié inf. du texte, 45 x 120 mm. — "Meridies" à droite, "oriens" en haut.
F. 27 : Insula Samo. Moitié inf. du texte, 70 x 130 mm. — "Oriens "à droite. — Légende.
F. 27v : deux cartes
Insule Furni. — Haut de page, 50 x 90 mm. — 4 îlots, sans habitation.
Insula Tenosa. — Milieu du texte, 40 x 85 mm. — "Oriens" en haut, "meridies" à droite.
F. 28 : Insula Psara. — Moitié sup. du texte, 40 x 70 mm.
F. 29 : [pas de titre]. Grande île. — Pleine page, 240 x 150 mm env. — Description détaillée de tours, villes et ports, quelques moulins à vent, fleuves, arbres, relief.
F. 30 : Insula Tenedi. Une île face à la côte. — Bas de page, env. 85 x 150 mm, avec prolongation dans la marge de gauche. — Légende sur la partie continentale : "Per totam planitiem istam et per istricum usque Dardanelum puto Troia ampliabatur". — Légende sur l'île : "per totum sunt vinee", avec deux dessins représentant la vigne.
F. 30v : Insula Mitilem. — Pleine page, île seule, env. 220 x 170 mm. — Tours, colonnes antiques.
F. 31v : [Galipoli]. — Haut de page, avec prolongation jusqu'en bas dans la marge gauche du texte, le tout env. 280 x 180 mm. — Une citadelle, des habitations, une série de moulins à vent en haut de l'image, de nombreuses légendes : "hic Xerxes rex Persarum fecit pontem, cimeterum Turchorum, plus que quinginta (sic) molendina, domus amorati...".
F. 32 : deux cartes
Insula Marmora. — Haut de page, env. 60 x 100 mm. — "Tramontana" à droite, "oriens" en bas.
Insula Calammo. — Milieu de texte, env. 45 x 60 mm. — "Tramontana" à droite, "oriens" en bas. 7 îlots, ochisia, plati, proti, andigonos, traconisi, chalchi, pringipos. — Bas de page, le tout env. 50 x 160 mm.
F. 33v : [Constantinople]. Plan détaillé de Constantinople et de Péra. Remparts, tours, ponts, moulins, rues, monuments, colonnes. Légendes : "Hic turci semper [proeliantur] q locus est debilior". — Bas de page, env. 240 x 188 mm.
F. 34 : Insula Stalimini. — Bas de page, env. 100 x 130 mm. — "Meridies" à droite.
F. 34 v : trois cartes
Insula Embari. — Moitié sup. du texte, env. 40 x 80 mm. — "Oriens" à droite.
Insula Mandrachi. — Milieu du texte, 50 x 90 mm.
Insula Taxo. — Bas de page, env. 60 x 100 mm.
F. 35v : deux cartes
Monte Sancto [Mont Athos]. Presqu'île. — Moitié sup. du texte, env. 100 x 170 mm. — "Oriens" à droite, "meridies" au sud. — Monastères à coupole byzantine entourés de remparts.
Insula Sanstrati. — Bas de page, env. 60 x 95 mm.
F. 36 : trois cartes
Insula Limen. — Quart sup. du texte, env.40 x 85 mm. — "Tramontana" à droite.
Insula Dromos. — Milieu du texte, env. 45 x 80 mm. — "Meridies" à droite.
Insula Macri. — Bas de page, env. 50 x 90 mm.
F. 36v : deux cartes
Insula Schiati / Insula Scopuli. Îles jumelles face à face. — Moitié sup. du texte, env. 65 x 105 mm.
Insula S. Elias. — Bas de texte, env. 50 x 80 mm. — Promontoire surmonté d'un plateau avec une église.
F. 37 : Insula Schiri. — Haut du texte, env. 70 x 140 mm.
F. 37v : Insula Egripos, Aulis Insula [Eubée]. Presqu'île et îlot face à la côte grecque où sont représentées Athènes et Thèbes. — Pleine page, env. 260 x 180 mm. — Vignettes urbaines assez détaillées.
F. 38 : Insula Egina. — Milieu du texte, env. 40 x 80 mm.

Bibliographie

Catalogues: Catalogus codicum manuscriptorum Bibliothecae regiae, III, 4, Paris, 1744, p. 5.
Texte et cartes: SINNER (G. R. L. de), Christophori Buondelmontii…Librum Insularum Archipelagi… nunc primum edidit…Gabr. Rud. Ludovicus de Sinner…Leipzig, 1824. GARAND (M.-C.), « La tradition manuscrite du Liber pelagi insularum à la BN de Paris », Scriptorium, XXIX, 1975, p. 69-76. VAN SPITAEL (M-A.), Cristoforo Buondelmonti. Descriptio Insule Crete et Liber Insularum (Edition critique et traduction), Héracleion de Crète, 1981, p. 89.
Décor et codicologie: BRIQUET (C. M.), Les Filigranes. Dictionnaire historique des marques du papier…, Amsterdam, rééd. 1968, n° 8435.
Histoire: JOSSERAND (P.) et BRUNO (J.), « Les estampilles du département des Imprimés de la B. N. », Mélanges d’histoire du livre et des bibliothèques offerts à F. Calot, Paris, 1960, p. 268-269 n° 5. LAFFITTE (M.-P.), « Les manuscrits de la collection de Thou », Histoire des bibliothèques françaises. Les bibliothèques sous l’Ancien Régime 1533-1789, sous la direction de Claude Jolly, Paris, 1988, p. 109. WICKERSHEIMER (E.), Dictionnaire biographique des médecins au Moyen Age, III, Supplément par D. Jacquart, Genève, 1970, p.232.
Expositions:

Bibliographie

2010
Emmanuelle VAGNON, « De la Grèce antique au voyage de Magellan. Les modèles humanistes d'Antonio Pigafetta et de Maximilianus Transylvanus », Médiévales , 1/2010 (n° 58), p. 99-111. URL : www.cairn.info/revue-medievales-2010-1-page-99.htm. (Consulté le 25/07/2013)

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 19457. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 51593.

Documents de substitution

Ce document possède une version numérisée.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Emmanuelle Vagnon et Marie-Pierre Laffitte (août 2004).